Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.» Antoine de Saint-Exupéry

Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

Accueil > Actualités > Opinions • Point de vue • jeudi 21 mai 2020 à 02h15min
Don d’ordinateurs  à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

A travers cette lettre ouverte, Daouda Emile Ouédraogo, interpelle le Président de l’Assemblée nationale ainsi que les députés intègres d’empêcher que notre pays soit espionné à travers les tablettes et les ordinateurs portables reçus de la chine. Pour l’auteur, il est important que ce refus soit fait sans passion, ni haine ; mais avec la force de l’argument. Pour Daouda Emile Ouédraogo, l’histoire ne semble pas être un utile conseiller pour notre auguste assemblée avec ce nouveau scandale de cadeau empoisonné d’ordinateurs et de tablettes donnés à l’Assemblée nationale. Aussi pour lui, après les 130 ordinateurs « à polémique » de 2016, l’Hémicycle vient de recevoir 100 tablettes et 150 ordinateurs, le 18 mai 2020, de la Chine, dans le cadre de la réalisation du projet « ZePan » (Zéro papier à l’Assemblée nationale). Un véritable cadeau empoisonné vient d’être servi aux Honorables dont la vie privée et partant celle des Burkinabé se retrouvera sur la place publique.

Honorable Monsieur le Président de l’Assemblée nationale,

Honorables députés,

Ne franchissez pas le rubicon en acceptant un cadeau empoisonné. Sans être un féru de la technologie, de nombreux faits, des témoignages et des actions posées par les firmes mondiales de la sécurité informatique, prouvent qu’il s’agit de vendre sa langue au chat, lorsqu’on accepte des cadeaux numériques. D’entrée de jeu, ma missive n’a pas pour finalité de jeter l’opprobre sur vous, messieurs les Honorables, ou envers la Chine populaire. Cette missive a pour unique but d’éviter un espionnage catastrophique. Bien plus, préserver la souveraineté du peuple digne et fier du Faso. Alors, de quoi s’agit-il ?

Le Président du Parlement Chinois, par l’intermédiaire de l’ambassadeur de la Chine au Burkina Faso, a remis 100 tablettes et 150 ordinateurs portables à l’Assemblée nationale le 18 mai 2020. Ce don, d’une valeur de 100 millions de F CFA rentre dans le cadre de la réalisation du projet « ZePan » (Zéro papier à l’Assemblée nationale). Malheureusement, ce don est un cadeau empoisonné. Pourquoi ? Pour trois raisons. Premièrement, ce sont des outils d’espionnage. Deuxièmement, les informations récoltées seront utilisées pour nous manipuler. Troisièmement, le Burkina Faso perdra sa souveraineté législative.

Comment se fait ou se fera cet espionnage ?

Il se fera de façon très simple, techniquement parlant. Les matériels informatiques tels que les ordinateurs, les téléphones portables et les tablettes peuvent contenir des « mouchards » ou des instruments espions bien avant leur mise en service. Le comble est que ces instruments ne peuvent pas être détectés même par les laboratoires sophistiqués.

Alors, partant du principe que le géant chinois Huawei a fait l’objet d’interdiction de commercialisation dans de nombreux pays pour espionnage (Japon, Pologne, Etats-Unis pour ne citer que ceux-là), le risque que notre auguste assemblée soit surveillée et espionnée par la Chine est très élevée.

Chers Honorables, vous vous posez sûrement la question de savoir comment est-ce possible que vos vies privées pourront se retrouver sur la place publique, soit au Faso ou quelque part dans le monde, si vous acceptez d’utiliser ces ordinateurs et ces tablettes données par la Chine ? C’est très simple :

1- Les tablettes se connectent sans fil aux systèmes de vidéosurveillance installés par Huawei ou par Internet à l’insu de l’utilisateur et transfère tout le contenu vers un serveur distant. Or, à Ouagadougou et dans bien d’autres villes du Burkina, c’est Huawei qui est chargé d’installer les caméras de surveillance. Donc, assis dans vos bureaux, vos informations se retrouveront sur des ordinateurs quelque part dans le monde par le biais de la connexion sans fil ou par Internet. Imaginez la suite.

2- Une fois que la tablette ou l’ordinateur est connectée, le logiciel espion qu’on appelle les « keyloggers », ou logiciels-mouchards permettent de recopier en temps réel tout ce qui se passe sur un ordinateur, un smartphone ou une tablette. La navigation internet, les mots de passe saisis, les fichiers stockés… tout est accessible. Ces dispositifs d’espionnage sont presque indétectables.

Alors, des services de renseignement étrangers pirateront avec notre propre complicité nos institutions. Les Chinois l’ont fait entre janvier 2012 et janvier 2017 en espionnant le siège de l’Union africaine à Addis-Abeba. Ce scandale a été révélé par le quotidien français « Le Monde » dans sa parution du 27 janvier 2018. Les Chinois ont essayé de démentir l’information du bout des lèvres sans apporter de preuves concrètes.

En outre, depuis longtemps, le commun des mortels sait qu’il est possible de pirater un téléphone, une tablette ou un ordinateur et d’en faire un véritable mouchard par l’écoute des appels, la copie des SMS, la géo localisation, l’écoute des sons environnant (dans un rayon de 5 à 8 mètres), d’enregistrer la vidéo captée par l’objectif… Par-dessus tout, la fonction micro fonctionne même si l’appareil est éteint (et qu’il conserve sa batterie). Cette technologie est bien maîtrisée par des compagnies chinoises, selon nos informations.

Honorable Monsieur le Président de l’Assemblée nationale,

Je voudrais avec humilité et déférence, respect et considération, appeler à votre sens de l’honneur, de l’intégrité, et de l’amour de la patrie pour éviter que les informations récoltées par le biais de ce cadeau empoisonné servent à nous manipuler. Comment se fera la manipulation ? Les ordinateurs et les tablettes que vous avez seront interconnectés. Avant que vos lois soient votés, les Chinois ou ceux qui vous espionneront dirigeront vos prises de décision afin de les orienter dans le sens voulu. Ne dit-on pas que celui qui maitrise l’information gère le pouvoir ?

Les exemples ne manquent pas où les réseaux tapis dans l’ombre ont influencé des décisions dans des salons feutrés parce qu’ils étaient informés à l’avance grâce au système d’espionnage. En novembre 2006, feu le Président Salif Diallo de l’Assemblée nationale avait reçu des ordinateurs du Ministère de l’Economie numérique qui les avaient reçu de la société Huawei. L’on connait la polémique que cela avait suscitée à l’époque du fait de cette probabilité d’espionnage. Aujourd’hui, c’est le Président du Parlement chinois qui « vole » à notre secours pour la modique somme de 100 millions.

Ma question est ceci : pour un projet aussi important que le « ZePan », notre auguste Assemblée nationale manque – t- elle de 100 millions de F CFA ? Si telle est le cas, prenez cet argent sur les 4 milliards réservés à la construction du siège et confiez ce projet de souveraineté à des entreprises locales, qui le feront de façon très professionnelle et à moindre coûts. Mieux, nos données et nos informations resteront chez nous.

De la perte de notre souveraineté législative

Au vu de toutes ces informations, la question se pose de savoir si nous ne pouvons pas nous protéger contre ces menaces en « désinfectant » ces ordinateurs et ces tablettes de leurs « espions » incorporés. De sources dignes de foi, la réponse est non. Pourquoi ? Parce que la particularité de ces méthodes d’espionnage complexes, ont pour point commun de ne pas être bloquées, ni par les firewalls, ni par les antivirus, encore moins par la gestion des mots de passe et autres mesures de sécurité informatique mises en place. Et, si l’on essaie d’extraire ces instruments, les ordinateurs et les portables deviennent inutilisables car, on les arracherait leur « cœur ».

Chers Honorables, au terme de cette longue lettre, je voudrais simplement, avec vous, prendre l’opinion nationale et internationale à témoin, que le risque, très élevé, de fuites d’informations au travers des tablettes et des ordinateurs donnés à l’Assemblée nationale, est réel et devra être pris en compte. Car, « chaque génération a des pyramides à bâtir » pour emprunter au Pr Joseph Ki-Zerbo. Dans les écrits et les analyses qui suivront cette lettre ouverte, je montrerai à travers des projets tels que e-burkina, safe city, l’interconnexion entre les services du Ministère du Transport, de la douane, la police, la gendarmerie, les impôts, l’ONI, comment l’on s’apprête à vendre le Burkina Faso « moins cher ».
Honorablement vôtre….

Daouda Emile OUEDRAOGO
Email : ouedraogodavid597@gmail.com

Vos commentaires

  • Le 20 mai à 16:25, par zemosse En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

    Soutien absolu. Dès que j’ai eu vent de ce don j’ai tout de suite pensé à un cadeau empoisonné. Beaucoup de portable,ordinateur, tablettes ont des espions cachés indetectables. L’assemblée serait plus sage en proposant poliment de faire elle même les achats de ces types d’appareils numériques. Le monde est foutu. Je conseille au Président de l’assemblée nationale de donner ces appareils aux étudiants.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 16:44, par Lom-Lom En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

    Effectivement, loin de nous l’idée de diffamer un peuple chinois mais l’histoire du monde à démontré qu’avec ces gens, il faut être prudent. Le cas du siège de l’Union Africaine à Adis Abbeba est le plus illustratif de la volonté de ce peuple chinois de faire de l’espionnage à moindre frais et moindres risques. Alors si j’étais un Député, je n’utiliserai jamais ces ordinateurs et tablettes car mes revenus ne sont pas à ces objets près. Mais comme le nègre aime ce qui est gratuit, je suis sûr que certains prendront ce risque et pour rien. Le monde est ainsi fait et c’est les plus naïfs qui paieront toujours pour leur naïveté ! Merci mon frère pour avoir attiré l’attention de ces HONORABLES députés !!

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 16:46, par Amidou En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

    Ce scandale a été révélé par le quotidien français « Le Monde » dans sa parution du 27 janvier 2018.

    Il faut croire que l’esclavage et la colonisation ont laissé des séquelles qui peinent à s’effacer complètement de l’esprit des Africains. L’Homme Noir n’a jamais fait confiance à ce que fait son propre frère. Dans notre esprit seul ce que le blanc fait est bon. C’est pathétique et dommage.

    (...) confiez ce projet de souveraineté à des entreprises locales, qui le feront de façon très professionnelle et à moindre coûts.

    La fabrication de tout matériel électronique consomme de la matière première appelée "terres rares". La Chine dispose de plus de 90% des réserves de terres rares de la planète. Consciente de son importance, elle a décrété un embargo sur ses terres rares : dorénavant, toute entreprise qui fabrique du matériel électronique doit s’installer en Chine et embaucher des Chinois. La conséquence de cette politique c’est que des millions de chinois ont eu du boulot. De plus, toute l’électronique qu’on consomme vient de la Chine.

    Le Burkina Faso ne fabrique pas d’ordinateurs. Si on refuse l’aide de la Chine car "empoisonnée", les entreprises locales dont vous parlez iront s’approvisionner en ... Chine ! C’est incongrue ! Que ce soit les entreprises européennes ou américaines, tout le monde fabrique en Chine (d’où le surnom "Usine du Monde"). Même le téléphone ou l’ordinateur de M. Daouda Emile OUEDRAOGO est fabriqué en Chine. S’il n’a pas honte ou peur d’utiliser ce matériel "empoisonné" ce ne sont pas nos députés qui auront peur ou honte.

    Il est clair que ni les américains, ni les européens n’aiment la Chine. Ils passent leur temps à dénigrer la Chine. Cette dernière a passé son temps à travailler et aujourd’hui elle a dépassé toutes les "grandes puissances" qui la ridiculisaient. La Chine, c’est la 2ème plus grande économie du monde (et elle avance à grands pas) ; tous ceux qui ne traitent pas avec elle passent à côté. Il est grand temps que nous arrêtions de suivre mécaniquement (et bêtement aussi, il faut le dire) les blancs. Chaque pays s’est développé grâce à d’autres (les européens et les américains par la traite négrière africaine, les européens grâce au plan marshall américain, ...) ; l’Afrique se développera grâce à la Chine.

    Si nous refusons cette aide car "empoisonnée" pour aller acheter des ordinateurs en Chine encore, alors je crains que les Chinois aient un autre regard sur l’Africain !

    Désolé Webmaster, mais c’est ma part de vérité !

    Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 17:52, par Patriota En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

      Il faut recadrer le contexte internaute Amidou.
      Ici on ne rejette pas le don de materiel informatique par la Chine. Ce qu’on rejette c’est que le don est ciblé, c’est à dire à notre Assemblée nationale, lieu où se prenne des grandes decisions strategiques pour notre pays, l’avenir de notre nation. Dans ce contexte de don ciblé le donneur peut embarquer tout ce qu’il veut dans ce materiel pour capter des informations utiles afin d’anticiper dans sa maîtrise de son partenaire. Et là c’est en violation de notre souveraineté.
      De vous en moi combien coute ce materiel ?
      Toute une assemblée nationale incapable de s’en procurer
      Ne peut elle pas l’acquerir en passant par le ministere de tutel pour plus de securité ?

      Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 19:30, par Zot En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

      Amadou, vraiment il n’y a plus rien a ajouter à ton message, c’est vraiment propre et tout est bien dit. Si on refuse et on commande avec un burkinabé, c’est en Chine ce dernier ira payer. C’est quoi même le Burkina a qui peut envoyer la Chine a nous espionner ?

      Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 19:34, par Daouda Emile OUEDRAOGO En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

      Merci pour votre commentaire. Je suis désolé que vous confondiez l’ordinateur ou le portable que Daouda Emile OUEDRAOGO utilise à celui que l’Assemblée nationale a reçu. Deuxièmement, l’expérience a montré que ces dons sont piégés car c’est de la même manière que l’UA a été espionné en Ethiopie. Troisièmement, les ordinateurs vendus sur le marché chinois sont différents de ceux donnés par les Chinois à la Représentation nationale car, ceux-ci ont été programmés à des fins bien précis et pour une cible identifiée avec une mission précise. Merci de savoir que Huawei est l’espion numéro 1 des Etats par le biais de l’élécrtonique à travers le monde.
      Alors, l’ordinateur acheté sur le marché vient de la production de masse et ceux donnés à nos députés vient pour un but précis : espionner
      Bonne journée

      Répondre à ce message

      • Le 20 mai à 22:52, par Zot En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

        Tout ce que vous avancez c’est ce que vous avez entendu sur les chaînes européennes et américaines. Il faut aussi savoir que tout ces pays fabriquent des appareils électronique sur le territoire chinois. Apple ou Microsoft ont leurs usines en Chine donc nous ne sommes pas sauvés si les chinois veulent nous contrôler. Le Burkina peut constituer quelle menace pour que la Chine nous surveille ? Il ya quoi de secret même qui se passe à l’assemblée nationale pour que un pays comme la Chine veuille nous surveiller ? Faites pardon maintenant, nous avons assez d’expert en n’importe quoi au Burkina qui pensent connaître tout et qui se permettent de mettre leur bouche partout.

        Répondre à ce message

      • Le 21 mai à 00:26, par abdoul En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

        M. OUEDRAOGO,
        Il faut éviter de tomber dans la paranoia.
        Déjá, il serait judicieux pour vous d’utiliser le conditionnel au lieu d’affirmer que le don est à usage d’espionnage.
        Contrairement à ce que vous affirmez, on peut bel et bien détecter si il existe des professionnels au Burkina capable de passer au crible ces machines avant de les connecter au réseau de notre assemblée. Certes celà peut être très difficile pour des non avertis.
        Huawei n’est pas l’espion numéro 1 des USA, ç’est tout l’Etat chinois qu’ils suspectent de les espionner. Et vise versa. l’Histoire nous a montré que les USA sont les plus grands espions du monde. Ça ç’est un débat politique que les deux puissances sont entrain de mener. Nous devons pas prendre tout ce que les USA disent pour parole d’evangile.
        A propos de l’espionnage de l’UA, ceci a été publié par les médias occidentaux. Et un audit du système informatique de l’UA par leurs experts a prouvé le contraire. Donc ç’est mieux de nous en tenir à leurs conclusions.
        Ce que je dis ç’est qu’il faut interpeler certes mais il ne faut pas faire des affirmations sans fondements.

        Répondre à ce message

      • Le 21 mai à 01:25, par Amidou En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

        @Daouda Emile OUEDRAOGO,

        Deuxièmement, l’expérience a montré que ces dons sont piégés car c’est de la même manière que l’UA a été espionné en Ethiopie.

        Quelle expérience ? Est-ce que vous tracez toutes les activités chinoises ? L’"espionnage" dont vous parlez a été révélé par le journal le monde et relayé par rfi. Mais tout le monde sait que ces "médias" ne sont pas dignes de confiance (pour s’en convaincre, regardez comment ils traitent l’information terroriste dans notre pays).

        Troisièmement, les ordinateurs vendus sur le marché chinois sont différents de ceux donnés par les Chinois à la Représentation nationale car, ceux-ci ont été programmés à des fins bien précis et pour une cible identifiée avec une mission précise.

        Quand on vous lit, on a bien l’impression que vous avez travaillé pour les Chinois et vous connaissez leur méthode. Si tel est le cas, dites clairement que vous avez travaillé pour les Chinois de telle période à telle période et que telle activité illicite se mène dans leur usine hi-tech. Sinon, ce sont des affirmations gratuites car sans preuve (basées sur des sentiments).

        Merci de savoir que Huawei est l’espion numéro 1 des Etats par le biais de l’élécrtonique à travers le monde.

        J’ai bien suivi l’actualité autour de l’espionnage supposé de Huawei. Ce sont les Etats-Unis qui se sont démarqués et les européens ont suivi. On peut très facilement comprendre que les Américains voient mal le fait que leur concurrent (la Chine) les équipent en matériel hi-tech. Ils ont vu en Huawei le bouc-émissaire parfait. Sinon, l’Australie (si ma mémoire est bonne) - et bien d’autres pays - a bel et bien choisi Huawei pour le déploiement de la 5G !

        Alors, l’ordinateur acheté sur le marché vient de la production de masse et ceux donnés à nos députés vient pour un but précis : espionner

        Affirmation gratuite là aussi. A la limite c’est de la paranoïa. Mais on vous comprend : il y a des gens qui détestent naturellement les autres, pour rien. Mais les Chinois savent bien cela et ils n’en ont cure ! Si les Chinois devaient écouter les autres, ils ne seraient pas à leur niveau de développement. C’est parce que l’Afrique est sans repère qu’on patauge dans la misère crasse depuis fort longtemps. Il y a un adage chez les Chinois qui dit ceci : « travaillez dans le silence, la réussite s’occupera du bruit. ». Et on le voit si bien de nos jours.

        M. Daouda Emile OUEDRAOGO, cultivez-vous ! Il n’y a que comme cela que vous arrêterez d’avoir des préjugés sur les autres peuples ! Sans rancune !

        Répondre à ce message

        • Le 25 mai à 09:53, par Passakziri En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

          Mr Amidou,
          Je ne sais pas ce qui vous pousse à vouloir défendre la chine par tous les moyens . Vous pensez que la chine s’interesse à nos pays par altruisme ? Une Institution comme l’assemblée nationale devrait éviter dereceptioner de tels minables cadeaux . Pour une Institution qui devrait être autonome et libre sur tous les plans et qui fonctionne Avec un Budget collosal, pas besoin de tels dons ! Bien sûr que ces objets sont une Porte d’entrée facile pour se faire espioner gratuitement. Ce qui pensent que la chine n’a rien pour que la chine nous espionne se trompent lourdement. Biensûr que la chine s’interesse a ce qui se passe dans notre pays ou ce qui pourrait se passer en matière de lois car il y va tout simplement de l’elargissement et de la protection de ses interêts, parce que la chine n’est pas là par amour pour nous ( elle en a deja plus d un milliard sur place à aimer), mais juste pour ses intérêts. Le reveil risque d’être trop douloureux pour les pays qui ne l’auront pas compris.

          Passakziri

          Répondre à ce message

          • Le 25 mai à 21:19, par Amidou En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

            @Passakziri,

            Je ne défends pas la Chine par tous les moyens. Non, je suis en train de répondre, point pour point à l’article et aux arguments de M. OUEDRAOGO. Il fait des affirmations gratuites et ce n’est pas bien. C’est de la pure calomnie !

            Une Institution comme l’assemblée nationale devrait éviter dereceptioner de tels minables cadeaux .

            Et pourtant c’est le PAN lui-même qui a demandé ces ordinateurs lors de sa dernière visite en Chine !

            Vous demandez, on vient vous donner et vous criez à l’espionnage ! Avec cela vous voulez que les autres peuples vous respectent !

            Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 20:23, par Daouda Emile OUEDRAOGO En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

      Heureusement que ce n’est pas votre vérité car l’histoire retiendra que la traite négrière à prospérer grâce aux valets locaux qui ont vendu les autres frères pour du sucre et un miroir et mon ami semble être de cette race.
      Je précise que 100 millions et encore, montant qui reste à vérifier ne sortira pas le Burkina de sa pauvreté matériel mais pire avec ce genre de réflexion ce n’est pas demain que ce pays pourra s’affranchir de la politique de main tendue.
      Revenons au sujet qui nous intéresse car Monsieur semble totalement ignorer ce qui est la géopolitique et la lutte pour le contrôle des pays dits pauvres. Quelle est la souveraineté d’un pays si toutes ses décisions sont déjà connues à l’avance et manipulées à l’avance ? Avez-vous imaginez un seul instant des graves dérives édictées par ces mains obscures imposeraient à notre Auguste assemblée ?
      Votre naïveté et magnificence de la pauvreté dans laquelle vous vous complaisez définissent la bassesse de votre analyse et je vous comprends.
      Désolé que ma lettre ouverte touche vos intérêts de survie mais ce n’est pas de l’imaginaire quand le siège de l’UA a été piégé par vos amis chinois, ce n’est pas de l’imaginaire quand les équipements de vos amis chinois sont interdits dans le cœur des réseaux dans la plus part des de plusieurs pays au monde.
      Il n’y a que vous cher Monsieur qui croyez que tout 90% de matériel informatique est fabriqué en Chine
      car ça démontre que vous êtes dans la basse propagande pour sûrement préserver quelques intérêts très Perso ce qui est simplement naturel et je vous comprends mais, nos illustres députés étant averti utiliseront ces appareils loin de leur famille et milieu politique autrement l’histoire me donnera raison.

      Répondre à ce message

      • Le 21 mai à 14:14, par Amidou En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

        M. Daouda Emile OUEDRAOGO,
        Sans me connaître, vous commencez déjà à m’insulter ("valet local", "ignorant", "naïf", "bassesse d’analyse", "complaisance dans la pauvreté", ...). Je m’arrête donc là car on m’a enseigné que la violence (physique ou verbale) est le langage des faibles. Je n’ai aucun ami chinois et aucun intérêt chinois et c’est vous qui le dites. Tout ceci parce que je ne suis pas d’accord avec votre analyse ! Cela s’appelle de l’extrémisme tout simplement.

        Bon vent avec vos "analyses" !

        Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 22:21, par Revolution En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

      @ Amidou,

      Je me permets de reagir a ton poste, plus precisement sur ton commentaire portant sur "(...) confiez ce projet de souveraineté à des entreprises locales, qui le feront de façon très professionnelle et à moindre coûts".
      Tu n’as pas du tout compris la partie parce que l’auteur de l’ecrit, par ces lignes, ne dit pas de confier la fabrication d’ordinateur a des entreprises locales, mais la construction de la nouvelle assemblee nationale dont le budget s’eleve a des milliards. L’auteur suggere donc, si le cout des ordinateurs ne s’eleve qu’a une centaine de millions, de le puisser dans le budget du cout de la nouvelle assemblee nationale et de confier le projet, en meme temps, pour la construire parce qu’il ya bel et bien des entreprises professionelles locales qui peuvent bien le faire et en deca des estimations prevues. L’architecte Kere du Kouritenga en est un exemple !

      Répondre à ce message

    • Le 21 mai à 10:29, par kwiliga En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

      @Amidou
      "l’Afrique se développera grâce à la Chine"
      C’est bien d’être plein d’espoir, après, il ne faut tout de même pas nier la réalité.
      Pour les chinois, nous sommes plus près du singe que de l’humain, j’espère que vous vous en rendez compte.
      Vous connaissez des chinois mariés avec des africains ?
      Pour votre info, lisez donc "la Chinafrique" de Serge Michel et Michel Beuret aux éditions hachette.
      Renseignez vous auprès de nos frères gabonais, congolais,...
      Vous serez édifié.

      Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 16:47, par Aimé En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

    Bon, je pense qu’en toute chose il faut éviter d’ėtre parano sinon on pète les plombs. Certainement ce que vous avancez est dans le domaine du possible mais il faut tout de même se poser la question sur l’intérêt d’un tel acte de la part de la Chine envers un pays comme le Burkina ? Nous ne sommes tout de même pas la première puissance du monde. C’est vrai que dans toute institution il peut y avoir des documents confidentiels mais généralement ce qui se passe à l’AN est public. Si ce sont les députés pris individuellement en quoi leur vie privée peut intéresser un chinois. Lo

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 17:01, par ARMAND En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

    Mon frere le Burkina vient d’élaborer son propre satelite. Il ne reste plus que de fabriquer nos propres ordinateurs pour être à l’abri si non vous avez vu le président americain chanter du moré sur whatsapp en dansant. Tous les ordinateurs que tu achètes en boutique peut être infestés

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 17:11, par Hado En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné

    Tout a fait. Nous avons invite le loup dans la bergerie ! C’est ahurissant qu’en 2020, l’assemblee nationale d’un pays souverain accepte des dons de tablettes et d’ordinateurs portables. Deja, avec les tablettes achetees dans le commerce, on n’est pas a l’abri d’actes d’espionnage. A la limite, l’AN aurait pu recuperer le cash et acquerir ce materiel sensible localement. Et puis, QUAND EST-CE CESSERONS NOUS DE TENDRE LA MAIN ?! La main qui prend est toujours au dessous de la la main qui donne !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 17:37, par Biola En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Lors d’une visite officielle du président de l’Assemblée Nationale en chine, le Président SAKANDE a fait une demande et la Chine a répondu favorablement par la remise du présent matériel. Où se trouve le pire ? Si nous sommes si orgueilleux, payons nos taxes pour que l’Etat se passe des aides.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 19:00, par COB En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Effectivement, en veste (produit 200% burkinabé), on nous conseille la dignité. Si on consommait burkinabé, on serait à produire nos propres ordi. Lisez derrière vos ordinateurs et à l’intérieur de vos smartphones avant de parler de ce sujet. On suit tous l’actualité. L’auteur peut-il nous faire l’état des équipements huawei utilisés par nos opérateurs de telecoms ?
    Un appel aussi à refuser l’hôpital promis par les chinois ? Il pourrait laisser des capteurs dedans. Comme les ministres et parlementaires pourraient y séjourner, on ne sait jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 19:39, par Mm En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Messieurs calmez-vous un tout petit peu
    Les appareils électroniques pour la plupart viennent de Chine. Des appareils que utilisons depuis très longtemps. Aussi la société Huawei est la première au monde en matière de fabrication d équipements de télécommunications...(Actuellement ils utilisent la 5G)
    Pour dire nous sommes déjà à la portée des chinois et ils peuvent nous atteindre s ils le veulent je me demande même si cela n’a pas déjà été fait. Qu’est-ce qu’il faut faire ?il faut être prudent et très prudent.
    Ces appareils électroniques que nous avons reçus , il faut les faire tester par nos informaticiens pour voir leur fiabilité dans le cas contraire , on peut le leur restituer .
    Maintenant demander à l assemblée de ne pas accepter ce présent sur la base de spéculations me paraît hâtif...
    Nous parlons de la deuxième puissance mondiale... Savez vous pourquoi les États Unis refusent d acheter les équipements 5G de la Chine. En rappel les équipements de télécommunication dans nos centres de transmission au Burkina viennent de Huawei parce que l équipementiers français Alcatel est très cher..

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 19:56, par Ahmed Jamaal En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Écrire pour écrire ou pour se faire voir ne sert à rien. 90% des ordinateurs ont été fabriqué en Chine. Avez vous la preuve que les ordinateurs que vous achetez dans le commerce ne sont pas infectés ou cousus de logiciel pour espionner. Le Burkinabé joue trop à l’esprit comme le CFOP

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 21:03, par F7 En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Très bien vu. Malheureusement on a toujours occulté le renseignement qui est depuis la nuit des temps, une arme rédoutable. Si tu n’espionnes pas, tu seras espionné. C’est comme la politique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 21:39, par TRAORÉ Christophe En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Pour ne pas être espionné, assemblons nos ordinateurs ici au Burkina. Pour y arriver, nous devons diminuer le taux de douane des composants discrets (composants et circuits électroniques).Les jeunes Burkinabé nous livreront des ordinateurs montés au Burkina. A ce que je sache, à cause de la douane, il est plus rentable de commander un ordinateur deja assemblé en Chine plutôt que de vouloir commander les différents composants d’assemblage.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 22:08, par juste En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    C’est quoi on veut cacher au Faso ici ? Je serai d’accord avec l’écrit si on était cohérent de bout en bout. Prenons juste le domaine des télécoms quel contrôle ou quelle souveraineté on a encore ? Vous vendez tout à des multinationales parfois douteuses et vous êtes là à parler de souveraineté et de secret. Qu’est ce que vous savez de l’implémentation qui est faite sur les équipements de télécoms avant de nous les vendre ? Si c’est pour l’espionnage la Chine n’a pas besoin de passer par les députés elle peut même arriver la présidence. Un pays qui a tout vendu jusqu’à l’âme et vous parlez de secret ou de je ne sais ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 22:44, par BEN En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    C’est vrai que cela pourrait être un kdo empoisonné mais l’intelligence voudrait que nous ne refusons pas de façon frontale vue notre position sur l’échiquier international. Il faut faire semblant de prendre et même remercier. Après nous pouvons demander à un expert local qui s’y connait d’auditer ses appareils sans faire du bruit. Le monde évolue de cette façon et il faut user de tacte et d’intelligence.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 23:25, par anj En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Soyons sérieux qu’est ce que le Burkina peut cacher a la chine si ce pays tiens a avoir ce qu’il veut.
    Attention a ne pas comprendre la guerre de leadership que les états unis et la chine sont confronté pour croire ou insinuer des fausses rumeurs. La pression faite par les états unis sur les européens a propos des equipments HUWAI n’est que la lutte féroce que se livre ces deux pays en matière de technologie et sans vouloir prendre partie la chine a pris une longueur d’avance.
    Le Burkina n’a jamais refuse un don de la France, de ’Italie ou de la Grande Bretagne:le saviez vous la pluspart du materiel informatique (computer, telephone,circuit) est d’ailleurs importe par ces pays avant qu’il n’atteigne nos frontières.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 00:53, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Si vous n avez pas de preuves tangibles,en parlant ainsi vous êtes un expert imprudent peut être en mal de publicité mettant a mal la diplomatie et l amitié entre la Chine et le Burkina sur fond d allégations et de conjectures !mais si vous en avez ,les preuves, il valait mieux demander audience pour les étaler devant le PAN sans trompette

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 05:29, par Sidzabda En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Vraimemt patetique ! Ce compatriote attire simplement l’attention de l’assemblee sur un probleme potentiel avec ce don. La chine l’a deja fait avec l’union africaine. Un pays qui se respecte ne devrait pas accepter un tel don
    Donc mr Emile merci beaucoup.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 07:38, par songdo En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Mr ouedraogo emile vous voyez tout en noir ,mirez-vous ,vous verez tout ce que vous portez vient de la chine, votre ordinateur ,votre telephone vient de la chine ,pourquoi je dis la chine si ca vient de l’europe vous ne pouvez pas achetez.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 09:13, par OUBZANGA En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Parmi ceux qui refusent les ordinateurs, qui a déjà acheté un ordi pour un député ? soyons réalistes ; de quel espionnage parlez vous ? même sans leurs ordinateurs, nos comportements peuvent nous amener à fournir facilement des info aux espions. regarder les choses confidentielles que certains irresponsables publient sur le net parce qu’ils veulent utiliser Facebook ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 15:03, par Le Pacifiste En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Zéro papier à l’Assemblée nationale), ce de l’utopie. Tant que la signature électronique ne sera pas une réalité dans notre pays. Dans ce pays, on utilise les mots bandants et ronflants sans les comprendre. Une administration sans papier dans nos pays, c’est de la rigolade. Le travail sans et le travail avec papier sont complémentaires. Quand les ordinaires sont nés, on a vite fait de crier à la mort du papier. Au contraire la masse documentaire s’est accrue comme pas possible. Hé ! dites-moi où sont rentrés ces tablettes huawei ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mai à 15:07, par Le Pacifiste En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Et puis on donne, on donne à l’Assemblée nationale qui a déjà les moyens. Pensez aux autres institutions et ministères aussi : le ministère de la communication, le ministère de l’urbanisme, le ministère de la culture et bien d’autres ministères qui sont les parent pauvre de tout le système. il faut y penser

    Répondre à ce message

  • Le 22 mai à 07:17, par internaute En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Amidou a tout dit. Bravo. Il faut prendre ces ordinateurs et ces tablettes. Et merci à la Chine. Après les deputés, vivement que la Chine pense auss à doter nos ministres de tablettes et d’ordinateurs. Et après eux,elle n’a qu’à penser aussi aux universités, aux agriculteurs, aux acteurs de la santé, ..... Encore une fois, merci à la chine.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mai à 00:58, par Merci ! En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Merci bien Mr Ouedraogo !

    Vous me redonnez espoir. Il est bien vrai que si par extraordinaire, la Chine voulait espionner notre Assemblée Nationale, elle ne prendrait pas la peine de passer par des tablettes et des ordinateurs piégés car, averti de la question de cybersécurité que vous etes, vous savez qu’elle a bien d’autres moyens de parvenir à ses fins. Meme ici aux States, le gouvernement tout comme les institutions de toutes natures ont de la peine à contenir les intrusions des pirates chinois et autres. Donc pour un pays comme le notre...

    De toutes les façons, tous les pays qui disposent de ce genre d’arsenal, l’utilisent tout le temps, à dessein !

    Mais je souscris avec vous que " ce n’est pas parce que le voleur a une clé passe-partout, qu’il faut refuser de fermer sa porte !".

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 28 mai à 10:43, par taoko jean gabriel En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Commentaire sur
    Commentaire sur
    « Don d’ordinateurs à l’assemblée nationale par Daouda Emile Ouédraogo »
    Jean-Gabriel TAOKO
    Ce 25 mai 2020, je découvre sur Lefaso.net cet article très intéressant de M. Daouda Emile Ouédraogo.
    Les commentaires des « internautes » qui s’en sont suivis, quand ils ne sont pas désolants (qualifiant l’auteur de « valet local etc. Nous donnent à comprendre la santé intellectuelle d’une frange –mineure je le souhaite- de jeunes burkinabé complètement en déshérence.
    Il faut me parait-il comprendre la mise en garde de l’auteur ce cet avertissement. Je ne suis pas un expert en informatique malgré un environnement très « chébran et bléca ». Dans son langage sophistiqué, il y a m’a-t-on mis en garde, des » chevaux de TROIE » Ma génération qui comme vous le devinez ne date pas d’avant-hier, a reçu une éducation ouverte sur l’universel et je vais sans forfanterie vous conter légende du cheval de Troie. Nos petits enfants qui me liront apprécieront.
    Jadis, en Europe méridionale la cité grecque et celle de Troie s’affrontaient pour une cause banale et pas plus noble que celle qui a suivie l’assassinat de l’archiduc…
    Les soldats de la cité de Troie (les troyens) s’étant battus comme des lions et acculés se sont enfermés dans leur cité protégée par des remparts imprenables. Les grecs ont alors usé d’un grand stratagème en construisant un volumineux et majestueux cheval en bois à l’intérieur duquel étaient cachés de type marines américains ; légionnaires, des forces spéciales ou soldats de Chaka Zoulou pour ne citer que ceux-là et resté compris par les jeunes générations qui me liront.
    Le volumineux cheval fut abandonné sur le rivage en même temps qu’un pauvre hère grecque en guenilles, Chargé d’une lourde mission diplomatique au péril éventuel de sa vie : Instruire les troyens sur les énormes pouvoirs divins d’invincibilité de ce cheval prêté par les dieux.
    Le soir venu, les guetteurs sur les remparts aperçurent le monstre, informèrent les responsables de la cité qui dès l’aube réunis en conseil voulurent en savoir plus. L’espion qui rodait par là sur le rivage fut capturé introduit dans la cité et « vigoureusement interrogé. Sous la torture, l’espion a « craqué » et avoua avec un tel aplomb qu’il fut convainquant en dépit de l’opposition représentée par quelques troyens méfiants dont un prêtre nommé LAOCON et ses deux enfants. Laocoon fut le premier à défiant ce prétendu « talisman » en plant sa lance sur les flancs du cheval de bois. La force de frappe était telle qu’elle ébranla le monstre et l’on entendit des profondeurs des entrailles de la bête des cliquetis semblables aux bruits d’armes et de boucliers. Cet épreuve ne réussit cependant pas à retourner la majorité des troyens qui à une très large majorité décidèrent l’introduction de la bête à l’intérieur des remparts. Une dure épreuve vint conforter les troyens dans leur « naïveté ».Le soir même, un serpent venimeux venu de la mer mordit Laocon et ses deux fils pendant la célébration d’un office divin. Ils en moururent tous les trois. L’oracle était favorable à la naïveté.
    La nuit venue, le monstre en bois, introduit dans la cité ouvrit ses entrailles et il en sorti une nuée de troupe lourdement armée et aguerrie au combat qui mis les troyens en déroute. Troie mise en charpie, laissa échapper cependant la minorité de septiques conduite par Enée vers une destinée inconnue. La suite on la connaît.
    Ce bref rappel non romancé mais sur un mode plaisant nourrira la réflexion des jeunes générations et soutiendra la prudence de l’auteur de l’écrit que nous commentons. Il ne mérite nullement ni les propos malveillants ni le scepticisme des uns et des autres. Si le doute fait partie de la recherche de la « vérité » cet écrit vaut son pesant d’or. Je pose la question : A quoi servait la grande muraille de chine ? Et quelle en est la symbolique de nos jours ? La révolution culturelle chinoise de Mao Tsé-toung et le plus grand homme politique de la Chine moderne, Deng Xiaoping (1,50 m) n’y a pas touché.
    On se pose ces questions après la relecture de l’ouvrage de Janine Hiu (Contes et légendes de Chine) que nous lisait Jean Juramie, professeur de français –latin de la 6eme.
    Mons-en Baroeul le 28 mai 2020

    Répondre à ce message

  • Le 30 mai à 00:40, par Gomtiougo S. En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Don d´ordinateurs à l´Assembler national par la Chine : Salut, quel genre de débats menez-vous pour qulle preuve de pauvreté. Il ne s´agit pas de savoir qui a Raison et qui na pas raison. Il s´agit de la patrie du future Burkina Avec cette politique déshonrante, sans intégrité sans Vision pour favorable pour les pay et ses descendants. au lieu de se mettre ensemble pour stopper toute influence extérieure et de concourir Ensemble pour l´honneur que la plupart des personnes ne considèrent pas comme pertinent, mais doivent le voir de cette facon. Arrêtons de mandier. L´avenir et la prospérité d´un pays dépendent de la souverainité du pays ensuite l´honnêteté de sa Population. Burkina Faso pour les burkinabé. Veuillez commancer au plus tard lors qu´un troisième étranger intervient pour faire preuve de solidarité entre les burkinabés solidarié. Je suis fièr d´être burkinabé j´espère bien que toi aussi tu mérite de l´être. Ne soyez pas myope vous devez savoir que le monde a toujours été en guerre car la vie signifie une lutte constante.sans condition personne ne sacrifiera sa vie pour vous aussi pour le pays, donc pas de raison de désarmer.

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • Le 3 juillet à 17:08, par Alexio En réponse à : Don d’ordinateurs à l’Assemblée nationale par la Chine : Un cadeau empoisonné, selon un citoyen

    Je ne croyais pas a mon entendement que l Assemblee Nationale accepte un cadeau empoisonne qui pourra a distance s infiltrer dans le parlement d une nation pour ses besoins et influences geopolitique.

    Ce cadeau ne doit pas etre mis en fonction sans une expertise de controlle haute gamme.

    C est ouvrir le boulevard pour la Chine qui espione tous les pays qui sont dans son giron de la collaboration. N oublier pas que le grand bond de la Chine des satellites.

    Leur strategie espione. Et leur lancement du G5 est persona non grata aux Etats-Unis. A cause de la meme cause. Nous africains nous devrions pas par notre naivite croire au pere Noel.

    Comme cela a ete toujours le cas avec l Afrique.

    On doit pas ouvrir cette boite de pandore a la Chine. Sinon. on va le regretter dans l avenir.

    A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Education : Notre système éducatif a besoin d’une profonde reforme
Aux Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO : Nous sommes inquiets
Journée internationale de la paix : De la nécessité d’œuvrer au respect de la dignité humaine
« Je veux débattre avec Patrice Talon » : Le constitutionnaliste, Pr Frédéric Joël Aïvo veut confronter le président à la réalité du Bénin lors de la présidentielle de 2021
Et si on parlait archives !
Un écrivain au ministre Aboul Karim Sango : « J’ai un sérieux contentieux avec votre ‘’Chargé de mission’’, Koba Boubacar Dao »
Burkina : La Parenté à plaisanterie autour de la politique agricole et de la sécurité alimentaire
Charte de la Transition du Mali : Compromis dynamique ou dynamique compromise
Santé du journaliste Damiss : Le réquisitoire de Me Paul Kéré contre le président Roch Kaboré
Burkina : La mauvaise gouvernance altère la qualité des infrastructures, déplore le REN-LAC
9 septembre 2020 : Défis et enjeux d’une rentrée sociopolitique peu ordinaire
Fondements et dynamique de la rénovation de l’action politique en Afrique : Leçons apprises de la situation au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés