Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

Accueil > Actualités > Société • • lundi 25 mars 2019 à 23h35min
Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

Dans le préavis ci-dessous adressé au président du Faso, le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) annonce une grève de 48 heures à partir du 17 avril 2019.

Ouagadougou le 25 mars 2019

Le Secrétaire Général
A
Son Excellence Monsieur le Président du Faso, Président du Conseil des Ministres
Objet : Préavis de grève

Excellence Monsieur le Président,

Le 13 mars 2017, votre gouvernement a signé un protocole d’accord avec notre syndicat dans le but d’améliorer nos conditions de travail et de vie et pour optimiser la qualité des soins offerts aux populations. Face à l’obstination du gouvernement dans son refus d’appliquer les résolutions dudit protocole d’accord par la ruse et le dilatoire, nous avons l’honneur de vous tenir informé qu’à l’appel du SYNTSHA, les travailleurs de la santé humaine et animale observeront sur toute l’étendue du territoire national, une grève de 48 heures allant du mercredi 17 avril 2019 à 7h au vendredi 19 avril 2019 à 6heures 59 mn pour exiger :

1) le respect concret du protocole d’accord gouvernement-SYNTSHA du 13 mars 2017, notamment :

1.1 le respect du libre exercice des libertés démocratiques et syndicales, le droit de grève en particulier :

1.2 la prise de mesures diligentes pour un fonctionnement optimum des formations sanitaires et vétérinaires du pays et transparence dans la gestion ; arrêt de l’impunité, luttes concrètes contre la corruption, le racket etc., dans les formations sanitaires et les services vétérinaires ;

1.2.1 santé humaine : relèvement des plateaux techniques (infrastructures, des équipements fonctionnels, des médicaments et du personnel en quantité et en qualité) ; arrêt des pannes de longues durées et récurrentes d’équipements conduisant à des fermetures de services, des ruptures de consommables et de médicaments etc. ;

1.2.2 ressources animales et halieutiques : amélioration tangible de la couverture en soins vétérinaires par la construction, l’équipement et la dotation en logistiques roulantes des unités d’appui technique en l’élevage, des zones d’appui technique en l’élevage, des postes vétérinaires et des postes de contrôle vétérinaire aux frontières.

1.3 l’adoption suivie de mise en œuvre en fin avril 2019 au plus tard des statuts particuliers et du RIME dans les secteurs de la santé humaine et animale y compris la période transitoire liée au relèvement du niveau de recrutement des infirmiers/ères d’Etat, des sages-femmes et maïeuticiens d’Etat, Agents Itinérants de Santé et d’hygiène communautaire et des Garçons et filles de salle d’une part et d’autre part les textes relatifs à l’Agence Nationale de Soins de Santé Primaires (AGSP) ;

1.4 le paiement en fin avril 2019 des salaires et indemnités dus aux travailleurs au terme de la loi 057 -2017/AN portant statut de la fonction publique hospitalière en respectant la date d’effet du 1er janvier 2018 ;

1.5 la mise en œuvre immédiate du reversement en A1 des attachés de santé et des conseillers d’élevage conformément au protocole du 13 mars 2017 et avec pour date d’effet le 1er septembre 2017 ;
1.6 la mise en œuvre effective en 2019 du maintien de toutes les indemnités des travailleurs de la santé humaine et animale en stage.

1.7 Le respect de tous les autres engagements pris par le gouvernement dans le protocole d’accord de mars 2017 : amélioration de l’allocation indemnitaire notamment l’indemnité de contagion et de contamination pour la santé animale, prise en charge de la santé des travailleurs etc.) ;

1.8 un échéancier clair pour la relecture et l’adoption des textes conformément au protocole d’accord du 13 mars 2017 : arrêté conjoint sur une règlementation des marchés publics adaptée au secteur de la santé (point 4, page 21 du protocole d’accord) ; textes relatifs à la participation des travailleurs à travers leur syndicat aux instances où se décide leur sort (Conseil d’administration, Conseil de santé de district, comité technique régional de santé etc.(point 5 page 21 idem).

2) l’adoption rapide du décret fixant modalités de gestion des logements administratifs dévolus aux communes dans le domaine de la santé et juste règlement des problèmes de logements des agents de santé antérieurs audit décret ;

Si à l’issue de cet arrêt de travail, des solutions satisfaisantes n’étaient pas trouvées, le SYNTSHA se réserve le droit d’engager d’autres actions de lutte pour faire aboutir ses justes revendications.
Veuillez agréer, Excellence Monsieur le président, l’expression de notre très haute considération.

Ampliations :
-  Premier Ministre
-  MFPTPS
-  MINEFID
-  MS Pissyamba OUEDRAOGO/
-  MRAH
-  BNC/CGT-B
-  Sections SYNTSHA

Vos commentaires

  • Le 26 mars à 00:06, par El_monstro En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    On a beau vouloir soutenir ce régime, on note beaucoup d’inconstance dans la gestion du pays au quotidien. Dans ce pays là on est habitué à de gros discours. Lors du 1er conseil des ministres du PM DABIRE, engagement avait été pris de revoir le train de vie des ministres et alléger les charges de l’état. Deux semaines avaient été avancées pour publier les mesures à prendre. Nous sommes à deux mois après et on attend toujours.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 06:20, par lepaysvamieux En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Très bonne nouvelle. On n’attendait que ça. Le SYNTSHA à vraiment été très patient
    Mais, commmme on le dit la patience à ses limites. Nous avons vu des protocoles dont la mise en oeuvre à été prompte en moins de 6 mois. Celui du SYNTSHA a fait plus de deux anciennete. Qùst ce qui se passe ? L’attitude du gouvernement ressemble à de la foutaise. Nous avons tous pris part à l’insurrection. Et pourquoi certains bénéficient des retombées et d’autres comme nous non ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 06:24, par Fasolibre En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Les 20, 21 et 22 avril ne sont pas des jours de travail (samedi 20, dimanche 21 et lundi de Pâques). Quand il faut anticiper ce long week-end avec 2 jours de grève sachant bien que vendredi, la seule journée de travail entre la grève et le long week-end, ne suffira pas à réparer ce qui est réparable des conséquences de la grève, il y a de quoi s’inquiéter. Je pense que l’intention du syntsha n’est pas de faire payer par le peuple déjà malheureux les conséquences des actes des dirigeants ; j’exhorte donc le syndicat à choisir une période éloignée du long week-end. Syntsha, ayez pitié de nous pauvres pécheurs.

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 10:21, par faso priorité En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

      L agent de santé qui roule dans les problèmes financiers ne pourra prendre en charge convenablement les malades, de même un enseignant très endetté ne pourra donner ses connaissances. les agents de santé, les enseignants représentent l’état dans les villages les plus reculés. ils sont à la base de notre développement. Des revendications de plus de deux ans qui ne trouvent pas une oreille attentive c est de la pure foutaise.si l on continue à construire des routes c est qu il y a de l argent.un homme qui a faim de pourra que provoquer des accidents sur la route donc la priorité est de donner à manger que de construire des routes qui seront vite dégradées par les v8 et consort .

      Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 06:26, par no comment En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    ah mon pauvre Burkina. ou allons nous avec des revendications sans fin. avec cette batterie d’exigence, je pense que finalement, devenir fonctionnaire vaut mieux que tout. GOUVERNEMENT DE MON PAYS, ailleurs les gens grèvent des mois et des mois sans obtenir le moindre gain parce que la sout2nabilité budgétaire le commande, mais chez nous la fonction publique, c’est la caverne d’Ali BABA. Oui tout simplement parce que vous prêtez le flanc. voilà pourquoi en fin de compte, je donne raison aux organisations syndicales. quand on dit qu’une conférence nationale devrait en principe clore ce débat de résolution au cas par cas, on en revient pour offrir par ci et par là des avantages, les revendications continueront. GOUVERNEMENT DABIRE, un peu e couille et ayez de la fermèté un jour pour dire à ces syndicats qu’ils ne sont pas les seules forces ouvrières dans ce pays et qu’ils peuvent grever jusqu’en 2050

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 06:45, par Manisougri En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Manisougri, Pissyamba manisougri, toi tu es à la retraite depuis des lustres et maintenant tu passes ton temps à conduire la masse des infirmiers à l’abattoir parce que tu n’as plus rien à perdre. Faut faire pardon et laisse les jeunes avec leur affaire.
    Pour quelqu’un qui a plus de soixante ans c’est désolant de faire tuer des innocents malades. Crois-tu vraiment qu’avec les besoins urgents qui se posent au pays avec la lutte pour éradiquer le terrorisme, ce gouvernement puisse te satisfaire ? On a besoin d’armements sophistiqués pour anéantir les djihadistes afin que tes camarades ou du moins tes « enfants » puissent prodiguer tranquillement leur soin en campagne. Toi-même tu te rends compte que ces promesses sont antérieures à l’intensification de la lutte contre le terrorisme actuellement. Pissyamba manisougri !!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 08:00, par Adakalan En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    C’est du propre cette initiative. Seule la lutte libère.

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 12:49, par Le vigilent En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

      Mon cher Adakalan, sache qu’a l’here actuelle, la seule lutte qui liberera le people Burkinabe, dont font partie nos amis du SYNTSHA, est celle contre le terrorists qui endeuille chaque jours les paisibles populations du Sahel, du Nord, de la Boucle du Mouhoun, de l’Est, etc. Les lutes corporatistes que menent les differents syndicats ne font qu’apporter de l’eau au Moulin des ennemis du peuple Burkinabe.

      Répondre à ce message

      • Le 27 mars à 08:56, par Adakalan En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

        Mon cher vigilent !il s’agit ici de respect du protocole de mars 2017.Et non une nouvelle lutte. Votre point de vue me fait croire que le gouvernement doit orienter toutes les dépenses vers la sécurité et la vie s’arrête au Faso .un budget a été voter en effet. Faut pas donner raison a l’autre qui veut voir la Faso comme il le souhaite.Tous le monde a son niveau doit faire un effort et cela doit être visible.Merci et sans passion

        Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 08:43, par SAAFI En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Voici un gouvernement qui prend toujours des accords et n’arrive jamais à les appliquer. Le ministère des finance depuis 3 semaines ne travaille pas. Le ministère de la santé vient s’ajouter. Des accords aussi avec les pauliciens qui attendent. Les enseignants attendent aussi de voir comment les choses vont évoluer avant les examens. Les GSP toujours fâchés. Le président Rock risque fort de se faire avoir.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 09:00, par TERMINATOR En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Soutien total, il est temps que chacun montre qu’il est indispensable dans cette fonction publique puisque certains se permettent même d’aller jusqu’au sabotage en toute impunité.
    Ou bien le gouvernement restaure l’autorité de l’état, ou bien si elle en est incapable qu’elle rende sa démission.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 11:10, par SOCIOLOGUE En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Monsieur Pissyamba, saches que chacun des agents sanitaire souhaite aller un jour à la retraite comme toi. Ne cherche pas à enfoncer tes collègues dans des problèmes. Oui pour la satisfaction de vos revendications, mais vue la situation dans laquelle le Burkina se trouve, il y a lieu de réfléchir mille fois avant de grèver. Seuls les agents moutons et paresseux vont vous suivre.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 11:11, par salou En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    ROCK a commencé avec les magistrats 1 mois après son investiture, il doit finir le boulot jusqu’au paysan de mon village. C’est une simple question d’équité et de justice sociale. Si toujours les uns mangent, les autres ne seront pas là pour les regarder.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 11:39, par Le vigilent En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Les difficulties actuelles du pays, les Pysyamba et autres s’en moquent !!! Leurs interets corporatistes avant meme la paix et la securite pour le reste des Burkinabe. Votre conscience vous le rappelera jusqu’a la fin de vos jours !

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 12:30, par Moi la solution En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    HOOOOO On a eu une solution mais ça ne va pas. On va finalement essayer un cadeau ? Hon voyons nous=même ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 12:35, par non au fc En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Analysons de façon objective et non de manière partisane.Étant un agent de la fonction public,je donne entièrement raison pour ce syndicat qui a su patienter.Ce gouvernement me fait peur souvent,comment ne plus vouloir traiter les problèmes des fonctionnaires au cas par cas et toujours être là à signer des protocoles d’accords à n’en pas finir ?Comment vouloir une trêve sociale et accorder des avantages colossaux à certains et laisser les autres(exemple des magistrats qui sont devenus des enfants intouchables) ?Comment vouloir la paix et ne pas appliquer le bon exemple sur soi(salaires des ministres non conforme aux décret de 20108) ?Cependant pour le syndicat,vu déjà l’état de nos centres de santé avec la présence des agents soignants ce n’est pas facile,si vous allez gréver sans service minimum ,alors là ce sera l’enfer pour les pauvres de nous autres.Pour terminer le gouvernement est à la base de tout ce que nous vivons actuellement.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 13:09, par tiibo En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent, soutient total a vous, ne brandissons pas toujours le terrorisme pour dire ceci ou cela,c’est la parole qui fait l’homme, soyons francs envers les uns et les autres, on n’est pas membre du gouvernement parce qu’on a dix têtes encore moins parce qu’on a dix doctorats certains mêmes y sont pour y avoir lavé les dessous d’autres, donc qu’on se respecte dans ce pays. Une remise en cause s’impose au niveau du gouvernement.Un gouvernement de quelque 100 membres aussi fort qu’il soit tombera forcement a force de se foutre des gens. Qu’à cela ne tienne toutes les revendications resteront théoriques si l’on continue de faire le sourd vis a vis du CS MINEFID. Monsieurs les membres du gouvernement a quand la fin du térrorisme ? Nul ne le sais mais la vie continue. Retenez que ce n’est pas "l’eau qui entoure le navire qui le coule mais plutôt l’eau qui y entre", ceci pour vous inviter à ignorer les propos de l’opinion et resoudre le plus tôt possible le problème du CS MINEFID et par ricochet celui des autres syndicats pendant qu’il est encore temps .

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 13:55, par tcherien En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    bande de vautours ils ne pense qu a leur ventre tan pi pour le pays que DIEU sauve mon pays et ses habitants

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 14:49, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    J’interceède, je vous en supplie Cher SYNTSHA, ne nous servez pas une grève sauvage : sans service minimum. Je vous en prie :
    - Observez un temps plein dans les urgences
    - le Sce Minimum ailleurs
    De plus, il faut que tous les syndicalistes du Burkina Faso innove et rendent à l’evidence que le gouvernement aussi coupable soit-il ne peut pas resoudre toutes ces difficultés. De plus, le CS-MES( MINEFID) a mis l’Etat à genoux, si j’ai bien compris l’excellent politologue enseignant-chercheur Abdoul Karim Saidou. Faisons doucement. Cherchons ailleurs surtout pour les problemes logistiques. Pourquoi SYNTSHA, ne pas faire un plaidoyer auprès de certaines Fondations ? Par exemple, regardez le cas exemplarissime de la Fondation ORANGE : 640 millions en Nephrologie à OHYA, 77millions à Bakata .... Qui dit mieux ? Pour ce qui est des outils de travail, de bonnes volontés ne peuvent-ils pas contribuer. Pour le reste, soyons patients. Le Gouvernement lui aussi doit se soumettre à une Charte d’Austerité.
    Au gouvernement, est-ce que c’est possible de detourner l’argent d’une route à bitumer pour solder tous les problemes logistiques du Secteur de la Santé ? Pour moi le secteur des transports semblent etre le seul domaine où une non-execution de route à bitumer peut rester sans effet sociales immediats tout en restant rattrapable. Me tromperai-je ?
    Chers SYNDICATS du Burkina Faso, à tous : "Rien ne se perd, rien ne se créé : tout se transforme". Où sont les Djinnamoris pour nous fabriquer de l’argent, de preference en Euros ? Où sont nos soit-disant pouvoirs traditionnelles ? Notre "Goovnema" a besoin de secours. Au Syndicat des Medecins, Dieu entend vos soupirs !
    "Dieu reste Burkinabè"

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 15:11, par HUG En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Je me rappelle que ce syndicat avait fait une grève de trois jours sans service minimum. A qui la faute si ce syndicat veut repartir en grève c’est le pouvoir du MPP et acolytes qui sont responsables car ils sont signé des accord sans mesurer les conséquences économiques. Voyez vous c’est triste pour mon pays car l" Etat doit être prévoyant. Le problème c’est qu’en accordant des avantages faramineux à certains corps, je parie que le recrutement dans la fonction publique sera réduit et qui perd ? SYNTSHA ?il faut faire une gréve aussi pour lutter contre les agents de santé voleurs de produits des malades, contre des agents de santé sans dignité qui passent leur temps a pillé les malades. Cependant, il y a des agents de santé consciencieux, à ceux là, que DIEU les protège eux et leurs familles

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 15:27, par La barbe En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Tout ça là est bien. Continuer à réclamer pour qu’on gonfler le budget de l’Etat. Pendant que le pays a chaud, ils y’en a qui veulent en ajouter.
    Mais, je dis bien mais. Parce que je prie seulement qu’à un moment les travailleurs du public fassent, ne serait-ce que 01 mois sans salaire pas plus, pour qu’ils comprennent que le peu qu’ils ont est un trésor.

    Répondre à ce message

  • Le 26 mars à 16:03, par COUCOUT En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    A quand la fin de l’injustice dans le traitement salarial des agents de la fonction publique ? Et la remise à plat des salaires qui était censée régler la question de l’inéquité et de cette injustice ?

    Dans ce Burkina Faso, deux agents de la fonction publique ayant tous été recrutés avec la maitrise perçoivent à la fin du mois :
    - l’un 1 200 000 F CFA (le magistrat)
    - l’autre 200 000 F CFA (l’agent du ministère marginalisé)

    Au lieu de se pencher sur cela, l’on continue avec le cas par cas et l’on sort raconter des histoires du genre "il faut faire un sacrifice"

    Personnellement, je suis plus que dégouté de cette fonction publique qui paie les uns à des millions et misérabilise la grande majorité des agents.
    Et le Ministre de la fonction publique il dit quoi dans tout ça ? Son département n’a-t-il pas annoncé que la nouvelle grille sera connue de tous en début d’année 2019 ? Nous sommes en fin mars et rien du tout.

    Courage les camarades du SYNTHSA car seule la lutte paie !

    Répondre à ce message

  • Le 27 mars à 05:05, par kaos weogo En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    La FPH est une erreur grossière commise pour contenter une partie (les médecins spécialistes, bosses du système). Il faut avoir le courage de la supprimer, ou l’élargir à tous si l’Etat a les moyens. Dans certains pays bien organisés les grèves de la santé sont effectués par d’autres . Par ex les transports... pour éviter de mettre à risque la vie des patients.

    Répondre à ce message

  • Le 30 mars à 09:16, par Yanamar En réponse à : Santé : Le SYNTSHA annonce une grève de 48 heures à compter du 17 avril

    Après 48h , on doit aller à 72h, 96h et si RCK ne réagit pas , on fait grève illimitée.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation sanitaire à Ouagadougou : SOS pour les enfants des quartiers non-lotis
Education : La CNSE exige une mise en œuvre « appropriée » des engagements
Bobo-Dioulasso : Le ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur tient son premier CASEM de 2019
Grève du SYNTHSA : Des mesures prises pour assurer les services vitaux
Grève du SYNTSHA : « Nous estimons qu’il faut interpeller le gouvernement à beaucoup plus de sérieux », selon Pissyamba Ouédraogo, SG du SYNTSHA
Grève du SYNTSHA : Pas de service minimum pour les patients de Bobo-Dioulasso
Fête de Pâques 2019 : Le Cardinal Philippe Ouédraogo sensible au sort des victimes des attaques terroristes
Burkina : Un guide pour maitriser la poursuite des infractions douanières
Aliments thérapeutiques : InnoFaso inaugure sa nouvelle usine dans les locaux de 2iE
Situation nationale : L’ADP peint un tableau en noir
Déficit alimentaire au Burkina : Le plan de soutien aux personnes vulnérables en marche
Mouvement d’humeur au MINEFID : Le SYNAMEF appelle les agents à faire preuve de « patriotisme »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés