Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Chaque nation qui délaisse la foi en dieu et l’éducation est une nation en proie aux incivilités.» Salim Boudiaf

Hackathons 226 : Inteck, vainqueur de la 7e session

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 18 mars 2019 à 07h00min
Hackathons 226 : Inteck, vainqueur de la 7e session

La 7e session des Hackathons 226, organisée par le ministère du Développement de l’économie numérique et des Postes, en collaboration avec le Secrétariat permanent de la Modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance (SP/MABG), a été remportée par le groupe Inteck avec sa solution R2H (Résumé ressources humaines). La cérémonie de remise des prix a eu lieu le dimanche 17 mars 2019 à Ouagadougou, dans les locaux du centre KeoLID.

« Améliorons les performances de l’administration publique à travers un suivi RH et une évaluation des structures publiques », tel a été le thème de l’acte 7 des hackathon 226.

Trois jours à développer. Que de nuits blanches pour les groupes qui ont travaillé sous pression, pour proposer des solutions afin de faciliter l’optimisation de la gestion des ressources humaines dans l’administration publique. Au finish, le jury, présidé par Patrice Kiemdé, a retenu trois groupes sur la base de plusieurs critères parmi lesquels le speech, l’innovation et la solidité de la solution, la méthode de travail, le design, le niveau de développement, le modèle économique, etc.

Rodrigue Guiguemdé directeur général du Développement de l’Industrie numérique

Arrivé en tête du classement, avec sa solution R2H (Résumé ressources humaines), le groupe Inteck, selon son représentant, Florentin Congo, était pourtant hors sujet dès l’entame de la compétition. « On pensait que l’administration publique voulait juste une application qui allait se connecter à une autre existante. Alors qu’en réalité, il n’existe encore aucune donnée », relate le jeune informaticien. Mais grâce aux conseils avisés de leurs mentors, le groupe a développé une application web permettant de générer des tableaux de bord de ressources humaines afin de faciliter la prise de décision. Le groupe est reparti avec un chèque de 2 millions de francs CFA et une médaille.

Le président du jury (au micro) a donné au public les critères d’appréciation des solutions

Quant au groupe classé 2e, E-Smart RH, composé d’un infographe, d’un développeur, d’un marketeur et d’une gestionnaire des ressources humaines, il a proposé un tableau de bord unifié des ressources humaines de l’Etat qui permet aux responsables d’avoir une vision multidimensionnelle du département. Selon Samira Ouédraogo, la solution permet également à tous les agents d’une structure d’intégrer leurs tâches et de rendre compte à leur hiérarchie qui assurera un contrôle afin d’améliorer les prises de décision. Le groupe a remporté 500 000 F CFA.

Infineas Plus, fusion de deux groupes, Infinea et Faso Civic, lui, termine à la dernière marche du podium avec une moyenne de 12/20. Il s’est intéressé au traitement des actes des carrières. La solution permet d’enregistrer la date du bordereau d’envoi des actes administratifs, de suivre le temps de traitement et de savoir quel agent traite le dossier. « A la fin, on aura un tableau de bord qui permet de représenter l’ensemble des dossiers qui ont été traités à temps (moins de 28 jours), qui ont été traités dans le semestre, et l’ensemble des dossiers qui ont été rejetés au moins une fois dans le circuit.

Satisfait de cette première expérience du ministère en charge de la Fonction publique qui vise à promouvoir le savoir-faire de la jeunesse dans le domaine du numérique, le Secrétaire permanent de la Modernisation de l’administration et de la bonne gouvernance, Jacques Sosthène Dingara, a annoncé que le lauréat de cette 7e session des Hackathons va bientôt signer un contrat avec le ministère de la Fonction publique pour internaliser la solution aux réalités de l’administration, de concert avec les gestionnaires des ressources humaines et les informaticiens. Interviendra après cette étape, la réception officielle de la solution en présence des autorités.

Jacques Sosthène Dingara, Secrétaire permanent de la Modernisation de l’Administration et de la Bonne Gouvernance

Pour le directeur général du développement de l’industrie numérique, Rodrigue Guiguemdé, le ministère en charge du Développement de l’économie numérique veut, à travers cette collaboration avec le SP/MABG, lancer un appel à l’administration publique sur la nécessité de faire confiance au potentiel et au génie créateur de la jeunesse burkinabè. Le prochain Hackathon aura lieu début avril et sera organisé en collaboration avec la Poste Burkina Faso.

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Télécommunications : Google restreint l’utilisation d’Android au chinois Huawei
Médias et Jeunesse : Les spécialistes appellent à l’encadrement et à la formation
50ème Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information : Déclaration de Madame Hadja Ouattara/Sanon, ministre du Développement de l’économie numérique et des postes
Galian 2019 : Paténéma Oumar Ouédraogo, lauréat du prix spécial de la Mission Fas’eau
Galian 2019 : Tiga Cheick Sawadogo de LeFaso.net remporte le prix spécial de l’ARCOP
Elections et défis sécuritaires au Burkina : La responsabilité des journalistes en question
Nom de domaine « .bf » : Les opérateurs de registre en conclave
Hackathons 226 : "La Poste plus" pour rapprocher les Burkinabè des services postaux
Bobo-Dioulasso : Le salon Africa Digital Space a clos sa première phase
Protection de la vie privée sur les réseaux sociaux : La Cil sensibilise les femmes des marchés et yaars de Ouagadougou
26e Journée de la liberté de la presse : « Le défi majeur est de préserver l’Etat de droit et le vivre-ensemble démocratique », déclare Boureima Ouédraogo
Message de monsieur le ministre de la communication et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, remis Fulgance Dandjinou, a l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse 2019
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés