Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La voie de l’homme sage s’exerce sans luttеr.» Li Eul, dit Lao-Tseu

Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement : Les projets et programmes de 2018 passés à la loupe

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Issoufou Ouédraogo • jeudi 7 mars 2019 à 16h35min
Ministère de l’Economie, des Finances et du Développement : Les projets et programmes de 2018 passés à la loupe

Apprécier les résultats de la mise en œuvre des projets et programmes de l’année 2018 et formuler des recommandations pour améliorer leur exécution pour 2019 afin de booster les différents secteurs de développement et s’appuyer sur le projet annuel de performance de l’année 2019 comme document d’engagement pour optimiser les résultats attendus en 2019. C’est l’objectif de la première revue des projets et programmes sous la tutelle du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID), tenue ce jeudi 7 mars 2019 à Ouagadougou.

Passer en revue les acquis engrangés et les difficultés rencontrées en 2018 par les programmes et projets pour mieux amorcer l’année 2019. Tel est l’objectif de la première revue du MINEFID au titre de l’année 2019. Une occasion pour examiner et apprécier les actions de l’année 2018 afin de formuler des recommandations pour booster les résultats de 2019. La rencontre est placée sous le thème « Rôle et efficacité des appuis-projets dans la mise en œuvre des politiques de développement au Burkina Faso ».

Ce thème vise à rappeler que l’objectif majeur recherché à travers la revue des projets et programmes est de favoriser un partage d’expériences et de formuler des recommandations pour améliorer leur exécution. « Les projets et programmes constituent des outils opérationnels de développement et, par conséquent, nous devons redoubler d’efforts pour contribuer à leur réalisation », a confié le secrétaire général du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, Seglaro Abel Somé.

SG du MINEFID (1)

Cette première rencontre de l’année 2019 est l’occasion d’examiner à mi-parcours le bilan de la mise en œuvre des projets. Il s’agit de 18 projets et programmes dont une en formulation, neuf en démarrage, cinq en exécution et trois en phase de clôture. Ainsi, le bilan de la mise en œuvre des projets en exécution indique des taux d’exécution physique et financière respectifs de 76,11% et 20,26%, avec un montant total des budgets des projets et programmes qui se chiffre à 130 130 042 969 FCFA contre 9 637 160 367 FCFA en 2017, soit une augmentation de 1250%.

Prémière responsable des projets et programmes

Malgré cette augmentation, on note une régression continue depuis 2016 du niveau d’exécution, aussi bien physique que financière, des projets et programmes. Pour la responsable des projets et programmes, Aissata Sané, « les projets ont enregistré d’importants résultats en matière de réalisation d’infrastructures et d’acquis en renforcement technique. » Mais, ajoute-t-elle, il existe des difficultés dans l’exécution de certains projets. Cette régression est à relativiser au regard du contexte sécuritaire national. Une situation sécuritaire qui doit interpeller les différents acteurs à plus de réalisme dans les programmes d’activités.

Dans ce cadre, il faut noter que conformément à la nouvelle règlementation des projets et programmes et aux principes de la gestion axée sur les résultats, il a été proposé, pour cette première rencontre, un projet annuel de performance de l’année 2019 qui doit s’analyser comme un document d’engagement sur les résultats attendus en 2019 en matière d’extrants, de produits ou de livrables.

Issoufou Ouédraogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Filière coton : Tirer les leçons des privatisations dans l’espace UEMOA et au Tchad
Chambre de commerce et d’industrie du Burkina : La relance du club de presse au menu d’un dîner
Street marketing weeks : La 1ère édition se tiendra du 4 juin au 8 novembre 2019
Union économique et monétaire ouest-africaine : Un niveau de récoltes globalement satisfaisant
Mise en garde du CREPMF contre les arnaques : Léopold Ouédraogo de l’antenne nationale de la BRVM apporte des éclaircissements
Labellisation du Faso Danfani : Une arme pour lutter contre la contrefaçon
Mises en garde contre les arnaques financières : Le président de l’Association professionnelle des banques et établissements financiers du Burkina se prononce
Échangeur du Nord : « L’échangeur a permis la fluidité de la circulation, mais le pôle économique de Tampouy est détruit », selon un riverain
Banque mondiale-Burkina Faso : Trois accords de financement pour renforcer la politique économique et sociale
Professionnels des banques : L’heure est à la vulgarisation des cartes bancaires
BNP PARIBAS va céder sa participation dans le capital de la BICIAB
Placements à haut risques : L’UMOA met en garde contre les arnaques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés