Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous voulez aller quelque part, il est bien de trouver quelqu’un qui est déjà allé. Robert Kiyosaki» 

Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Haoua Touré • dimanche 20 janvier 2019 à 15h10min
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla

Avec l’appui du Programme de développement intégré de la vallée de Samendeni (PDIS), quatre villages de la commune de Karangasso Sambla ont bénéficié d’infrastructures d’adduction d’eau potable, le vendredi 18 janvier 2019 à Diofoulma. Ce don a été vivement salué par les habitants de ces villages, en particulier les femmes, qui voient ainsi la fin de leur calvaire pour la quête de l’eau.

L’eau potable coule désormais à Diofoulma. En effet, la population de Diofoulma, avec celles de trois autres villages (Koumbadougou, Banakorosso et Magafesso) ont reçu officiellement les clés des infrastructures d’Adduction d’eau potable simplifiée (AEPS) le vendredi 18 janvier 2019 à Diofoulma.

En effet, avec l’appui du Programme de développement intégré de la vallée de Samendeni (PDIS), cinq villages de la commune de Karangasso Sambla bénéficieront de ces infrastructures. Quant au 5e village, Karangasso Sambla, il recevra plus tard ses clés, car les installations ne sont pas encore terminées.

Aboubramane Ouattara maire de la commune de Karangasso Sambla

Selon les témoignages des femmes, elles parcouraient plusieurs kilomètres et étaient souvent obligées de veiller toute une nuit au bord des puits pour espérer de ramener un peu d’eau dans le foyer. Ce qui constituait une véritable corvée et une perte de temps. Grâce à ces bornes-fontaines, elles ont désormais de l’eau potable et sont épargnées des dures corvées d’eau.

Aboudramane Ouattara, maire de la commune de Karangasso Sambla, a exprimé des sentiments de gratitude envers les donateurs en ces termes : « Nous apprécions les ouvrages à leur juste valeur car l’eau c’est la vie. (…). Ces infrastructures vont soulager près de 9 000 ménages regroupant les cinq villages. Deux CSPS, huit écoles primaires, cinq marchés, des mosquées et des églises vont également bénéficier de cette eau. C’est un ouf de soulagement pour la commune. »

Wendemi Cyprien Tizambo Directeur Régional de l’eau et de l’Assainissement des Hauts Bassins

Le directeur régional de l’eau et de l’assainissement des Hauts-Bassins, Wendemi Cyprien Tizambo, s’est réjoui des avantages de l’eau potable. « Dans les milieux ruraux, les ménages s’approvisionnent au niveau des sources d’eau non-conventionnelles, sources de maladies et de fréquentation des centres de santé. L’utilisation de cette eau potable contribuera à diminuer effectivement la fréquentation des centres de santé. La Direction accompagnera la commune dans la gestion parce que, selon notre stratégie, nous pouvons prendre des professionnels pour venir gérer la ressource, et ces professionnels sont sélectionnés à partir d’un appel à candidatures et ils travaillent directement avec la population locale. Le personnel sera recruté au niveau de la population, mettant en priorité les personnes vulnérables pour mutualiser les ressources pour la gestion des différentes AEPS pour éviter que les pannes surviennent et que nous soyons dans l’incapacité de les réparer », a-t-il précisé.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Haoua Touré
Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Gestion des ressources en eau : Faso Koom II pour renforcer les capacités opérationnelles de l’Agence de l’eau du Nakanbé
Gestion des ressources naturelles : La sécurisation des corridors biologiques au cœur d’un atelier national
Programme national pour la Gestion intégrée des ressources en eau : Le comité de revue examine les réalisations de l’année 2018
Eau et Assainissement au Burkina Faso : Le budget alloué au secteur n’est pas suffisant, selon une étude commanditée par WaterAid
Journée mondiale des zones humides 2019 : Le message du ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique
Agence de l’eau du Nakanbé : Un nouveau conseil d’administration pour relever de nouveaux défis
Conservation de l’environnement : Le Burkina obtient la note de 10/10
Gestion durable des ressources forestières : Un projet pour assurer un environnement sain aux populations
Accès à l’eau potable : Fin de corvée d’eau pour quatre villages de la commune de Karangasso Sambla
34e session du Conseil national de l’eau : Pour une gestion rationnelle des ressources en eau
Changement climatique : « Les enfants nous demanderont des comptes… » (Isabelle Chevalley, députée suisse)
Promotion de l’accès à l’eau et l’assainissement : Les magistrats et les cadres de justice veulent jouer leur partition
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés