Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous voulez aller quelque part, il est bien de trouver quelqu’un qui est déjà allé. Robert Kiyosaki» 

Culture et tourisme : 49 bénéficiaires de financement à l’école de la bonne gestion

Accueil > Actualités > Culture • • vendredi 18 janvier 2019 à 00h25min
Culture et tourisme : 49 bénéficiaires de financement à l’école de la bonne gestion

Des acteurs culturels et touristiques sont en formation depuis le 17 janvier 2019 à Ouagadougou. Ce sont les heureux bénéficiaires du deuxième appel à projets 2018 du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT). Avant d’entrer en possession des ressources pour mener leurs activités, cette formation vise à leur permettre de gérer d’une manière efficace et efficiente leurs projets pour une meilleure structuration de l’économie culturelle et touristique.

Des acteurs du cinéma, du théâtre, de la danse, de l’hôtellerie entendent booster leurs activités, participer à la création d’emplois par le renforcement des industries culturelles et touristiques. Le Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) leur donne un coup de main. Après un premier appel à projets, un deuxième a été lancé et les lauréats sont depuis connus. Avant de passer à la caisse, ces bénéficiaires, qui viennent de l’ensemble du territoire national, ont été regroupés à Ouagadougou pour une session de formation sur le thème « Gestion efficace et efficiente des projets culturels et touristiques ». 49 projets sont retenus pour financement par le FDCT à l’occasion de son 2e appel à projets 2018. 29 projets sont subventionnés et 19 autres seront accompagnés sous forme de prêts.

Selon Alphonse Tougma, directeur général du FDCT, cette session de formation des bénéficiaires était nécessaire parce qu’ils doivent utiliser de l’argent public et il est beaucoup attendu d’eux. « Il ne s’agit pas d’une manne, c’est de l’argent public qu’on donne et nous attendons d’eux des résultats concrets, palpables et mesurables. A cet effet, il nous faut nous accorder sur la manière de conduire de ces projets. Une chose est de monter un projet, une autre est de le conduire jusqu’au bout, avec les résultats que nous escomptons ensemble », a-t-il expliqué.

Plusieurs modules seront enseignés aux porteurs de projets pendant 48h. Entre autres, la gestion de projet, les contrats signés avec le Fonds, le suivi-évaluation qui sera mis en place. La particularité de la formation cette année, c’est l’introduction du module sur les normes et qualités en matière d’hôtellerie et de restauration. Une innovation qui comble un besoin exprimé et ressenti à la suite du premier appel à projets.

Jacob Bamogo

Pour une économie culturelle et touristique mieux structurée

Jacob Bamogo est le président de l’Association culturelle Passaté. Le festival Wedbindé de Kaya que l’association a lancé depuis maintenant 19 ans est bien connu ici et ailleurs. Pour le deuxième appel à projets 2018 du FDCT, sa structure a été retenue pour son projet de formation de personnes handicapées dans des activités culturelles pour leur permettre de vivre dignement et d’éviter la mendicité.

Il en est de même pour Malaké Dakuyo, président de l’Association Art consulte et développement à Dédougou, également bénéficiaire du fonds pour une formation en perfectionnement en théâtre. « La région de la Boucle du Mouhoun a beaucoup d’espaces culturels inexploités, pourtant mis en place par l’administration publique », note-t-il, avant d’expliquer que le projet financé permettra de former 100 jeunes. Ils seront outillés pour « donner un rendu du jeu d’acteur capable de convaincre un public. Ce sont des emplois qui seront ainsi créés en perspective.

Le film d’animation n’est pas développé au Burkina Faso, pourtant capitale du cinéma africain. Cette donne, Serge Dimitri Pitroipa, réalisateur et producteur de films d’animation, président de l’Association burkinabè du cinéma d’animation, veut la changer. A travers l’appui dont il a bénéficié, avec son équipe, il entend faire la promotion du cinéma d’animation et étendre les formations continues débutées dans ce domaine en 2012. Des acteurs du cinéma d’animation à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou et Dédougou seront outillés par l’Association Burkinabè du cinéma d’animation.

Ali Kassamba, un promoteur hôtelier, lui également bénéficiaire, compte s’investir pour améliorer les qualités de ses services, accroitre ses capacités d’accueil, améliorer le niveau des emplois, accroitre le nombre d’employés de son hôtel.

A l’ouverture de la session, Alphonse Tougma s’est engagé à tout mettre en œuvre pour que les bénéficiaires puissent atteindre les objectifs de leurs initiatives encore couchées sur papier. C’est de là aussi que le Fonds qu’il dirige pourra remplir sa mission, celle d’une meilleure structuration de l’économie de la culture et du tourisme au Burkina Faso.


Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Ministère de la culture : « le bilan d’activités 2018 est satisfaisant »
Culture : Une semaine pour promouvoir la langue et la culture songhay au Burkina
Fespaco 2019 : « Rien ne pointe à l’horizon pour me faire croire qu’on va connaître un grand succès », dixit Alidou Sawadogo dit Pagnagdé
Musique : Seydoni Production se dévoile à travers une exposition
« Théâtre en partage » : De jeunes acteurs à l’école des anciens
Gestion du droit d’auteur : Des praticiens renforcent leurs compétences à Ouagadougou
Noraogo Sawadogo, scénariste burkinabè : « Ma prochaine série va porter sur le terrorisme »
Terra Madre : L’Alliance des cuisiniers de Slow Food comme innovation de la deuxième édition
Culture, Arts et Tourisme : Le Ministère va récompenser le meilleur entrepreneur de l’année
Personnalités culturelles de l’année : La 7e édition aura lieu le 25 janvier prochain
Culture et tourisme : 49 bénéficiaires de financement à l’école de la bonne gestion
Rétro culture : 2018, l’année des paris réussis
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés