Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 08 novembre 2018

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • jeudi 8 novembre 2018 à 23h40min
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 08 novembre 2018

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le jeudi 8 novembre 2018, en séance ordinaire, de 09 H 00 mn à 13 H 00 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Paul Kaba THIEBA, Premier ministre, Chef du gouvernement. Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu des communications orales et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE CINQ (05) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

-  un décret portant autorisation de perception de recettes relatives aux opérations de création, d’ouverture et de fonctionnement des écoles privées de formation professionnelle en élevage et en santé animale au Burkina Faso.
L’adoption de ce décret permet de mettre en place un cadre légal de création et de perception des recettes liées aux différentes prestations relatives à la création, à l’ouverture et au fonctionnement des écoles privées de formation professionnelle en élevage et en santé animale dans notre pays.

-  un décret portant création d’une perception auprès du Consulat général du Burkina Faso à Soubré en République de Côte d’Ivoire.
L’adoption de ce décret permet la mise en place d’une perception de recettes auprès du Consulat général de notre pays à Soubré en République de Côte d’Ivoire, conformément aux articles 4 et 5 du décret n°2000-323/PRES/PM/MEF du 19 juillet 2000 portant gestion financière et comptable des missions diplomatiques et consulaires du Burkina Faso à l’étranger.

-  un décret portant modification du décret n°2013-772/PRES/PM/MEF/MAECR/MATS du 17 septembre 2013 portant tarification des prestations de services dans les missions diplomatiques et consulaires et à l’administration centrale.
Ce décret modificatif vise à prendre en charge les termes du contrat de partenariat public privé pour la production et la délivrance des passeports à puce électronique dans notre pays.

L’adoption de ce décret permet de fixer une base juridique de la répartition des recettes issues de la délivrance des passeports à puce.

I.1.2. Pour le compte du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat :
-  un rapport relatif à la sécurisation de l’approvisionnement du Burkina Faso en hydrocarbures.

Ce rapport permet l’adoption du schéma d’apurement de la dette de l’Etat vis-à-vis de la Société nationale burkinabè d’hydrocarbures (SONABHY) et d’un nouveau mécanisme de détermination des prix des hydrocarbures.
Le Conseil a décidé d’une hausse de soixante-quinze (75) francs CFA par litre du prix à la pompe de l’essence super et du gasoil pour compter du 09 novembre 2018.

I.1.3. Pour le compte du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles :

-  un décret portant création, attributions et fonctionnement du Conseil d’orientation et de suivi de Youthconnekt Burkina (COS-Y).
L’initiative Youthconnekt Burkina est une plateforme qui a pour objectif de contribuer à améliorer l’employabilité des jeunes et leur participation citoyenne au développement du pays.

L’adoption de ce décret permet de doter notre pays d’une instance stratégique d’orientation et de suivi des actions de l’initiative Youthconnekt Burkina.

II. COMMUNICATIONS ORALES

II.1. Le ministre du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a fait au Conseil le bilan de la 15e édition du Salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO) tenue du 26 octobre au 04 novembre 2018 sous le thème « Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique ».
Le Conseil félicite le comité d’organisation et l’ensemble des acteurs ayant contribué à l’éclatant succès de cette édition.

II.2. Le ministre de la Culture, des arts et du tourisme a fait au Conseil une communication relative à la tenue, du 26 octobre au 03 novembre 2018 à Ouagadougou, de la 10ème édition des Recréatrales, sous le thème : « Tresser le courage ».

Le Conseil félicite les initiateurs pour la réussite de cet évènement qui participe à l’épanouissement des populations et au développement socioculturel du Burkina Faso.

II.3. Le ministre des Sports et des loisirs a fait au Conseil le bilan de la 31e édition du Tour cycliste international du Faso, tenue du 26 octobre au 04 novembre 2018.
Le Conseil félicite les équipes burkinabè pour leur performance, Mathias SORGO pour sa victoire et le comité d’organisation pour la réussite du Tour.

Le Conseil remercie par ailleurs les autorités du Ghana pour la parfaite organisation des étapes Manga-Bolgatenga et Bolgatenga-Pô, les équipes des pays amis ainsi que les populations du Burkina Faso pour l’accueil chaleureux réservé aux cyclistes.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national

Messages

  • Donc comme ça quand le PréKA n’est pas là on augmente le prix du carburant et ya pas nomination quoi ? Dès son arrivée je lui rends compte il va revoir ça

  • Dans la meme journee a Paris, on baisse les prix du carburant parce que les cours mondiaux du baril ont chute. Confere "Publié le 08-11-2018à17:51 • Modifié le 08-11-2018à18:02
    France/Carburant : les distributeurs se sont engagés à répercuter la baisse des cours (Le Maire)"
    Ensuite si le nouveau mecanisme doit augmenter les prix, pourquoi ne pas rester avec l ancien mecanisme.
    Vraiment on ne comprend plus.

  • Suivons l’exemple des français

    Le ministre de l’Economie a réuni jeudi à Bercy des organisations professionnelles du secteur, des opérateurs pétroliers et des représentants des grandes et moyennes surfaces.
    Le gouvernement tente d’apaiser la grogne sur la hausse des prix du carburant, à l’approche d’un appel à bloquer les routes le 17 novembre. Les distributeurs de carburants se sont engagés à répercuter au jour le jour la baisse des cours du brut sur les prix à la pompe, a assuré jeudi 8 novembre le ministre de l’Economie.

    "S’agissant des compagnies pétrolières, elles ont pris l’engagement de réduire leurs marges au maximum pour que là aussi les prix à la pompe soient les plus bas possibles pour les consommateurs", a ajouté Bruno Le Maire.

    Le ministre sortait d’une réunion à Bercy avec son homologue à la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, et des acteurs du secteur. Etaient notamment conviés des organisations professionnelles, des opérateurs pétroliers (Total, BP, Shell...) et des représentants des grandes et moyennes surfaces (Auchan, Carrefour...).

    Je tiens néanmoins à rappeler que tout indique que les prix du pétrole resteront élevés dans les mois qui viennent et les années qui viennent.
    Bruno Le Maire, ministre de l’Economie

    Le gouvernement entend "poursuivre et accélérer la transition énergétique de la France", a souligné le ministre. Après plusieurs mois de forte hausse, les cours du pétrole ont baissé depuis début octobre pour atteindre leur plus bas niveau depuis près de huit mois.

    Le gouvernement planche sur des aides
    Elargissement du chèque énergie, doublement du nombre de primes à la conversion, aides pour les gros rouleurs : le gouvernement continue d’étudier des mesures pour atténuer l’effet de la hausse des taxes et du prix des carburants. Une nouvelle réunion interministérielle à ce sujet s’est tenue jeudi après-midi à Matignon, après celle de lundi matin. Elles font suite à l’instruction donnée par le président Macron au gouvernement, en début de semaine, de préparer des mesures d’accompagnement.

    "Les arbitrages sont en cours", a simplement commenté Matignon. Quant aux décisions finales, "pas sûr d’avoir ça avant le week-end", selon une source gouvernementale.

  • SVP, faites pardon et arrêtez de nous arracher le très peu que nous avons pour survivre. On ne peut demander au pauvre de faire des sacrifices au nom "d’efforts de guerre et de sauvetage de la SONABHY" pendant que les travailleurs de cette société font partie des mieux remunérés au BF et en plus de cela nos autorités se la coulent douce sous la bannière d’une mauvaise gouvernance. Si la gouvernance de notre pays était acceptable, je ne crois pas que nous serions entrain de vivre cette situation bien que la lutte contre le terrorisme requiert des ressources colossales. Assainissons la gestion de la chose publique d’abord avant de crier au manque de ressources. D’ailleurs, y a t-il de la bonne gestion à la SONABHY ?

  • On attend la réaction des syndicats face à cette hausse brutale et unilatérale du prix du carburant. Je crois que nos autorités ne veulent pas la paix sociale dans ce pays

  • salut, ma seul inquiétude est que la vie était déjà chère et je me demande comment les Burkinabès ....... !

  • Si le président du Faso écoutait son peuple au lieu d’augmenter le prix du carburant, il commencerait par supprimer tous les postes de haut représentant, de multiple haut conseil etc. C’est vraiment dommage que cela se passe brusquement, sans aucune concertation, sans aucune annonce préalable. Les prémices d’une chute. Wait and see.

  • Toujours pas de communication orale du ministère de femme qui a suspendu de manière, illégale, irrégulière 88 agents comme quoi ils auraient refuser de déférer à des réquisitions la grève du 24 au 27 avril 2018.

  • c’est être audacieux quand même pour un gouvernement post insurrectionnel d’entreprendre ces genres d’initiatives sans une campagne de communication. Bon attendons voir. Que Dieu sauve le Burkina de la misère et de la pauvreté mentale.

  • Et quand les fonctionnaires demandent l’amélioration de leurs conditions,on trouve que c’est exagéré

  • A l’approche de la fin d’année des situations contraires à l’orthodoxie financière et administrative se font jour toujours malgré le départ du système JMC. Tenez vous bien que des ordres de mission pour des gardiens et des secrétaires de direction sont signés par le SG/MENA avec la complicité des Directeurs et leurs CSAF. comment un gardien de nuit peut être en mission hors de son lieu de gardiennage surtout qu’il s’agit des missions de collecte d’informations et des ateliers. Vite ASCE vous êtes invité à voir clair, on est entrain de piller nos maigres ressources. Pr OUARO si vous êtes complice veuillez tirer les conséquences avant que la CNSE ne prenne ça comme motif de votre départ.

    • Merci pour l’information. Pouvez nommer les noms de ces directions, les autorités politiques en veulent pour un traitement adéquat. Puisque ça semble devenir une pratique à la mode .

  • Ceux qui augmentent les prix ne paient pas le carburant à la pompe. Cher Président Rock, il faut supprimer la dotation de carburant des ministres afin que tous les Burkinabè participent au même niveau à l’effort de guerre en achetant le carburant. Ils ont de gros salaires et ils ne paient pas le carburant dont l’augmentation du prix se justifierait par l’effort de guerre. Et comme ils sont aussi des patriotes, qu’ils paient eux aussi. Le paysan qui n’a pas de salaire mensuel paie l’effort de guerre, pourquoi les ministres ne feront-ils pas autant ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 14 novembre 2018
Hydrocarbures : Le gouvernement augmente le prix du litre de « Super » et de « Gasoil » de 75 FCFA
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 08 novembre 2018
Compte rendu du Conseil des ministres du jeudi 25 octobre 2018
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 octobre 2018
Le conseil du mercredi 17 octobre 2018 : adoption du projet de renforcement des sciences de la sante visant à améliorer la qualité de l’utilisation des services de santé au Burkina Faso
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 10 octobre 2018
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 03 Octobre 2018
Point du Conseil des ministres du 3 octobre 2018 : Le gouvernement annonce des offices œcuméniques sur toute l’étendue du territoire burkinabè
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 26 septembre 2018
Conseil des ministres : Des mesures en vue pour soutenir les victimes du terrorisme
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 19 septembre 2018
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés