Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Commémoration de l’an 4 de l’insurrection : La majorité présidentielle appelle à préserver les acquis démocratiques

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • mardi 30 octobre 2018 à 01h01min
Commémoration de l’an 4 de l’insurrection : La majorité présidentielle appelle à préserver les acquis démocratiques

A la veille de la commémoration de l’an 4 de l’insurrection populaire, l’Alliance des partis et formations politiques de la majorité présidentielle (APMP) a animé ce lundi, 29 octobre 2018, à Ouagadougou, une conférence de presse pour donner son analyse de la situation nationale et appeler à la mobilisation des Burkinabè autour des acquis.

Pour cette sortie, le coordonnateur de l’APMP, Simon Compaoré, par ailleurs président par intérim du MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir) avait, à ses côtés, le président de l’Union pour la renaissance/Parti socialiste (UNIR/PS), Me Bénéwendé Stanislas Sankara ; le président du Rassemblement de patriotes pour le renouveau (RPR), Aly Badra Ouédraogo ; le premier responsable du Parti national pour le développement et la paix (PNDP), Issa Tiemtoré et celui du Front des forces sociales (FFS), Edouard Zabré.

« Les dates des 30 et 31 octobre 2014 sont historiques en ce sens qu’elles constituent les repères du cheminement du Burkina Faso vers le progrès, le bonheur et la liberté. C’est pour cela que les Burkinabè doivent se réjouir, mais surtout se recueillir devant la mémoire des patriotes qui, au prix du sang, ont contribué à opérer le changement et perpétuer la démocratie au Burkina Faso. Nous ne devons jamais perdre cela de vue, même au-delà de ces dates historiques de commémoration », a situé, dans la déclaration liminaire, le coordonnateur de l’APMP, Simon Compaoré, qui salue également les efforts entrepris par les pouvoirs publics pour soulager « les blessures de l’insurrection ».

Selon les conférenciers, l’APMP est unie pour commémorer les 30 et 31 octobre, afin de symboliser l’unité de la lutte des forces vives contre le déni de démocratie, le népotisme et le refus de la trituration de la Loi fondamentale au profit d’un individu et de sa clique ; parce que, en cette année civile de 2014, et les 30 et 31 octobre, le peuple burkinabè a dit bruyamment non et suffisamment fort, en son temps, à l’arbitraire, à la falsification, à la confiscation des acquis démocratiques et à la patrimonialisation du pouvoir.

En cette période de commémoration de l’insurrection population, l’APMP appelle à rester constamment mobilisés, unis et soudés dans la préservation des acquis démocratiques que les martyrs ont contribué à asseoir. Ils appellent, par la même occasion, à graver la mémoire de ces martyrs dans la postérité, afin que leur sacrifice ne soit pas vain.

La journée du 31 octobre 2018 sera marquée par un dépôt de gerbes de fleurs au Monument des martyrs par le président Roch Kaboré.

« Ces acquis ont pour noms la liberté, la démocratie et la justice. Aujourd’hui, au bout de la victoire du peuple burkinabè sur les forces anti-démocratiques, on retrouve des Burkinabè libres d’entreprendre comme ils l’entendent, surtout économiquement. (…).

Aujourd’hui, notre démocratie est sur les rails, elle avance et s’approfondit », se réjouissent les conférenciers qui déplorent les attaques terroristes auxquelles fait face le pays. « Vaincre l’hydre terroriste est un impératif et un combat patriotique qui incombe à tous les Burkinabè », convainc la majorité présidentielle, qui magnifie au passage les initiatives de mobilisations populaires de soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS).
Occasion également pour exprimer une solidarité aux victimes du terrorisme et aux FDS. « La marche vers l’inéluctable victoire des Forces de défense et de sécurité est semée d’embûches, mais nous y parviendrons », galvanise Simon Compaoré.

Dans une sorte de bilan à mi-chemin du régime Kaboré, l’APMP s’est félicitée de nombreux acquis. « Les acquis, on le sait, sont notables, tangibles dans les domaines socio-économiques.
Notre économie progresse et le taux de croissance pourrait dépasser la barre des 6% malgré les opérations de sabotage : déstabilisation et fronde sociale », notent les conférenciers, citant aussi les efforts au niveau du secteur de la santé et dans le domaine de l’eau.

« Des projets structurants sont en voie de mise en œuvre et la prochaine année civile sera riche en activités pour le Burkina et ses habitants », promet la majorité présidentielle.

Sur une question relative au livre de l’ex-Premier ministre, Isaac Yacouba Zida (intitulé « Je sais qui je suis »), Simon Compaoré pense que ce livre ne mérite même pas une attention particulière, car, le plus urgent pour le régime Kaboré, c’est la résolution des problèmes liés au terrorisme et aux aspirations des populations. « Il faut laisser les choses basses mourir de leur propre sort », paraphrase-t-il.

Lefaso.net

Messages

  • Qu’Allah maudisse tous les terroristes des 30-31 Octobre 2014 Vive la DÉMOCRATIE Vive l’expression des PEUPLES par les URNES Non à la SAUVAGERIE et au CRIME élevés au rang de l’honneur Vive le PEUPLE Vive la PAIX Vive CDP Qu’Allah bénisse et protège son Excellence Blaise Compaoré et sa noble famille

    • Lagui, si tu crois vraiment en Allah, alors maudis ceux que tu détestes toi même. Ne l’entraîne pas dans tes sombres pensées. Il faudra aussi te demander pourquoi Allah nous a permis de vous chasser ?
      En attendant ceux que tu taxent de terroristes n’avaient brûler aucun journalistes, ni "kafcidenter" de juge, ni voler, et on n’a retrouver aucune cantine de milliards chez eux. Le CDP, dans sa version que nous avons foutu dehors était la pire des choses qui était arrivée à notre peuple. Sans doute des jeunes cadres redynamiseront ce parti, sinon il faut vite oublier ce parti taillé sur mesure à une famille ou clan. Or un parti de ce genre est tout sauf démocratique. Tout part et revient à un seul homme.

  • Euh !!! C’est bien mais ce n’est pas arrivé. Le pouvoir actuel a plutôt intérêt à tirer la gouvernance vers la gauche avec une mobilisation générale du peuple tout entier, un peu comme au temps de la RDP. Il faut inclure tout le monde dans le combat contre les terroristes comme certaines OSC comme le Brassard Noir le préconisent. Vous êtes allés à droite avec la réaction vaincue, et le résultat en fin de compte c’est évidemment la compaorose sans Compaoré. Et on voit que ça ne marche pas cette alliance. Au contraire les Achille vous vomissent sans management, quand l’occasion se présente, ils vous descendent en flamme parce qu’ils se disent qu’en réalité vous avez usurpé leur chose puisque la gouvernance n’a vraiment pas changé. Ils se disent que rien que ça, il fallait les laisser continuer leur bouffe. Actuellement toute l’administration est toujours pourrie avec les mêmes vieux guignoles à la commande des affaires, hors c’est connu, le chien ne change jamais sa manière de s’asseoir. Tout le monde reconnait qu’on construit des routes avec des crédits pris à gauche et à droite qui vont peser plus tard sur les frêles épaules de nos enfants et il y a aussi la gratuité des soins, mais est-ce suffisant ? Vous laissez les miniers piller nos ressources minières comme hydriques comme l’indique une récente étude du journal l’Évènement. Même l’Onatel avec les nouveaux impérialistes marocains est une vraie arnaque. Mais le président RMCK est incapable de taper sur la table pour mettre fin à tous ces pillages. Amen ! Amen ! Moi je vous le dis, agissons autrement sinon on est mort.

  • # C EST TOI SIMON QUI VA GÂTER LE PAYS LA #

    # DE QUELS ACQUIS DÉMOCRATIQUES PARLEZ VOUS : JUSTICE POLITISÉE SIMON DEVRAIT FAIRE LA PRISON POUR AVOIR MENACER ZEPH AVEC UNE ARME DE GUERRE / KANIS EST LIBRE ET A BENEFICIE DE 60 MILLIARDS XOF DE SURCROIT EN CONSEIL DE MINISTRE / ROCH DEVRAIT JUGER TOUS LES VOLEURS DU PEUPLE SOUS BLAISE AU SÉNÉGAL KARIM WADE A ÉTÉ COFFRE / #

    # ARROGANCE NÉPOTISME, etc ENCORE DES MAUX PLUS GRAVES QUI ONT CONDUIT A L INSURRECTION #

    PS VOUS DITES QUE VOUS SAVEZ QUI ATTAQUE LE PAYS ALORS SVP ATTRAPEZ LES POUR QU ON EST LA PAIX SINON C EST JUSTE DES PAROLES EN L AIR POUR SE FAIRE REELIR

  • L’insurrection etait un coup d’etat populaire recupere par l’armee qui a tout fait pour installer un ancien reactionnaire comme president/pantin.ce coup d’etat qui a failli nous ouvrir les portes de l’enfer ( dixit laurent bado) ne doit pas etre commemore mais oublie car ayant poser les bases de la haine de la vengeance et de l’exclusion.Je ne comprend toujours pas pourquoi il n’ya pas d’action en justice contre les insurges bruleurs d’AN et de domiciles. Il faut les identifier individuellement et les astraires en justice avant les 10 ans.

  • Récemment les chefs coutumiers ont fait une sortie et selon eux le pouvoir de ROch est blanc comme de la neige. Les syndicats, les OSC et les parti politiques autres que ceux de la majorité ont été indexé et on leur a demandé de travailler pour qu’il ait la cohésion sociale. Voici que hier monsieur SIMON a tenu des propos qui sont loin d’amener la cohésion sociale. Quand, il a dit que certains mouvements qui n’avaient pas participé à l’insurrection veulent la commémorer par une marche et que il y a des gens qui parlent parce qu’ils sont en cours d’argent et que l’objectif de leur sortie c’est d’avoir de l’argent. Il faut souligner que ce ne sont pas des paroles à prononcer par un président de parti au pouvoir même si c’est par intérim. Ce ne sont des paroles de rassembleur. L’autre est le problème mais moi je suis blanc comme neige. Il n y a pas d’hommes sain sur cette terre seuls les anges le sont. LE TEMPS EST LE MEILLEURE JUGE DE L’ HISTOIRE

  • Prenez les insurgés au sérieux SVP. Il y a trop d’usurpateurs dans là des grands postes de responsabilités qui sont des usurpateurs de l’insurrection. Pour commencer regardez bien le présidium. Vous ne pouvez pas parler de l’insurrection avec ce présidium, certains ont rejoint l’AMPM après les élections. Où ont - ils participé à l’insurrection pour avoir place au présidium pour parler "conservation des acquis de l’insurrection". Quelle incohérence. Certains qui sont sortis en fin de journée du 3O Octobre ont crié haut et fort et sn à de haut poste de responsabilité. D’où les nombreux mécontents de la majorité présidentielle. Pensez - vous que les vrais insurgés mouilleront encore le maillot pour vous ?

  • Haute trahison. L’insurrection a accouché d’une petite souris.
    Les dirigeants actuels ont trahi et l’histoire l’a déjà inscrit dans ses pages.

    • Ironie du sort , les insurgés de la 25 ème heure qui crient à la préservation des acquis de l’insurrection, sont les mêmes qui travaillent à les dilapider. Politisation à outrance de l’administration publique, justice aux abois, entretien de la fracture sociale, insécurité grandissante, ébullition du front social.
      Le Faso n’a jamais été aussi fragile que sous ce régime.

  • bonjour j’en ai marre pour mon pays. tant que des visages tels simon (CGP) -Bénéwendé- Ex 9 et autres, chère paix serait toujours en teinte. qu’Allah nous sauve rapidement

  • Le MPP, parti insurgé, est au pouvoir. Mais, les blessés et les familles des victimes sont gérés de manière inhumaine. Il a fallu des pressions multiples, pour que l’appareil d’Etat s’occupe de la santé des handicapés. Quant aux morts, ils attendent toujours qu’on leur rende justice. Des familles sont toujours
    dans le désespoir. Ceux qui voulaient être ministres, il y en a qui le sont. Beaucoup se sont retrouvés Directeurs généraux ou Secrétaires généraux. Et certains ont trouvé refuge dans les hautes institutions de l’Etat.
    D’autres encore pensent avoir trouvé leur salut en rejoignant le MPP parce que convaincus tant qu’ils seront à l’intérieur du MPP, ils ne seront jamais poursuivis. Qu’en est-il du peuple ? Qu’ont-ils fait pour les victimes ?

  • le pouvoir de Monsieur Roch Marc Christian KABORE n’a posé aucun acte concret, pour soigner
    les maux que les insurgés dénonçaient. Injustice - Corruption - Détournements de fonds publics - Politisation de l’administration publique - Copinage - Clientélisme.

  • Aujourd’hui tellement déçu que lorsque je regarde j’ai la nausée. Je prends la Province de la Léraba dans le chef lieu, Le jour de l’insurrection certains ont marché pour soutenir la modification de l’article 37. Ils y étaient avec tambours balafons que sais-je encore, c’est leur droit. Au mois de mai une frange importante basée à Kawagara quitte le bateau et migre au MPP. Le jeux caché caché c’est la députation ou la mairie, ils gagnent la mairie parce que l’argent du FERB (Ex DG du FERB) poste acquis grâce au petit président et maintenant il est parrainé au MPP par un ami de RMCK ex ministre du commerce CDP de Blaise et ancien ami du petit président.
    Je vous demande bonne gens que doit faire ce maire le 31 octobre par rapport à l’insurrection ? Voila la situation du Burkina Faso.
    Que dieu protège le Faso et RMCK car il est pris en otage par ceux qui savent que sans lui ils ne seront rien.
    Je prie dieu et les ancêtres pour qu’ils puisent se débarrasser de tout ces sa profites.
    La première chose c’est de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle il pourra s’il le veux soutenir le candidat du parti peut être soutenir le président des suprême des kolgweogo que sais-je.

  • Si on avait la chance que Simon clamssait aujourd’hui le Burkina s en portera mieux. Il est vraiment inutile.
    Mais je crois que tout le monde l’attend au tournant de l’histoire.

  • Mon Dieu, envoie un jeune capitaine qui va nous débarrasser de cette racaille de politicien qui ne pense qu’à eux et leur morpions ! Ils détournent, pillent le denier public laissant la veuve et l’orphelin dans la mendicité : eh Dieu que ce monde est cruel !!!

  • INTERNAUTE 12, Ce n’est pas Humain de souhaiter des choses pareilles, un conseil ; très souvent c’est l’inverse qui se produit
    Priez pour ceux qui souffrent dans leur âme et dans leur corps
    soyez des artisans de paix

  • En tout cas, la majorité a beaucoup à faire pour donner l’exemple, c’est ce que les burkinabè attendent surtout. Quand le service de communication du MPP est connu pour intercepter les frais de carburant des journalistes invités aux activités du parti auxquelles ils sont invités par le parti, et pour lesquelles la direction du parti a effectivement déboursé une enveloppe pour les journalistes, reconnaissons que ce n’est pas fait pour vous aider dans la gouvernance. Les cas de détournements sur ce volet sont devenus une mode.

  • Un ancien "traceur de zone rouge" dans Ouagadougou, assis là entrain de parler démocratie ? Ce n’est pas le même Simon qui disait qu’il n’est pas assez fou pour regarder vers Kossyam quand Blaise Compaoré y était ?. Subitement il est devenu champion de la démocratie ? Quand à Maitre Bénéwendé Sankara, il a juré de manger et mourir, donc laissez-le, nos bulletins de vote scelleront son sort aux élections prochaines, tout comme le mouton gras qui attend le jour de la Tabaski.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Situation nationale : « Leur PNDES n’est qu’un fiasco, un pétard mouillé », mate Eddie Komboïgo
Situation nationale : Les universitaires et experts associés affiliés au MPP se penchent sur le défi sécuritaire au Burkina
Rentrée politique du CDP : Des ovations nourries pour l’ancien président, Blaise Compaoré
CDP : Une rentrée politique, de grands défis en face !
Audience parlementaire : Alassane Bala Sakandé reçoit une délégation de généticiens burkinabè
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés