Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-Gouverneur de la BCEAO

Accueil > Actualités > Economie • • samedi 22 septembre 2018 à 11h32min
Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-Gouverneur de la BCEAO

La nomination de notre compatriote Norbert Toé a été approuvée par le Conseil des ministres de l’UMOA au cours de la session du Conseil des ministres de l’UMOA qui se tient depuis ce 21 septembre 2018 à Abidjan

L’Union Monétaire Ouest Africaine qui gère les institutions financières comme la BCEAO et la BOAD a ouvert la session ordinaire de son Conseil des ministres le vendredi 21 septembre 2018 à Abidjan, au siège nationale de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Annoncé comme possible Premier ministre de Roch Kaboré en janvier 2016, Norbert Toé remplacera à ce poste Jean-Baptiste Compaoré, ancien ministre des finances de Blaise Compaoré.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 23 septembre à 00:36, par Nepota Komlompaore En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Fin du nepotisme. Le Tueur Compaore est dehors dans le pagne de sa belle- mere, dehors JB Compaore. Felicitations a ce brave homme qui a fait ses preuves au niveau international. Mais son CV s’ il vous plait ? Pour clouer le bec aux ChaudePisses nostalgiques inutiles.Vous avez compris que c’est Mr. Toe que je felicite.Pas ceux qui ont sont arribves la- bas parentalement.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 04:55, par Toudou En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    En fait c’est Paul Kaba Thieba que Roch voulait envoyer à ce poste mais la Bceao a refusé. On a gentiment fait comprendre au Burkina que notre PM n’a pas la carrure car meme s’il est un cadre de la maison, il n’a pas le niveau pour ce poste. Il etait meme au garage avant sa nomination comme PM.Donc Roch a été obligé de proposer Norbert Toe.

    Répondre à ce message

    • Le 23 septembre à 18:11, par X9 En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

      Doucement Toudou, tu dis des choses dont du n’en sais absolument rien. Comment tu peut dire que Thieba n’a pas le niveau. Tu connais le cursus de notre 1er ministre ? A la BCEAO, il est considere comme une valeur sure. Tu poseras la question aux Senegalais ou Ivoiriens, pas aux Burkinabe, si tu en connais.
      Quelle mechancete et quel cynisme.

      Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 07:17, par Marc En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Felicitations et Courage M. TOE ! Que le Seigneur TOUT PUISSANT vous assiste dans vos nouvelles fonctions.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 09:13, par Sidbéwendé Zoungrana En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Alors là, "bravo à notre Régulateur monétaire et financier Sous-régional". Enfin, l’on s’est rappelé de l’existence de cette compétence locale et sous-régionale. Cela fait combien de temps que ce Monsieur est resté caché, discret sinon oublié dans les dédales de Washington ? Pourtant dans sa position d’oublié, il n’a jamais oublié ni sa Patrie, ni la Sous-région. Il a toujours pu et su agir dans la discrétion pour l’avancée financière et économique de la zone UEMOA à en croire aux publications internationales lues. Bravo à vous Mr. Toé même si vous êtes un petit Samo. Samo oui, mais Samo compétent, humble et discret. Nous osons espérer qu’avec votre compétence avec l’impulsion et la compréhension des Dirigeants des pays membres de la BCEAO, vous réussirez à nous faire avancer avec le train Mondial pour aider notre zone Economique à atténuer les implications néfastes de la dépendance financière du FCFA au Trésor français qui ne voudra pas nous voir "Suffisant" ni "Développé" à en croire à la déclaration d’un ancien Général français à la retraite, nous citons : "L’Afrique FCFA ne saurait obtenir son détachement de la France de la Banque de France car c’est elle qui assure les approvisionnements et le développement de la France. Si elle insiste, la France n’hésitera pas à l’attaquer et pourquoi pas, l’anéantir", (sic : partage sur Facebook en Mars 2018). Il suffirait d’y penser et surtout d’y croire. Dans tous les cas, avec vous, nous sommes que vous poursuivrez les actions de Mr. Compaoré. Bon courage et bon vent à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 09:18, par SOUL SAVER En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Les nullards de mossi là venez féliciter votre chef. vous savez faire ça au moins.

    Félicitation !!! c’est le faso qui gagne.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 09:38, par Serge En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Bonjour à tous,

    C’est dommage que des Burkinabè s’aventure sur des sujets qu’ils ne maitrise pas.
    Faire des affirmations sur la base de "il parait", "on a dis que" ne construira jamais un pays.
    Comme à accoutumé mettez vous à dénigrer votre vice-gouverneur sur les réseaux sociaux et après soyez étonné que les autres pays ne vous respectent.

    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 09:42, par Stratège En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Félicitations, Mr TOE. Félicitations, Mr le Vice-Gouverneur entrant. Il faudra cependant revoir la copie des fonctionnaires du Burkina qui ont fréquenté le COFEB (Centre Ouest Africain de formation et d’études bancaires), cet institut prestigieux de formation des cadres de banque, mais qui n’ont pas de débouchés sur le marché de l’emploi de la haute finance internationale parce que n’ayant pas de pistons et étant inconnus des lobbies de la haute finance internationale parce qu’au niveau national, rien n’est fait pour les valoriser (certains, de retour de cette bonne formation, ont été affectés dans des services qui n’ont rien à voir avec leur formation alors que les postes qu’ils devraient occuper sont occupés par des gens qui n’en ont pas du tout le profil) . Il faudra préparer la relève en parrainant certains pour que le Burkina puissent être plus visible sur le plan de la finance internationale et tirer ainsi profit (au niveau financier et au niveau des opportunités de développement liées aux finances) de la position de ses enfants. C’est ça aussi la géopolitique. C’est ce que font des pays comme le Sénégal qui n’hésitent pas à coacher leurs poulains qui ont fréquenté de hautes écoles de formation.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 11:00, par War En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Felicitez plutot le FMI/BM qui est a la manoeuvre pour contrer les velleites independantistes de la BCEAO.Les francs macons ne veulent pas d’une nouvelle monnaie hors cfa et sont a l’oeuvre.Ado,faure,ibk talon et autres qui sont tous francs macons placent leurs hommes en harmonie avec les francs macons francais.ne jubilez pas vite et croyez moi comme qd j’avais prevenu de l’installation de la katiba a l’Est.kami seba va peutetre se prononcer sur cette question.le monde n’est pas angelique.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 11:32, par Dibi En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    On s’en fout qu’il soit Gourmantché, Bobo, Toussian, Peuhl ou Mossi ou Samo !
    Ce qui est essentiel et important pour notre avenir, c’est qu’il puisse, avec d’autres défenseurs de la cause de nos peuples, opérer la sortie du Franc CFA, cette monnaie coloniale des colonies françaises d’Afrique ; qu’il fasse la rupture avec le nazisme monétaire qui enrichit cette puissance coloniale qu’est restée la France et qui empêche tout développement économique de la zone UEMOA et par conséquence le Burkina-Faso.
    Ce qui nous intéresse, dans toutes ces nominations à l’international, ce sont celles de cadres compétents et politiquement engagés au service des intérêts de leur peuples et populations. Bref, on veut , au plan national et international, des cadres qui luttent consciemment de toute leur force pour une rupture avec le néocolonialisme nazi lié au Franc CFA et aux bases militaires d’occupation et de domination étrangère de notre pays.
    Non à la bancocratie et non aux sinécures internationales pour vendu(e)s à l’impérialisme et au néolibéralisme prédateur !
    C’est de cela que nous ne voulons pas ; des nominations qui n’engraissent que des individus et qu’une certaine presse s’empresse régulièrement de nous les vendre comme des solutions miracles à notre progrès ; ce qui, bien souvent, se révèle n’être que de la publicité personnelle pour nombres d’incompétents, de traites à la cause de notre peuple, et des illusions pour gogos.
    Nous le répétons, c’est de cela que nous ne voulons pas. Contre cela et contrairement à d’autres (faux banquiers ou faux économistes débilités), nous attendons mieux de Mr TOE. Le poste est stratégique et sensible ; aussi nous lui souhaitons tout le courage et bon vent.
    Na an lara , an sara !
    La patrie ou la mort !

    Répondre à ce message

    • Le 23 septembre à 12:43, par Substance Grise En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

      Bien dit. Nous voulons de la créeativité et non une application aveugle des connaissances apprises à la BM et du FMI
      Il faut plutot accelerer la mise en place d’une monaie commune sous regionale au niveau de la CEDEAO à partrir de 2020 afin qu’on est un marchet commun ;et ensuite mettre en place une armée commune forte moderne pour stabiliser nos pays.
      Mais tant que nos intellectuels vont continuer à obéir à un ordre économique international fait en faveur de l’occident ;point de developpement car fabriqués par l’occident pour venir nous détruire pour l’occident.
      Bonne chance Mr Toé mais soyez creatifs. Si non on a peur de nos fils dits grands intellectuels avec tellement de diplomes dans la poche et les africains continuent à souffrir. On nous dira ce sont les hommes politiques. Mais qu’attendez vous pour leur dire la vérité

      Répondre à ce message

    • Le 23 septembre à 12:48, par YAWOTO En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

      FELICITATIONS !!! Surtout travaillez à la sortie du FCFA de l’esclavagisme monétaire français, la lutte sera rude, je dirais même mortel peut-être pour certains chefs d’état comme KADAFI s’ils ont le courage d’engager ouvertement la lutte, mais il ya un prix à payer pour la liberté et une génération doit forcement faire le sacrifice. Quand je regarde les valets locaux de l’impérialisme français défendre cette monnaie en argant la stabilité de la zone alors qu’il s’agit plutôt de la stabilité de la pauvreté, même s’ils n’ont pas le courage de dire la vérité, qu’ils aient au moins la honte de dire des mensonges et se tairent.
      Bon vent.

      Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 12:39, par Sidnaba En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Les syndicats du MINEFID, vous comprenez que la compétence requise à ce poste ne se trouve pas dans votre ministère au niveau national. Ça ne sert absolument à rien d’être jaloux des Burkinabés à l’international en publiant leurs salaires quand l’État Burkinabé à besoin de leur compétence pour faire avancer le pays. Vous syndicalistes vous voyez vous même qu’on n’a pas trouvé meilleur parmi vous, un financier économiste compétent pour ce poste ? Alors mettez vous à bosser pour mériter les postes au niveau international au lieu d’être jaloux des Burkinabés qui émergent au niveau international. Seul le travail paie. A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

    • Le 24 septembre à 17:57, par Bof En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

      Ce monsieur n’est pas le 1er fonctionnaire international promu à un haut poste de responsabilité et il ne sera probablement pas le dernier. Ce que les syndicats du MINEFID ont combattu c’est l’arrogance et la suffisance de donneurs de leçons qui ne se privent de rien et qui veulent priver les autres de tout. Cela n’est pas acceptable d’autant plus que les intéressés ne parviennent pas à ces postes par concours. Détrompes-toi donc sur tes prétentions selon lesquelles la compétence se trouve à l’international. C’est plutôt la preuve de ta grande ignorance.

      Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 13:31, par King En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Felicitations.
    Lefaso.net, on aurait aimé connaître son parcours professionnel, scolaire et universitaire
    . Ca peut inspirer la jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 23 septembre à 14:52, par Pare En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Ne vois detromper pas. Ce Mr EST un des amies intimes de rock match christian kabore depuis le temps il preparait sa these au Cameroon sur les tontines. Ces enfants de rmck ont reside a plusieurs reprises lots de leurs sejours au usa.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 08:25, par Voltaïque Indigné En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Quelle ressemblance avec feu Alphonse TOE qui a fait l’université de Ouaga en 1973 puis l’Informatique à Toulouse. Alphonse TOE avait un frère Marcel TOE qui à également fait Electronique à Toulouse et travaillé à la RTB. J’ai le sentiment que ces trois TOE, Alphonse Norbert et Marcel sont de la même fratrie. Quelqu’un de Toma peut il m’édifier ?.
    Felicitation à Norbert dont le parcourt ressemble à celui de ADO qui a commencé au FMI et a occupé le poste de vice-Gouverneur pour le compte du Burkina après Charles Bila KABORE le père de RMCK. J’attire l’attention de certains forumistes que le vice-Gouverneur à la BCEAO n’a aucun pouvoir tout est concentré sur le Gouverneur, s’agissant du décrochage du franc cela est de la prérogative des chefs d’état et non du Gouverneur et encore moins du vice-gouverneur.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 10:38, par jh En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Jean Baptiste Compaoré est en retraite depuis donc il fallait nommer quelqu ’un à sa place parce que le poste de vice gouverneur appatient au Burkina pour ceux qui ne compenne pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 10:38, par jh En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Jean Baptiste Compaoré est en retraite depuis donc il fallait nommer quelqu ’un à sa place parce que le poste de vice gouverneur appatient au Burkina pour ceux qui ne compenne pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 14:05, par SO En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Trop de discussions pour rien. Un vice Gouverneur n’a pas beaucoup de poids dans le système de gestion de la BCEAO ; tout le pouvoir est donné au seul Gouverneur qui décide et gère tout selon ses humeurs.

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 14:13, par Yep En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-gouverneur de la BCEAO

    Congrat Toe !
    So proud...

    Répondre à ce message

  • Le 24 septembre à 20:19, par jeunedame seret En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-Gouverneur de la BCEAO

    Mr Toé, courage et laissez de bonnes traces.Vice-gouverneur oui ; mais gouverneur vicieux non. Tous contre le CFA.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 14:54, par KONE En réponse à : Norbert Toé, cadre du FMI, nommé Vice-Gouverneur de la BCEAO

    Félicitations a Monsieur TOE pour sa nomination a ce poste élevé
    Nous lui souhaitons plein succès aux missions et objectifs assignés a ce poste .
    Il est pétri d’expérience auprès du FMI et je pense qu’il pourra relever les défis liés a ce poste pour le bonheur des pays de l’UEMOA de la BCEAO et particulièrement du Burkina Faso
    congratulations TOE
    Il faudra suivre cet exemple de valorisation des compétences partout au Burkina afin de relever les défis majeurs qui sont les notre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Conseil national du patronat burkinabè (CNPB) : Le nouveau bureau installé
Taxe de résidence : Des dispositions pour corriger les erreurs de son application
Evaluation des politiques et institutions en Afrique : Au Burkina, le poids de la masse salariale évince les investissements publics
Fonds commun : Le Syndicat national des agents du ministère en charge de l’économie et des finances (SYNAMEF) dénonce une injustice dans la répartition
Ouagadougou : L’UEMOA rencontre ses partenaires techniques et financiers
Financement de l’agriculture familiale au Burkina : L’ONG SOS Faim prône l’inclusion financière agricole
Accès à l’eau potable au Burkina : Un coup de pouce venu de la Belgique
Projet d’urgence pour les dépenses récurrentes (PUFDR) : La Banque mondiale apporte plus de 57 milliards de francs CFA au Burkina
Ministère de l’Economie : Le bilan de 2018 passé à la loupe
Coris Bank international : « La Banque autrement » lance Coris Money, un nouveau porte-monnaie électronique
Commerce hors-UEMOA : Des opérateurs économiques sensibilisés sur les procédures règlementaires
Commercialisation du sésame : Comment tirer le meilleur profit de la filière ?
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés