Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Cryptomonnaie : « KAMA KOLO » ou l’audace burkinabè

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par Herman Frédéric Bassolé • dimanche 8 juillet 2018 à 19h00min
Cryptomonnaie : « KAMA KOLO » ou l’audace burkinabè

Figure de proue du trading au Burkina Faso, la société GLOBUMI (Global Business Management Institute) se lance à la conquête d’un nouveau chantier : la monnaie numérique. Samedi 7 juillet, en présence de plusieurs acteurs du secteur financier et bancaire, de particuliers et de chefs d’entreprises, elle a annoncé la création de sa propre cryptomonnaie baptisée « KAMA KOLO ». C’était en présence du parrain Pierre Claver Damiba, ancien ministre et cadre de banque.

C’est un secret de polichinelle. Les opportunités du trading sur le marché du Forex, le marché international d’échange de devises étrangères, ne sont plus à démontrer. Ancien cadre de banque et parrain de GLOBUMI, Pierre Claver Damiba est convaincu qu’investir dans le marché des changes, « c’est faire le bon choix car le rendement est élevé ». Et pour réussir dans ce marché, l’intégrité morale et la prudence doivent être de mise. Depuis deux ans ces deux qualités font partie de l’ADN de GLOBUMI, convaincue que les populations doivent être acteurs et non spectateurs dans la marche du monde. Aujourd’hui, la société qui entre dans une nouvelle phase de son évolution ambitionne être une structure innovante spécialisée dans la levée des fonds. D’où son intérêt pour la cryptomonnaie, une révolution qui fait ses premiers pas en Afrique.

Prestation de l’artiste musicien Imilo Lechanceux

La cryptomonnaie est une monnaie virtuelle, alternative, qui a officiellement vu le jour en 2009, au lendemain de la crise économique de 2008. Fascinés par cette monnaie dont les transferts seraient rapides, illimités, sans risque de piratage, Bill Gates, Mark Zückerberg et Richard Branson, trois fortunes mondiales, ont fait un investissement total d’un milliard de dollars dans les cryptomonnaies.
Au début, le Bitcoin, première cryptomonnaie, avait une valeur initiale de 0,001 dollar mais aujourd’hui, elle est de 6 500 dollars. Il existe officiellement plus de 1 600 cryptomonnaies au monde parmi lesquelles Ethereum, ripple, litecoin, cardano, monero, etc. Celle que s’apprête à lancer GLOBUMI a été baptisée « KAMA KOLO ».

Lever 50 millions de dollars

Ipolite B. Sombié, directeur général de GLOBUMI

« Aller sur le marché boursier des cryptomonnaies pour pouvoir lever des fonds, nous sommes capables de le faire. Lever 50 millions de dollars, nous pensons que c’est possible de le faire. Si nous arrivons à le faire, cette monnaie va rester sur le marché et ce sont les spéculateurs sur le plan international qui pourront spéculer sur cette monnaie-là », a expliqué le directeur général de GLOBUMI, Ipolite B. Sombié.
A l’en croire, les jetons seront émis premièrement à travers un premier bloc. « Selon nos prévisions, le taux minimum que les investisseurs pourront avoir au bout de 18 mois, c’est 300% et le taux maximum de 3000% ».

« Bâtir une place boursière pour l’Afrique »

La valeur du KAMA KOLO (KK) selon les premiers responsables de GLOBUMI sera égale à 0,007 euro. Et cette monnaie, dont le lancement est prévu à partir du 1er août 2018, sera convertible en F CFA et en euro. Pour permettre à ces clients d’approfondir leurs connaissances sur les enjeux de « KAMA KOLO », la société a annoncé qu’elle compte organiser des séances de présentation tous les samedi au nouveau siège de la société, sis au quartier Ouaga 2000.

« Il y a plus d’une personne qui nous attendent au tournant, nous allons aller très loin », a lancé Solomane Diallo, directeur administratif et financier de GLOBUMI, qui a partagé le rêve de la société « Bâtir une place boursière pour l’Afrique ».

Herman Frédéric Bassolé
Lefaso.net

Messages

  • Bravo, et courage. c’est une très bonne initiative et une innovation majeure. Persévérer car le meilleur résultat est au bout de l’effort.
    N’abdiquez jamais, je souhaite être là à chaque fois que j’aurai l’occasion pour vous soutenir. belle initiative ! Votre siège c’est où ?

  • Bonjour, expliquez en français facile pour que l’on puisse mieux vous comprendre SVP.
    Comment peut on créer une nouvelle monnaie et sur quelle base pour qu’elle soit convertible ? Nous connaissons le Franc CFA, l’euro, le dollard qui répondent à une logique très rigoureuse et sérieuse, garantie par des Etats voir des communautés économiques. En quoi une entreprise solitaire peut elle créer une monnaie ? Vous parlez de 300% à 30000% d’intérêt ? Expliquez d’avantage en français accessible à tous pour qu’on puisse vous comprendre et voir si on peut vous faire confiance svp.
    Votre succès en dépend au Faso

    • @Zarko !
      Vous avez raison, y’a pas d’explications susceptibles d’entrevoir la crédibilité et la faisabilité de leur affaire. Il nous faut plus de précisions, qui viendront sûrement de leurs séance d’animation de chaque samedi comme dit dans l’article.
      Mais, vous aussi, faut pas contribuer à rendre l’affaire plus diffuse. On parle dans l’article de 300% et 3 000%. Vous, vous évoquez déjà 30 000%. Fait prendre aussi le soin de bien lire.

      Zitai.

  • Ce projet est audacieux, ambitieux et est à féliciter. Beaucoup de courage aux initiateurs !!!

  • Bonjour !!!! Félicitations a vous !!!!!! C’est une belle et brillante initiative. Je souhaiterais prendre contact avec le parrain de l’activité !!! Aider moi sil vous plait !!!!

  • Bonjour, serait ce possible d’avoir plus d’explications en français de l’homme de la rue ?
    Si ce n’est pas possible, c’est que c’est du pilhin-paanbé.
    Nous Africains avons beaucoup de potentialités ; mais nous aimons sauter les étapes ce qui nous rend vulnérables.

  • 300%à3000% ! Bernard Madoff ça vous dit quelque chose ?Il puge 300 ans de prison aux USA et pourtant il proposait des taux d’intérêts moins de ce que vous proposez.In fine,ce qui est inquiétant c’est l’imprudence de Mr Damiba banquier en plus.Moi j’attends voir pour croire.

  • Bon vent tout en vous souhaitant de réussir dans votre noble projet bien que personnellement je n’ai pas de penchant pour les spéculations comme la bourse et surtout pas la cryptomonnaie dont je n’y comprends que dalle

  • Salu a tous,
    300% a 3000% d’interet - WOW !!!!!, C’est tres bien de viser la lune mais il faut aussi etre realiste.

    De nous jours, nous avons plus de 500 cryptocurrencies sur le marche d’echange avec le support des investisseurs des pays developpes (bitcoin,Ethereum,XRP, EOR, Litecoin, etc. ). En creyant un au Burkina Faso pour competire sur le marche international, c’est jouer avec les requins.

    Bonne chance a vous.

  • Attention au mirage. C’est comme cette idée d’utiliser l’huile de jatropha comme carburant des avions qui avait été envisagée lors d’une visite de champs du Larlhé Naba. Des idées oui des idées novatrices oui mais éviter de rêver la tête en bas les pieds en haut. Tout l’écosystème de la cryptomonnaie est basé sur le principe de la spéculation on attire des gens avides de gains rapides on crée des bulles on vends ses positions et on laisse des milliers de naïfs sur les carreaux. Tous les charognards du monde qui veulent s’enrichir à la vitesse de la lumière s’y sont rués en espérant avoir le jackpot sans verser de sueur : le chanteur Americano-Sengalais Akon compte sauver l’Afrique avec sa cryptomonaie Akoin qu’il vient de créer. Il y’a plus de 1500 cryptomonaies aujourd’hui dans le monde suite à l’aventure du Bitcoin. Je respecte les choix de chacun mais je ne conseillerais pas la haute spéculation hors de l’économie réelle comme activité à un jeune c’est un jeux de poker où on met ses sous et on peut y laisser ses plumes.
    je suis peinée de voir le doyen Pierre Claver Damiba qui ne tire pas le diable par la queue qui a une grande expérience de la finance inciter des jeune à rentrer dans ce monde infernal. Ses conseils ne sont pas sages car ce domaine c’est pour des gens qui ont assuré leurs arrières et qui y placent de l’argent dont la perte ne les affecte pas économiquement. C’est mieux d’inciter les jeunes vers l’économie réelles que la spéculation sur des valeurs virtuelles. C’est mon humble avis. A chacun son rêve et son réveil.

  • Merci Yako. J’ai exprimé les mêmes doutes ou réserves mais le webmaster m’a scalpé au nom du droit inaliénable des webmaster qu’est la censure ; ils ont ces dieux droit de vie et de mort sur nos posts.

  • Hello Les Internautes qui sont inquiets, oui les crypto monnaies c’est une innovation majeur du concept fondamental de la monnaie. Avec les crypto-monnaies il n’y a pas de banques centrales, pas d’intermédiaires, "c’est du client à client " sa base ce sont les mathématiques et les algorithmes (les courbes elliptiques...). C’est l’augmentation phénoménale de la puissance des ordinateurs modernes et de leurs capacités de stockage qui rend tout cela possible maintenant. Le cœur des crypto-monnaies c’est le "Blockchain" càd dire le system de comptabilité qui évite que quelqu’un dépense la même crypto-monnaie plus d’une fois...
    Mon inquiétude majeure est que sont des ordinateurs qui consomme BEAUCOUP d’énergie car beaucoup de calculs mathématiques à faire... pour un pays en déficit chronique d’énergie comme le Burkina la question de la pertinence des crypto-monnaies se pose...
    NB : il ne faut pas confondre crypto monnaie = monnaie virtuelle et la monnaie électronique càd les cartes de crédits que nous utilisons tous les jours.

  • L AFRIQUE DOIT CHANGER MAINTENANT SOUTIEN À KAMA KOLO !!!!ET

  • Félicitations et bon courage surtout pour la suite à DG et toute l’équipe de GLOBIMI. Longue vie

  • Félicitations à Cette entreprise Burkinabè. Je rappel que les début de l’internet n’ont pas eté facile a comprendre. Demandé a Alibaba Group, Amazon, ils en savent quelque chose .Aujourdhui c’est l’avenement de la "Blockchain" et la "criptomonnaie".C’est toujours bon de cherché pour mieux comprendre on ne sait jamains. La technologie évolu plusqu’on ne l’immagine.Qui pouvait croire que Airtel Money aujourdhui Orange Money pouvait être aussi Indispensable ? Refléchissons et Agissons.

  • Bravo à GLOBUMI et à cette initiative noble. Ce que beaucoup de gens ignorent jusque là est que la tendance du business a changé il ya longtemps, révolu les méthodes anciennes. Cest de cela l’Afrique a besoin maintenant, je peux même dire qu’on est un peu en retard mais avec globumi on se rattrapera certainement. J’invite les jeunes à venir comprendre en fond et en comble le système et se lancer concrètement dans le nouveau show biz que de passer le temps dans des écoles supérieurs et sortir avec des diplômes qui ne leur serviront à rien. Vous n’avez simplement qu’à regarder autour de vous, la démographie galopante, la dimunition progressive des postes de recrutements à la fonction public , la difficulté d’obtenir un financement pour entreprendre et j’en passe. Chercher à vous faire former et realisez-vous. Du regret aux retardataires. Vive GLOBUMI et Rendez vous au sommet.

  • Bonjour . Mes remarques et questions ne visent qu’a vous présentez les questions que se posent les potentiels Investisseurs particuliers ou Institutionnels. Je salue donc votre initiative. 1/ Votre Jeton KAMA KOLO a t il sa propre Blockchain ou est il en mode accole sur un autre réseau ( par ex : sur ETH, XLM, autre ) 2/ Quels problèmes concrets au niveau du FOREX votre Jeton va t il résoudre ? pour quels clients réels ( Entreprises B2B, Remittances ) ? Le Business Case est il bien établit et solide. 3/ Envisager vous un écosystème diversifie ( application SmartContract , Vote , Traçabilité de Dons / Financement , Registre Foncier ) , bref un environnement porteur de Développement a terme car permanentant de créer de facto des échanges dans un Environnement de Confiance = Données immuables , Non centralisées et distribuées . A mon avis parler uniquement de rendements mirobolants sur quelques mois est purement et simplement frauduleux et risque de nuire a terme au projet, car il faut savoir que la volatilité des cours de ce marche d’une classe d’actifs totalement nouveau et naissant est extrême ( très souvent même sur une seule journee) . Par contre un vision a long terme , si un VRAIE valeur d’usage existe = Utilité , peut permettre effectivement d’atteindre de telles valeurs , et surtout constitue une catapulte accélératrice magnifique pour nos pays ( pouvoir se passer de tiers de confiance, qui le plus souvent sont étrangers , et ce encore après près de 60 ans d’indépendance ). En espérant que ces informations pourrons aider et éclairer les futurs investisseurs. Dans tous les cas penser votre investissement sur 3 , 5 voire 7 ans et surtout penser UTILITÉ / USAGE Concret ( Conseil de base de Warren Buffet ). Dernier conseil : N INVESTIR QUE L ARGENT QUE L ON EST PRÊT A PERDRE .

  • CRYPTOMONNAIE, MONNAIE NUMÉRIQUE, VIRTUELLE, FOREX….C’est la première fois je vois ces termes et systèmes. Seuls les économistes, les hommes de banques et les hommes forts de l’internet peuvent comprendre et discuter des méthodes et enjeux d’une telle entreprise. Je ne comprends rien de ces mots économiques. Et il me faut un bon développement en mooré ou en kacéna pour bien me situer. En aurez-vous les équivalents ou traductions ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journées portes ouvertes des entreprises culturelles : Les acteurs satisfaits de l’organisation de la 2e édition
Financements extérieurs : TruBudget, le logiciel qui assure la transparence
Contrôle fiscal : 50 agents en ordre de bataille contre les actes illégaux
Commerce international : Le Burkina veut mettre en œuvre l’accord de facilitation des échanges de l’OMC
Aide publique au développement : Le Burkina a bénéficié de 663,11 milliards de F CFA en 2017
4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Bobo-Dioulasso à l’honneur
Mécanisme de financement mondial : Un milliard de dollars US pour améliorer la santé et la nutrition des femmes, des enfants et des adolescents
Développement du Secteur des postes : Les acteurs du domaine valident la stratégie nationale
4e édition du Salon des banques et PME de l’UEMOA : Rendez-vous du 8 au 11 novembre à Bobo-Dioulasso
15e édition du SIAO : La Direction générale des impôts se rapproche des contribuables
Economies locales : Le PADEL tisse sa toile dans six autres régions du Burkina
Région de l’Est : Les autorités administratives et les acteurs économiques se concertent
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés