Coopération : Romaric Sondo, nouveau consul de la République tchèque à Ouagadougou

LEFASO.NET | Par Jacques Théodore Balima • mardi 19 juin 2018 à 17h06min

Sugrnoma Camille Romaric Sondo est le nouveau consul honoraire de la République tchèque à Ouagadougou. Il a été installé dans ses fonctions ce mardi 19 juin 2018 par le vice-ministre des affaires étrangères de la République tchèque, Ivan Jancarek. Il aura pour mission d’œuvrer à renforcer les relations entre les deux pays.

Coopération : Romaric Sondo, nouveau consul de la République tchèque à Ouagadougou

L’axe Ouagadougou-Prague se porte bien. Cela n’est plus à démontrer. Pour le matérialiser, la République tchèque a nommé un consul honoraire à Ouagadougou. Il s’agit de l’homme d’affaires, patron de la société de M’Zaka Sécurité (MKS), Sugrnoma Camille Romaric Sondo.

Devant un parterre d’invités, il a reçu sa lettre de nomination à ce poste et a été officiellement installé dans ses nouvelles fonctions. Il est déjà conscient de la tâche qui l’attend. « Nous devons travailler à renforcer la relation naissante entre la République tchèque et le Burkina. Nous avons bonne foi qu’à partir de l’ouverture du consulat, nous allons travailler à renforcer les relations entre les deux pays », a-t-il indiqué.

La République tchèque, bien qu’entretenant des relations diplomatiques avec le Burkina Faso, a décidé de donner un coup d’accélérateur à sa relation. Pays d’Europe de l’Est, la République tchèque pratique les mêmes activités, à grande échelle, que le Burkina Faso. Les axes de coopération entre les deux nations se situent à quatre niveaux : l’agriculture, la formation, militaire et la culture. « Nous avons déjà une troupe burkinabè en tournée en République tchèque. Ça par exemple, c’est du concret », a ajouté le nouveau consul.

Au regard des nouvelles possibilités que propose cette coopération, le Ministre d’Etat auprès de la présidence du Faso, Simon Compaoré, s’est dit heureux que son pays puisse en profiter. « On ne peut qu’exprimer sa joie lorsque la famille, le cercle d’amis s’agrandit. Surtout que dans le domaine de la formation, des étudiants burkinabè auront l’occasion d’aller là bas étudier et qu’en matière culturelle, ils sont friands du cinéma alors que nous avons aussi un festival de renommée internationale. Je pense que la coopération sera bénéfique pour les deux Etats », a indiqué Simon Compaoré.

La cérémonie de l’installation du nouveau consul a consacré également l’ouverture des locaux du consulat dans le quartier huppé de Ouaga 2000. Un nouveau vent souffle ainsi sur les relations entre les deux pays.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés