Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «On peut grandir, et même vieillir, mais pour sa maman on est toujours un petit enfant.Jean Gastaldi» 

Écologie : Ouagadougou, « l’arbre » à palabre du 20 au 23 juin 2018

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • jeudi 14 juin 2018 à 09h21min
Écologie : Ouagadougou, « l’arbre » à palabre du 20 au 23 juin 2018

« Multi-usages de l’arbre : efficience et durabilité », c’est le thème de la première édition du Salon international de l’arbre (SIA) qui se tiendra à Ouagadougou du 20 au 23 juin 2018. Organisé par le Mouvement écologique du Burkina, en partenariat avec le ministère en charge de l’Environnement, la rencontre, qui va regrouper plusieurs pays africains, se penchera sur des problématiques en lien avec l’arbre, dont celle de la restauration des espèces en voie de disparition. Les organisateurs étaient face à la presse ce 13 juin 2018 dans la capitale.

Le désert avance, les rares forêts qui ont longtemps résisté aux surexploitations de l’homme sont désormais menacées par le changement climatique. Le Mouvement écologique du Burkina fait le constat amer que certaines espèces végétales sont menacées de disparition, alors que les populations surtout rurales, dépendent beaucoup des ressources naturelles qu’elles exploitent sans en assurer la pérennité.

C’est pour mener la réflexion autour de la problématique de l’arbre que le Mouvement écologique du Burkina, en partenariat avec le ministère de l’Environnement, de l’Économie verte et du Changement climatique, et d’autres organisations intervenant dans le domaine, organisent la première édition du Salon international de l’arbre (SIA) du 20 au 23 juin 2018 à Ouagadougou. Il s’agit, selon les organisateurs, de contribuer à la valorisation de l’arbre et à la prise de conscience collective de son impact dans l’équilibre écologique et pour la survie de l’humanité.

La première édition qui est placée sous le patronage du ministre en charge de l’Environnement, verra également la participation remarquée de la Fédération des jardiniers et pépiniériste du Burkina Faso et surtout de plusieurs pays de la sous-région comme le Niger, le Togo ; le Bénin est le pays invité d’honneur de l’édition.
Selon le président du comité d’organisation, Lazare Doulcoum, le SIA est un levier de promotion d’une économie verte basée sur la valorisation de l’arbre et de ses produits dérivés.

Plusieurs activités sont au programme de ce rendez-vous écologique. Une conférence publique le 21 juin à 15h au parc Bangr-wéogo autour du thème : « Protection et valorisation de l’arbre dans le monde : regard sur les pratiques diversifiées ». Des ateliers sont également prévus sur des thèmes diversifiés tels que le rôle et la place de l’arbre dans la lutte contre le changement climatique et la désertification ; la contribution de l’arbre à l’amélioration du statut socioéconomique de la femme rurale ; la gouvernance locale des ressources forestières et de l’économie verte…

Des cadres d’échanges « b to b », des expositions-ventes de produits forestiers, des projections de films, un plateau d’animation et de sensibilisation à l’espace vide de la mairie de Bogodogo, et bien entendu des reboisements, sont d’autres activités qui vont également alimenter cette édition.

En rappel, le Mouvement écologique du Burkina Faso est une association qui intervient dans le domaine de l’environnement, depuis sa création en 2005. Il s’investit essentiellement dans la diffusion des informations environnementales, la valorisation des produits forestiers non-ligneux, la récupération des terres dégradées, la sensibilisation et la formation des acteurs ruraux, l’éducation environnementale dans les établissements d’enseignement, la lutte contre la désertification et la promotion des énergies renouvelables.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Changement climatique : « Les enfants nous demanderont des comptes… » (Isabelle Chevalley, députée suisse)
Promotion de l’accès à l’eau et l’assainissement : Les magistrats et les cadres de justice veulent jouer leur partition
Gestion intégrée des ressources en eau : L’Autorité du bassin de la Volta forme des agents à la gestion de l’interface Webmapping
Eau et assainissement : Des députés s’imprègnent des résultats d’une étude
Accès à l’eau potable : WATA, la « solution révolutionnaire » d’Antenna
Accès à l’assainissement : Et si on changeait d’abord nos mentalités ?
Ministère de l’Eau et de l’Assainissement : Vers l’adoption d’une stratégie pour mieux communiquer
Nuit de l’assainissement : Les ressortissants de la Boucle du Mouhoun s’engagent à réaliser 10 000 latrines dans la région
Gestion intégrée des ressources en eau : L’Agence du Nakanbé valide l’avant-projet de son schéma directeur
Ministère de l’Environnement : Les participants à la COP 24 se préparent
Approche fondée sur les droits humains à l’eau et à l’assainissement : Une trentaine de journalistes outillés
Environnement : Des actions pour mieux lutter contre les effets du changement climatique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés