Galian 2018 : Les syndicats de journalistes relèvent des manquements dans l’organisation

mardi 29 mai 2018 à 18h28min

Dans cette déclaration, l’Association des journalistes du Burkina (AJB) et le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) attirent l’attention des organisateurs des prix Galian, sur des manquements relevés dans l’organisation de l’édition de 2018. Ces insuffisances, selon eux, sont de nature à entacher la transparence et la valeur de cette compétition. Lisez plutôt !

Galian 2018 : Les syndicats de journalistes relèvent des manquements dans l’organisation

Les prix Galian doivent préserver la dignité du journaliste burkinabè

Le 18 mai 2018, les Burkinabè ont assisté à la 21e édition des prix Galian. Cette 21e nuit de récompense nationale de l’excellence dans le journalisme au Burkina Faso a permis de décerner au total 34 prix officiels et 17 prix spéciaux. Depuis leur création,les prix Galian ont connu une évolution marquée par des innovations multiples. Les deux dernières éditions ont particulièrement enregistré des innovations majeures. Depuis l’édition de 2017, les Galian ont connu une valorisation significative des prix officiels comme des prix spéciaux. La grande innovation est sans doute l’institution d’un super prix, le Super Galian.

Les changements n’ont pas seulement impacté les prix mais aussi, ils font obligation à chaque candidat de soumettre deux œuvres dans sa catégorie de compétition. Tout en saluant les innovations enregistrées et en félicitant les différents lauréats, l’Association des journalistes du Burkina (AJB) et le Syndicat autonome des travailleurs de l’information et de la culture (SYNATIC) tiennent à attirer l’attention des organisateurs sur un certain nombre de points relevés lors des Galian 2018, qui sont de nature à entacher les prix Galian.

Du Super Galian

La provenance de la villa, dans la composition du Super Galian cette année, n’a pas manqué de faire réagir la corporation des journalistes. Les réserves que l’AJB et le SYNATIC ont perçues dès la remise des lots au lauréat ont été renforcées par les multiples interpellations dont nous avons été objet aussitôt la cérémonie terminée.
Toute chose qui montre que la villa offerte par l’opérateur immobilier Abdoul Service, même sur sollicitation des organisateurs, est de nature à jeter le discrédit sur des récompenses si chères aux journalistes.

En effet, comment justifier le caractère totalement désintéressé d’un opérateur économique qui fait un don de 14 millions de francs CFA, en l’occurrence une villa, à un journaliste dont les qualités professionnelles viennent d’être reconnues et saluées par un jury des pairs ? Une telle donation garantit-elle l’intégrité morale du journaliste ? Sans être opposés au recours à des donateurs privés afin de pourvoir aux prix officiels, l’AJB et le SYNATIC estiment que ce don pose problème au regard de la charte d’éthique et de déontologie des journalistes du Burkina.

En effet, le geste intervient dans un contexte de tensions autour de la gestion du foncier, avec au cœur du problème aussi, les agences immobilières. De nombreux Burkinabè se sont mobilisés pour exiger un apurement du passif. Les journalistes ne sont du reste pas en retrait de ce combat du peuple. Certains médias ont attiré l’attention sur les manquements dans le domaine du foncier.

Comment se désolidariser du combat du peuple et de celui de nos confrères ? Comment ne pas mettre en difficulté le journaliste lorsque son prix est directement alimenté par des hommes d’affaires dont l’activité constitue un intérêt professionnel pour les journalistes ? Une telle donation garantit-elle l’intégrité morale du journaliste ? En 2017, le Super Galian était doté d’une parcelle offerte par le ministère de l’Habitat. Du reste, l’Etat dispose de plusieurs agences à même de pourvoir aux besoins en logements pour le Super Galian. Et il sied qu’il exploite ses opportunités en attendant de voir clair dans la gestion du passif foncier à l’heure actuelle.

L’AJB et le SYNATIC invitent le ministère en charge de la Communication et la DGM à en tirer toutes les conséquences et ce, sans préjudice pour le journaliste lauréat du Super Galian 2018.

De la politisation de la cérémonie des prix Galian

Bien que le gouvernement soit l’organisateur des prix Galian, cela ne devrait pas lui donner le droit de politiser leur scène. Certaines déclarations faites cette année à cette tribune nous inquiètent. Le Premier ministre Paul Kaba Thiéba n’a pas manqué l’occasion, pour faire un plaidoyer en faveur de son PNDES et de lancer un appel à la presse pour l’ « accompagner », selon ses propres termes, dans la mise en œuvre de sa politique. Nos organisations estiment que la cérémonie des Galian ne saurait être le lieu des accointances ni avec les opérateurs économiques ni avec les hommes politiques.

Du prix spécial remis puis retiré à un journaliste des Editions Sidwaya

Un incident d’une autre nature et suffisamment intrigante a marqué cette édition des prix Galian. Une erreur malencontreuse aurait conduit à attribuer un prix spécial à un confrère qui n’en serait pas le lauréat. Le public qui a suivi la remise des prix a été témoin de ce que le prix spécial du SP/PAGIRE a été publiquement attribué à Ouamtinga Michel Ilboudo des Editions Sidwaya. En effet, le nom de Michel Ouamtinga Ilboudo de Sidwaya a été appelé et il est monté à la tribune recevoir son prix des mains d’une personne bien désignée à cet effet, et qui a proclamé son nom en déballant un pli fermé dans lequel étaient inscrits aussi bien le nom du journaliste que les titres de ses deux œuvres, soumises à compétition.

Mais une fois retourné à sa table, le lauréat remarque que le spécimen de chèque n’était pas à son nom. Il a alors averti les organisateurs. Alors qu’il s’attendait à la rectification d’une erreur apparemment matérielle sur le chèque, il s’est vu tout simplement retirer le prix, au motif qu’il n’en était pas l’attributaire. Le prix, constitué d’un trophée, de gadgets et d’un million de francs CFA reviendrait au journaliste dont le nom est porté sur le chèque. Pourtant, M. Ilboudo a reçu un sms dans la journée du vendredi 18 mai 2018 l’invitant à se présenter à la cérémonie de remise des prix dans la soirée !

L’AJB et le SYNATIC prennent à témoin le ministre en charge de la Communication, le parrain de la 21e édition des prix Galian, la Direction générale des médias, le donateur et l’opinion publique, sur le fait que cet incident est de nature à porter un coup à la transparence des prix spéciaux et partant, à la crédibilité même des Galian. C’est pourquoi nous appelons les acteurs concernés à prendre les dispositions idoines pour faire la transparence autour de cette situation.

Au regard de tout ce qui précède, l’AJB et le SYNATIC :

- rappellent qu’ils restent attachés au respect strict de l’éthique et de la déontologie des journalistes. Par conséquent ils invitent le ministère en charge de la Communication à ne rien entreprendre qui compromette ces valeurs dans les prix Galian ;
- dénoncent et appellent à la cessation de toute compromission du prix Galian par les milieux politiques ou d’affaires ;
- exigent la transparence totale autour des prix Galian dans tous ses aspects.
L’AJB et le SYNATIC, qui ont déjà participé à des rencontres de réflexion sur l’amélioration des prix Galian, réaffirment leur disponibilité à continuer à travailler pour
la crédibilité des prix Galian.

Ouagadougou, le 28mai 2018

Pour le Bureau national de l’AJB, Pour le Bureau national du SYNATIC

Le Président

Guézouma SANOGO

Le Secrétaire général

Siriki DRAME

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés