Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce n’est pas la conscience des hommes qui déterminent leur existence, c’est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience. Karl Marx» 

Douanes : Des experts formateurs francophones renforcent leurs compétences sur les règles d’origine

Accueil > Actualités > Economie • • lundi 23 avril 2018 à 23h00min
Douanes : Des experts formateurs francophones renforcent leurs compétences sur les règles d’origine

Le Centre régional de formation de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) pour la région Afrique occidentale et centrale sise à Ouagadougou abrite, du 23 au 27 avril 2018, un atelier d’accréditation d’experts formateurs sur les règles d’origine. Ils sont treize fonctionnaires des douanes francophones venus d’Afrique occidentale, centrale, australe et orientale à bénéficier de cette session de formation de cinq jours. Cette initiative vise à constituer un îlot d’experts qui, à leur tour, vont dispenser des formations à des vérificateurs afin qu’une masse critique de douaniers soit formés dans les différents pays membres de l’OMD.

Plus de 300 accords commerciaux préférentiels sont en vigueur dans le monde entier. Près de 100 autres sont en phase de négociation ou de ratification. C’est dire à quel point les règles d’origine sont devenues aujourd’hui un élément incontournable du système commercial. Car, ce sont ces règles d’origine qui permettent une application correcte desdits accords préférentiels. Toute chose qui favorise le développement du commerce et encourage l’investissement.

L’atelier de Ouagadougou se veut donc une occasion pour les participants d’accroitre leurs connaissances en matière de règles d’origine et se familiariser avec les matériels de formation et les normes de renforcement des capacités de l’Organisation mondiale des douanes (OMD).

Le présidium de la cérémonie d’ouverture

Ils sont venus du Benin, du Burundi, de la Côte d’ivoire, du Mali, de la République démocratique du Congo, du Rwanda, du Sénégal et du Togo, pour prendre part à cette session de formation. Et, c’est l’Ecole nationale des douanes du Burkina remplissant également la mission de Centre régional de formation de l’OMD pour la région Afrique occidentale et centrale qui accueille les apprenants, durant ces cinq jours d’intenses travaux. Pour dispenser le savoir aux futurs formateurs des formateurs en matière de règles d’origine, deux experts-formateurs de l’OMD ont été dépêchés dans la capitale burkinabè. Il s’agit de : Mette Werdelin Azzan, experte contenu, administrateur technique principal à la Direction des questions tarifaires et commerciales ; et Hélene Caux, experte en renforcement des capacités à la Direction du renforcement des capacités.

Ainsi, au cours de cette session de formation, il sera évalué l’expertise technique des participants en matière d’origine, leurs compétences en communication et en techniques de formation. Car, ceux qui seront accrédités devront, plus tard, conduire des activités de formation et d’assistance technique pour le compte de l’OMD et au profit des administrations douanières membres.

Quelques participants

« Du fait de l’importance des communautés économiques régionales, mais aussi du fait de la zone de libre-échange africaine qui se profile à l’horizon. Il est évident que les douaniers devraient avoir dans leur paquet de compétences celle des règles d’origine. Cela est important pour la sécurisation des recettes douanières car il s’agira d’éviter d’accorder des avantages indus à des importations qui ne pourraient bénéficier des avantages liées à leur origine. D’où l’importance de constituer un îlot d’experts qui à leur tour vont dispenser des formations à des vérificateurs afin qu’une masse critique de douaniers soit formés », a expliqué la directrice générale adjointe des douanes du Burkina, Micheline Ilboudo/Diallo, qui a présidé la cérémonie officielle d’ouverture de l’atelier. C’est pourquoi, elle a invité les bénéficiaires de la formation à plus d’assiduité durant les travaux. Quant à ceux qui seront accrédités, elle les a invité à s’investir dans les formations nationales pour conserver leurs connaissances au niveau toujours le plus élevé.

Cet atelier se tient grâce au financement du Fonds de réserve de l’OMD avec l’appui logistique de la Direction générale des douanes du Burkina.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Microcrédit : Children’s Fund of Canada célèbre ses résultats avec les femmes de Nagreongo
Rentrée fiscale 2019 : « En 2019, on a créé un seul nouvel impôt », Adama Badolo, directeur général des impôts
Economie : « La polémique ne peut faire évoluer une monnaie », selon le Gouverneur de la BCEAO
Rétrospective 2018 : Une année difficile pour le secteur informel
Ministère en charge du Commerce : 12 206 entreprises ont vu le jour en 2018
20e Conférence annuelle des services du trésor : Des recommandations pour une meilleure gestion des finances publiques
Dépenses fiscales : Le Centre d’études et de recherche appliquée en finances publiques pour plus de transparence
Economie : Les industries d’huilerie se meurent à Bobo-Dioulasso
Economie : La Société Générale Burkina Faso (SGBF) innove à Bobo avec une seconde agence ; l’Agence Bobo Stade
Ministère de l’Economie : 156 agents décorés
20e Conférence annuelle des services du trésor (CAST) : Pour plus de transparence dans la gestion des finances publiques
Economie : 5 milliards pour les Petites et moyennes entreprises
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés