Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou : Séances d’informatique pour les enfants mineurs

jeudi 22 février 2018 à 11h22min

L’association LYDIE a procédé au lancement de son projet d’initiation à l’informatique au profit des mineurs de la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). Un projet initié par le Pasteur Hortence KARAMBIRI, par ailleurs Présidente de l’association. La cérémonie a eu lieu ce jeudi 22 février dans l’enceinte de la MACO, sous le patronage du Ministre de la Justice, garde des Sceaux.

Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou : Séances d’informatique pour les enfants mineurs

Le mois de février est le mois de l’amour par excellence. De l’amour, ce sont les détenus mineurs de la MACO qui en bénéficient en la faveur du projet d’initiation en informatique (PRIIM/MACO). L’informatique étant incontournable dans le processus de développement socio-économique, l’association LYDIE entend préparer la réinsertion de ces détenus mineurs, après leur temps d’incarcération, à travers cette formation. Ce qui cadre avec les projets du Gouvernement, selon le Ministre de la Justice René Bagoro.

La coupure d’un ruban par madame Hortence KARAMBIRI, Présidente de l’association LYDIE.

Il invite par ailleurs les bénéficiaires à s’approprier la formation, afin de maitriser l’outil informatique, dans la perspective d’une réinsertion socioprofessionnelle réussie. Car « ce projet est aussi pour rappeler aux bénéficiaires que leur place définitive n’est pas à la MACO », selon madame KARAMBIRI,.

Une formation en deux phases

L’opération sera conduite en deux phases : la première qui concernera la formation des formateurs (les gardes de sécurité pénitentiaire et certains mineurs), et la deuxième phase qui concernera l’initiation des autres détenus mineurs sur l’environnement de l’ordinateur et sur des programmes tels que Word, Excel, et PowerPoint. Pour ce faire, une salle équipée de dix micro-ordinateurs, d’une imprimante, d’un tableau et de divers accessoires a été offerte.

La remise symbolique des dons par madame KARAMBIRI.

La formation se fera en plusieurs sessions, et chaque session doit recevoir vingt participants, qui vont se mettre à deux pour chaque micro-ordinateur. Pour rendre le lancement effectif, deux mineurs ont été invités à tester les ordinateurs offerts. Pour finir, l’association a fait don de deux tonnes de riz, vingt bidons d’huile et des cartons de savons aux détenus de la MACO.

Ilyasse KABORE et Kevine ZABA
Lefaso.net

Messages

  • Je trouve que c’est une excellente initiative de donner une deuxième chance à ces adolescents et adultes qui ont eu à commettre des fautes dans leur vie. Bien sûr, certaines personnes doivent être tenues en lieu sûr car très dangéreuses pour la société.
    Courage aux gestionnaires des centres pénitanciers et surtout beaucoup de courage à tous ceux et toutes celles à qui cette seconde chance est offerte. La rédemption est possible.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés