Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

mardi 20 février 2018 à 23h56min

Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

Un éboulement est survenu ce mardi 20 février 2018 à la carrière de sable de Borodougou à la sortie route de Ouagadougou. Il a malheureusement fait deux morts. Le maire de la commune, Bourahima Sanou s’est rendu sur les lieux pour trouver une solution afin de dégager le sable et récupérer les corps des deux frères de la même famille. Paix à leurs âmes.

À noter que la carrière de Borodougou constitue une menace grave pour l’environnement et même pire, pour la nationale 1. Le conseil municipal en est conscient et est la recherche de solution.

Mairie de Bobo-Dioulasso

Vos commentaires

  • Le 20 février à 20:56, par Lepro En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

    Paix à l’âme de ces 2 pauvres hères fauchés au front du gain de leur pitance quotidienne.
    A bas le Maire A bas Les autorités responsables et coupables De laisser detruire l’environnement, et irresponsables de mettre en peril la vie des citoyens.
    Vite reguler cette dangereuse activité.
    Lepro

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 03:01, par anonyme En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

      Paix a l’ame des defunts et courage a leur famille.

      Cette zone est une menace reelle non seulement a l’environnement, mais aussi a la securite humaine esr represeente une faillite collective nationale, communale et aussi communautaire. Pour moi les responsabilites sont partagees : le gouvernement qui n’a pas su trouver des emplois aux jeunes ou les encourager a comprendre que l’agriculture est aussi une profession, les autorites provinciales et communales qui manquent d’autorite pour interdir l’exploitation de cette zone et les residents de la locaite qui regardent faire sans agir. Tout le monde en parle, mais personne ne veut prendre ses responsibilites. 75% de ces jeunes qui travaillent la-bas, viennent de villages a haute potentialite agricole et beaucoup d’entre eux laissent meme les champs pendant la saison agricole pour aller, laissant parents et femmes s’occuper du champ. Le comble, c’est que les recettes de ce travail ne profite qu’a eux seuls, plus de la moitie si pas la totalite etant depense dans les drogues, les alcools frelates, les viandes. Il s’agit d’un endroit ou beaucoup de maux (drogue, prostitution, alcool frelate) qui perturbent l’avenir de la jeunesse sont monnais courante.

      Il n’y a pas a reflechir trop longtems, sinon ca risque d’’etre tard un jour. Il faut juste des solutions fortes, courageuses et vites, avec la collaboration des leaders d’opinion et chef coutumiers des villages environnants : Borodougou, Pala, Koro, Legema (dont est issue le Maire central), Tondogosso.

      Répondre à ce message

  • Le 21 février à 08:39, par Kpièrou En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

    Tout le monde voyait la dangerosité de cette exploitation sauvage et aucune autorité ne disait mot sinon récupérer les taxes. Il faut un accident pour attirer l’attention. Mais après cet accident ce sera le silence pour attendre le prochain et encore déplorer....
    Il n’existe pas de perspective de développement et d’anticipation des événements au Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 12:12, par Maître Panglos En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

    Les sites d’or artisanaux ne sont pas en reste. C’est plutôt à ce niveau qu’il faudrait débuter.Le Maire seul ne serait responsable ds la mesure ou l’incivisme est devenu le quotidien des burkinabés.Tous le monde critique à la fois et donne parfois des solutions plus ou moins convaincantes.Ce pendant pas d’actions honnêtes pour faire sortir le pays dans les faux sciences.

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 14:08, par kalo En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

      je suis une ressortissante de ce village il serait préférable que les autorités trouvent une solution voir si l’exploitation ne peut pas se faire avec des machines en lieu et place à l’exploitation artisanale car grâce aux sables de ce site la plupart des constructions de maisons et autres voient jour donc à mon humble avis c’ est mieux de trouver une solution qui sera rentable à tous et cela participera également à donner du travail à ces braves jeunes qui risquent leur vie car il ni y’a pas de sous métier mais c’est la manière de faire qui en fait défaut paix à leur âmes

      Répondre à ce message

  • Le 21 février à 14:53, par Vro yaga-yaga En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

    Ce site pour ceux qui ne le connaissent pas encore peuvent juste jeter un regard à quelques centaines de mètres à l’Est du poste de police à l’entrée de Bobo-Dioulasso sur la Nationale N01.Une fosse titanesque qui effraie énormément à première vue.Tout en souhaitant la paix aux âmes des disparus que nous déplorons vraiment,je dis que cela n’est qu’un signal puisque l’existence de ce trou n’augure rien de bon pour Bobo,visiblement il n’apporte rien aussi au village de Borodougou.
    Je pense que le Ministre Bassière est vraiment interpellé ici.Aussi les journalistes surtout de la télé peuvent y faire un tour pour un reportage pour alerter l’opinion publique sur ce danger en latence.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 16:45, par Ramsès En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

    Paix à leurs âmes

    Répondre à ce message

  • Le 21 février à 21:49, par Zihindo En réponse à : Bobo-Dioulasso : Un éboulement à la carrière de sable de Borodougou fait deux morts

    Très respectueusement je m’incline pour rendre hommage à ces braves jeunes qui pour combattre l’oisiveté et la pauvreté ont misé sur leur force physique en allant exploiter le sable fin de Borodougou. C’est louable ! dommage leur destin s’y est joué. Que leurs âmes reposent en paix.
    Au delà de l’émotion, je voudrais attirer l’attention des uns et des autres que ces jeunes sont morts pic et marteau en main autrement dit en travaillant, en s’inscrivant en droite ligne dans l’esprit du PNDES. Travailler pour se libérer. Ceci dit, je trouve que le meilleur hommage à leur rendre serait de regrouper toutes ces personnes vaillantes en Groupement d’Intérêt Economique (GIE). Car Borodougou n’est plus un site quelconque mais une carrière de production de sable fin. Cette matière première est très appréciée et très prisée des entrepreneurs en BTP de Sia. Avec 2 marteaux piqueurs, une pelle mécanique ou mieux un tapis roulant et un camion ben une dizaine de jeunes peuvent faire de cette carrière une unité de production de sable fin. Les fonds pour financer existent. Ainsi naissent les pôles de croissance ! Sachons libérer nos génies pour un Burkina meilleur ! Osons inventer l’avenir ! Le PNDES manque d’audace et nos dirigeants communaux souffrent du manque d’esprit créatif. c’est triste !!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés