Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Télévision numérique terrestre : Le prix du décodeur ou adaptateur de base fixé à 10 000 FCFA à Ouagadougou et Bobo Dioulasso

Accueil > Actualités > Multimédia • Communiqué • mardi 23 janvier 2018 à 15h00min
Télévision numérique terrestre : Le prix du décodeur ou adaptateur de base fixé à 10 000 FCFA à Ouagadougou et Bobo Dioulasso

Ceci est un communiqué du ministère du commerce, de l’industrie et de l’artisanat fixant le prix du décodeur TNT à 10 000 FCFA à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso. Ci-dessous l’arrêté.

Messages

  • Dans ce pays là on fait semblant. Tout le monde sait que certains commerçants ne respecteront jamais le prix. Il fallait simplement désigner des revendeurs agréés auprès de qui le consommateur est sûr d’avoir au prix officiel.

  • merci pour l’information, mais et le pauvre parent au village, vous devrez vous inquiéter aussi, c’est dans les provinces (commune, département et village) que les gens vont plus payé le décodeur et c’est là que les commerçants vont plus les arnaqués.

  • Cet arrêté va contribuer à une hausse des prix car les décodeurs ont été déjà vendu à 5 000F dans ce pays par un opérateur à qui la licence a été retiré. Ne contribuons pas à l’inflation en ces temps de vaches maigres.

  • Merci pour ce décret.
    Mais il faudrait œuvrer a faire respecter ce décret car connaissant nos commerçants ils ne vont pas respecter ce prix.
    Et pourquoi Ouagadougou et Bobo seulement ?
    Donc si je suis à Dédougou je peut vendre à 15000fcfa ?

  • Les décodeurs, il y a en une multitude. Les prix varie en suivant les fonctionalités fournies : doubles décodeurs TNT et satellites, mémoire DD, wifi, enregistreur, modeme Internet inclue, etc..

    Vous devriez spécifier les types et marques de décodeurs concernés mais aussi les délais.
    Les fabricants n’ont pas les meme prix. Avec ca ce la porte ouverte aux decodeurs copies non ceritifier et la fraude.

  • Pourquoi ne pas mettre en place des boutiques témoins ou travailler en collaboration avec des supermarchés dans le cadre de la vente de ces décodeurs dont on ne connait même pas la marques ni les caractéristiques ?

    Au lieu de plafonner la vente dans les autres contrées du pays, vous vous limitez seulement aux deux plus grandes villes du Burkina.

    Si à Bobo, le prix est le même que celui à Ouaga, normalement tout le corridor devrait connaître le même prix (genre Sabou, Boromo, Houndé, etc...).

    Vraiment des dirigeants de merde.

  • bonjour. merci pour les informations. mais ce que l’on peut déplorer c’est l’absence de détails pour des renseignements. il y a un seul type de décodeur ? non à ce que je sache. quels sont les lieux agrées ? l’arrêté n’en dit rien.vraiment quoi. nous sommes allé chez un vendeur de matériel, il nous dit qu’il y a un de 7 500F, un de 11 500 F et un autre de 17 500 F et qu’ils n’ont pas la même efficacité en termes de quantité de chaines. si vos arrêtés, décisions,... manquent de suivi, d’application c’est cette façon vague de communiquer. Voilà la réalité. bon Dieu.

  • Le Burkina ne se résume pas a ouaga et bobo quand n’est-il des autres localités.

  • Le gouvernement sait que s’il n’anticipe pas pour orienter les prix, les gens vont encore jacasser et l’insulter. Il sait que les commerçants vont vendre aux prix qu’ils veulent. Seulement, il aurait fallu qu’il donne les caractéristiques techniques d’un décodeur adéquat et performant pour bien orienter les gens. C’est tout.

  • Bonjour chers tous ! moi je voudrais un bon technicien pour mon installation parce que j’ai déjà fait une mauvaise expérience en la matière.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Programme Burkina STARTUPS : Liste des projets innovants ou STARTUPS selectionnés
Médias catholiques : Le mensuel « Prions en Eglise » fait peau neuve
Journalisme sensible aux conflits : Waboué Bakouan, lauréat de la 2e édition du Prix PaxSahel
Promotion de la presse en langues nationales : Les rédacteurs renforcent leurs capacités
Publicitaires associés : La première rentrée publicitaire se tiendra du 28 au 30 novembre prochains
Conférence de l’UIT à Dubaï : Le Burkina réussit son maintien au sein du Conseil de l’institution
Société des éditeurs de la presse privée : Un plan stratégique 2019-2023, pour servir de boussole
L’Association des journalistes du Burkina lance le « Prix de la redevabilité citoyenne »
ISCOM Master class : Le journaliste Sayouba Traoré s’ouvre aux étudiants
UIT : Brahima Sanou rate le poste de Vice-Secrétaire général
Elections aux Plénipotentiaires de l’UIT : Demain, l’heure de vérité
Cybersécurité : L’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information échange avec les responsables de services informatiques.
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés