Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

jeudi 28 décembre 2017 à 23h37min

Nommés le 30 novembre 2017, Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment dans la matinée de ce jeudi, 28 décembre 2017 au cours d’une cérémonie solennelle présidée par le président du Faso, Roch Kaboré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

Ces trois "sages" prennent ainsi fonction pour un mandat de neuf ans. Idrissa Kéré (30 ans d’expériences professionnelles à travers plusieurs hautes fonctions au plan national et intérenational), Yarga Larba (enseignant de droit public à la retraite, il a soutenu une des meilleures thèses en 1983 à l’Université de Nice en France avec la mention très honorable, il fut entre autre ministre de la défense et ministre de la justice) et Balamine Ouattara (il a occupé plusieurs postes de responsabilité sur l’échiquier international et au plan national, il fut entre autre conseiller juridique à la présidence du Faso et directeur général du bureau burkinabè des droits d’auteur, BBDA) ont juré de remplir fidèlement leurs fonctions.

Si les deux premiers cités ont été nommés par le président du Faso, le dernier a été promu par le Président de l’Assemblée nationales et ce, conformément aux dispositions légales en matière de nomination au sein de cette haute institution, gardienne de la loi fondamentale.

« Je jure, de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de les exercer en toute impartialité dans le respect de la Constitution, de garder les secrets des délibérations et des votes, de ne prendre aucune position publique et de ne donner aucune consultation sur des questions relevant des compétences du Conseil ». C’est le serment auquel a sacrifié chacun et ce, en présence de plusiuers personnalités dont les membres du Conseil constitiutionnel, le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba , et le Président de l’Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé.

Occasion pour le premier responsable du Conseil constitutionnel, Kassoum Kambou, d’adresser des félicitations aux nouveaux membres de son institution et les exhorter dans leur nouvelle responsabilité : veiller au respect de la Constitution et tout ce que cela implique.

« L’exigence d’impartialité commande qu’aucune décision du Conseil constitutionnel ne puisse être suspectée d’avoir été rendue pour des raisons autres que juridiques. Certes, juger et bien juger n’est pas une tâche aisée. Et sans doute, il n’y a pas de juridiction infaillible. Mais vous devez avoir pour boussole la Constituition, rien que la Constitution. C’est le sens du serment que vous venez de prêter ce matin. Chaque fois que vous devez décider de la solution à donner à une saisine, que vous vous posiez la question suivante : le droit doit-il être au service du citoyen ou c’est le citoyen qui doit être au service du droit ? C’est dire qu’au-delà de faire respecter notre loi fondamentale, nous avons aussi et surtout le devoir de faire évoluer le droit pour une société juste et équitable au profit de notre peuple », a dit le président du Conseil constitutionnel.

Cette prestation de serment de nouveaux membres du Conseil constitutionnel est une exigence légale qui veut qu’il y ait un renouvellement partiel par tiers des membres tous les trois ans.

OL
Lefaso.net

Crédit photos : Direction de la communication de la présidence du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 décembre 2017 à 07:21, par kiriki
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Congratulations ! Nous ne doutons pas que vous ferez un travail de fond

  • Le 29 décembre 2017 à 08:01, par TIENFO
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    félicitations aux nouveaux promus. Vivement qu’ils contribuent à redorer le blason de notre justice de plus corrompue et partiale. Le mal majeur du Burkina post insurrection est sa justice. Aujourd’hui les "les insurgés réels" sont victime de cette justice. Nos magistrats ont oublié très vite qu’ils sont les premiers et les meilleurs bénéficiaires de l’insurrection.

  • Le 29 décembre 2017 à 09:55, par Me Paul Kéré, Avocat au Barreau de Nancy et de Ouagadougou
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    « le droit doit-il être au service du citoyen ou c’est le citoyen qui doit être au service du droit ? ». Je remplacerai, bien volontiers, le "ou" par un "et". Ce qui donne l’opinion suivante : Le droit doit être au service du Citoyen et le Citoyen doit également être au service du droit.
    J’ajoute : le droit sans la force publique est un leurre démocratique et la force sans le droit c’est l’arbitraire totalitaire. C’est cet arbitraire, propre aux dictateurs de tous poils, comme on l’a vu sur la loi d’exclusion arbitraire des partis politiques sous la transition (Loi pourtant retoquée sévèrement par la Cour d’Abuja, en vain !) que les membres du Conseil Constitutionnel doivent s’évertuer à éviter s’ils veulent exercer leur fonction avec probité. La fonction de juger comporte des exigences rigoureuses au-dessus nettement de toutes autres fonctions. C’est ce que je leur souhaite d’accomplir avec la plus grande intégrité et la plus grande probité, tout en leur adressant mes sincères félicitations distinguées. Paul KERE, Avocat.

    • Le 29 décembre 2017 à 16:01, par Mafoi
      En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

      Ton dictateur en chef bilaise compaoré ignorait que les singes pouvaient tomber des arbres.Il en a fait l’amère expérience en tombant comme un fruit pourri entraînant dans sa chute,sa horde de guenuches et c’est un moindre mal que de les empêcher,le temps qu’ils reprennent leur esprit de remonter sur l’arbre.Franchement est ce qu’on n’avait même besoin de faire appel à des tonnes de livres de droit pour leur signifier cela si,ils avaient une once de dignité ?Avec tout ce qu’ils ont commis comme crimes de sang,de pillages économiques,de dévergondages,la moindre des choses était de se cacher pour se faire oublier

  • Le 29 décembre 2017 à 10:12, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Je comprend maintenant pourquoi monsieur YARGA Larba avait démissionné du MPP pour raison personnel. En tout cas que Dieu vous guide dans votre nouvelle fonction.

  • Le 29 décembre 2017 à 10:15, par sidwaya
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    EEEEEEEh ! même si Larba Yarba a soutenu avec mention très honorable sa thèse, il n’a pas été un brillant homme de droit. Pour preuve, il n’a pas pu franchir les différents grades du CAMES. C’est dommage ! Il a été plus politique qu’un juriste. Alors qu’ici il faut connaitre et dire le droit. Quand on nomme des gens comme-ça qui sont plus politiques que techniques, pourront-ils réellement être indépendant ? wait and see !

    • Le 29 décembre 2017 à 13:09, par Origine
      En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

      @sidwaya, c’est la preuve que Larba n’était pas bon du tout. Il a préféré aller en politique manger que de se battre pour faire avancer la connaissance à l’université. Ce sont ces genres d’enseignants qui ont contribué au niveau lamentable qu’ont les étudiants d’aujourd’hui.

    • Le 29 décembre 2017 à 16:30, par MAXWELL
      En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

      Héééééé !!! ça c’est vraiment l’esprit du parent quoi !!! Jamais content du succès de son camarade. Monsieur Yarga(que je ne connais qu’à la télé) a quand même servi son pays près de 40 ans et beaucoup de cadres de ce pays ont été ses étudiants. Comme mentionné dans le reportage : ’’ il a soutenu une des meilleures thèses en 1983 à l’Université de Nice en France avec la mention très honorable’’ Ce qui n’est pas rien quand même. Est ce qu’on a vraiment besoin de le dénigrer et le sous estimer à ce point sur la toile, juste pour exprimer des inquiétudes sur la capacité à exécuter les taches qui lui seront confiées. En regardant la composition du Conseil Constitutionnel vous voyez bien qu’on ne fait pas appel au 1er venu. A chacun sa méthode mais moi j’aurai commencé par le féliciter pour sa nomination et ensuite formuler le vœu qu’il puisse à son poste contribuer à relever le défi de l’amélioration de la qualité technique et de l’indépendance des décisions qui seront rendues par le Conseil Constitutionnel. Donc on peut donner son point de vue sur une personne sans forcément faire des attaques personnelles et malveillantes car nous sommes avant tout frères et sœurs. Et puis mettez vous un peu à sa place.

  • Le 29 décembre 2017 à 10:32, par mat
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Je comprends maintenant pourquoi Yarga Larba a démissioné de tous les instances du MPP pour convenance personnelle !
    Cerains pensaiet que le MPP perdait un de ses cadres ! Mdrrrr

  • Le 29 décembre 2017 à 11:56, par Zemosse
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Yarga Larba mérite ce poste après PRÈS de 40 ans de service. Je le félicite, mais je lui demande de m’expliquer pourquoi et comment il a reussi la prouesse de rester scotché a la fonction de "maître assistant" après tant d’années ? Ça peut faire réfléchir aux autres.

  • Le 29 décembre 2017 à 12:03, par Idi K
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Félicitations pour ces nouveaux membres du conseil des sages, une lourde tâche vous incombe, puisse Dieu vous guider.

  • Le 29 décembre 2017 à 13:09, par Origine
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    @sidwaya, c’est la preuve que Larba n’était pas bon du tout. Il a préféré aller en politique manger que de se battre pour faire avancer la connaissance à l’université. Ce sont ces genres d’enseignants qui ont contribué au niveau lamentable qu’ont les étudiants d’aujourd’hui.

  • Le 29 décembre 2017 à 14:21, par Jean MOULIN
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Des retraités qui sont nommés à des postes de responsabilité.

    J’aimerai savoir comment ces cas sont traités par le SIGASPE et comment les bulletins de paie de ces personnes se présentent.

  • Le 29 décembre 2017 à 16:01, par Mafoi
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Ton dictateur en chef bilaise compaoré ignorait que les singes pouvaient tomber des arbres.Il en a fait l’amère expérience en tombant comme un fruit pourri entraînant dans sa chute,sa horde de guenuches et c’est un moindre mal que de les empêcher,le temps qu’ils reprennent leur esprit de remonter sur l’arbre.Franchement est ce qu’on n’avait même besoin de faire appel à des tonnes de livres de droit pour leur signifier cela si,ils avaient une once de dignité ?Avec tout ce qu’ils ont commis comme crimes de sang,de pillages économiques,de dévergondages,la moindre des choses était de se cacher pour se faire oublier

  • Le 29 décembre 2017 à 16:30, par MAXWELL
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Héééééé !!! ça c’est vraiment l’esprit du parent quoi !!! Jamais content du succès de son camarade. Monsieur Yarga(que je ne connais qu’à la télé) a quand même servi son pays près de 40 ans et beaucoup de cadres de ce pays ont été ses étudiants. Comme mentionné dans le reportage : ’’ il a soutenu une des meilleures thèses en 1983 à l’Université de Nice en France avec la mention très honorable’’ Ce qui n’est pas rien quand même. Est ce qu’on a vraiment besoin de le dénigrer et le sous estimer à ce point sur la toile, juste pour exprimer des inquiétudes sur la capacité à exécuter les taches qui lui seront confiées. En regardant la composition du Conseil Constitutionnel vous voyez bien qu’on ne fait pas appel au 1er venu. A chacun sa méthode mais moi j’aurai commencé par le féliciter pour sa nomination et ensuite formuler le vœu qu’il puisse à son poste contribuer à relever le défi de l’amélioration de la qualité technique et de l’indépendance des décisions qui seront rendues par le Conseil Constitutionnel. Donc on peut donner son point de vue sur une personne sans forcément faire des attaques personnelles et malveillantes car nous sommes avant tout frères et sœurs. Et puis mettez vous un peu à sa place.

  • Le 29 décembre 2017 à 16:58, par Me KERE
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Mafoi, je ne me cacherai pas et pour preuve je participe au forum sous mon identité. Donc de nous deux, qui se cache ou qui a l’obligation de se cacher pour débiter des sornettes. Me KERE, Avocat.

  • Le 29 décembre 2017 à 17:34, par Ka
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Un conseil constitutionnel est le poumon de nos lois et ses articles : En prêtant serment devant cette institution de s’engager à bien, et fidèlement à remplir la fonction de membre de cette institution, vous devez être impartiale et respecter sans aucune condition notre constitution. Instaurez-vous dans le strict cadre du respect de la loi de notre pays. Bon vent a vous trois.

  • Le 29 décembre 2017 à 18:56, par Badiel
    En réponse à : Conseil constitutionnel : Larba Yarga, Idrissa Kéré et Balamine Ouattara ont prêté serment

    Bonsoir à tous !
    Depuis un certain temps, j’ai découvert un vrai "abonné" aux réseaux sociaux.
    Un véritable mal-causeur (pour paraphraser Toégui) ; j’ai nommé Me Kéré.
    Dites-moi, bonnes gens, où était ce monsieur quand il y avait plus de matière
    à discuter ? Notamment, les multiples assassinats, les contorsions de notre
    Constitution, le referendum, etc.
    Peut-être que "bouche pleine, ne pouvait pas parler" !
    Pardon... Je passais.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés