Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. » Dalaï Lama

Projet (PA EESSA) : Promouvoir l’économie sociale et solidaire pour un véritable développement durable

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU (Stagiaire) • mardi 7 novembre 2017 à 22h51min
Projet (PA EESSA) : Promouvoir l’économie sociale et solidaire pour un véritable développement durable

Le mardi 7 novembre 2017 a eu lieu le lancement du projet d’appui aux entreprises d’économie sociale et solidaire en Afrique (PA EESSA). Un projet qui a pour ambition de renforcer les capacités des leaders et responsables des entreprises africaines d’économie sociale et solidaire afin qu’ils assurent une bonne gouvernance de leurs entreprises.

Selon Mme Sylvie Emmeneger/ Ouédraogo, responsable du pôle de Ouagadougou du projet d’appui aux entreprises d’économie sociale et solidaire, l’économie sociale et solidaire est le mouvement social et économique constitué par les entreprises qui se réfèrent dans leur statut et dans leurs pratiques, à un modèle d’entreprenariat s’appuyant sur une propriété et une gouvernance collective, se revendiquant de valeurs de solidarité, de démocratie et d’émancipation de la personne. Ces entreprises concilient donc activité économique et utilité sociale avec un modèle économique consacré d’abord à l’humain.

C’est donc dans l’objectif de renforcer les capacités managériales des leaders et responsables des entreprises africaines de l’économie sociale et solidaire (ESS) pour leur permettre d’assurer une bonne gouvernance de leurs entreprises et mettre à leur disposition un service international d’appui à travers la plateforme virtuelle du laboratoire ESS, que le projet d’appui aux entreprises d’économie sociale et solidaire en Afrique ( PA EESSA) a vu le jour, grâce à la fédération genevoise de coopération en partenariat avec l’IRED (Innovations et réseaux pour le développement). Il sera développé à partir de deux pôles en Afrique, celui de Douala et celui de Ouagadougou et fait suite au projet d’appui à la restructuration du Réseau africain d’économie sociale et solidaire (RAESS) exécuté en 2016.

Trois jours durant, les 30 participants issus de quinze structures de divers horizons du Burkina Faso seront formés au cours de trois sessions sur des thèmes comme l’organisation et la gestion d’une entreprise d’économie sociale et solidaire, les techniques de promotion pour lancer un produit ESS et les techniques de recherche de financement.

A l’issue de la formation, il est prévu un suivi personnalisé de chacun des participants dans leurs structures respectives. Il sera également mis à la disposition des entreprises de l’ESS, un service international d’appui à travers la plateforme virtuelle d’un laboratoire pour mieux gérer leurs entreprises et contribuera ainsi à leur donner plus de visibilité.

Le haut représentant du chef de l’Etat, Chérif Sy, patron de la cérémonie, a salué ce projet, car dit-il « Investir dans l’économie solidaire, c’est permettre de créer des opportunités pour l’employabilité des jeunes et des femmes dans notre pays et un peu partout en Afrique. Car, loin d’être seulement considéré comme une charge ou un problème, le poids démographique des jeunes et des femmes doit être plutôt être perçu comme une chance à saisir pour les faire participer à la création de richesses, à la dynamisation de l’économie. » Il a donc formulé le vœu qu’après la formation, les bénéficiaires deviennent des leaders capables de transmettre leur savoir et leur savoir-faire autour d’eux.

Pour les entreprises de l’économie sociale et solidaire, du secteur privé ou du secteur public qui le souhaitent, le projet propose également des formations à la carte. Il compte également organiser des universités d’été pour toute structure ou personnes intéressées par ses formations.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Lutte contre le paludisme : 10 millions de moustiquaires seront distribuées à partir de juin
Union des producteurs semenciers du Burkina : Inoussa Ouédraogo prend les commandes
Accès au logement : Une coalition d’associations demande l’apurement du passif foncier
Médecins en spécialisation : Les arriérés de bourses PROFOS persistent
Justice : Les avocats du Burkina en grève du 23 au 26 avril
Brigade de gendarmerie de Kaya : Les élèves mobilisés pour l’érection d’une clôture
Pâques : 165 nouveaux baptisés pour la cathédrale de Ouagadougou
Avis : Agnès, jeune ivoirienne, recherche son père burkinabè
Ouargaye : La communauté yaana ne veut pas perdre sa culture
Femme et Foncier dans la région de l’Est : Le RESIANE milite pour l’accès sécurisé des femmes au foncier
Arrondissement n°9 de Ouaga : Abdoul Services offre une ambulance et des vivres
Promotion de l’auto-emploi des jeunes : Le projet GLOFAS présenté à la population de Manga
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés