4e édition des « Pêgr-kûuni » : Une caravane pour promouvoir le civisme et la sécurité routière

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • mardi 7 novembre 2017 à 00h56min

La 4e édition des « Pêgr-kûuni », les trophées de la paix au Burkina Faso connaitra son apothéose avec la nuit de distinction le vendredi 24 novembre 2017. Pour décliner les actions qui entrent dans le cadre de cette édition, le comité d’organisation était face à la presse le vendredi 3 novembre 2017 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
4e édition des « Pêgr-kûuni » : Une caravane pour promouvoir le civisme et la sécurité routière

Semer la gaine de la paix, éduquer les enfants, investir dans la jeunesse en leur inculquant les notions de paix, de tolérance, de respect des valeurs traditionnelles et de courtoisie, résument la raison d’être de la nuit de reconnaissance Pêgr-kûuni. Depuis 2014, Bark Puusgo en partenariat avec l’Amical des artistes du Burkina, décerne des trophées officiels et des trophées d’honneurs à des personnalités physiques ou morales qui sont des artisans de paix. Au fil des éditions des innovations ont été apportées à cette soirée de distinction. Selon l’artiste musicien Bamos Théo, président du comité d’organisation, l’édition de 2017 met l’accent sur les enfants, l’avenir du pays des Hommes intègres.

Pour ce faire, une compétition de slam et de poème sur les thématiques en rapport avec la paix, la tolérance et la solidarité, ainsi qu’une caravane pour le civisme, un arbre à palabre pour les tout-petits et une visite au musée de Manéga, viennent se greffer à l’activité principale qu’est la soirée gala dont le point d’orgue est la nuit du vendredi 24 novembre 2017. La caravane de sensibilisation sur le civisme et l’insécurité routière dans 10 marchés et yaars de Ouagadougou, a indiqué Bamos Théo, débutera le samedi 11 novembre prochain à Kouritenga yaar (Ouagadougou) et prendra fin après la soirée de distinction. Cela pour permettre la production d’un film documentaire. Cette caravane sillonnera quelques lycées de la ville et l’université Ouaga 1 Pr Joseph Ki-Zerbo.

Dans la même journée du 11 novembre 2017, 300 enfants visiteront le musée de Manéga, chez Me Titenga Frédéric Pacéré, parrain d’honneur des Pêgr-kûuni. Et le 18 novembre, 500 enfants échangeront sous l’arbre à palabre avec des personnes d’un certain âge qui tenteront de leur transmettre des valeurs en perdition de nos jours. « Avec l’avènement de la mondialisation, les valeurs morales et sociétales, socle de notre héritage historique, sont confrontées à une déperdition totale qui menace fortement la cohésion nationale et sociale », a lancé le président du comité d’organisation. Les organisateurs n’ont pas manquer l’occasion d’inviter les partenaires à contribuer pour la réussite de cette soirée car « c’est le Burkina qui gagne toujours ».

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés