Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Dans la vie on ne fait pas ce que l’on veut mais on est responsable de ce que l’on est.» Jean-Paul Sartre

Trading : La Société GLOBUMI, leader burkinabè dans le marché du Forex

Accueil > Actualités > Economie • • lundi 23 octobre 2017 à 16h49min
Trading : La Société GLOBUMI, leader burkinabè dans le marché du Forex

La société GLOBUMI (Global Business Management Institute. SARL) a organisé une soirée de gala, le samedi 21 octobre 2017 à la salle des Banquets de Ouaga 2000, afin de présenter les opportunités du trading sur le marché du Forex, aujourd’hui sa spécialité. La cérémonie a été parrainée par Pierre Claver Damiba, ancien ministre du plan et des travaux publics et ancien directeur Afrique du PNUD.

Le marché du Forex, savez-vous ce que c’est ? C’est le marché international d’échange de devises étrangères situé au carrefour des différentes places boursières dans le monde. Ce marché connaît une fluctuation financière de plus de 5000 milliards de dollars par jour. Et un trader Forex, c’est cette personne qui dispose des compétences et des outils pour intervenir sur le marché international du Forex afin d’acheter ou vendre des devises dans l’intention de se faire des bénéfices. Pour Global Business Management Institute (GLOBUMI), une société de droit burkinabè, le Forex présente plusieurs opportunités et il serait inconcevable que l’Afrique en général et le Burkina en particulier soient « des spectateurs de ce programme d’enrichissement immense, individuel ou collectif ». Pour mieux expliquer sa vision et ses ambitions, GLOBUMI a organisé une soirée de Gala, ce samedi 21 octobre à Ouagadougou. Financiers, cadres de banque, étudiants, fonctionnaires, ils étaient nombreux à venir découvrir ou redécouvrir le dynamisme de jeunes convaincus.

Participer à l’enrichissement de l’Afrique

Les premiers responsables de GLOBUMI en compagnie du parrain (à l’extrême gauche)

Au départ, de façon informelle trois jeunes africains ont été à la base de la création de GLOBUMI. Il s’agit d’Ipolite Sombié, Solomane Diallo et Berassou Edmon. Convaincus, au bout de quatre mois, des opportunités qu’offre le trading, le trio décide de répandre la « bonne nouvelle » en formalisant leur structure dont ils deviendront plus tard, respectivement, directeur général, directeur administratif et financier et directeur commercial et marketing. C’était le 21 juillet 2016. Cela fait une année que GLOBUMI existe officiellement mais avec deux ans d’expériences. La vision de ses initiateurs est claire : participer à l’enrichissement du continent grâce aux actions conjuguées de milliers de traders sur le marché du FOREX à l’horizon 2020.

Pour une révolution et une indépendance financière

Solomane Diallo, directeur administratif et financier de GLOBUMI

Pour ce faire, la société s’est dotée d’un programme de formation dynamique et professionnelle baptisé « Kama Forex Academy » en vue de doter les traders des connaissances qui leur permettront de lever par eux même les fonds sur ce marché. Elle s’est également fixé un objectif précis, celui de former 10 000 traders d’ici 2020. Pour M. Solomane Diallo, cela est suffisant pour rendre l’Afrique libre financièrement et économiquement. « Avec Kama Forex Academy, le gain de l’argent devient une activité plaisante. Grâce aux services de GLOBUMI, la révolution et l’indépendance financière sont désormais envisageables avec assurance », a-t-il rassuré

Quatre modules de formation

Ipolite B. Sombié, Directeur général de GLOBUMI

Selon le directeur général de GLOBUMI, Ipolite B. Sombié, les formations sont offertes à toute personne désireuse de devenir Trader professionnel. Pour cela, l’institut dit disposer d’outils et de techniques performants qui ont fait leur preuve et qui lui permet de manière sécurisée d’être sur le marché du Forex. La formation comporte deux volets : le binaire et le Forex. Ces deux plateformes sont accessibles et sont déroulés chaque mois à Ouaga comme dans d’autres villes du Burkina Faso. GLOBUMI offre quatre modules de formation, selon son directeur général. Le module 1 qui dure une semaine est consacré à l’initiation en option binaire. Le module 2, lui, concerne l’initiation au trading du Forex et dure au maximum deux semaines. Idem pour le module 3, consacré à l’étude avancée des indicateurs et de l’utilisation au trading automatisé. Enfin, le module 4 concerne l’initiation au trading du Forex et d’un suivi pendant six mois.

« Le bon choix »

Pour le parrain Pierre Claver Damiba, investir sur le marché du Forex c’est faire le bon choix

Selon le parrain de la cérémonie, Pierre Claver Damiba, ancien cadre de la Banque Ouest-africaine de développement, de la Société financière internationale et du PNUD, investir dans le marché des changes, c’est faire le bon choix parce que le rendement est élevé et que cela permet d’épargner dans des conditions plus rentables que dans les banques. « Lorsque vous mettez 100F, au bout de huit mois vous avez 180F de bénéfice. Pour des jeunes, c’est mieux d’épargner dans ces genres de système que de déposer de l’argent en banque où ça rapporte maximum 3,75% de taux d’intérêt par an. Les risques sont très limités parce que le monde est rempli de sociétés de trading qui ne font que gagner de l’argent. Mais, l’essentiel c’est d’être très prudent, ne pas chercher à gagner beaucoup mais de se situer dans la bonne moyenne », a-t-il conseillé.

Benon Alain, trophée et attestation en main

Global Business Management Institute continue de faire son petit bonhomme de chemin et son ambition est de mettre en place un centre de formation et de trading d’ici janvier 2018. C’est donc dire que la quête permanente de l’excellence est au cœur de ses activités. D’ailleurs au cours de cette soirée de Gala, les meilleurs participants aux formations ont été récompensés, Alain Benon en tête. Il a invité la jeunesse burkinabè à saisir cette opportunité qu’offre Kama Forex Academy pour se hisser dans la société et se réaliser, autrement.

HFB
Lefaso.net
Adresse de la société GLOBUMI : globumibf@gmail.com

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
2e édition du mois du consommons local : « Avant d’importer, on va d’abord consommer local », Harouna Kaboré
Ministère de l’Économie et des finances : Les acteurs en pourparlers pour le financement du PNDES II
Fluidité du commerce du bétail dans la sous-région : Les fédérations de la filière signent une convention avec le ministère burkinabè de la Sécurité
10e édition de la « Retraite stratégique » de Coris Bank International SA : L’institution veut renforcer sa position sur le marché
Journées économiques du Burkina Faso 2021 : Les acteurs se penchent sur les stratégies de relance de l’économie burkinabè
Espace UEMOA : C’est parti pour la 2e édition du mois du consommer local
Transfert de fonds de la diaspora burkinabè : Un cadre de concertation participatif pour définir des mécanismes de facilitation des procédures
Deuxième Plan national de développement économique et social du Burkina : Près de 19 000 milliards de FCFA nécessaires pour sa mise en œuvre
Bityaar : Un projet de bourse africaine qui veut révolutionner l’économie
Deuxième anniversaire de Coris-Meso-Finance : Des comptes d’épargne pour les nouveau-nés de la maternité Saint-Camille
Burkina Faso : Un projet de renforcement du système statistique national lancé
Burkina : Le ministère de l’Economie signe des accords avec la Banque mondiale et la BAD pour le développement du pays
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés