Ministère en charge de la Jeunesse : Les projets et programmes en Assemblée sectorielle

samedi 23 septembre 2017 à 20h54min

Le Secrétaire général du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles (MJFIP), Brice Noël Yogo, a procédé au lancement officiel de l’Assemblée sectorielle 2017 de ses projets et programmes. C’était ce vendredi 22 septembre 2017, au Centre d’évaluation et de formation professionnelle de Ouagadougou (CEFPO).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère en charge de la Jeunesse : Les projets et programmes en Assemblée sectorielle

Rechercher l’efficacité dans la gestion des projets et programmes du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles (MJFIP), ainsi que leur impact sur le développement, tel est l’objectif poursuivi par cet exercice annuel. Une occasion pour les différents intervenants d’examiner et valider le rapport de performance des projets et programmes ; d’en relever les insuffisances et difficultés de mise en œuvre ; d’identifier les mesures susceptibles de dynamiser et de rationnaliser la mise en œuvre ; et faire l’état de mise en œuvre des recommandations de l’Assemblée sectorielle de 2014.

La bonne marche de ces projets et programmes ne peut que donner un coup d’accélérateur à la croissance économique et à la lutte contre la pauvreté, comme le veut le PNDES (Plan national de développement économique et social). Comme le recommande le paysage institutionnel, cet exercice, selon Brice Noël Yogo, Secrétaire général du MJFIP permet d’identifier sans complaisance l’ensemble des difficultés afin d’apporter des actions correctrices. Cela, en vue d’accroitre la performance des projets et programmes pour plus d’impact au bénéfice de la jeunesse burkinabè. « C’est une exigence institutionnelle qui commande à tous les départements ministériels de marquer un arrêt pour faire cet exercice d’introspection en vue de préparer l’Assemblée générale des projets et programmes que les plus hautes autorités du pays pourront examiner », a-t-il expliqué.

Dans ce souci d’efficacité, un certain nombre de réformes sont entreprises au sein du département en charge de la Jeunesse, pour plus de cohérence, plus de complémentarité, naturellement pour plus d’impact dans la société. A en croire le Secrétaire général, ces mesures portent déjà des fruits. « A la lumière donc du parcours que nous venons de faire pour ce premier semestre de l’année 2017, je puis vous rassurer que dans la mise en œuvre de nos projets et programmes, nous avons abouti à des résultats relativement satisfaisants qui se situent au-dessus de nos attentes », a-t-il confié. Même s’il reste encore du chemin pour tout parfaire.
Plusieurs résultats sont attendus au terme de ces travaux. Il s’agit principalement de la validation du rapport de performance des projets et programmes du ministère ; de propositions de mesures susceptibles de dynamiser et de rationaliser la mise en œuvre des projets et programmes.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés