Cimenterie : Le clinker de Cim Metal Group passera désormais par les wagons

LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • vendredi 18 août 2017 à 23h35min

Le clinker, matière première dans la fabrication du ciment passera désormais par les wagons chez le Cim Metal Group. 50 wagons ont été réceptionnés dans la soirée du 17 aout dans l’enceinte de l’usine de CimFaso à Kossodo, dans la capitale burkinabè. C’est le début d’un projet qui à terme, permettra au groupe de disposer de 200 wagons pour l’acheminement de la matière de Abidjan en Côte d’ivoire, vers ses usines au Burkina Faso.

Cimenterie : Le clinker de Cim Metal Group passera désormais par les wagons

Cim Metal Group qui intervient dans différents secteurs dont la cimenterie, vient de marquer un tournant décisif dans ses activités. Le Clinker, matière première dans la fabrication du ciment, transporté jadis de Abidjan vers le Burkina par les camions, le sera désormais en train. Pour se faire, le groupe s’est lancé dans un vaste projet d’acquisition de wagon, 200 au total.

La première vague de 50 wagons est arrivée ce 17 aout 2017. La réception s’est faite en présence du PDG de Cim Metal Group, Inoussa Kanazoé, du ministre en charge de la sécuritaire et des partenaires du groupe. D’un coût global de 10 milliards, le projet est soutenu financièrement par Ecobank, alors que le groupe Bolloré à travers sa filiale SITARAIL en assure la phase opérationnelle.

Les wagons permettront un meilleur approvisionnement en matières premières des usines, Cim Ivoire en construction à Abidjan en Côte d’ivoire, Cimasso en chantier à Bobo Dioulasso et de Cimfaso à Ouagadougou.

A travers cette acquisition, le groupe marque sa volonté d’être le référentiel industriel au Burkina Faso, en Afrique de l’ouest et en Afrique, a expliqué Inoussa Kaboré, administrateur directeur général du groupe. “C’est pour dire que c’est un projet qui s’inscrit dans la vision du PDG de Cim Metal Group, qui est de développer des entreprises tant performantes sur le plan logistique, environnemental et tout ce qui pourrait nous permettre de proposer des produits de qualité sur le marché”.

Il a en outre précisé que plusieurs réalisations vont accompagnent ce projet, qui va générer 50 nouveaux emplois en plus.

Se conformer aux normes

Le clinker de Cim Metal Group passera désormais par les rails vers les usines

“Nous venons d’assister à une révolution de notre industrie ce soir”, a dit le ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière. Selon Souleymane Soulama son département se bat contre les surcharges qui dégradent les routes bitumées. “Lorsque c’est appliqué, nos goudrons ont une longue durée de vie”, a-t-il dit avant de féliciter Cim Metal Group qui à travers l’acquisition de ces nouveaux moyens de transport de ses matières premières, marque sa volonté et son engagement à respecter la loi R14 de l’UEMOA.

Ladite loi est relative à l’harmonisation des normes et des procédures de contrôle du gabarit, du poids , et de la charge à l’essieu des véhicules lourds de transport de marchandises dans les Etats membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

“Nous sommes en échange avec le promoteur, il fait des efforts, et il faut que le gouvernement l’accompagne...”, a confié le ministre en charge des transports.

Ecobank et Sitarail, des partenaires fidèles

Le PDG Inoussa Kanazoé entouré des partenaires et du ministre en charge des transports

Le projet d’acquisition des wagons est financé par Ecobank. Pour Cheikh Travaly, administrateur directeur général de la banque au Burkina, l’accompagnement de l’institution financière est le fruit d’un partenariat de très longue durée entretenu avec le PDG de Cim Metal Group, Inoussa Kanazoé. “ Ça s’est toujours très bien passé. Il n’y avait pas de raisons de ne pas l’accompagner sur ce projet en particulier ”, a dit le DG de Ecobank-Burkina Faso.

Ensuite, a poursuivi Cheik Travaly, la banque épouse l’idée de ce projet novateur en matière d’industrie, qui est facteur d’intégration sous régionale et qui permettra de désenclaver le Burkina Faso. “Puisque la première phase s’est bien déroulée, si le PDG nous sollicite, nous l’accompagnerons pour la suite ”, a-t-il rassuré.

Lazarre Banssé, représentant de Sitarail au Burkina Faso a quant à lui, salué le partenariat efficace et dynamique qui permet à Cimfaso de profiter de l’expérience et de l’expertise de Sitarail en matière de logistique. Toute chose, selon lui, qui va permettre au groupe d’économiser et surtout d’accélérer l’acheminement de sa première, par les rails. “C’est le choix le plus lucide que Cimfaso a fait ”, foi de Lazarre Banssé.

Le prix du ciment va-t-il pour autant baissé ?

Selon Inoussa Kaboré, administrateur général de Cim Metal Group, la société veut être le référentiel de l’industrie au Burkina et en Afrique

“Nous exhortons le promoteur de Cim Metal Group à augmenter le nombre de wagons et à passer par le chemin de fer, cela nous permettra d’avoir le ciment encore moins cher”, a dit le ministre des transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Souleymane Soulama.

Puisque le prix du transport de la matière première du ciment sera réduit avec l’utilisation des wagons, le consommateur peut-il s’attendre à la baisse du prix du ciment ? “Donner nous le temps d’analyser, de fonctionner. A toute innovation, il y a des résultats...”, a répondu Inoussa Kaboré, administrateur directeur général de Cim Metal Group.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Messages

  • bravo cim metal
    Mais M.l’administrateur dites nous la vérité le ciment sera t-il de qualité et à quelle prix ?
    “Donner nous le temps d’analyser, de fonctionner. A toute innovation, il y a des résultats...”, a répondu Inoussa Kaboré, administrateur directeur général de Cim Metal Group.
    Dites nous pourquoi injecter autant d’argent sans savoir à combien à peu près on vendra son produit ou bien vous voulez vous sucrez sur le dos du consommateur ?

  • Félicitations au groupe pour cette belle initiative et bonne suite dans leurs activités.

  • Vous incarnez aujourd’hui la nouvelle génération d’investisseurs panafricains.
    Au delà de votre patrie le BF, vous nourrissez de meilleures ambitions pour toute l’Afrique et cela crée et créera certainement des jaloux qui n’hésiteront pas UN SEUL INSTANT de vous jeter des peaux de bananes sur votre route vers le développement sud-sud.
    BRAVO à vous CIM METAL GROUP . Qu’ALLAH veille sur vous .

  • Félicitations à vous. Mais Il y a du calcaire dans le nord du Burkina Faso . Et le calcaire est , avec l’argile, la matière première du clinker. Pourquoi ne pas exploiter ce calcaire pour produire ce clinker plutôt que d’appauvrir notre pays par des importations à coup de milliards ? Ce faisant, vous aurez posé un jalon important dans l’industrialisation de notre pays. Bonne chance.

  • Vivement que ce projet reussisse. Nous voulons ressentir son impact sur le prix du ciment. Que les autres importateurs de materiaux de construction trouve un partenariat avec la sitarail afin que les prix baissent. Que la Sitarail ameliore la qualite de son logistique (capacite, frequence et ponctualite) et de ses services afin d’inciter les importateurs a preferer les rail.

  • Félicitations et bon vent KANIS.
    ENCORE MERCI POUR LA REDUCTION DU CHOMAGE A TRAVERS LES 50 NOUVELS EMPLOIS

  • Encore une fois on enrichit la France car c’est bolloré qui va se remplir les poches au detriment des transporteurs burkinabe qui transportaient le clinker pour le compte de Cim Faso. Des centaines de perte d’emploi en perspective. Ainsi va le Burkina Faso ! C est pitoyable !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés