Vie des partis : Les cadres de l’UNIR/PS en conclave à Fada pour le rayonnement du parti

LEFASO.NET | Par Soumaila Sana • mardi 8 août 2017 à 17h30min

L’union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR/PS) a tenu sa conférence des cadres le vendredi 4 août 2017 à Fada N’Gourma sous le thème : « Quel engagement du cadre de l’Union pour la renaissance /parti sankariste pour le rayonnement du parti ». Le choix du thème, selon les conférenciers, se justifie par l’implication du parti à la gestion du pouvoir d’Etat depuis les dernières élections présidentielle et législatives du 29 novembre 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vie des partis : Les cadres de l’UNIR/PS en conclave à Fada pour le rayonnement du parti

L’organisation de cette première conférence présidée par Me Bénéwendé Stanislas Sankara, président du parti et son bureau politique national, obéit à la mise en œuvre des activités du plan d’action de l’année 2017 du secrétariat exécutif national. Commémorer l’avènement de la révolution d’août 1983, permettre aux cadres du parti se familiariser entre eux, amener les cadres à s’engager davantage pour le rayonnement du parti, apprécier objectivement l’implication des cadres du parti dans la gestion du pouvoir d’Etat étaient les principaux objectifs de cette conférence.

Cette conférence qui se tenait dans la ville de Fada N’Gourma a permis l’installation du coordonnateur régional du parti à l’Est en la personne de Albert Souoba. C’est lui qui aura la lourde mission de conduire le parti de l’œuf dans cette région. Après son installation, Albert Souoba a remercié le secrétariat exécutif national du parti pour le choix porté sur sa région pour la tenue de cette première conférence des cadres « après un congrès réussi en fin janvier 2017 ».

Quant à la mobilisation des cadres du parti pour cette conférence, Me Bénéwendé Sankara a exprimé toute sa satisfaction. « L’évidence c’est que nous nous sommes déplacés massivement à Fada N’Gourma. C’est la preuve de l’engagement des militants qui ont accepté d’être nombreux à cette conférence », a-t-il lancé. Le second motif de satisfaction, a-t-il poursuivi, c’est la « consistance » du débat entre camarades, membres et militants d’un même parti pour faire le diagnostic qui sied et en tirer tous les enseignements.

« Vous avez vu que les cadres ont pris une résolution en s’engageant eux-mêmes à renforcer le parti, à être toujours des modèles. C’est ceux-là qui travaillent, qui sont dans des administrations publiques et privées, qui voudraient par leur propre comportement de sankaristes de l’UNIR/PS, être des exemples et des modèles à l’image de notre icone le président Thomas Sankara », a ajouté le président de l’UNIR/PS.

Selon lui, quand un parti traverse une crise, il faut simplement renvoyer la question au niveau des débats démocratiques des instances du parti. A l’UNIR/PS, tout le monde prend la parole, tout le monde s’exprime, a-t-il confié, avant de renchérir que regrouper des milliers de personnes peut entrainer des difficultés. « Pour surmonter ces difficultés, c’est le dialogue et l’expression démocratique comme nous sommes en train de le faire à travers cette instance qui est la conférence des cadres », a-t-il précisé. Pour lui, l’UNIR/PS a été créée pour la conquête du pouvoir, sinon elle allait déchirer son récépissé.

A la conférence de Fada, l’UNIR/PS s’est félicitée de l’existence du PNDES qui va permettre au gouvernement de réunir les ressources pour investir au Burkina Faso. Aussi, le parti estime que la loi sur le Partenariat public-privé (PPP) permettra au secteur privé de suppléer l’Etat là où il n’est pas en mesure de faire des réalisations. « Le vrai bénéficiaire c’est notre peuple », a soutenu Me Sankara. Cette conférence s’est achevée par une motion de soutien au président du parti et aux deux ministres du parti que sont Nestor Bassière de l’environnement et Sommanogo Koutou des ressources animales. Elle a également enregistré une résolution sur l’engagement des cadres à travailler au rayonnement du parti.

SOUMAILA SANA
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 août à 21:50, par soucieux pour mon pays
    En réponse à : Vie des partis : Les cadres de l’UNIR/PS en conclave à Fada pour le rayonnement du parti

    A l’UNIR/PS, y a-t-il aussi crise ? Finalement c’est comme une épidemie dans les partis du Burkina. Par rapport au PPP, à écouter les différents consultants sur nos chaines de télé, ce qui a provoqué les divergences entre pouvoir et opposition, c’est l’aspect ALLEGEMENT DES PROCEDURES et non les PPP en eux-mêmes. Dans les espaces d’expression sur le canal "lefaso.net" c’est toujours mieux d’être clair. Sinon le vrai perdant dans cette affaire, ça peut être notre peuple, contrairement à ce que Maître Bénéwendé a dit. Si dans dans ce allègement, le pays perd des milliards et des milliards, on se demande si le peuple est le gagnant. Bon vent à tous les partis et bne inspiration à leurs responsables pour orienter les populations vers des horizons promettants. Q dieu protège mon pays, amen !

    Répondre à ce message

  • Le 10 août à 22:22, par paris city
    En réponse à : Vie des partis : Les cadres de l’UNIR/PS en conclave à Fada pour le rayonnement du parti

    Le drame de maître B. Sankara c’est d’être mal entouré...
    Ce qui est dommage. Hélas...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés