PNGT 2-3 : Bilan satisfaisant pour l’année 2016

LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU (Stagiaire) • vendredi 28 juillet 2017 à 01h11min

Le Comité de pilotage du deuxième programme national de gestion des terroirs, phase III (PNGT2-3) a tenu ce jeudi 27 juillet 2017 sa 8e session. A l’ordre du jour, la présentation de l’état de mise en œuvre du PNGT2-3 en 2016 et de janvier 2017 au 30 juin 2017 et présentation du budget 2017 du PNGT2-3.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
PNGT 2-3 : Bilan satisfaisant pour l’année 2016

Le PNGT2-3 affiche un bilan satisfaisant pour l’année 2016 et ce, malgré les changements intervenus au cours de l’année 2016 à la tête des collectivités territoriales. En témoignent les chiffres livrés au cours de la 8e session du comité de pilotage du programme tenu ce jeudi 27 juillet 2017. Le PNGT2-3 a en effet enregistré un taux d’exécution physique de 83,74% pour l’ensemble des cinq composantes que sont :

• Le renforcement des capacités pour le développement rural décentralisé qui enregistre un taux d’exécution de 85,94%

• L’application du régime foncier rural et renforcement des mécanismes de résolution des conflits au niveau local qui enregistre un taux de 83,33%

• Le financement des investissements du développement local qui enregistre, quant à lui un taux d’exécution de 70,24%. Plusieurs infrastructures ont été réalisées dans le cadre de cette composante. Il s’agit entre autres, de la construction de 17 logements d’infirmiers, de trois dispensaires, de 828 boutiques de rue et de marchés, de 276 salles de classes, de 4 673 fosses fumières, etc.

• la gestion durable des terres et des forêts avec un taux de 95,83%

• la coordination, gestion et suivi-évaluation, qui enregistre un taux de 83,33%.

La mise en œuvre de ces activités au titre de l’année 2016 a coûté 10 185 514 505 F CFA, soit un taux d’exécution financière de 68,96%.

De quoi réjouir, Suleymane Nassa, coordonnateur national du PNGT2-3 qui reconnaît cependant que des besoins continuent d’exister au niveau des collectivités territoriales « Comme le développement local est une nécessité, il y a toujours des besoins en matière d’écoles, en matière de routes, en matière de productivité agricole et du foncier où pratiquement rien n’a bougé. », souligne-t-il.

Améliorer l’absorption des fonds d’ici mai 2018

Pour l’année 2017, le PNGT2-3 ambitionne de réaliser plus de 19 milliards de F CFA d’investissements. Il est prévu dans le cadre de ces investissements, la réalisation de 896 microprojets dans les domaines des infrastructures sociales et économiques, ainsi que l’amélioration de la gestion des ressources naturelles, principal capital de production en milieu rural.

Au premier semestre de l’année 2017, le taux moyen d’exécution physique du PNGT2-3 est de 34,38% et celui de l’exécution financière est de 18,44%, soit plus de trois milliards de F CFA.

Selon Moussa Maïga secrétaire général du ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, outre l’examen du niveau d’exécution des activités du premier semestre de 2017, la 8e session du comité de pilotage sera aussi l’occasion de formuler des recommandations en vue de permettre une meilleure absorption des fonds d’ici mai 2018, date prévue pour la clôture du projet.

Elisée Ouédraogo, chargé de projet PNGT2 à la Banque Mondiale, a à ce propos, invité le gouvernement burkinabè à accélérer les réflexions pour une éventuelle suite du programme.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés