Relocalisation du marché de Toécin : Des commerçants dénoncent des malversations

LEFASO.NET | Par Rita Bancé/Ouédraogo • vendredi 28 juillet 2017 à 01h34min

La Coordination de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) a tenu un sit-in ce jeudi 27 juillet 2017 à Ouagadougou. Objectif : dénoncer une fois de plus les malversations commises lors de la relocalisation du marché de Toécin. Et par là, inciter les autorités municipales de l’arrondissement 3 (Sig-Noghin) à se pencher sur cette situation qui prévaut depuis quelques années.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Relocalisation du marché de Toécin : Des commerçants dénoncent des malversations

Le marché de Toécin sis au quartier Tampouy de Ouagadougou continue de faire parler de lui. En effet, le 27 juillet 2017, devant l’ex mairie de Sig-Noghin, la Coordination de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire (CDAIP) a tenu un sit-in pour dénoncer pour la nième fois les irrégularités constatées lors de la relocalisation dudit marché sur son nouveau site : vols, ventes illégales…

En rappel, lors du recensement de 2013, les statistiques ont montré que les places occupées par les personnes exerçant une activité dans l’ancien site étaient au nombre de 2599 contre 3300 places dans le nouveau site. Logiquement, chaque personne devrait bénéficier d’une place et il y aurait un surplus de 700 places si l’on s’en tient aux statistiques. Mais hélas, tel n’est pas le cas au marché de Toécin, car plusieurs personnes sont toujours dans l’attente de leur place et également sous la pression des propriétaires de l’ancien site car il est une zone commerciale.

JPEG - 53.1 ko
secrétaire à l’information de la CDAIP, Oumarou Ouédraogo

De l’avis du secrétaire à l’information de la CDAIP, Oumarou Ouédraogo, des commerçants ont été lésés dans leurs droits, et la coordination entend les soutenir à travers des luttes pour que des solutions adéquates puissent être trouvées. Et c’est d’ailleurs l’objet de leur sit-in. « La semaine prochaine, dit-il, une lettre contenant nos doléances sera remise au maire de l’arrondissement 3, Raïnatou Sawadogo, puisqu’étant occupée ce jour par des cérémonies nuptiales. »

Malgré l’intervention du ministère en charge de l’administration territoriale et du Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), la situation reste toujours chaotique au marché de Toécin.

JPEG - 87.1 ko
Salifou Sodré, le président du comité de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire

« Il y a eu des doubles voire même des triples attributions de places. Aussi, il y a eu des fonctionnaires et des gens qui n’étaient pas sur l’ancien site qui ont bénéficié de places au détriment des « autochtones » du marché. A l’heure où je vous parle, il y a de nombreuses places non encore occupées, puisqu’elles appartiennent à ces fonctionnaires. Ces derniers souhaitent les mettre un jour en location », a déploré, Salifou Sodré, le président du comité de défense et d’approfondissement des acquis de l’insurrection populaire du marché de Toécin.

Ce sont là, autant de préoccupations auxquelles font face certains commerçants du marché de Toécin. Ils disent être prêts à mener la lutte jusqu’à la résolution de leur problème.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés