Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

LEFASO.NET | Par Moussa DIALLO • vendredi 23 juin 2017 à 20h00min

Sur initiative des musulmans travaillant à la Présidence du Faso, une cérémonie de rupture collective de jeûne de Ramadan a été organisée, le 22 juin 2017 à Kossyam. Le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré a pris part à cet « iftar » qui a connu la présence des leaders de la communauté islamique, mais aussi des représentants d’autres communautés religieuses et coutumières. Tous ont salué cette initiative qui témoigne de la vitalité du dialogue inter et intra religieux dans notre pays. Des présidents d’institutions et ministres du gouvernement Thiéba étaient également de la partie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

Lecture coranique, bénédictions et rappels sur les valeurs du jeûne musulman par le Cheickh Ismaël Derra et l’Imam Tiégo ont précédé la rupture proprement dite. Puis, s’en sont suivis la prière d’al Maghrib et les allocutions des représentants des différentes communautés et celle du Président du Faso.

Au nom du Président de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), Cheickh Aboubacar Yugo a rappelé qu’il s’agit d’une première dans notre pays que le chef de l’Etat prenne part à une rupture collective de jeûne musulman. Qualifiant cette cérémonie de « réunion familiale », il précise qu’elle témoigne d’un « amour interreligieux et intra religieux ». Puis, il remercie le Président du Faso pour cette occasion de communion et de partage en ce mois béni de Ramadan ainsi que toutes les personnalités et particulièrement les représentants des communautés musulmane, catholique, protestante et traditionnelle.

Les autres communautés saluent cette initiative

Le Président de la Fédération des Eglises et missions évangéliques (FEME), Samuel Yaméogo, a vivement remercié ses compatriotes musulmans d’avoir associé les responsables des missions et Eglises évangéliques du Burkina à cette rencontre. « Nous sommes là pour les remercier de nous avoir associé à cette rencontre qui prouve s’il en était encore besoin, au monde entier que le Burkina, le pays des Hommes intègres sait vivre ensemble en paix, sait s’aimer », a-t-il confié. Avant d’ajouter : « Nous devons nous aimer les uns, les autres. C’est ainsi que nous allons combattre toute animosité. Si nous n’aimons pas notre prochain que nous voyons, nous ne pouvons pas prétendre aimer Dieu que nous ne voyons pas ».

« Je voudrais traduire notre gratitude de nous avoir associé à cette rencontre de prière, à cette rencontre familial, car nous sommes tous les grains d’un seul et même panier. Dans toutes les familles au Burkina, on rencontre des musulmans, des catholiques, des protestants, des adeptes de la religion traditionnelle. C’est une caractéristique de notre peuple, que le Seigneur nous permette de garder cette valeur cardinale », a confié pour sa part, le Cardinal Philippe Ouédraogo au nom de la communauté catholique.

Le Président du Faso demande de persévérer dans l’éducation des musulmans sur ce qu’est l’islam

Le jeûne musulman est un moment de purification, de partage, d’enseignement, de paix intérieure et de paix avec les autres. C’est pourquoi, le Président du Faso, tout en louant cette initiative de rupture commune à la Présidence du Faso n’a pas manqué de souhaiter que ce carême donne à chacun toutes les grâces attendues. « C’est un plaisir de recevoir l’ensemble des représentants de la communauté musulmane et de participer avec eux, ou de solidariser avec eux en ce mois de carême qu’ils ont assuré et qui s’achèvera très bientôt », a dit Roch Marc Christian Kaboré. Pour lui, cette cérémonie qui a enregistré la présence effective du Cardinal Philippe Ouédrago, du Pasteur Samuel Yaméogo et des représentants du Mogho Naaba témoigne si besoin était que le dialogue inter religieux au Burkina Faso est une réalité.

« Au Burkina, qu’on soit musulman, catholique, protestant ou de la religion traditionnelle, nous nous retrouvons tous les jours ensemble, que ce soit pour les joies ou pour les peines. Je voudrais saluer cette disponibilité générale, et je pense que c’est un acquis important pour nous », a ajouté le chef de l’Etat.

Il a aussi saisi cette occasion pour saluer la communauté musulmane dans son ensemble pour la lutte contre l’intolérance religieuse. Il leur a demandé de persévérer dans ce travail d’éducation des musulmans sur ce qu’est l’islam, une religion de tolérance et de paix et non une religion de violence.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 juin à 00:07, par TALIBAN
    En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

    Une démarche lâche et irresponsable qui marque sournoisement le début d’une tradition très dangereuse pour la neutralité républicaine et laïque de nos institutions Moi je suis catégoriquement contre la transformation de la présidence en un lieu de manifestation religieuse

    Répondre à ce message

    • Le 24 juin à 09:59, par Kankelen
      En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

      M. TALIBAN. Je prie pour que l’être suprême en qui tu croie qu’il soit le Seigneur ou Allâh, Jehovat, le Vodou ou encore les fétiches neutralise la haine qui est en toi. Les personnalités qui ont été invitées à la Présidence du Faso font partie de toutes communautés religieuses que regrogent notre très cher BURKINA Faso. Ce ne sont pas uniquement des musulmans. Même si tu es un athé, tu devrais te rejouir de cet acte posé par la Présidence. Evite l’extrémisme. Il ne rapporte rien. Je prie pour toi afin que l’Etre Suprême en Qui tu crois t’assiste et te guide sur le droit chemin. Alléluia, Amen, Ainsi soit-il.

      Répondre à ce message

      • Le 24 juin à 16:41, par Mafoi
        En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

        Et pourtant il a raison.D’ailleurs la rupture de jeûne a lieu vers quelle heure ?Si tu es honnête avec toi-même,à cette heure de la rupture,les 99% des travailleurs musulmans ou non croyants au Faso,se la coulent douce à la maison ou dans les maquis à se saouler la gueule.C’est la triste réalité.Alors venir nous divertir avec cette mascarade de rupture des musulmans dans un lieu public,relève de la foutaise pure et simple mais ces gens comme d’autres croyances ne sont pas à leur premier essai,passant la plupart de leur temps à importuner le reste de la population avec leur exhibitionnisme religieux

        Répondre à ce message

    • Le 24 juin à 16:13, par R
      En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

      Toi tu usurpes le pseudonyme TALIBAN alors que tu ne crois en rien. Tu n es ni musilman ni chretien ni animiste. Tu n es qu un etre humain rempli de haine et qui cherche à semer la discorde entre les fils de cette nation.

      Répondre à ce message

    • Le 25 juin à 09:35, par Papa
      En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

      Comme ton nom l’indique, ( TALIBAN ), tu n’es pas des notres, il faut vite te retourner en Afghanistan pour continuer votre lutte commune contre la coalition occidentale,tu es extremiste et radical a l’extreme
      Nous devons etre fiers de notre rang qui nous hisse au 1er plan de cohabitation religieuse au monde. Mr TALIBAN tu as besoin d’une confession pour te purifier , tu es tres dangereux pour notre societe’ .Bonne fete de ramadan cas meme.

      Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 06:36, par yanamar
    En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

    Ce pouvoir est entrain de déraper car hier ,ce sont les chefs traditionnels mossis qui étaient venus et aujord’hui ce sont les religieux . Monsieur le président , il ne faut pas copier le côté négatif de blaise comparé sinon " in gaw ".

    Répondre à ce message

    • Le 24 juin à 07:45, par LE SACRIFICATEUR
      En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

      @YANAMAR Avant de lire mettez votre haine CULTIVÉE de coté au bénéfice d’une intervention RATIONNELLE car ICI il est bien dit Au nom du président de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB), CHEICKH ABOUBACAR YUGO a rappelé qu’il s’agit d’une PREMIÈRE dans notre pays que le chef de l’État prenne part à une rupture collective de jeûne musulman A CE QUE JE SACHES LES CHEFS TRADITIONNELS MOSSI N’ÉTAIENT PAS INVITÉS A LA PRÉSIDENCE PAR L’INITIATIVE DES ANIMISTES TRAVAILLANT A LA PRÉSIDENCE POUR UNE MANIFESTATION QUELCONQUE DE LEURS COUTUMES TRADITIONNELLES

      Répondre à ce message

    • Le 24 juin à 08:33, par saab
      En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

      Je pense qu’il n’est pas mauvais de réaliser une telle céremonie à la présidence sachez une chose tout acte contribuant à la cohésion sociale est la bienvenue ici au BF

      Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 11:02, par Ouédraogo Désiré
    En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

    2 Corinthiens 6:14-18Louis Segond (LSG)

    14 Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ?

    15 Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ?

    16 Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.

    17 C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

    18 Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout puissant.

    Répondre à ce message

    • Le 24 juin à 16:02, par R
      En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

      Mr Ouedraogo apprends à connaitre les autres. Procure toi leur livre saint et lit le sans prejugé et tu jugeras toi même s il vient de Dieu ou paa. À force d’ ecouter le discours haineux de ton Pasteur, tu ne peux plus penser par toi même. Nous prions le très haut qu’ il te guide dans le droit chemin le chemin de ceux qui croit en Dieu sans rien lui associer.

      Répondre à ce message

      • Le 25 juin à 17:44, par Ouédraogo Désiré
        En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

        Jean 14:6Louis Segond (LSG)

        6 Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

        Matthieu 5:44-48Louis Segond (LSG)

        44 Mais moi, je vous dis : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

        45 afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

        46 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n’agissent-ils pas de même ?

        47 Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens aussi n’agissent-ils pas de même ?

        48 Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

        Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 11:14, par rosamonde
    En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

    Et pourtant l’internaute n°1 a tout à fait raison. Que faisons-nous du laïcisme de notre Faso ? Le Burkina Faso est laïc si je ne me trompe. Pourquoi les chrétiens catholiques ou protestants travaillant à Kossyam, (ou bien il n’y en a pas, vu que le PF lui-même est chrétien catholique) n’ont pas organisé le chemin de croix du vendredi saint à Kossyam ? Il y a suffisamment de cadres pour vivre la cohésion sociale sans faire un amalgame. J’espère que nos Pères évêques (même si le Cardinal se trouvait à Kossyam à cette rupture de jeûne) vont mieux penser cette affaire pour nous aider à vivre l’unité dans le respect de nos diversités. Que Dieu nous aide en faisant descendre sur nous son Esprit de discernement et de sagesse.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 12:14, par Kamb pogdba
    En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

    IL y en a qui ne font que cultiver la haine dans leurs coeurs et qui cherchent à la répandre. Stop ! Quittez dans ça ! Merci au chef de l’état pour l’initiative . Bon courage aux autorités religieuses . Nous avons plus que besoin de dialogue inter religieux. Vive le Faso.

    Répondre à ce message

    • Le 24 juin à 16:55, par Mafoi
      En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

      Quand on parle vérité,vous parlez de haine.Qu’est ce que la présidence ou le président ont à voir avec cette rupture de jeûne ?En plus cette rupture a lieu vers quelle heure ?Si tu es honnête avec toi-même,à cette heure,les 99% des travailleurs musulmans ou non croyants au Faso,se la coulent douce à la maison ou dans les maquis entrain de se saouler la gueule et c’est la triste réalité.Trop c’est trop,il faut arrêter avec cet exhibitionnisme religieux qui commence à saouler.Au lieu de travailler avec honnêteté,probité,assiduité,professionnalisme pour le bien de tout le monde,c’est religion,religion,religion tchurrrrrrrrrrrrrrrrr

      Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 04:58, par yengamo
    En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

    le président aurait dû se déplacer à la grande mosquée pour cette rupture du jeûne . la présidence n’est pas faite pour ce genre de cérémonie

    Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 08:38, par Ka
    En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

    La laïcité et la solidarité nationale au Burkina a toujours pris le dessus des diviseurs et des aigreurs de notre société. Depuis la nuit des temps au pays des hommes intègres, nous avons vu ensembles nos dirigeants musulmans, catholiques, protestants, coutumiers comme le Moogho Naaba, assieds a la place de la révolution pour la prière de la fin du Ramadan : A l’exemple de ses excellences le président Sangoulé Lamizana musulman et son premier ministre Colombo Joseph catholique, avec leurs fidèles gardes corps musulmans et protestants Ouédraogo T. et Sinka, le Moogho Naaba avec ses notables, assieds cote a cote, derrière l’Imam de la grande mosquée de Ouagadougou pour la prière de fin du Ramadan en 1978, ou de Thomas Sankara et l’imam de la mosquée de Pô que des photos d’archives nationale vous confirmeront. Le président Roch kaboré suit la continuité de la laïcité et de la solidarité nationale Burkinabé, qui font partie des bonnes actions de notre jeune démocratie. Alors les aigris, si vous n’aviez pas des critiques fondées qui vont pour la solidarité nationale du peuple Burkinabé, et son vivre ensemble, on la ferme pour de bon.

    Répondre à ce message

    • Le 25 juin à 11:52, par Mafoi
      En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

      De tous les lieux que tu viens de citer avec la participation de nos anciens dirigeants,je ne vois poindre le palais présidentiel parmi ces lieux.En fait les organisateurs auraient dû inviter le président du Faso à la mosquée ou ailleurs au lieu de prendre le palais de Kosyam comme lieu de culte.On nous rabâche chaque jour les oreilles avec une certaine séparation des pouvoirs,eh bien.....que ces griots soient logiques avec eux-mêmes de A à Z.Soit le Burkina Faso est un pays laïque ou il ne l’est pas,point,barre !

      Répondre à ce message

      • Le 25 juin à 19:43, par Ka
        En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

        Mafoi merci de me lire : Je vois qu’a l’époque vous ne lisez pas la presse écrite, car après les prières de la fin du Ramadan, quelques dignitaires de l’islam sont invités à la présidence, c’était le cas du président Sangoulé Lamizana. Alors ce n’est pas la première fois qu’une communauté musulmane est invité à la présidence du Faso, car Blaise Compaoré buvait le thé a Kossyam avec les faux musulmans terroriste, et il n’y avait pas aucun bruit sur les réseaux sociaux.

        Répondre à ce message

  • Le 25 juin à 14:08, par Ka
    En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

    A toutes et tous mes lectrices et lecteurs, une erreur de frappe est clissé dans mon premier message, au lieu de Joseph I. Conombo, c’est écrit Colombo et son fidèle garde-corps Mr. Sinka. Toutes mes excuses à toutes et tous. Je peux aussi ajouter qu’on voyait notre camarade président Thomas Sankara, avec son fidèle garde-corps Etienne Zongo, pistolets au ceinturon, très souvent aux cotés des Imams pour des prières de fin du Ramadan. Roch Kaboré n’est pas le seul président a être solidaire aux croyances de son peuple dont il est le premier citoyen. Et je trouve que c’est un geste louable pour un chef d’état qui montre qu’il est proche de son peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 26 juin à 13:02, par le citoyen libre
    En réponse à : Ramadan 2017 : Le Président du Faso participe à une rupture collective de jeûne

    Chers participants à la rupture collective à KOSSYAM, vous avez vendu à vil prix votre religion et mettre l’innocent président ROCK dans des difficultés inutiles. KOSSYAM n’est pas un lieu appropié. ce n’est pas à nos autorités religieuse de se déplacer à la Présidence du Faso pour une rupture commune. car toute cérémonie pareille à laquelle est interdite le pauvre est maudite et à faible valeur religieuse. Tus les imams qui se sont rendus à KOSSYAM doivent demander pardonner à Dieu avant de mourir.
    Je me réjouis que les vrais leaders religieux du Faso n’étaient pas à KOSSYAM. que Dieu les bénisse et les protège.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés