Orodara : Un jeune garçon victime de viol

LEFASO.NET | Par Nazaire KONATE • vendredi 23 juin 2017 à 00h00min

Un jeune garçon d’une vingtaine d’années a été victime la semaine dernière d’un viol dans la ville de Orodara.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Orodara : Un jeune garçon victime de viol

Agé d’environ 37 ans, monsieur TA, résidant dans la ville de Orodara, aurait invité la victime à prendre un pot. A l’issue de cette invitation, la victime a pris froid car ayant été battu par une fine pluie sur le lieu de l’invitation. C’est alors que TA l’a amené chez lui, où il lui a prêté un pull-over et lui aurait proposé des comprimés qui devraient lui permettre de surmonter le froid.

Après la prise desdits comprimés, la victime perdit connaissance. C’est certainement à cet instant qu’il a subi le viol car quand il a repris conscience, il avait de la peine à marcher. Les examens médicaux ont d’ailleurs confirmé le viol. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 juin à 04:48, par Kondeeg-Tchegré
    En réponse à : Orodara : Un jeune garçon victime de viol

    Est-ce le même TA qui a fait 0admis au CEPE à Mahon ?

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 08:29, par Rien attendu
    En réponse à : Orodara : Un jeune garçon victime de viol

    Decidement l nom et orodara hein un Mr Ta ki fai 0% o CEPE et Mr Ta ki viol garçon humbon

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 08:56, par A CHACUN SON CRIMINEL
    En réponse à : Orodara : Un jeune garçon victime de viol

    Non seulement Pédophile mais aussi violeur !
    C’est la meilleure.
    Personne n’aimerait subir ce que ce jeune a subit et personne n’aimerait que son parent le subisse.
    OU A TON PARQUE CE ANIMAL ALORS ?
    Ainsi vous ne voulez pas vindictes populaire dans ce pays ! Vous avez tiré à terre ! Dites donc aux parents, amis et connaissances de ce jeune de laisser tomber si vous en avez le courage !
    Dans tout pays les (H)ommes ont tous les droits mais seulement les (H)ommes normaux.
    Faites sortir la bête au risque de voir les gens se décharger sur sa famille.

    Répondre à ce message

    • Le 23 juin à 23:36, par Les points sur les i
      En réponse à : Orodara : Un jeune garçon victime de viol

      .
      Vous allez vite en besogne ! Il ne s’agit pas de pédophilie bien que le titre le suggère de façon mensongère. A 20 ans est-on encore un jeune garçon, ou déjà un jeune adulte, un jeune homme ? A 20 ans on est majeur et physiquement adulte.Le viol n’en reste pour autant pas moins un crime.

      Il ne s’agit pas de pédophilie mais d’une homosexualité mal vécue, détraquée qui contraint le prédateur a user de procédés odieux pour satisfaire ses pulsions sexuelles. Cela ne serait pas si les sociétés du Burkina n’étaient pas si hypocrites, à secrètement jeter l’anathème sur une particularité qui n’est ni un délit ni un crime lorsqu’il s’agit de deux adultes consentants.

      Répondre à ce message

      • Le 24 juin à 01:07, par Deb
        En réponse à : Orodara : Un jeune garçon victime de viol

        Monsieur "les points sur les i" où veux-tu en venir ? le type a violé le jeune garçon oui ou non ? la drogue, l’homosexualité, etc. ont tout aussi été constatées. Alors pourquoi ce développement alambiqué du genre "homosexualité mal vecue" qui ne serait "ni crime" ni ... et patati et patata. Es-tu seulement père ? Bref si tu veux va le défendre. En tout cas je parie que ce TA n’est pas seul dans cette sale histoire, il doit avoir des complices dans ce forum ...

        Répondre à ce message

        • Le 24 juin à 10:45, par Les points sur les i
          En réponse à : Orodara : Un jeune garçon victime de viol

          .
          Monsieur Deb (comme débile), "le développement alambiqué du genre homosexualité mal vécue" n’est en rien une manière de dédouaner "le type", mais de s’interroger sur ce qui peut conduire un être humain à ce comporter de la sorte. Pour votre information,que vous le vouliez ou non il y a des homosexualités bien vécues, et il est trop facile comme le fait un internaute sur ce forum de réduire l’homosexualité masculine à la prostitution, comme si c’était la seule expression "acceptable" de cette "perversion" qui n’en est pas une.

          A la lecture des réactions sur ce forum, elles ne débordent pour la plupart ni d’intelligence ni d’ouverture d’esprit mais tombent dans le "piège" tendu (peut-être volontairement) par l’auteur (ou les auteurs puisqu’ils sont deux, un en amont, un en aval, à revendiquer l’article) qui semble vouloir qu’une confusion soit faite entre homosexualité et prédation infantile (le mot pédophilie étant non seulement impropre mais étymologiquement "trop beau" pour être utilisé, la philie étant l’amour, et non l’attirance sexuelle, ou alors il faudrait redéfinir la philosophie, non plus comme amour de la sagesse, ce qu’elle est étymologiquement parlant, mais comme "attirance sexuelle pour la sagesse", ce qui serait une aberration). Voilà où je veux en venir, à détourner le sens des mots on en vient à entretenir des confusions et à perdre la raison, à mettre tout le monde dans la même panier qu’il faudrait jeter dans un profond marigot.

          Souffrez que d’aucuns mettent les points sur les i pour qu’un forum soit autre chose que le lit d’une chasse aux sorcières ou l’espace où s’énoncent des contre-vérités, mais le lieu de discussions argumentées, ce que visiblement vous ne souhaitez pas !

          Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 11:14, par jan jan
    En réponse à : Orodara : Un jeune garçon victime de viol

    P D et pédophile han ! Nous qui croyons que c’est chez les blancs seulement que cela se passait, dja dja, c’est près de chez nous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 14:28, par Alexio
    En réponse à : Orodara : Un jeune garçon victime de viol

    L homosexualite atoujours exister en Afrique depuis la nuit des temps balayrer sous tapis. Il ya toutes formes de perversites sexuelles tant que lhomme et la femme est existe.

    La prostitution masculine est aussi une thematique que nos medias ont oublies consciemment ou inconsciemment.

    Au Zinbwabe par exemple. Il ya des femmes qui marissent entre femmes. Les tabous africains qui nous emprisonnent dans notre perception de la vie sexuelle. La biologie a dissequer cette tendance chez les singes, proches des etres humains en ADN. Le meme comportement sexuel de l homosexualite.

    En Cote d Ivoire, plus particulierement a Abidjan, j ai connu dans le temps dans les annees 70, un voltaique qui vivait avec un Francais. Tous deux des homophiles. Ce dernier etait tres riche et avait une sale de cinema dans son village. A Abidjan il etait populaire par sa genorisite pecuniaire. Les danses des groits des quartiers etaient sponsees a son apparution, avec des grandes louanges de ses derniers.

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin à 17:45, par Achille
    En réponse à : Orodara : Un jeune garçon victime de viol

    On devrait censurer certains films comme Fidima qui font la propagande de l’hommosexualité

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés