Insalubrité à Dioulasso-Ba : Un phénomène à prendre à bras le corps

LEFASO.NET | Romuald DOFINI • samedi 17 juin 2017 à 22h46min

Le jeudi 15 juin 2017, nous avons effectué une visite au quartier Dioulassoba pour mieux comprendre le phénomène de l’insalubrité qui y règne. Dans ce village, les habitants cohabitent même avec des ordures et des eaux usées. Une triste réalité que les chefs coutumiers tentent de combattre pour le bien-être des populations.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Insalubrité à Dioulasso-Ba : Un phénomène à prendre à bras le corps

Le village de Dioulassoba est un vieux quartier situé au cœur de la ville de Bobo-Dioulasso. Aujourd’hui, ce village ressemble à une décharge publique de déchets de diverses natures. Dioulassoba regroupe non seulement les habitations, mais aussi la vieille mosquée et le marigot Houet qui contient les silures sacré de Dafra, emblème de la commune.

A l’entrée de ce village, ce sont des sachets en plastique qui accueillent le visiteur un peu partout dans les ruelles. Des déchets toxiques déversés dans le marigot Houet, des eaux usées qui coulent dans les concessions, des odeurs fétides, autant de réalités que vivent les habitants au quotidien. Il y a aussi les riverains qui viennent se soulager au bord du marigot.

Selon le chef des cantons, Sidiki Sanou, ce problème est une réalité et le combat quotidien des notables. « Que ce soit dans le quartier ou au marigot, le problème d’insalubrité est notre préoccupation majeure », explique-t-il.
Un problème qui n’est pas seulement une pratique des habitants du quartier, mais aussi de la population bobolaise en général qui vient déverser les ordures dans le marigot. A en croire les habitants de Dioulassoba, ces déchets proviennent des commerçants du marché central et de certains riverains.

Malgré les multiples tentatives de sauvegarde du marigot pour préserver les silures sacrés qui y vivent, ce patrimoine culturel, à cause de l’action de l’homme, est en voie de disparition.« Cet endroit représente une source sacrée qui dans les normes doit être entretenue et bien protégée. Donc il est important pour nous de rendre ce cadre-là agréable », avoue le chef des cantons.

En effet, les déchets ne sont pas sans conséquences sur la vie des habitants et sur la vie des silures sacrés de Dafra. Pendant la saison pluvieuse, la majorité des familles sont généralement victimes de cas de paludisme grave qui provoquent très souvent la mort. En outre, il y a la fièvre typhoïde, le choléra, ces nombreuses maladies liées à l’eau usée dont souffrent les enfants et les crises d’asthme liées à l’atmosphère irrespirable dans le quartier. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 juin à 03:17, par Togssida
    En réponse à : Insalubrité à Dioulasso-Ba : Un phénomène à prendre à bras le corps

    Les saletés sont le fait des riverains. Seul un changement des mentalités pourrait rendre la ville propre !

    Répondre à ce message

  • Le 29 juin à 19:35, par Christiane
    En réponse à : Insalubrité à Dioulasso-Ba : Un phénomène à prendre à bras le corps

    Quelle surprise de payer une "taxe touristique" pour voir ces ordures dans lesquelles courent les enfants dans des conditions sordides !!! Comment une ville qui se dit être la 2e du pays ose laisser sa population dans de telles conditions !!!...
    Certes, même si on ne s’attend pas au luxe helvétique, il n’est pas possible de faire la moindre recommandation de visite sans se couvrir de honte...
    Et en + à qqs mètres, vont se faire de grands travaux de rénovation d’un bâtiment religieux ?
    Quelle tristesse pour ces enfants qui doivent vivre et grandir là dedans...

    Répondre à ce message

  • Le 7 juillet à 10:30, par dafra
    En réponse à : Insalubrité à Dioulasso-Ba : Un phénomène à prendre à bras le corps

    Une suggestion à la mairie de Bobo : lancez des concours :
    1. concours de l’arrondissement propre, du secteur propre, du quartier propre, de la rue propre, les citadins vont trouver des idées pour nettoyer leur environnement et mettre en place des brigades de défense de l’envirronnement.
    2. concours de création d’un système d’élimination des déchets collectés, les jeunes ingénieurs vont trouver des idées pour débarrasser la belle ville de Bobo-Dioulasso de ces immondices.
    ET BOBO-DIOULASSO REDEVIENDRA LA BELLE SYA
    ET VOUS AUREZ LES BENEDICTIONS DE TOUS LES DAFRAS ET DAFRASSINS ( fruits d’une requête faite à l’esprit bienfaiteur du lac Dafra). Tout Bobolais sait de quoi parle un DAFRA.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés