Préservation de l’environnement au Nord : L’association ECLA continue le combat

LEFASO.NET | Yann Nikièma • jeudi 15 juin 2017 à 11h25min

L’association Etre Comme Les Autres (ECLA) a initié une journée d’entretien des arbres qu’elle a plantés depuis une dizaine d’années en bordures de la route nationale N°2 (Ouahigouya- Ouagadougou). En effet, des milliers de « Azadirachta-indica » couramment appelé Neems ou encore Neemiers qui se dressent somptueusement le long de la route nationale ont connu un élagage en ce début de saison pluvieuse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Préservation de l’environnement au Nord : L’association ECLA continue le combat

L’objectif de cet entretien des arbres plantés sur le long de la route Ouahigouya- Ouagadougou est de donner une longue durée de vie à cette espèce dont l’association ECLA est fière pour être l’initiatrice de ladite plantation qui s’étend sur environ 75 Kms de la cité de Naaba Kango à Yako.

C’est la deuxième fois que cette activité se tient sous le contrôle des agents des services techniques de l’environnement de la région du Nord. A l’instar des autres localités situées sur les deux côtés de la route nationale n°2, les populations du village de Bilinga, étaient en entretien courant des Neems . Dans cette localité située à une quinzaine de kilomètres de la ville de Ouahigouya, ce sont des centaines d’arbres qui ont été concernées par cette activité d’élagage.

Aux environs de 10heures 30 minutes, elles étaient nombreuses, ces femmes du village de Bilinga qui s’afféraient à faire de tas de fagots de bois des neems taillés tôt dans la matinée par les hommes. Coupe-coupe à la main, Limata Sawadogo est à la tâche depuis notre arrivée sur les lieux. Dame Sawadogo confiera qu’elle profite de l’entretien pour s’offrir du bois. Comme elle, des jeunes dames, filles, s’adonnaient avec sérénité à la même besogne. Elles n’ont pas hésité de saluer l’initiative du promoteur, Moussa Bologo, Président de l’association ECLA. « Avec ce bois, la saison pluvieuse est gagnée. Nous économiserons du temps dans la recherche du bois pour la cuisine pour nous consacrer aux travaux champêtres. Nous souhaitons longue vie à ceux qui ont eu cette idée de planter les arbres et nous permettre d’en disposer gracieusement » s’est-elle réjouit.

Sawadogo Abdoulaye du village de Bilinga, de renchérir en ces termes : « Nous avons du bois de chauffe pour nos femmes, pour nos hangars et maisons, c’est une aubaine pour nous. Les feuilles des neems constituent du compost pour nos champs, et les graines que les femmes et les enfants collectent servent à faire du savon » d’où ses mots de reconnaissance à l’Association ECLA.

Une plantation d’alignement sur l’axe routier Ouahigouya-Thiou

Pour Moussa Bologo Président de l’association ECLA, cette deuxième édition d’entretien qui est lancée concerne l’axe Ouahigouya-Yako et sur le tronçon ce sont les populations des villages de Bilingua, Bougnaam, Zindiguéssé, Rom, Gourcy, Niésséga, Kizambo, Petit Samba, Godin (Yako) situés en bordure de la RN2 qui bénéficieront des retombées. En effet, ce sont des centaines de tonnes de bois qui sortiront de cette coupe organisée avec l’appui technique des services de l’environnement. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann Nikièma
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 juin à 07:13, par Idrissa
    En réponse à : Préservation de l’environnement au Nord : L’association ECLA continue le combat

    Félicitations à ECLA et à son Président, Bologo Moussa, qui déploie des efforts depuis des décennies maintenant, à l’amélioration des conditions de vie de nos vaillantes populations. Dommage que les efforts ne soient pas considérés à leurs justes valeurs. Ailleurs, des gens ont fait moins que ECLA et ont pourtant été proposés pour le Nobel de la paix.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 20:46, par PIÉ
    En réponse à : Préservation de l’environnement au Nord : L’association ECLA continue le combat

    plus de franchise dans ces actions d associations. ECLA est elle vraiment un exemple de réussite et de bonne gestion. le président BOLOGO doit rendre beaucoup de comptes de gestion de plusieurs programmes dont sa struture avait la charge. en tout cas la non reconduction de ces financements en disent long sur les scandales de detournement qui ont jonché leur execution. il le sait.
    les bailleurs de fonds et les benéficiaires sont très déçus. les preuves y en a. cessez de divertir les gens.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés