Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

lundi 5 juin 2017 à 12h31min

Grave méprise à la morgue de l’hôpital Yalgado ce week-end des 3 et 4 juin 2017 : le corps d’un homme d’environ 70 ans a été enlevé et enterré selon le rite musulman par erreur.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

Originaire de Donsin, M. Ouédraogo, catéchiste à la retraite, est décédé dans la nuit de vendredi à samedi. Son corps a été transféré à la morgue de Yalgado le samedi 3 juin au matin, en attendant les obsèques.

A la levée du corps prévu ce dimanche à 14 heures, pas de corps. C’est alors que l’on se rendra compte que la dépouille a été enlevée la veille par une autre famille et inhumée le samedi soir à Dapelogo, selon le rite musulman.

Devant ces faits, décision a été prise par la famille de déterrer le corps et de le ramener à la morgue pour un enterrement selon le rite chrétien, d’autant plus que le défunt est un ancien catéchiste ; ce qui devrait se faire ce lundi 5 juin 2017.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 4 juin à 21:55, par Martial HLPGD
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Ce genre de méprise est abordé dans"Guelwar" de Sembène Ousmane. Là aussi on a fini par recommencer l’enterrement du chrétien inhumé par erreur au cimetière musulman.

    Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 00:36, par cisse
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      vraiment moi Jaime LA Rtb television Burkina mai
      Dan CE moi De carêm I’ll nou montre des images
      bizarre çest comme films porno alor faut bien
      regarder LA television ortm Mali ou bien Niger ou
      bien RTS Senegal pa meme chose comme Celle
      du burkina pour le Burkina LA I’ll veule mettre LA
      religion a part et gatter leur enfants en les
      laissant porter des mini jupes dans çe moi de
      careme pour faire defiler et dancer borbaraba et
      mapouka a LA tele pour gatter les enfant ou bien
      au Burkina pa ministre De communicaution ?
      vraiment çest deplorable

      Répondre à ce message

  • Le 4 juin à 22:05, par Voltaïque Indigné
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Encore une conséquence de la gestion mouta-mouta en vogue dans le Burkina de l’après insurrection. Le directeur de l’hôpital doit revoir les procédures de gestion de la morgue. Les morts doivent être considéré comme des biens précieux donc bien identifiés avec les références de leur pieces. L’ entrée et la sortie de mort doit faire l’objet de contrôle stricte de 2 personnes différentes il est souhaitable que la police y soit associée comme lors de rapatriement d’un corps. Si l’hôpital n’est pas capable de gérer la morgue qu’il la privatise.
    La famille qui a subi le préjudice doit prendre un avocat et porter plainte contre l’hôpital sans état d’âme, sans plaisir et sans pitié : les morts ça se respecte ce n’est pas des ordures pour a poubelle.

    Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 08:13, par OK
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Peut-être bien que l’hôpital a une part de responsabilité, mais les parents du défunt musulman ne le connaissaient-ils pas ? La moindre des choses était de s’assurer que le corps qu’on enlève est bien celui du parent regretté !

      Répondre à ce message

      • Le 5 juin à 10:36, par Kouda
        En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

        Lors du décès d’un proche dont la dépouille mortelle devait être rapatriée, j’ai suggéré qu’on ouvre le cerceuil pour s’assurer de l’identité du défunt. Des personnes plus âgées que moi ont souri et ont qualifié mes propos "d’attitude de blanc" et bien d’autres commentaires que je vous épargne. Nous sommes tellement négligents que nous ne voulons même pas prendre les précautions les plus minimales. Nous pensons que ça n’arrive qu’aux autres et nous ne tirons jamais leçon de ce qui se passe autour de nous dans ce monde. Comment enterrer une personne décédée sans au préalable s’assurer qu’il s’agit bien de la personne concernée ? Beaucoup de questions sont à poser à ceux qui ont procédé à l’enlèvement et à l’inhumation du défunt.
        De petits changements dans nos actes et notre comportement et de petites précautions nous faciliteraient énormément la vie. Helas !

        Répondre à ce message

      • Le 5 juin à 20:33, par PAYSAN D’AFRIQUE
        En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

        est ce que vous savez kil y a deal dans les morgues ? Un cas du CHU... ou des peulhs musulman ont payé les frais de la pratique des rites (lavage du corps) et les habits à un employer. Au lieu de faire le travail il a vite emballer l’un des 2 corps qui venanient d’etre enregistré. A l’arrivée les demandeurs de service ont felicité la rapidité du service et le Mr apres quelques sourate (je dirais incantation) à souhaité le pardon de Dieu au cadavre (je me suis dis apres kil demandait pardon a Dieu pour ses actes). Kan le bleme est aparu il a fait volte face et a dit que les peulh ont dit que le corps etait celui d’un rasta voila pourkoi lui il a changé en pensant qu’ils se sont trompés. En faite personne ne travail bien dans la plupart des morgues. Il y a deal la ba et le pire est la vente des objects sur les cadavres. On ne peut pas tout dire car ces dans la douleur que chacun y arrive.

        Répondre à ce message

      • Le 5 juin à 23:35, par ngoonga
        En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

        Les gens ont souvent peur de leur cadavre comme s’ils ne le connaissaient pas de son vivant, alors que ns sommes tous mortels. Yalgado n’a rien a avoir dans cette............ Assumons nos erreur et évitons chaque fois de chercher un incriminé.

        Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 08:25, par Lita
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      M le voltaïque indigné, comprenez que l’erreur est humaine ; combien de fois ce cas s’est produit à l’hôpital ? Ce seul cas ne signifie pas que les morts sont mal traités à la morgue. Donc, un peu d’eau dans votre vin et attirons l’attention au gestionnaire de la morgue afin qu’une telle erreur ne se reproduise plus car nous serons tous des passagers dans ces lieux tôt ou tard et n’aimerions subir de tels désagréments.
      Paix à l’âme de tous les rappelés à Dieu. Amen !

      Répondre à ce message

      • Le 6 juin à 12:04, par Paula
        En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

        Dites simplement au voltaïque indigné que l’erreur est surtout imputable à la famille du défunt. comment ont-ils pu enlever un corps à la place d’un autre ? S’ils n’ont pas pris la peine d’identifier leur parent, on est en droit de se demander s’ils ont même fait sa toilette. c’est vraiment dommage.

        Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 08:50, par NAWALAGUIMBA
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      CETTE FAUTE N’’INCOMBE PAS A L’ADMINISTRATION DE L’HÔPITAL A MON AVIS. LA FAMILLE A T-IL LAVE LE CORPS OU PAS POUR NE PAS SAVOIR QUE CE CORPS N’EST PAS CELUI DE LEUR PARENT ? LA EST LA QUESTION.
      AUSSI JE SUIS D’ACCORD AVEC VOUS POUR REVOIR LA COPIE PRÉSENTE QUI A DES INSUFFISANCES CERTAINES, EN IMPLIQUANT LA POLICE ET EN ACCROCHANT A CHAQUE CORPS UNE ÉTIQUETTE PAR EXEMPLE, AVANT LE TRANSFERT A LA MORGUE. MAIS DANS CE CAS CI, NE TROUVONS PAS LE COUPABLE EN LA PERSONNE DE L’ADMINISTRATION DE L’HÔPITAL. LA FAMILLE EST LA FAUTIVE. MÊME MORT, ELLE DOIT POUVOIR IDENTIFIER LE CORPS, SURTOUT AU MOMENT DU NETTOYAGE DU CORPS. NE SERAIT- CE QUE CELA EST ETE FAITE PAR UN AVEUGLE QUI DOIT AU MOINS ACCOMPAGNE D’UNE PERSONNE VALIDE DES YEUX.

      Répondre à ce message

      • Le 5 juin à 10:51, par ça arrive
        En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

        NAWALAGUIMBA,
        Je vous informe que les corps sont lavés à la morgue par ceux qui travaillent là bas. Je ne sais pas l’heure mais il se peut qu’il y ait aucun parent en ce moment.
        Les ressemblances peuvent faire qu’on se trompe, car après un décès, le visage peut changer légèrement. Lors d’un décès , ce qui préoccupe la famille du défunt : enterrement, devenir de la famille s’il est marié. N’oubliez pas que chez les musulmans, l’enterrement ne traine pas même si la personne est décédé le soir. C’est une question de confiance, tous ceux à l’enterrement n’ont aucun doute sur le corps

        Répondre à ce message

      • Le 5 juin à 11:28, par Ndivaler
        En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

        Non, non NAWALAGUIMBA, c’est facile de disculper l’hôpital, pour ce cas vous accusez les parents. Cela pouvait être un acte à visé criminel. Qui en serait responsable ? C’est bien l’hôpital qui n’a pas su gérer identification formelle des corps avant leurs sorties.
        Quant aux parents c’est un autre problème on peut bien les accuser pour la négligence mais sans disculper la responsabilité première de l’hôpital.
        NB : Retenons cependant que la morgue de yalgado pourrait stresser les familles avec les corps qui sont souvent entreposés partout.

        Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 09:40, par changeons
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Etant de la famille du catéchiste, je demande sieur voltaïque indigné de ne pas considérer les morts comme des bien précieux, mais comme des anges qui nous ont devancés. l’Homme est plus précieux qu’un bien, vue sa triptyque composition. Comparez votre propre mort comme ce bien et pas celles des autres. Quelle indignation de vous entendre dire que la famille doit prendre un avocat !! Nous croyons à Dieu et considérons que l’erreur est humaine et chacun doit cultiver l’esprit du pardon. Ne profitez pas de la situation pour déverser votre esprit de violence. Vous pouvez prendre un avocat si cela se passait dans votre famille. Nous, nous cultivons la paix et la tolérance. Laissez dormir les deux personnes décédées en paix. Que Dieu bénisse le Burkina et que les âmes des défunts reposent en paix.

      Répondre à ce message

      • Le 5 juin à 11:14, par patte de jaguar
        En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

        Je salue vraiment la hauteur de votre esprit et la profondeur de vos propos. Si seulement tout le monde s’appropriait vos mots et avec eux la maxime kantienne qui dit : et si tout le monde en faisait autant ?, les gens vivraient en paix sur terre.

        Répondre à ce message

      • Le 5 juin à 11:27, par patte de jaguar
        En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

        Je salue vraiment la hauteur de votre esprit et la profondeur de vos propos. Si seulement tout le monde s’appropriait vos mots et avec eux la maxime de kantienne qui dit : et si tout le monde en faisait autant ?, les gens vivraient en paix sur terre.

        Répondre à ce message

      • Le 5 juin à 20:46, par PAYSAN D’AFRIQUE
        En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

        attention. vous etes gentil dans le discour ! mais et sil arive que le corps n’est pas celui entere par les musulmans cest a dire plusieurs corps confondus ? Ou bien vous trouvez (ce qu je ne souhaite pas) le corps pas en entier ? il faut souvent situer les part de responsabilité dans les services ? Cest frequent les mauvaises gestion mais le cas de responsable chretien a ete le cas de trop. Je pense kil yaura lordre dans les morgues.

        Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 09:48, par Condor
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Je suis d’avis que la famille poursuive l’hôpital afin qu’il prenne au sérieux le travail à faire au niveau de la morgue. souvent c’est de la saleté qui ne dit même pas son nom.

      Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 10:30, par vérité no1
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Mon ami, si tu es fâché, eh bien tu pars cogner ta tête contre un mur, point barre !
      Pour ta gouverne, un bien c’est quelque chose qui a une valeur monétaire, or le corps humain n’a pas de valeur monétaire, donc un corps humain ne peut jamais être un bien !

      Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 13:40, par Minute
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Voltaïque Indigné, je suis d’accord avec toi. Pas pare ce que c’est une gestion mouta mouta comme tu le dit, mais la remise en cause de la gestion de la morgue. Je pense que les torts sont partagés. L’hôpital est responsable de la grande partie des parts et, les parents des fautifs l’autre part. L’hôpital doit s’assurer de l’identité des corps avant de les livrer aux parents. Les parents aussi ne peuvent enlever un corps sans savoir à qui ils ont à faire. Le regretté, est-il méconnu de ceux qui sont venu pour l’enlèvement ? Vraiment, c’est du désordre. Ces erreurs nous interpelle à une bonne prise de conscience vis-à-vis de ces cas là. Saurait été le contraire (chrétien ayant pris un corps musulman et enterré selon les rites chrétiens), le problème allait être facile à résoudre : le cercueil est utilisé. Ici, selon le rite musulman, le corps est enterré enroulé dans une natte. Actuellement, le corps est en putréfaction et difficile à enlever contrairement à un cercueil. Ce qui nous reste, il faut que les uns et les autres se comprennent et se pardonner. La vie est aussi ça. Le regretté chrétien aurait eu toutes les prières dues aux morts des musulman et des chrétiens. Cette fin, est beaucoup emprunte de mystère divin. Il faut se l’accepter car c’est Dieu qui l’a voulu. Paix à son âme.

      Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 00:55, par Juste
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Des questions peuvent se poser tout de même ; ceux qui ont procédé à l’enterrement à Dapelgo ne connaissaient ils pas le personne décédée ? Je suppose qu’avant de l’enterrer comme cela se passe habituellement dans le rite musulman on devait procéder aux toilettes mortuaires et le plus souvent des proches sont présents. Transporter un corps de Ouaga jusqu’à Dapelgo sans pouvoir jeter un coup d’oeil sur la personne me parait tout de même curieux, à moins que ce ne soit quelque chose fait à la sauvette. On peut accuser l’hôpital mais la responsabilité première incombe aux parents des défunts c’est eux qui connaissent leur parent décédé et non les travailleurs de la morgue. Il faut souvent aider ceux qui font ces travaux très durs et non chaque fois voir les failles. Nos morguiers abattent un travail extraordinaire et ils sont à féliciter ; il n’y a que ceux qui n’ont jamais eu à faire à la morgue qui peuvent dire le contraire ; nous savons de quoi nous parlons. Attention aux jugements hâtifs.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 06:29, par Diallo
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    inacceptable ! Quelle erreur ça ? Au moins vous auriez pu reconnaître le corps pendant qu’on le lavait ! Respectez les morts car c’est un passage obligatoire pour toute créature. Que son âme repose en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 07:02, par DJIBI
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Comment cela a pu bien se passer ? La famille musulmane ne connaissait dont pas leur défunt ?

    Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 15:37, par moas
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Hélas, il arrive que dans des cas pareils, on fasse venir des vieux du village pour s’occuper des choses et, la foule aidant, ces vieux perdent facilement le nord et l’incident est vite arrivé car ce sont finalement des personnes touche à tout mais nullement concernée au premier chef par l’événement qui prennent les choses en main ; surtout en milieu musulman(j’en suis un). J’ai déjà vu un de ces vieux venu du village qui allait se perdre à ouaga car il s’était retrouvé mêlé à un autre groupe venu chercher un autre corps à la morgue de yalgado, alors que le cortège qui le concernait était en partance. Le vieux était totalement embrouillé et perdu. Il n’avait manifestement jamais vu une telle foule. Fort heureusement, quelqu’un a remarqué son absence dans le véhicule et on a du vérifier sur place pour le retrouver et l’embarquer. Il faut que les proches des défunts, malgré la douleur et l’émotion, s’occupent des rites funéraires des leurs pour éviter ce type de situation fâcheuse.

      Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 07:34, par dambol
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Toutes mes condoléances !
    Allons doucement ; le sujet est à la fois simple et délicat. Pour ma part, c’est Dieu qui décide tout pour chacun. Que sa tombe soit identifiée ( pour les parents qui en ont besoin pour leur équilibre) et qu’on ne "profane" pas. Dieu est unique !

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 07:48, par Burkina
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Grave méprise de deux parties, la morgue mais aussi ceux de Dapelgo : on ne doit tout de même pas aller jusqu’à enterrer quelqu’un sans qu’aucun proche puisse en voir le visage, ne serait-ce que pour s’assurer de son identité.
    Toutes fois, je ne suis pas pour que ce soit un prétexte à privatiser la morgue. Que le privé qui le désire aille construire sa morgue ailleurs. C’est comme ça que l’on commence, les cupides tapis dans l’ombre sautent sur l’occasion et après on sera encore les premiers à le regretter. Il faut juste que ceux qui y travaillent soient qualifiés et qu’ils fassent bien leur travail ;sinon qu’ils soient sanctionnés. Il faut aussi que certains extrémistes mettent un peu d’eau dans leur vin en matière d’inhumation (on les retrouve dans toutes les religions même si la gravité diffère).
    Condoléances et compassion aux deux familles.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 07:53, par Bella
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Au lavement du corps ,aucun membre de la famille n’y était ? c’est tout de même intriguant du côté de la famille venue de Dapélgo ! L’hôpital doit revoir sa gestion de ce côté là.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:12, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    - Pourquoi commettre un sacrilège en le déterrant ? C’est le même Dieu qui a voulu qu’il soit enterré selon le rite musulman ! Il faut éviter le trop-faire et l’exagération dans la foi !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 10:35, par Kristel
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Koro Yamyele, c’est grave ce que vous avancez. Imaginez un peu que ce soit votre pere. Si on peut se tromper, c’est qu’on peut reparer. Un catechiste ne peut en aucun cas etre enterre comme un musulman. Il est chretien et doit etre enterre comme tel ! C’est aussi respecter la memoire du defunt et permettre a la famille de bien faire son deuil. Cela n’est pas une exageration, just common sense ! Thank you Koro

      Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 13:20, par Blexys
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Kôrô, cette erreur pose des interrogations indépendamment même des questions essentielles liées à la foi de chacun. Si ces gens ont commis une telle légèreté (en ne faisant pas preuve de rigueur dans l’identification du corps de leur défunt), comment peut-on être certain qu’ils ont procédé de manière rigoureuse à l’observation de ces rites, même musulmans ? Quelqu’un l’a déjà dit, qui peut à ce jour convaincre la famille du catéchiste que cette erreur n’est pas déguisée et qu’elle ne masque pas d’autres mobiles notamment criminels ou diaboliques ? Allez-y savoir ! Dans une telle confusion, laisser les choses en l’état risque de ne pas apaiser les cœurs et permettre de faire le deuil de façon convenante.

      Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 16:37, par Saveur
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Kôrô Yamyélé ; Il faut s’assurer que c’est réellement le corps du catéchiste qui y est enterré. Pour le respect du mort, la famille doit savoir où le corps de leur regretté repose.
      Sinon, qui viendrait enterrer l’autre corps ?

      Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:14, par rassagl-yé
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    L’erreur restera toujours humaine et c’est l’humain qui decidera de pardonner avant dieu. Erreur oui et même negligence

    Par contre le morgue est un service de la mairie et il appartient à la mairie de tirer les leçons

    Mes condoléances aux familles

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:16, par La Barbe
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Ça c’est une légèreté de la part du CHU Yalgado Ouedraogo. Les responsables doivent mettre tout en oeuvre pour vérifier s’il s’agit de telle ou telle personne avant l’enlèvement du corps.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:17, par lagitateur
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Les gens de Dapélogo ne connaissaient-ils pas leur parent ? C’est de leur faute. Tout le monde peut se tromper sur la ligne, mais pas eux. C’est une négligence grave. Je pense en tout cas que les gens de Donsin ont raison de vouloir déterrer leur mort.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:18, par Belco
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Vraiment rien de sérieux dans tout ca. comment vous allez venir prendre un cadavre qui n’est pas dans cercueil et aller l’enterrer sans chercher à savoir si c’est pour vous ou pas ? ca veut dire quoi tout ca ? quels sont ceux qui l’on lavé ? N’a t il pas de famille ? n’était il pas dans une communauté religieuse ? sa famille n’a pas eu droit de le voir pour une dernière fois ? Et même tout rien ne le justifie. C’est quel Dieu vous avez prié dans ca ? c’est quel mort vous avez pleuré ? Vraiment ?????

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:27, par Internaute
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    S’il vous plaît, ne déterrez pas ce corps. J’y vois une main divine. Je n’en sais rien mais je pense que à la fin de sa vie Dieu l’a peut être converti en islam.
    Et scientifiquement, si vous le déterrez, vu l’état du corps après quelques jours sous terre, pourriez vous faire un test ADN pour confirmer que c’est bien lui ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:30, par lechris
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Ceci est la preuve de la négligence de la génération actuelle. Ils ne pensent qu’ à l’argent.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:32, par Freeman
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    c’est dommage et regrettable ce qui est arrivé mais aller jusqu’à déterrer le corps moi je pense que c’est trop. La nature a honneur de ces genres d’actes. Pourquoi pas aller faire des rites chrétiens sur la tombe étant donner que le défunt (paix à son âme) a été inhumé ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:41, par BM
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    IL SERA PLUS INTERESSANT QUE LA FAMILLE DU DEFUNT LE LAISSE LA OU IL EST ENTERRE CAR C’EST DIEU QUI EN A DECIDE DE LA SORTE. SINON C’EST VERITABLEMENT PRESQUE IMPOSSIBLE QUE CES GENRES D’ERREURS INTERVIENNENT ET SI ELLE EST SURVENUE C’EST MIEUX DE LAISSER PASSER

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:44, par sylas
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Bien dit voltaïque indigné. On remarque que quand on est mort même les bannis de la société se permettent de chier sur toi. Un catéchiste qu’en même !!!. Et ceux qui ont enlevé le corps n’ont même pas pu l’identifier ? C’est quelle ethnie celle-là.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:44, par Le Duc du Yatenga Nouveau
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Je me demande comment un corps a pu être enlevé et inhumé par une famille musulmane, si on sait que tout corps est lavé selon le rite musulman et donc identifié ! Même qu’après avoir lavé le corps, il est soigneusement et méticuleusement placé dans son linceul et le défunt n’a pas pu bénéficier d’une identification d’au moins un membre de sa famille ! S’il y a eu erreur de placard à la morgue c’est encore plus dommage pour la famille de Dapelogo... Je dirais que feu Ouédraogo est un sacré défunt qui bénéficiera de deux bénédictions divines.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:52, par WAKATEPE
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    C’est pas claire.Ils ne peuvent pas venir prendre un corps comme cela sans qu’au moins sa famille l’identifie. Ils ont au moins lavé le corps ou bien ce sont des étrangers qu’on a envoyer chercher un corps sans la famille.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 08:57, par Mika
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    C’est une des conséquences de la pagaille qui règne à yalgado et décriée par le syndicat.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 09:00, par BADINI à KAYA
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Je suis indigné mais je reste tout de meme raisonnable. J’invite mes frères à bien lire avant de réagir : quand on lit la phrase, de prime abord on est tenté de sursauter ; mais lorsque vous lisez avec respect de l’esprit des phrases, on remarque vite ici que c’est avec ERREUR. Et je n’en connais pas qui ne se trompe pas. Je suis surpris d’apprendre que la police ou le privé ne se trompent pas. Demandons seulement la vigilance dans tout ce que nous faisons ; car l’erreur n’est le propre de personne et aussi, personne n’est outillé contre elle.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 09:02, par Kotigui
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Hôpital peut se tromper mais ceux qui prix le corps faire les rituels musulman ne se sont pas rendu compte que c’est pas leurs corps c’est à eux d’endosser les responsabilités hôpital ce trompe pas les proches quand même où il y’a pas y de sérieux au moment des rituels paix à leurs ames

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 09:02, par ayilé
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    ça c’est qu’el pays comme çà. Hommage aux morts. Top ou tard, nous tous on prendra la même voix qu’eux. Si l’hôpital va bafouiller la gestion de la morgue comme çà, qu’il l’a privatise. Imaginez la souffrance de ces deux familles victimes compte tenu de cette mauvaise gestion. Mes condoléances les plus attristées et beaucoup de courage aux deux familles.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 09:20, par DANWARA
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Ca ne vaut pas le coup de privatiser. Les familles doivent veuiller a bien identifier leur corps. c’est pas la faute de l’hôpital. Souvent les gens ont peur des cadavres c’est ce qui amène ce problème de changement de corps.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 09:35, par Nansamda
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Bonjour,
    J’imagine ce que les deux familles ont endurés comme souffrance.
    C’est déjà bien que la famille du catéchiste retrouve son corps.
    Que Dieu apaise leurs cœurs et qu’ils se pardonnent.
    La famille du Catéchiste a fait un bon choix. Sinon les musulmans allaient enterrer deux corps sachant très bien que le premier ne leur appartient pas. Les orphelins du catéchiste sachant que leur père est enterré par une autre famille loin de leur lieu d’habitation vivront difficilement avec des remords.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 10:15, par sid-gomde
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Musulman a peur du cadavre !! Souvent même quand le malade est dans le coma ....ils commencent même à préparer la tombe !! Toujours dans la précipitation mais le minimum , le strict minimum , c’est de vérifier l’identité avant l’inhumation !!

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 10:33, par LEBRONZE
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Pour moi ; je pense que les religieux doivent comprendre que l’oeuvre de Dieu. Le cathesiste a été enterré selon le rituel musulman et de surcroit pendant le mois beni de ramadan. je conclue que Dieu a convertit le cathésiste en musulman avant le grand rendez-vous en l’occurrence le jugement dernier.

    Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 13:36, par Blexys
      En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

      Vous êtes bien cynique pour faire de telles conclusions. Il est trop facile de vouloir transformer les résultats des négligences des autres en intervention divine. Votre intervention divine aurait pu intervenir du vivant du catéchiste, ce qui aurait bien servi puisque la conversation du catéchiste aurait pu être forcément mise au service de la volonté de son Dieu. A moins que cela ne puisse servir de témoignage aux vivants, et là, seul vous qui êtes dans le secret des dieux pouvez nous le dire. Arrêtez de vous méprendre de la foi des autres !

      Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 10:39, par À QUAND LE DÉVELOPPEMENT
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    C’est la preuve que le CHU Yalgado Ouédraogo ne souffre pas de manque d’équipements mais d’un manque d’organisation. Faut-il des équipements pour écrire une étiquette et l’accrocher aux dépouilles ? Même dans les parkings les motos sont étiquetées. Courage aux deux familles dans la douleur est exacerbée par la négligence de cet hôpital.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 10:50, par Professeur
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    L’hôpital doit reconnaître sa faute et présenter ses excuses.Tous les cadavres admis à la chambre froide sont immatriculés et la familles du défunt reçoit un tiquet.Reprocher à la famille de n’avoir pas reconnu leur mort ne tient pas.Un cadavre qui reste à la chambre froide est difficilement reconnaissable surtout si c est une personne âgée .Il ne reste qu’à s’excuser ,ça peut arriver à tout le monde

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 10:58, par Kaïto
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Il ne sert à rien de déterrer le corps, son âme est déjà aux côtés de Dieu. Mais il ne faut pas nier la responsabilité et la culpabilité de la famille qui a enlevé le corps et enterrer sans aucune identification. Et si c’était le corps d’une femme ??? Paix aux âmes des défunts.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 11:23, par El_monstro
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Heureusement que les temps changent et les mentalités avec. Si on était au moyen âge le verdict serait assez simple : il a ressuscité des morts...
    Plus sérieusement, ces erreurs traduisent les signes d’une société malade.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 11:47, par Dosso
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Des erreurs identification de cadavre n’existent pas chez les Dagara, l’habillement d’un mort est fait par des connaisseurs en présence des proches et selon le sexe de celui. L’erreur est survenue suite à la peur de voir les cadavres nos proches, sauf les gens du Sud_Ouest..

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 12:08, par basziri
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    cas du respect aux morts pourquoi entérré un humain sans lavé le corps ? Ils sont sensé identifié le leur en le lavant non ? qu’ils rendent le corps a la famille bénéficiaire

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 12:30, par lecoq
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Faits divers comme ça ! je n’aime pas ça.Les gens quand même éveillé pour ces conneries. Comment peut-on enterrer un corps sans pourtant voir son visage ou même identifier le corps. la chose la plus simple qu’on pourrait faire lorsqu’on nous appelle pour identifier un corps c’est d’ouvrir le visage du défunt pour bien le connaitre, néanmoins que ça soit un accident très grave jusqu’à vue d’œil on ne peut rien reconnaitre, en dehors de ça je pense que l’acte est bien con damnable de prendre un corps qui ne t’appartient et dire vous avez inhumé. qu’est-ce qui prouve que vous avez enterrez ? Des questions restent en suspension,si c’est le cas les chrétiens doivent que Jésus a voulu qu’il soit enterrer ailleurs non par ces royaumes. C’est une question de foi et de destin que les deux familles doivent se comprendre.La responsabilité de service morgue est engagée dans cette histoire,il devait bien vérifier avant l’enlèvement ;ce problème est récurrent et existe un peu partout.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 12:44, par Temps de l’action
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    il faut bel et bien deterrer le cadavre pour s’assurer que c’est le catéchiste. rien ne prouve que le corps de celui-ci n’est pas "perdu" et que ceux de la morgue ne veuillent faire diversion. la transition a fait deterrer un corps dans ce pays mais on a pas dit que ça attirait des malheurs. d’ailleurs ce corps est entrain d’errer à travers les nations, en quête de reconnaissance qui n’arrivera jamais

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 12:48, par Par SIRAZA
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    DS ce cas chaque communauté religieuse doit désigner son reprsentant pour faire la prière sur nos morts. Evitons que certaines personnes se positionnen pour prendre de l’argent avant de prier sur les morts. Pardon ,respectons nos morts. Par exemple , si c’est un membre de la famille qui était present ou designé pour la prière , on aurait éviter certaines dérives.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 13:06, par aimée
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    qu’est ce qui prouve que c’est le corps du catéchiste qui est à Dapelogo ? l’humanité est capable de tout au 21e siècle.
    alors focalisons nous sur l’essentiel, l’âme c’est lui qui intéresse Dieu. le corps est poussière et retourne à la poussière.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 13:09, par Awdi Ardo
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    La famille musulmane a fait preuve de négligence mais la famille du chrétien ne doit pas déterrer le corps. Car le rituel importe peu, ce sont les actes du défunt pendant sa vie terrestre qui lui sont essentiels. A supposé que le monsieur est mort en pleine brousse ou en pleine mer et son corps a disparu. Comment la famille allait laver ou enterrer le corps ?

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 14:17, par Togsi sida.
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Paix aux âmes des disparus. Très regrettable ce acte. Généralement ce sont les membres de la famille proche et même très proche qui doivent s’occuper du corps ( lavement habillement et autres) avant l’enterrement. Malheureusement certaine personnes ne veulent plus s’approcher du cadavre de leurs parents laissant des étrangers qui vont s’en occuper. Vivement, que des actions fortes soient engager par les autorités de l’ Hôpital pour nous évité à l’avenir de tels désagrément.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 14:24, par patarbtalé
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    qui vivra verra . ils ne diront pas tout de même que c’est la faute du carême ? la vraie raison reste à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 14:56, par OUATTARA Ouo Florence
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    J’ai du mal a comprendre,il est possible que je ne sache pas comment sa se passe a la morgue mais je pense que la moindre des choses avant toute sortie,il faut qu’un membre de la famille puisse identifier le corps avant de l’amener

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 15:14, par KOGLEWEOGO NATIONAL
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    L’homme va au Ciel avec tout ce qu’il a semé sur Terre.Donc que ce soit rites chrétiens ou rites musulmans cela ne change en rien ce que chaque défunt va recevoir de Dieu. Les morts sont plus heureux que les vivants car les vivants ont peur de faire des rites qui ne correspondent à leurs croyances parce que la mort peut s’énerver et revenir attaquer ceux qui n’ont pas fait les rites

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 16:07, par SAWADOGO
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Le corps meurt et l’esprit vie toujours. C’est nous les hommes qui ne savons pas ce que nous voulons. Un mort n’a plus de contact avec les vivants.
    Paix à leurs âmes !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 16:18, par Burkina
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Je reviens à la charge pour regretter la manière dont l’information a été traitée : l’accent a été mis sur "le catéchiste à la retraite", "le rite musulman". Or,le simple fait de l’erreur sur l’identité était suffisamment grave. Peu importe l’appartemence religieuse de l’un ou de l’autre. La considération religieuse est secondaire. Il fallait d’abord être sûr de là où est passé le corps. Lorsque ce problème est réglé, le reste est une question de logique, de droit, d’honneur des famille, de devoir social...
    A ceux qui prennent la chose à la légère, que vouliez-vous que les parents du vieux OUEDRAOGO fassent de la tombe qu’ils avaient préparées au nom de ce dernier et non pour quelqu’un d’autre ? Pensez vous que ceux de Dapelgo allait se satisfaire par le simple fait d’avoir enterré un catéchiste selon le rite musulman ?
    De grâce, il faut que nous devenions plus raisonnables face à des questions d’une aussi grande importance. Comment peut-on imaginer que dans un cas pareil, il ne faille pas procéder à une exhumation ? Trouver que c’est un sacrilège, la preuve de l’intolérance...
    A mon avis, c’est ne pas le faire qui serait plutôt un sacrilège et pourrait entraîner tous les malheurs sur les deux familles, voire le pays ! Il faut savoir faire la différence entre l’exhumation légales, juridique, moralement nécessaire et l’acte criminel, la profanation de tombe. Si à la suite d’un lotissement la tombe d’un proche parent se retrouve en plein milieu d’une voie et que vous avez le choix et la possibilité soit de la déplacer, soit de la laisser raser par des bulldozers, qu’est-ce que vous faites ? Si vous allez laisser raser, ne refusez pas aux autres une autre option. Pour la gouverne de ceux qui crient au scandale, sachez qu’il a fallu déplacer les cendres du Dr Yalgado OUEDRAOGO au lieu où il repose actuellement (au milieu de l’hôpital qui porte son nom), lorsque le cimetière où il avait d’abord été enterré (côté Est de l’Église Sacré Coeur de Dapoya) devait être rasées.
    L’exhumation n’est pas un sacrilège, c’est ne pas le faire alors que c’est nécessaire à la manifestation de la vérité et la restauration de l’honneur qui le serait. Bravo à la famille OUEDRAOGO

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 16:23, par Garde administrative
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    Le CHU Yalgado Ouédraogo a innové en matière de garde. Ainsi, en plus de la garde médicale dans les différents services de santé nuitamment et les jours fériés, il existe aussi une garde administrative. Pour tout problème administratif, les usagers de l’hôpital peuvent s’adresser à un responsable à la Direction générale qui assure la garde administrative. Les usagers du CHU et accompagnants de malades ont la possibilité de disposer d’une ambulance au CHU 24 H/24 moyennant des frais de carburant de 2.000 FCFA pour transporter leur malade dans la ville de Ouagadougou de façon sécurisée et rapide. Pour ce faire, il faut s’adresser au guichet de paiement.

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 17:02, par André
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    La faute incombe à la famille d’un défunt si le corps a été échangé par erreur. Car, la famille du défunt doit désigner des membres de la famille qui connaissent bien le défunt afin de bien l’identifier parmi d’autres corps à la morgue. Comment peut –on jusqu’à ce point se tromper en enlevant un corps que l’on a pris soin de laver et le couvrir de linge avant de faire l’enterrement. Pendant ce temps personne n’a signalé au sein de la famille qu’il ne s’agit pas du défunt. Les gardiens de la morgue ne sont pas censés connaitre tous les défunts de la morgue

    Répondre à ce message

  • Le 5 juin à 21:45, par jsd
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    J crois pas à cette histoire, la famille n’a-t-elle pas lavé le corps avant d’enterrer ? Histoire montée de toute pièce pour encore monter la population contre le personnel médical.

    Répondre à ce message

  • Le 6 juin à 08:43, par Paligba
    En réponse à : Hôpital Yalgado : Un homme enterré à la place d’un autre

    ’’Un homme de 36 ans a été enterré à la place d’un autre à la suite d’une erreur à la morgue de Toulouse. L’erreur a été découverte le 2 juin quand la compagne de l’homme inhumé par erreur dans le caveau d’une autre famille a réclamé son corps à la morgue de l’hôpital Rangueil de Toulouse. Elle s’est entendu dire : "On a perdu le corps, on ne le retrouve plus", puis : "Il a été enterré à la place d’un autre", alors qu’elle s’apprêtait à le faire incinérer, selon la volonté du défunt.’’

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés