Groupement central des armées : Colonel-Major Moïse Minoungou aux commandes

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • lundi 29 mai 2017 à 23h45min

Le Colonel-Major Moïse Minoungou est le nouveau commandant du groupement central des armées(GCA) dont il a pris le commandement ce 29 mai 2017 au camp militaire Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou. Le GCA, cette structure dont la mission est l’organisation du soutien logistique au profit des unités des forces armées nationales était dirigée jusque-là par le Colonel-Major Sié Toué.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Groupement central des armées : Colonel-Major Moïse Minoungou aux commandes

« Soutenir pour vaincre », c’est la devise du Groupement central des armées(GCA). Il a entre autres vocation, l’organisation du soutien logistique au profit des unités des forces armées nationales, aussi bien celles qui sont déployées sur le territoire national que celles déployés dans les opérations de soutien à la paix. Après 27 mois passés à la tête de l’institution, le Col. Major Sié Toué passe le commandement au Col. Major Moïse Minoungou.

« Officiers, sous-officiers, militaires du rang du groupement central des armées. De par le président du Faso, vous reconnaitrez désormais pour chef, le Colonel-Major Minoungou Moïse, ici présent et vous lui obériez en tout ce qu’il vous commandera pour le bien du service, l’exécution des règlements militaires, l’observation des lois et le succès des armes du Burkina Faso ». Cette par cette formule consacrée que le Chef d’Etat-major général des armées a officiellement installé le nouveau commandant.

Le Général de brigade Oumaro Sadou a rappelé le rôle du Groupement central des armées, qui selon lui est le centre de gravité de tout. « Le soutien logistique à cette période de la menace, a toute son importance ». Les hommes sur le terrain des opérations ont besoin de soutien en matériel roulant, sur les plans sanitaire et communicationnel, et tout cela est du ressort du GCA.

« Notre rôle est de pouvoir mettre à la disposition du combattant tout ce dont il a besoin. Sur lui, il y a du poids qu’il peut avoir, alors que le combat peut durer. Il faut qu’il y ait toute une chaine pour l’approvisionner à temps (…) Nous pensons qu’avec l’aide de tous, nous réussirons notre mission », a dit le nouveau commandant du GCA qui a promis de faire tout ce qui est de son pourvoir pour mériter la confiance placée en lui.

Sur la disponibilité de la logistique, le Colonel-major Moïse Minoungou s’est voulu pragmatique. « On ne peut pas avoir tout ce qu’on veut. Il faut savoir faire le maximum avec le peu dont on dispose », a-t-il indiqué. Le tout n’est pas dans les armes et autres logistiques. Il prendra l’exemple des Etats unis où selon lui, le budget alloué aux études des militaires est plus important que celui affecté à l’achat des armes.


Biographie express du Col. major Moïse Minoungou

Né le 27 février 1960 à Ouagadougou, le nouveau commandant est un ancien pensionnaire du PMK (1972-1981). Son cursus universitaire s’est poursuivi de 1981 à 1984 au Maroc, précisément à l’académie royale de Meknès où il décrochera son diplôme de chef de section.

Il se spécialise ensuite en artillerie à l’école d’application d’artillerie à Draguignan en France où il effectuera également son cours de perfectionnement. Le Col. major Moïse Minoungou a pris des cours d’Etat-major à l’école d’Etat-major de Kolikoro au Mali et le cours supérieur de défense au collège royal de l’enseignement militaire supérieur à Kénitra au Maroc.

Il a participé à plusieurs manœuvres militaires sous régionales et internationales au Mali, au Burkina Faso, au Togo, au Bénin.

C’est le 1er octobre 1985 que le nouveau commandant du GCA a reçu le grade de sous-lieutenant. Le 1er janvier1988, il passe au grade lieutenant. Capitaine le 1er janvier 1992, il est fait Commandant le 1er janvier 1999.

Lieutenant-colonel le 1er janvier 2003, l’homme a porté le galon de Colonel le 1er juillet 2007. C’est depuis le 1er janvier 2015 que Moïse Minoungou a reçu le grade de Colonel-Major.

Ancien Commandant de compagnie de la batterie sol-air au Centre d’instruction des armes lourdes, le Col. Major Moïse Minoungou était depuis mai 2016, le chef d’Etat-major adjoint de l’armée de terre.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés