Agression d’un agent de santé à l’hôpital de Bobo : Le Syndicat des médecins des Hauts Bassins « condamne avec la plus grande fermeté »

DECLARATION • mercredi 24 mai 2017 à 17h43min

C’est avec indignation que le SYMEB a appris l’agression lâche d’un stagiaire interné des urgences chirurgicales du Centre hospitalier Universitaire Sourou SANOU (CHUSS) de Bobo Dioulasso pendant que celui-ci assurait sa garde dans la soirée du 22 mai 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Agression d’un agent de santé à l’hôpital de Bobo : Le Syndicat des médecins des Hauts Bassins « condamne avec la plus grande fermeté »

Le SYMEB condamne avec la plus grande fermeté cet acte digne d’un autre âge et tient à témoigner sa compassion au stagiaire interné concerné et à l’ensemble des stagiaires internés du CHUSS.

Il rappelle que dans la situation d’insécurité généralisée dans notre pays, l’agression des agents de santé dans l’exercice de leur fonction par les populations est devenue un fait banal. Ceci parce que les autorités sanitaires du pays et les premiers responsables des structures de santé n’ont jamais pris des mesures énergiques à l’encontre de ces soit disant « justiciers » afin d’en faire des exemples pour contrer d’éventuelles velléités. Cette attitude est encore manifeste aujourd’hui avec les premiers responsables du CHUSS qui tentent vainement par des propos tendancieux et des comportements à même de nier des faits évidents.

C’est dans cette logique que le SYMEB déplore le mépris légendaire de l’administration à l’égard de ses travailleurs dans de pareilles circonstances. En effet, l’administration, après avoir été informée de l’incident, ne s’est guère préoccupée de l’état de santé du stagiaire interné ni de sa sécurité.

Pour le présent cas, solidaires des actions déjà entreprises par l’ensemble des stagiaires internés et le reste du personnel du CHUSS, le SYMEB exhorte les premiers responsables du CHUSS et l’administration générale à ce que :

• Le coupable désigné soit arrêté et puni selon la rigueur de la loi,
• La sécurité de l’ensemble des agents de santé soit assurée dans l’exercice de leur fonction au CHUSS,
• Particulièrement pour les urgences (médicales et chirurgicales), la présence 24h/24 et 7 jours/7, des forces de sécurité devant ces services afin de prévenir et/ou enrayer toute velléité d’atteinte à la sécurité des agents de santé comme recommandée lors des réunions qui ont précédé l’ouverture des urgences chirurgicales.

En attendant, le SYMEB se tient aux côtés des médecins mobilisés pour l’amélioration de leurs conditions de travail et de vie.
Soyons des médecins dignes et intègres.

Fait à Bobo-Dioulasso, le 23 mai 2017

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés