L’UNICEF fournit des vaccins vitaux à près de la moitié des enfants dans le monde

Ceci est un communiqué de l’UNICEF. • vendredi 28 avril 2017 à 23h04min

Malgré des progrès, des millions d’enfants sont toujours privés de vaccins vitaux

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
L’UNICEF fournit des vaccins vitaux à près de la moitié des enfants dans le monde

New York, le 26 avril 2017 –L’UNICEF a acheté 2,5 milliards de doses de vaccins pour les enfants dans près de 100 pays en 2016, ce qui a permis d’atteindre près de la moitié des enfants de moins de cinq ans dans le monde. Ces chiffres, publiés à l’occasion de la Semaine mondiale de la vaccination, font de l’UNICEF le principal acheteur de vaccins pour les enfants dans le monde.

Le Nigéria, le Pakistan et l’Afghanistan, les trois pays où la polio est encore endémique, ont chacun reçu plus de doses de vaccins que les autres pays, avec près de 450 millions de doses de vaccins pour les enfants au Nigéria, 395 millions au Pakistan et plus de 150 millions en Afghanistan. L’UNICEF est le principal organisme d’approvisionnement pour l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite.

L’accès à la vaccination a permis une baisse spectaculaire du nombre de décès liés aux maladies à prévention vaccinale chez les enfants de moins de cinq ans. Il a également permis de faire progresser l’éradication de la polio dans le monde. Entre 2000 et 2015, le nombre de décès d’enfants de moins de 5 ans liés à la rougeole a baissé de 85 % et ceux liés au tétanos néonatal ont baissé de 83 %. Une partie de la baisse de 47 % des décès liés à la pneumonie et de la baisse de 57 % des décès liés à la diarrhée sur cette période est également attribuée aux vaccins.

Pourtant, 19,4 millions d’enfants dans le monde seraient encore privés d’une vaccination complète chaque année, selon les estimations. Environ deux tiers de l’ensemble des enfants non vaccinés vivent dans des pays touchés par un conflit. À cause de l’insuffisance des systèmes de santé, de la pauvreté et des inégalités sociales, un enfant de moins de cinq ans sur cinq ne bénéficie toujours pas des vaccins vitaux.

« Tous les enfants, où qu’ils vivent ou quelle que soit leur situation, ont le droit de survivre et de s’épanouir en étant protégés des maladies mortelles », a affirmé le Dr Robin Nandy, responsable de la vaccination à l’UNICEF. « Depuis 1990, la vaccination est l’une des causes majeures de la baisse conséquente de la mortalité de l’enfant, mais malgré cette avancée, 1,5 million d’enfants meurent toujours de maladies à prévention vaccinale chaque année ».

Les inégalités persistent entre les enfants riches et pauvres. Dans les pays où sont enregistrés 80 % des décès d’enfants de moins de cinq ans, plus de la moitié des enfants les plus pauvres n’ont pas reçu tous les vaccins nécessaires. Dans le monde, les enfants les plus pauvres ont quasiment deux fois plus de risques de mourir avant l’âge de cinq ans que les enfants les plus riches.

« En plus des enfants vivant dans les communautés rurales où l’accès aux services est limité, de plus en plus d’enfants vivant dans des villes surpeuplées et dans des bidonvilles sont également privés de vaccins vitaux », explique Robin Nandy. « Le surpeuplement, la pauvreté, le manque d’hygiène et d’assainissement ainsi que l’inadéquation de l’alimentation et des soins de santé augmentent le risque de maladies telles que la pneumonie, la diarrhée et la rougeole dans ces communautés. Ces maladies sont pourtant facilement évitables grâce aux vaccins ».

D’ici à 2030, il est estimé qu’une personne sur quatre vivra dans une communauté urbaine pauvre, principalement en Afrique et en Asie, ce qui signifie que les priorités et l’investissement relatifs aux services de vaccination doivent être adaptés aux besoins spécifiques de ces communautés et de ces enfants, a affirmé l’UNICEF.


NOTE AUX RÉDACTIONS :

L’UNICEF travaille avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), Gavi, l’Alliance du vaccin, la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres partenaires pour garantir que les vaccins protègent tous les enfants, en particulier les plus difficiles à atteindre et les plus vulnérables.

La Semaine mondiale de la vaccination se déroule du 24 au 28 avril 2017.

Pour plus d’informations, consultez : https://www.unicef.org/immunization...

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.

Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail pour les enfants, consultez www.unicef.org/fr.
Suivez l’UNICEF sur Twitter et Facebook
Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Helen Wylie, UNICEF New York, tél : +1 917 265 4516, hwylie@unicef.org

Pour le Burkina
Modeste YAMEOGO Tel.76 63 63 08, myameogo@unicef.org

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés