Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU (Stagiaire) • jeudi 9 mars 2017 à 01h22min

A l’occasion de la 160e journée internationale de la femme, nous sommes allés à la rencontre de quelques hommes afin de recueillir leurs perceptions sur cette journée entièrement dédiée à l’autre moitié du ciel. Si la majorité estime que les femmes ont une mauvaise manière de célébrée cette journée, d’autres par contre pensent que les femmes ont le droit de la fêter et devraient même être soutenues pour ça. Lisez plutôt.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

Ouédraogo Hamidou, vendeur de café

Les femmes ont pris le 8 mars comme une fête. Alors que ce devait être une occasion pour elles de penser à leur situation, réfléchir à l’amélioration de leurs conditions de vie. Mais au lieu de cela, elles prennent d’assaut les maquis pour boire, danser et manger des brochettes. C’est vraiment dommage.

Bouda Abdallah, commerçant

Personnellement je ne connais pas la signification du 8 Mars. Mais à travers les médias, j’ai compris qu’en ses débuts, cette journée était l’occasion pour les femmes de lutter pour le respect de leurs droits, mais aussi pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Mais maintenant, ce sont les djandjobas, elles louent les maquis où elles se retrouvent pour danser et s’adonner à la débauche. Cette situation contribue à détruire les foyers des femmes et nous en avons des témoignages. Donc je pense que les femmes devraient s’organiser pour réfléchir à leurs problèmes et à celui des jeunes filles, et aussi à leur contribution pour la construction du pays.

Bonkoungou Arouna, résident à l’ex-secteur 30

Je ne comprends vraiment pas le sens de cette journée. Je pense que le 8 mars à l’origine, c’était de lutter pour que les femmes aient les mêmes droits que les hommes, en matière de rémunération et d’accès au travail. Mais de nos jours, je pense que les autorités n’ont pas bien expliqué le sens de cette fête aux femmes. Les femmes veulent nous dominer dans les foyers et sortir pour se livrer à la débauche. Les rassemblements que les femmes organisent à l’occasion de cette journée devraient servir à réfléchir sur ce que les autres femmes ont fait avant elles pour l’obtention de certains de leurs droits. Mais au lieu de cela, elles se réunissent pour boire et manger.

Pierre Tapsoba

Je pense que le 8 mars est une journée en mémoire des femmes qui ont combattu pour la liberté des femmes. Ce n’est pas une journée où on doit se retrouver pour les djandjobas, boire, manger. Non. Les femmes devraient plutôt s’asseoir, se poser des questions pour savoir que faire pour l’émancipation des femmes. Et non pas aller boire pour se saouler et créer des troubles.

Abdoul Aziz Tapsoba, boucher-charcutier

Pour moi, la journée du 8 mars devrait être bien célébrée, parce que c’est la seule journée dédiée aux femmes. Donc c’est normal qu’on fête cette journée. D’ailleurs chaque année, j’aide les femmes de plusieurs associations, de mutuelles à fêter le 8 mars. La seule chose qu’on peut déplorer cependant, c’est le fait que certaines femmes se laissent aller à trop boire. A part ça, je pense qu’on devrait même les aider à bien fêter.

Propos recueillis par Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 mars à 06:11, par Gangobloh
    En réponse à : Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

    La journée internationale de la femme devrait un jour de réflexion sur les résultats, des avancées . Mais on constate que c’est une pour certaines femmes pour fêter ( manger, se montrer et parler sur qui n’a aucune importance capitale. Quels sont les résultats engrangés depuis que les femmes soviétiques ont commencé cette lutte.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 07:28, par Raogo
    En réponse à : Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

    C’est dommage pour l’Afrique d’atteindre le développement souhaité, car ou moment ou les autres cherchent, créent, inventent d’autres passent leur temps à boire, manger et danser...

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 08:24, par LaVieContinue
    En réponse à : Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

    Il y en a même qui pensent que le 08 mars est un autre Saint Valentin où les hommes doivent encore leur offrir des pagnes, des fleurs, etc. Quel dommage !!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 08:36, par Adama COMPAORÉ
    En réponse à : Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

    Très honnêtement nous pensons qu’il faut réorienter la célébration 8 mars au Burkina Faso, car on a l’impression que bon nombre de femmes n’ont pas encore compris le but et les objectifs de la célébration de cette journée. Pour nous, nous estimons que le 8 mars est une occasion pour la femme de faire le bilan de sa situation, c’est à dire faire un retour sur son passé et analyser pas à pas les problèmes et les obstacles qui entravent son développement, afin de trouver des solutions pour pallier à ces maux. Au lieu de passer tout le temps à fêter dans les maquis et bars , elles devraient surtout travailler d’avantage pour la pise en compte de leur préoccupations, ainsi que leurs conditions de vie et de travail. Vive le Burkina Faso. Que DIEU nous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 08:53, par le gnès
    En réponse à : Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

    J’ai des larmes aux yeux, pas que je suis contre la "commémoration" de la journée internationale de la femme mais plutôt contre les "festivités" de cette journée. Au lieu de se retrouver en groupes ou associations pour réfléchir sur leurs conditions de vie et celles de leurs enfants et l’avenir incertain de leurs foyers, non on préfère envahir les maquis, boire, se saouler, insulter et se faire toucher par n’importe qui en oubliant ce que font les enfants à la maison. Il faut se respecter ; ne permettez pas qu’à l’occasion d’une journée que certaines (les lettrées et citadines) se sucrent (mission, prise en charge...) pendant que vous trompez

    Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 08:58, par Alexio
    En réponse à : Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

    Raogo. Ou est le dommage dans toute cette demarche en Afrique ? Cette journee commemorative initiee est deja lancee pour sa croisiere. Son developpement est une lutte de longue haleine sans treve. Tant que la femme vivra. Quel developpement souhaite vous proposez en tant q homme ? Partout dans le monde entier cette journee est fetee avec les boissons et la norriture sans tenir compte des lieux qui la recouvre. Boite nuit, bar,etc.

    Pas d importance. L essentiel est la fete. A lire les balivernes de certains hommes sur le comportement des femmes qui boivent et se saoulent la gueule est devenu un pecher pour les uns et les autres. Pour moi les memes techniques manipulatives pour controller les femmes ne cesserons pas demain tant que ce deficit d egalite est reelle par nos comportements machos premedites qui sont programmes depuis notre naissance par la societe. Au detriment de cette emancipation evolutive de la femme comme etre egal a part entiere.

    Son emancipation reelle par l inculture dans notre culture patriacale. Un frein al emancipation de la femme. Malgre des grans noms comme Yennega, Gimby Ouattara references des exploits historiques par la femme au Burkina Faso.

    Cela n empechera pas les femmes a recouvrir leurs droits humains dans un pays de machos comme le notre.

    Répondre à ce message

    • Le 9 mars à 12:13, par Biola
      En réponse à : Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

      J’aime bien la réflexion de Alexio.
      - Se saouler comme certains hommes, vivre une journée de débauche est une " émancipation évolutive de la femme comme être égal a part entière". Waouh !!
      - "Partout dans le monde entier cette journée est fêtée avec les boissons et la nourriture sans tenir compte des lieux qui la recouvre. Boite nuit, bar,etc". On voit bien que Alexio a fait le tour du monde pour vivre la fièvre du 8 mars. Moi je n’ai pas voyagé mais je sais que plusieurs pays, cette journée n’est pas fériée.

      Répondre à ce message

    • Le 9 mars à 12:23, par Lui
      En réponse à : Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

      Madame ou Monsieur Alexio, je serais 100% d’accord avec votre post si vous n’aviez pas traité de balivernes les témoignages de certains sur la situation de femmes (pas toutes heureusement) qui croient que le 8 mars est une journée sans interdits (beuveries, coucheries...).
      OUI pour le respect des droits de la femme, mais surtout OUI pour le respect de la femme en tant que personne humaine. Si vous êtes marié(e), seriez-vous d’avis que votre partenaire ne serait-ce que pour une journée s’autorise des écarts préjudiciables à la cohésion familiale et surtout à votre honneur ? Il y a des témoignages sur des cas de divorces survenus à l’occasion de ces célébrations. Je ne prétends pas que ce sont ces célébrations qui les ont provoqués. Je dis que ce sont probablement les écarts de comportement qui ont révélé ce jour-là les causes ou les raisons de ces divorces. Mais que l’on se comprenne bien. J’invective tout autant les hommes qui sont responsables pour au moins 50% de ces divorces, car les femmes ne trompent pas leurs maris avec d’autres femmes mais avec bien des hommes. J’ai la faiblesse de penser que la place d’un homme ou d’une femme se trouve dans un ménage ou chacun respecte l’autre et accepte les compromis nécessaires au bon fonctionnement de celui-ci. Ceci étant, je ne jette pas la pierre sur ceux qui ne sont pas en ménage pour une raison ou pour une autre.
      Pour finir, je dis que l’humain est un être en perpétuelle construction. Hommes comme femmes, nous avons des droits mais nous avons aussi des devoirs au nombre desquels celui de ne jamais nous rabaisser au niveau de l’animal. Nous sommes des êtres de raison. Soyons donc raisonnables. Entraidons-nous et construisons un monde de raison.

      Répondre à ce message

  • Le 9 mars à 18:48, par Eldy
    En réponse à : Journée internationale de la femme : les hommes dénoncent les festivités rattachées à la journée du 8 mars

    Sérieux les gars, il faut arrêter un peu. Penser que la journée du 08 mars doit être une journée de réflexion c’est vraiment se moquer de nos mères, épouses et soeurs. Ainsi, vous pensez que ces femmes qui se battent au quotidien ont besoin d’une journée dédiée pour faire le point ? Non messieurs !!! Elles le font tout le temps, tout en continuant de travailler. Qu’elles soient indépendantes, réunies en associations ou groupements de production, elles font constamment leur réunions, bilans et adresses souvent même leurs doléances aux autorités. Loin d’être une journée de réflexion donc, le 08 mars devrait a mon avis être juste fêté (de façon responsable - Je ne devrais même pas mentionné cela parce que je ne sais pas si quelqu’un dit cela aux hommes chaque fois qu’ils se pointent dans un maquis pour se rafraîchir) en hommage aux efforts consentis (par les femmes) souvent dans l’indifférence pour le bien être de nos famille et partant de notre société toute entière.
    De toute façon comme le soulignait un internaute, le combat pour l’émancipation de la femme requiert tout un programme à suivre sur une longue période d’ou d’ailleurs la création d’un ministère dédié dans lequel des agents y consacre le temps de travail.
    Après, nous savons tous (les hommes) que la plupart des entraves à l’émancipation de la femme ont pour origines les comportements masculins. Par exemple, quelle fillette dans une famille peut être excisée, déscolarisée, mariée de force ou précocement contre le gré de l’homme (chef de famille) ????...Essayons donc chacun à son niveau de changer de comportement au quotidien et laissons les femmes se réjouir un peu dans leurs djandjobas en ce 08 mars, parce qu’on le sait en plus, pour le reste des jours à venir ça sera bien nous les hommes qu’on retrouvera souvent dans les maquis sans personne pour critiquer notre conduite (que nous gérons très bien pour la plupart d’entre nous).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés