Montini Jean Baptiste Traoré, maire de Bomborokuy : « Je souhaite que les filles et fils de la Commune sèment entre eux, la solidarité pour le développement »

LEFASO.NET | Par David Demaison Nébié • samedi 25 février 2017 à 00h49min

Il s’appelle Traoré Montini Jean Baptiste, il est le maire de la commune rurale de Bomborokuy. Nous l’avons rencontré le 26 janvier 2017 dans sa commune. Suite à cette rencontre, le locataire de la mairie de Bomborokuy nous a accordé une interview.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Montini Jean Baptiste Traoré, maire de Bomborokuy : « Je souhaite que les filles et fils de la Commune sèment entre eux, la solidarité pour le développement »

Lefaso.net : Pouvez-vous vous présentez à nos lecteurs ?

Montini Jean Baptiste Traoré : En fait, je suis un gérant de dépôt pharmaceutique. Mais avec les activités de la mairie depuis mon élection, je n’arrive plus à bien mener cette activité à la pharmacie. Donc j’ai décidé de me consacrer uniquement à la mairie pendant mon mandat.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez au sein de votre commune ?

Vraiment les difficultés, il y’en a beaucoup, vu que les communes n’ont pas beaucoup de ressources. C’est surtout au lycée que nous rencontrons beaucoup de problèmes avec les classes insuffisantes. Nous sommes entrain de lutter pour avoir des salles pour améliorer les conditions d’études des élèves dont les parents attendent des résultats.

Un autre problème, c’est le centre médical dont le fonctionnement pose beaucoup de problèmes. Nous avons été soutenus par le ministère de l’Economie et des finances à hauteur de 7 millions pour résorber certaines situations. Nous les remercions beaucoup, mais nous constatons que des difficultés existent toujours. Le centre médical de Bomborokuy fonctionne en fait comme un CSPS parce que les fonds alloués à la structure sont insuffisants. A Dédougou nous avons constaté que le centre médical de Bomborokuy ne recevait pas les mêmes ressources que les autres centres médicaux.

Ensuite, le personnel est insuffisant, ce qui pose des difficultés dans l’administration des soins. Nous souhaitons donc que tout cela soit amélioré pour le bien-être des populations. Nous sommes entrain de voir comment recruter des jeunes filles qui vont s’occuper de la propreté des lieux. Mon ambition c’est de travailler à satisfaire au mieux les populations : la santé, l’éducation à travers de bons résultats en fin d’année. Je veux aussi établir une bonne collaboration avec les services techniques. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Propos recueillis par David Demaison Nébié
Correspondant dans la Boucle du Mouhoun
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés