Province du Soum : Le ministre de l’éducation rassure les enseignants

dimanche 29 janvier 2017 à 00h00min

Dans la journée du Mercredi 25 janvier 2017, des individus armés ont proféré des menaces tendant à dissuader les enseignants de dispenser les cours dans les écoles de Pétega (CEB de Diguel), de Pélem-Pélem et de Lassa (CEB de Baraboulé) dans la province du Soum.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Province du Soum : Le ministre de l’éducation rassure les enseignants

Le Ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation tient à dénoncer ces actes de violences dont les enseignants sont victimes et qui compromettent le bon déroulement de l’année scolaire.

Il salue la bravoure des acteurs de l’éducation et notamment des enseignants face à cette situation. Il réaffirme la détermination de l’Etat à garantir une éducation laïque de qualité pour tous les enfants au Burkina Faso.

Il tient par la même occasion à rassurer les acteurs de l’éducation que la situation fait l’objet d’un suivi en lien avec les plus hautes autorités. Dans cette perspective, des dispositions seront prises pour apporter des réponses adaptées à ce contexte.
D’ores et déjà, les ministères en charge de la défense et de la sécurité ont renforcé la présence des forces de l’ordre dans la zone pour assurer la sécurité des personnes et des biens.

La Direction de la Communication et de la Presse ministérielle du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 janvier à 04:01, par Professur
    En réponse à : Province du Soum : Le ministre de l’éducation rassure les enseignants

    Chacun doit être libre d’aller à l’école de son choix.Les établissements confessionnels existent aux côtés de celles publiques .Tout ce qui arrive aujourd’hui ne doit pas étonner .Les propos tenus par certains leaders religieux dans les mosquées les prêches entendus sur les ententes de certaines radios FM prédisaient tout cela .Un état responsable doit être prévoyant anticipateur ferme.Lorsqu’on l’extrémisme pose ses bases ,on ne saurait se dire surpris.Leur objectif est que les écoles se ferment pour qu’ils puissent embrigader la mentalité des populations de ces localites et progressivemt tout le pays.Où il ya l’école publique et privée pour tous ou il n’y a en aura aucune pour personne.Seules les populations locales peuvent en collaboration avec les FS peuvent arrêter ces menaces .Elles savent tout.

    Répondre à ce message

  • Le 29 janvier à 15:01, par abu
    En réponse à : Province du Soum : Le ministre de l’éducation rassure les enseignants

    vos interprétations sont partielles, erronnees et partiales. le terrorisme n’est l’affaire dune religion quelconque. l’école coranique a existé bien avant tout autre forme d’école. les musulmans comme tt autre citoyen reconnaissent et condamnent l’impérialisme occidentatal qui continue de dicter sa volonté a nos peuples quel qu’en soit le moyen. mais, l’islam enseigne aussi les voies a suivre pour arretter et se libérer de ce joug. la méthode violente est certes une étape mais ces conditions sont largement différentes de celles des terroristes. ns, musulmans, ne ns laisserons pas embarquer dans ces deviations par ceux qui agissent par ignorance dans leur discours. j suis tenter de dire que ce terrorisme n’est qu’une voie montée de tte pièce par les ennemies de la vérité pour déformér l’islam et semer lislamophobie. certes l’islam a traversé des stragèges plus ficelées car Allah seul est le garant de sa religion agréée. l’islam veut seulement faire de l’homme le maître de lui même, il libère l’homme des sources de son malheur ici bas et dans l’au délai.

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 08:32, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Province du Soum : Le ministre de l’éducation rassure les enseignants

    - Professeur, tu as totalement raison. Avec ce Gouvernement mouta-mouta incapable d’amis et de parents de régions, les terroristes auront le vent en poupe. Voyez ! On nous Annonce un remaniement du Gouvernement et jusque-là, rien. Ils sont encore dans des querelles de chiffonniers pour mettre chacun son homme pour tout contrôler, preuve que ces gens ne pensent pas au bien du peuple.

    La Djihad a commencé au Burkina Faso et ces gens ne se rendent même pas compte de la gravité de la situation, et passent le temps dans des déclarations tonitruantes et dans la fanfaronnade.

    RECOMMANDATION AU CHEF D’ÉTAT MAJOR GÉNÉRAL DE L’ARMÉE :

    Mr le CEMGA, si vous avez remarqué, depuis que les terroristes frappent dans notre pays, ils ont toujours eu le dessus et ce sont eux qui font toujours des victimes dans les rangs de nos hommes de tenue et des citoyens sur lesquels ils se vengent.

    Je sais vous connaissez, mais la technique qu’ils utilisent s’appelle CQB à savoir Close Quarter Battle autrement dit Combat en Milieu Clos. Il s’agit d’un style de combat rapproché utilisé par les commandos et qui allie 3 éléments qui sont : La Surprise, la Rapidité, la Violence de l’Attaque. Cher Mr le CMGA, remarquez que chaque fois dans leurs attaques, ces 3 éléments y sont.

    Je propose d’utiliser la même technique contre eux : infiltrer le Mali, identifier leurs Chefs et leaders comme prédicateurs, préparer une attaque avec un commado d’au moins 3 personnes bien aguerries, les assassiner et replier vite. Il n’y a que de cette manière qu’on pourra se débarraser de ces voyous et c’est ce seul langage qu’ils comprennent

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 30 janvier à 09:08, par Kaïto
    En réponse à : Province du Soum : Le ministre de l’éducation rassure les enseignants

    Trop de liberté tue la liberté. Lorsque les premières radios confessionnelles faisaient leur apparition dans le paysage médiatique au Burkina des voix s’étaient élevées pour attirer l’attention des autorités de l’époque sur les éventuelles dérives que cela entrainerait. Elles n’ont pas été suivies. Aujourd’hui certaines confessions disposent de groupe de presse, les autres ont payé des plages dans pratiquement toutes les radio. Voici où nous mène la logique des moyens. Les autres qui n’ont pas les mêmes moyens ont aussi leurs moyens veulent se faire entendre, par la terreur, la menace, l’agression......

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés