Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • mercredi 23 novembre 2016 à 22h35min

Le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) a entamé une grève de 72 h, du lundi 21 au mercredi 23 novembre 2016. Au deuxième jour de grève, les militants et sympathisants du SNAID étaient une fois de plus mobilisés devant la Direction des grandes entreprises à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

Les travailleurs des impôts et des domaines semblent déterminés dans leur lutte pour la satisfaction de leur plateforme revendicative. Mobilisés depuis la matinée, c’est peu après 13 h que le piquet de grève a été levé en attendant les retrouvailles pour vivre les dernières heures de ces 72 h.

Cette plateforme générale en question qui comporte 59 points, synthétisés en 10 (points), selon Nongo Grégoire Traoré, Secrétaire général du SNAID, ne vise que l’amélioration des conditions de vies et de travail des agents. Raison pour laquelle, le bilan du premier jour de grève est satisfaisant pour ce qui est du taux de participation (95 à 100%) dans l’ensemble des services au plan national.

Plusieurs points tiennent à cœur le Syndicat. Il s’agit de la question des locaux. Pour le leader du SNAID, la Direction générale doit adopter un plan d’investissement qui permettra l’édification de bâtiments publics. Puisque 10 des 16 services que comptent les impôts sont en location dans la ville de Ouagadougou. Pour le syndicaliste Traoré, la location des bâtiments dans la seule ville de Ouagadougou, coûte à la Direction générale des impôts, 600 millions de nos francs par an. Sans compter les locations dans les autres villes.

Un sit-in de 48 h pour le 24 novembre

Autre point de revendication, la sécurité des agents qui sortent sur le terrain sans mesure d’accompagnement. « Madame le ministre elle-même est gardée par plus d’une dizaine de policiers », clame le SG. Alors que les services des impôts recouvrent des millions par jour sans protection dans cette insécurité grandissante. Pour nier l’évidence, selon le syndicat les autorités parlent de caméras pour la surveillance et de vigiles. Alors que des bureaux à la Direction générale des impôts ont même été cambriolés.

Aussi, le SNAID exige la mise en place d’un nouveau plan de carrière des agents car celui qui existe serait caduc. Et la question du statut autonome, permettra justement de définir le plan de carrière, la question du fonds commun et des primes de rendements. Afin d’éviter les interprétations erronées.

Le syndicat affirme ne rien comprendre, lorsque les autorités parlent de manque de moyens et d’effectif pour assurer la sécurité des agents. Alors qu’elles ont dépêché près d’une vingtaine de policiers de la Brigade anti criminalité (BAC) dans le but d’empêcher l’accès aux locaux. Tout en les traitant comme des criminels alors qu’il n’en est rien.

Selon le Secrétaire général du SNAID, cette attitude de l’autorité vis-à-vis de leur lutte légitime et légale est condamnable. Pour montrer leur mécontentement, un préavis de sit-in de 48 h a déjà été déposé et débute ce jeudi 24 novembre 2016. Soit au lendemain de la fin de la grève de 72 h.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 novembre 2016 à 18:57, par Mafoi
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    "10 des 16 services que comptent les impôts sont en location dans la ville de Ouagadougou. Pour le syndicaliste Traoré, la location des bâtiments dans la seule ville de Ouagadougou, coûte à la Direction générale des impôts,600 millions de nos francs par an.Sans compter les locations dans les autres villes" Voilà tout est dit.Ces voleurs congénitaux veulent toujours garder leur gombo,alors ils ne vont jamais construire de bâtiments publics.Ces bâtiments appartiennent à des gourous et où ont-ils eu l’argent pour les construire ?En volant,en pillant les ressources de ce pays.En effet ainsi fonctionne la mafia:elle rackette,ensuite elle recycle l’argent sale en investissant dans tous les secteurs de l’économie surtout dans l’immobilier.Donc nos mafieux burkinabè n’ont rien inventer

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 20:32, par Tchien
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Courage. Seul la lutte paie. Soutien total pour une fiscalité juste au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 21:16, par OUED.
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Messieurs, tenez bon. Le gouvernement ne peut pas continuer à gaspiller notre argent commun dans des loyers qu’il donne à leurs amis.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 21:30, par konfe
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Nous avons suivi a lettre la grève de 72 heures, mais enclenché de façon impromptue un sit in pour jeudi nous donne l’impression que nos responsables sont manipulés par certains dinosaures de notre boite . en tout ca demain je reprend le service.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 22:20, par Etienne Arthur Kafando
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Soutien les Gars on est ensemble ! Seul la lutte paie. Il faut que le gouvernement écoute les travailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 00:59, par Tasse Le Tché
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    C’est bien toi qui est manipulé. Les fulsé vraiment c’est pas la peine !
    Asta la Victoria.,Siempre !
    Le Tché

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 01:48, par Afrique juste
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Les agents des impôts en font trop.
    Primo ,c’est l’un des secteurs les plus corrompus,qui bénéficie des avantages qui ne se justifient.
    Leur façon de faire s’apparente plutôt à du chantage.Ou votre syndicat se trouvait pendant les longues années de mauvaise gouvernance de Blaise ou détournements de parcelles,d’impôts(TVA) etc étaient légion dans vos milieux ? Comme en attestent le nombre de vos agents cités dans le rapport d’enquête parlementaire sur le foncier.
    Pour la mobilisation des ressources pour le pays, vous saviez bien que moi que ce n’est pas votre seul service qui le fait. Tous les services de l’état mobilisent des ressources.Donc nuancez le fait que vous faites croire aux gens que seul votre service fait cet effort.
    Secondo, s’il y a des gens à féliciter dans ce pays c’est l’ensemble des contribuables( les travailleurs pour les UITS, toutes les organisations économiques créateurs de valeurs dont une partie est versée en impôts.Le pays vit grâce à ce cordon ombilical de ces contribuables que je loue l’effort.Pour une question d’équité les différents fonds et primes que vous bénéficiez sont injustes. Tous les travailleurs devraient publics en bénéficier car ils sont tous des contribuables.C’est parce que des gens produisent que vous mobilisez. Et d’ailleurs laissez ceux veulent travailler travailler.Ceux qui ne sont pas satisfaits peuvent démissionner et aller créer leur entreprise. L’insurrection c’est régler aussi ces disparités et avantages que certains secteurs se sont donnés au détriment des autres.Dans cette même logique l’ex RSP a été démantelé car étant une armée dans une armée, nous combattrons une administration dans une administration. A bon entendeur salut

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 07:31, par Rocky
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Je m’adresse au numero 7. Si tu es jaloux, nous n’ y pouvons rien. Je tinforme que les impots constituent la première regie de recettes du pays depuis belle lurette, très loin devant la douane. Malgre cela, ils n’ont pas les memes avantages que la douane. Mais pour autant, ils ne jalousent pas les douaniers. Ils cherchent plutot pour eux. Mon ami cherche pour toi, sinon aigreur va te tuer.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 08:23, par lapatriote
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Afrique juste vous avez 20/20 pour cette réaction. rien que du chantage inutile. ils font partie de ceux qui ont pourri ce pays et maintenant ils veulent jouer au pompier.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 09:33, par Truth
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Bon finissez votre greve. De toutes façons, nous les professeurs nous vont soutenons. Des que vous aurez terminés, on enclenchera aussi la notre et on espere que vous serez avec nous. Seule la lutte paie.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 09:47, par sibzabda 2
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    taisez-vous bande de corrompus ! Allez-y à la DGI voir combien d’agents ne font rien si n’est attendre l’argent de la sorcellerie qu’ils appelle affectueusement "FC". Ces agents pensaient qu’ils fallait juste tout faire pour aller à l’ENAREF, se former et sortir pour etre multi-millionnaire, rouler dans les grosses voitures et se moquer des autres agents de la fonction publique. Mais quelle a été leur desillusion de voire que les autres ne les envie guère ! Alors, il faut reclamer plus et plus.En verité, en verité je vous le dit :" LA CARAVANE PASSE, LE CHIENS ABOIE"

    NB : ne vous fachez pas hein, je m’appelle SIDZABDA !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 10:29, par Naboho Lassina
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Concernant les immeubles loués par l état à hauteur de 600.000.000F cfa, est ce que les
    bailleurs identifiés payent les impots fonciers sur ces loyers ? Si c est négatif alors ,les impots doivent leur adresser une notification de redressement ,des impots fonciers dus.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 10:47, par believe
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    il faut ke l’Etat revoi sa politique de recrutement pour permettre à ceux qui sont fatigués de pouvoir se reposer à la fin de leur contrat.ke la fonction publique soit contractualisante renouvelable pour celui qui aura envi de le faire. Ainsi chacun sera libre d’y poursuivre ou de se chercher ailleurs sans perturber la trankillité des honnêtes citoyens

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 11:11, par Nansamda
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    En principe les agents de l’Etat ne devraient pas grever pour être écouté par l’employeur. L’employeur devrait louer l’esprit du travailleur qui réclame des moyens pour donner le meilleur de lui-même.
    Mais hélas le premier groupe (les magistrats) que l’Etat a satisfait nous a déçu.
    Nous attendons de voir comment vous allez vous comporter après satisfaction.
    De toute façon le peuple aura son mot a dire sur les prestations dans les services de l’Etat.
    Bon courage !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 11:24, par Ainoss
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Bonjour,
    je suis un travailleur de la fonction public et les revendications pour l’amélioration des conditions de vie et de travail sont justes et légitimes mais je trouve que les luttes actuelles enclenchées de part et d’autres montrent que nos syndicats sont à l’image de nos autorités. Pourquoi je dis cela, ce qui importe c’est le gain financier toute suite et maintenant. Alors que ces travailleurs dans leur majorité sont des corrompus, des absentéistes, des incompétents, des arrogants vis à vis du peuple qui les paient, des voleurs, d’autres même exploitent leurs collègues, d’autres utilisent abusivement les services et le matériel de l’état pour leur propre compte. Quand tu prends rien que dans certains services des impôts (guichets uniques ou de la douane) ou j’ai eu à faire, de nombreuses prestations sont opérées sans reçus ou part cet argent et ce sont des millions, il y’a des reçus même qui ne sont pas reconnus par le trésor public bref. Au niveau du secteur de la santé, combien de patients meurent dans nos hôpitaux par négligences, incompétences, non prises en charges convenables par nos agents de santé qui sont d’ailleurs payés par les contribuables. Et tous cela dans une injustice totale.Ils (médecins et infirmiers) courent dans les cliniques au détriment des services publiques qui sont pourtant leur base. Quant tu veux parler, ils disent que l’état paie mal, alors démissionner, c’est si compliquer que ça ? Dans tous ça, quand on veut parler les syndicats disent que ce n’est pas de leur rôle de moraliser leurs militants. Vous aussi, soyons honnête. Pour réclamer il faut s’assurer qu’on est soit même honnête et intègre. Rare sont les ministères de notre pays qui tiennent des conseils de disciplines alors que chaque jours qui passe, la presse ne fait que parler des comportements indignes des agents de l’Etat. Certes, tous le monde a reconnu que le gouvernement a péché en accordant des privilèges aux magistrats mais ce n’est pas une raison valable pour que chaque structure se lève avec des plates formes avec des points souvent ridicules. Et pour ma part c’est que l’UAS qui est responsable dans tous ça. Pourquoi ne pas inviter toutes les structures syndicales et faire la synthèse des revendications et faire une lutte commune au profit de tous les travailleurs de la fonction dans le seul intérêt de la nation. Parce que le point concernant l’augmentation des salaires de façon corporatiste ne pourra jamais faire l’unanimité. Une fois accordé pour un corps, un autre va se lever dire qu’il plus important ou bien il est plus diplômé, ou il a plus de risque dans son métier alors il faut augmenté pour lui aussi et dans ce cas on ne va jamais s’en sortir. C’est le cas des statuts particuliers. En plus, si on augmente les salaires et les commerçants de l’autre côté augmentent les prix des produits, on revient à la case départ. Je pense que l’UAS par une action commune doit exiger du gouvernement une diminution substantielle des prix des matériaux de construction, des prix des parcelles, des prix des produits de grandes consommations, de l’éducation, de l’essence, la diminution du train de vie des membres du gouvernement, des députés, la redistribution équitable des recettes minières etc afin que cela profit à tous les burkinabés en passant par les salariés de l’Etat, du privé et de nos pauvres paysans qui se trouvent dans les campagnes. C’est mon point de vue, il est certainement pas parfait mais, pensons à une autre forme de lutte car le Burkina n’appartient pas seulement au gouvernement mais à nous tous. Vive le Burkina Faso et que Dieu le Bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 11:58, par ka ya woto !!
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    CHERS COLLEGUES JE VOUS SOUTIEN !QUI ICI A ETE AILLEURS DANS D’AUTRES PAYS DE LA SOUS REGION ?Y’EN A PEU !LA BAS LES AGENTS DES FINANCES EN GENERALE ONT 4 FC PAR AN ET LE MONTANT VAUT 2 FOIS CE QUE GAGNE UN AGENT DES FINANCES DU BURKINA.WAIT AND SEE.COURAGE,SEULE LA LUTTE LIBERE§

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 13:21, par zagas
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Ils ont eu le concours par la fraude,ils ont des avantages indus et malgré ça ils jalousent des agents publics parcequ’ils pensaient qu’il resteraient pour toujours des agents publics enviés de tous les autres.Pour la location des locaux,je suis entièrement d’accord et je pourrai les soutenir mais les questions de statut particulier,augmentation de FC et prime de rendement,le gouvernement ne doit jamais ceder !

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 16:33, par modeste
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Pour résoudre tous ces problèmes de grèves généralisées ; il faut faire les états généraux de la fonction publique ; on pourra revoir les conditions d’accès aux différents corps. Par exemple pour résoudre le problème des magistrats on va exiger le niveau doctorat plus peut être 2 ou 3ans de formation à l’ENAM. enseignants du primaire on exigera le BAC comme dans certains pays de la sous région. infirmiers, les sages femme selon les normes de l’OMS le niveau BAC comme presque tous les pays de la sous région ; après concours professionnels les IP se retrouveront en A1 les attachés de santé en A1 etc.....on pourra discuter pour trouver des solutions à beaucoup de problèmes. Les inspecteurs du trésor on peut par consensus ramener le concours au niveau doctorat s’ils veulent être reclasser en catégorie P etc....

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2016 à 18:08, par Sambiiga
    En réponse à : Agents des impôts et des domaines : Après la grève de 72 heures, un sit-in de 48 h à compter de ce jeudi

    Tout ce tintamarre est dûe à la gouvernance sentimentale du PF.Il faut licencier cette bande de vautour ou les reaffecter dans d’autre ministère et on va déclarer nos impôts sur internet comme en France !!!on peut besoin d’eux,juste des informaticiens et une sécretaire.
    Pour être agent des impôts il suffit de savoir faire règle de trois et c’est tout.Avec un bon CEP,on devient un bon collecteur d’impôts.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés