Ministère de la solidarité nationale : Le protocole de la charte africaine des droits des personnes handicapées en examen

jeudi 20 octobre 2016 à 20h00min

Le Secrétariat permanent du Conseil national multisectoriel pour la protection et la promotion des droits des personnes handicapées (SP/COMUD/Handicap organise les 20 et 21 octobre 2016 un atelier de réflexion et d’amendement du projet de protocole de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatif aux droits des personnes handicapées en Afrique. Les participants vont passer en revue les articles de ladite Charte.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de la solidarité nationale : Le protocole de la charte africaine des droits des personnes handicapées en examen

Réfléchir et recueillir les amendements des participants sur le projet de protocole de la Charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatifs aux droits des personnes handicapées en Afrique. Tel est l’objectif de l’atelier organisé par le Secrétariat permanent du Conseil national multisectoriel pour la protection et la promotion des droits des personnes handicapées.

Des responsables du Ministère de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, des personnes handicapées ainsi que des représentants des ONG œuvrant dans le domaine prennent part aux travaux. Initié par le SP/COMUD/Handicap et financé par l’ONG Light for the World, l’atelier a pour but de recueillir les remarques et les amendements des participants sur le document soumis à leur appréciation.

L’aboutissement d’un long processus

Les différents rapports font ressortir le nombre très élevé des personnes handicapées dans le monde et surtout sur le continent noir. En 2010, le rapport mondial sur le handicap a estimé à un milliard, soit 15% de la population mondiale, le nombre des personnes handicapées. La majorité de ces personnes vivaient en Afrique. Plus près de nous, le Recensement général de la population et de l’habitation a enregistré, en 2006, 168 094 personnes handicapées, soit 1,2% de la population nationale.
La situation financière de ces personnes est souvent des plus difficiles. Pour une meilleure prise en compte des personnes vivant avec un handicap surtout en Afrique, la période 1999-2009 a été décrétée par les Nations unies, la décennie des personnes handicapées en Afrique. S’en est donc suivie, en 2009, l’élaboration des différents textes de Convention auxquelles le Burkina a adhéré.

Le premier draft du projet de Protocole de la Charte africaine a été présenté et adopté en 2013 à Addis Abeba. « C’est donc ce projet de document qui est soumis aux différents Etats pour apporter les dernier amendements avant son introduction au sein des commissions spécialisées de l’Union africaine », a indiqué le Ministre de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille.

Le document de 30 pages sera présenté et expliqué aux participants qui vont apporter les modifications prenant en compte les attentes des personnes handicapées au Burkina Faso. Les participants auront aussi droit à des communications sur la politique de l’Union africaine sur les droits des personnes handicapées et les textes juridiques portant protection et promotion des droits des personnes handicapées au Burkina.

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés