Lutte contre le travail des enfants : Le comité de pilotage du projet R-CLES a été installé

jeudi 30 juin 2016 à 01h44min

Le comité de pilotage du projet R-CLES ; « Réduction du travail des enfants par l’éducation et les services », a été officiellement installé ce mercredi 29 juin 2016 à Ouagadougou. C’était sous la présidence du ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Lutte contre le travail des enfants : Le comité de pilotage du projet R-CLES  a été installé

Le projet R-CLES a été doté d’un comité de pilotage de quatorze membres « compétents et engagés en faveur de la cause des enfants », issus de différents ministères et d’autres organisations. Il s’agira désormais pour ce comité de suivre la mise en œuvre effective des activités dudit projet afin de réduire le phénomène du travail des enfants dans les champs de coton et les sites d’orpaillage artisanaux.

Présent à la cérémonie, le directeur de cabinet du ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Allahidi Diallo a annoncé que la problématique du travail des enfants reste une triste réalité persistante au Burkina, malgré les efforts des différents acteurs engagés dans la lutte contre le phénomène. En effet, ajoute-t-il « selon une enquête menée en 2006 par l’Institut national de la statistique et de la démographie avec l’appui du bureau international du travail, 41% des enfants de 5 à 17 ans sont économiquement actifs, soit près de 1,6 millions d’enfants dont 87,2% mènent des travaux dangereux ».

Ainsi, après avoir salué l’initiative, Allahidi Diallo a félicité ce comité de pilotage et lui a affirmé la volonté du département en charge de la protection sociale à toujours l’accompagner afin de lui permettre d’accomplir pleinement la mission qui lui est assignée.

Ce projet, désormais supervisé par ces nouveaux membres est exécuté par l’ONG Counterpart International, soutenu financièrement par le gouvernement américain. Il intervient dans trois régions cotonnières et à forte prolifération de sites d’orpaillage du Burkina à savoir, les Hauts-Bassins, les Cascades, et la Boucle du Mouhoun. Il doit permettre à 10 000 enfants et jeunes dont 4000 déjà en situation de travail, de retrouver le chemin de l’école ou les ateliers de formations professionnelles. Enfin, il doit permettre à 1000 ménages d’accroître leurs revenus, afin de renforcer leurs capacités à faire face aux charges induites par la scolarisation de leurs enfants.
.
Yvette Nadège Mossé (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 juin 2016 à 05:22, par le paysan
    En réponse à : Lutte contre le travail des enfants : Le comité de pilotage du projet R-CLES a été installé

    je dis que au FASO il y a une maladie que nous dévons soigner courir derrière l’argent et ne pas aimer travailler.a bobo comme a ouaga des millier d’enfants font la mendicité et aucun autorité ne parle.l’avenir de nos enfants est sombre pauvre Burkina.des millier de jeune bukinabé chaume sans emploie et on cour derrière l’argent des américain pour en créer d"autre.travail des enfants en RCI c’est la première dame qui dit non a ces ongs qui veulent tuer l’Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 16:20, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : Lutte contre le travail des enfants : Le comité de pilotage du projet R-CLES a été installé

    "Lutte contre le travail des enfants"
    C’est une folie de vouloir lutter contre le travail des enfants dans un pays où il y a tant d’enfants qui ne vont pas à l’école et beaucoup parmi eux réduits à la mendicité dans les rues et devant les portes des magasins et lieux de culte. Les mots ont leur sens ; l’exploitation (et non le travail) des enfants, contre laquelle on doit lutter est d’ailleurs une conséquence de la faiblesse de l’offre éducative de l’État. Que l’état commence par construire suffisamment d’école et de centre d’éducation et de formation, avant d’interdire le travail des enfants. Heureusement que beaucoup de nos artisans talentueux et beaucoup de nos opérateurs économiques analphabètes qui n’ont jamais mis le pied à l’école, heureusement qu’ils ont travaillé très tôt auprès de leurs parents et éducateurs pour apprendre et réussir. Que deviendraient les millions d’enfants qui ne vont pas à l’école, s’ils ne vont pas très tôt à la forge : n’est-ce pas que "c’est en forgeant que l’on devient forgeron ?"
    Oui, il ne faut pas confondre l’exploitation et le travail des enfants !

    Répondre à ce message

  • Le 30 juin 2016 à 16:21, par Sidpasata Veritas
    En réponse à : Lutte contre le travail des enfants : Le comité de pilotage du projet R-CLES a été installé

    "Lutte contre le travail des enfants"
    C’est une folie de vouloir lutter contre le travail des enfants dans un pays où il y a tant d’enfants qui ne vont pas à l’école et beaucoup parmi eux réduits à la mendicité dans les rues et devant les portes des magasins et lieux de culte. Les mots ont leur sens ; l’exploitation (et non le travail) des enfants, contre laquelle on doit lutter est d’ailleurs une conséquence de la faiblesse de l’offre éducative de l’État. Que l’état commence par construire suffisamment d’école et de centre d’éducation et de formation, avant d’interdire le travail des enfants. Heureusement que beaucoup de nos artisans talentueux et beaucoup de nos opérateurs économiques analphabètes qui n’ont jamais mis le pied à l’école, heureusement qu’ils ont travaillé très tôt auprès de leurs parents et éducateurs pour apprendre et réussir. Que deviendraient les millions d’enfants qui ne vont pas à l’école, s’ils ne vont pas très tôt à la forge : n’est-ce pas que "c’est en forgeant que l’on devient forgeron ?"
    Oui, il ne faut pas confondre l’exploitation et le travail des enfants !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés