Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

mardi 21 juin 2016 à 00h57min

Ceci est une déclaration des Présidents des juridictions du 1er degré du Burkina Faso
et des Procureurs du Faso, près lesdites juridictions.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

Les chefs de juridiction du premier degré du Burkina Faso, auraient bien voulu observer la traditionnelle et sacrée obligation de réserve qui s’impose au corps de la magistrature. Mais la position qui est la nôtre dans la hiérarchie judiciaire d’une part, la succession des évènements et l’évolution du débat sur la question de l’indépendance de la justice qui alimente la presse nationale ces derniers jours d’autre part, nous contraignent à forcer légitimement les limites de cette obligation au nom de la sauvegarde cette indépendance.

Certains actes et propos émanant en effet du Président du Faso et du Président de l’Assemblée Nationale de notre pays, ces derniers jours et consistant à remettre en cause l’indépendance de la magistrature ont suscité de notre part, inquiétude et indignation. Il nous est apparu alors nécessaire de recadrer utilement le débat.

1. Des actes posés et propos tenus

Nous avons d’abord noté avec regret que dans un contexte sécuritaire marqué par des attaques ciblées sur les commissariats de police du Burkina Faso, les autorités en charge de la sécurité intérieure aient permis et autorisé une manifestation devant le palais de justice de Ouagadougou, situé à proximité du plus grand commissariat de police du pays, de surcroit un moment où les trois policiers tombés sous les balles des terroristes le 31 mai 2016 à Intagom, n’avaient même pas été encore inhumés.

Ensuite, loin des calculs politiques et des intérêts égoïstes de certaines personnes, il est triste et révoltant de se rendre compte, des ingérences flagrantes du pouvoir exécutif dans le domaine judiciaire. Le chef de l’Etat n’a-t-il pas crié au crime de lèse majesté parce que les magistrats du tribunal militaire ne l’auraient pas consulté avant d’émettre le mandat d’arrêt contre Guillaume Soro ? Et dans un élan sans précédent, trois magistrats ont été débarqués du tribunal militaire manu militari, et ce, en pleine procédure.

Grâce à sa stratégie de communication préalablement mûrie, l’exécutif était parvenu à faire applaudir un tel débarquement par une bonne partie de l’opinion, soit par pur suivisme partisan, soit par sous information. En effet, les magistrats débarqués ont été présentés à l’opinion comme étant des magistrats qui seraient techniquement limités et qui auraient exposé les procédures à des irrégularités prévisibles.

Fort heureusement, les vrais motifs ont été plus tard explicités par le ministre de la justice, lors d’une conférence de presse, au cours de laquelle, il a déclaré que « … le chef de l’Etat qui est ministre de la défense, a estimé qu’au regard de la situation, il avait besoin de mettre un autre commissaire du gouvernement avec qui il peut travailler facilement ».

Le vendredi 03 juin 2016 à Dakar, le Président du Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré, pourtant connu pour sa retenue, apparemment outré par la libération du président du CDP, ex parti de Blaise Compaoré, Eddie Komboigo, dira : « …sur le plan de l’application de ce que nous avons appelé l’indépendance de la justice, je crois qu’aujourd’hui, chaque Burkinabè comprend pourquoi il est nécessaire que le Président du Faso et le ministre de la justice soient au Conseil supérieur de la magistrature. Parce que si vous avez un Etat où la magistrature est son propre patron, cela peut créer beaucoup de problèmes. Et je crois que lors des discussions constitutionnelles pour le passage à la 5e République, ce seront des questions qui seront revues, au regard de la réalité et l’applicabilité sur le terrain… ».

Le lendemain samedi 04 juin 2016, devant des jeunes du MPP (Parti au pouvoir, ndlr), le Président de l’Assemblée Nationale (Salifou Diallo) affirmait : « les juges sont devenus des affairistes et pour que notre justice soit sociale et équitable, il faudrait qu’à la prochaine révision constitutionnelle, on mette des garde-fous afin que celle-ci réponde aux aspirations du peuple ».

Dans la suite des actes et propos ci-dessus rappelés, le Président du Faso a tiré la conclusion quant à la nécessité pour lui et le ministre de la justice de faire leur retour au Conseil Supérieur de la Magistrature. Il a été annoncé par la même occasion que les prochaines réformes institutionnelles devraient aller dans ce sens. Une telle vision commande de notre part, un bref rappel sur le sens et la portée de l’indépendance de la magistrature et la nécessité de recadrer le débat sur la question.

2. De l’indépendance de la magistrature et la nécessité de recadrage du débat

Les pouvoirs exécutif et législatif à travers leurs premiers responsables respectifs ci-dessus nommés, se sont insurgés contre certaines décisions de liberté provisoire et ont affirmé que les réformes judiciaires prochaines devaient tendre à replacer la justice sous l’influence traditionnelle du Chef de l’Etat et du Ministre de la justice.

De toute évidence, nous notons que l’obligation de réserve liée à la séparation des pouvoirs qui devait guider nos deux éminentes personnalités dans leurs relations avec le pouvoir judiciaire, n’a pu tenir face à des décisions de justice jugées fâcheuses, en l’occurrence la liberté provisoire accordée à certains dignitaires du régime Compaoré et certaines personnes inculpées dans le cadre du putsch.

Il faut d’emblée signaler que dans un Etat de droit, des décisions de justice qui fâchent sont inévitables, Excellences. En effet, il est de l’essence même de la fonction du juge, de trancher des conflits, de rendre la justice face à des intérêts souvent diamétralement opposés. Nous rappelons toutefois que les décisions de justice doivent être acceptées parce qu’obéissant à des règles précises. L’exigence par les magistrats eux-mêmes de l’ouverture d’une enquête dans le cadre de l’annulation des mandats par la Cour de Cassation s’inscrit dans cette optique.

La recherche d’une justice en phase avec les aspirations du peuple est notre souci quotidien. C’est pourquoi, l’indépendance de la magistrature ne saurait avoir un autre sens ou contenu que celui donné par les instruments internationaux ou encore le sens voulu et affirmé par le pacte national pour le renouveau de la justice burkinabè, issu des états généraux de la justice et dont les tenants du pouvoir actuel sont signataires.

Si la volonté de voir le Président du Faso et le Ministre de la justice siéger au Conseil Supérieur de la Magistrature est mue par le souhait d’avoir ‘’des juges avec qui le Président du Faso pourrait travailler plus facilement’’ comme déjà entendu, nous comprenons alors que c’est juste le vocabulaire de l’exécutif qui a changé, dans la mesure où les précédents recherchaient des « juges acquis ». Le peuple mériterait alors que cette option des nouvelles autorités lui soit expliquée, car la lutte pour l’indépendance de la justice bien comprise, c’est d’abord celle du peuple dans son ensemble dont la société civile, les partis politiques etc, avant d’être celle des magistrats. Un tel courage aura l’avantage de faciliter la compréhension quant à la stratégie de remise en cause des acquis de l’insurrection. Mais nous osons croire que l’histoire relativement récente qui est celle du Burkina Faso dissuadera vite de telles velléités.

Prenant en considération tout ce qui vient d’être dit, il apparaît nécessaire de repenser les termes du débat.
Les premiers à souffrir de la lenteur des procédures, ce sont les magistrats eux-mêmes, meurtris par l’idée qu’on puisse penser qu’ils ont un intérêt à cela malgré les efforts qu’ils font au quotidien pour montrer aux yeux du monde que la justice burkinabè est loin d’être une justice aux ordres comme on veut le faire croire. Loin de faire de l’indépendance du pouvoir judiciaire un privilège pour le magistrat, celle-ci doit être comprise comme étant la nécessaire garantie de l’équilibre qui doit exister entre les trois pouvoirs : exécutif, législatif et judiciaire, et ce, dans l’intérêt de tout le Peuple.

L’effort du Président du Faso à opérer une nuance entre l’indépendance du juge et l’indépendance de la magistrature, ne mérite pas que l’on s’y appesantisse dans la mesure où la constitution révisée en son article 131 est on ne peut plus claire. Cette disposition prévoit que « Le Président du Faso est garant de l’indépendance du pouvoir judiciaire. En cette qualité, il préside chaque année, au cours du mois de novembre, une rencontre avec les membres du Conseil supérieur de la magistrature pour discuter des questions en rapport avec le renforcement de l’indépendance du pouvoir judiciaire. Une rencontre extraordinaire peut toujours être tenue le cas échéant ».

C’est dire donc que d’une part, le cloisonnement des institutions que redoute le Président du Faso est écarté et si d’autre part, l’on s’accorde sur la notion d’indépendance du pouvoir judiciaire, il devrait pouvoir y contribuer sans qu’il soit besoin d’opérer les réformes rétrogrades envisagées.

En tout état de cause, les chefs des juridictions du premier degré du Burkina Faso notent et prennent l’opinion nationale et internationale à témoin que la commission constitutionnelle mise en place dont les travaux devraient déboucher sur la constitution de la Vème République, l’a été pour donner visiblement une onction à des résolutions déjà prises. Les déclarations du Président de ladite commission dans son interview accordée au quotidien « Le Pays » n°6122 du 16 juin 2016, ont achevé de nous convaincre. Osons croire que la veille citoyenne devra contribuer à stopper l’élan d’une telle forfaiture.

Pour notre part, nous invitons les pouvoirs exécutif et législatif à se laisser instruire par la détermination, la minutie et la rigueur qui ont toujours caractérisé toute lutte engagée par la magistrature burkinabè, l’ère des magistrats débonnaires étant révolue.
Mais dès à présent, nous, chefs de juridictions du Burkina Faso :

- Constatons la volonté de remise en cause de l’indépendance de la magistrature entreprise par les pouvoirs exécutifs et législatifs ;
- Considérons comme inacceptable et dangereuse pour la démocratie et l’Etat de droit, la remise en cause de l’indépendance du pouvoir judiciaire par les plus hautes autorités de l’Etat, notamment les Président du Faso et le Président de l’Assemblée Nationale ;

- Réaffirmons le caractère non négociable de l’indépendance de la magistrature ;
- Rappelons aux chefs de l’exécutif et du législatif l’obligation de réserve qu’ils se doivent d’observer sur les questions relevant du pouvoir judiciaire ;
- Les tenons pour entièrement responsables de toute éventuelle dégradation du climat social, pouvant naître des velléités de remise en cause de l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Vive l’indépendance de la magistrature !

Pour Les Présidents des juridictions du 1er degré du Burkina Faso
Et les Procureurs du Faso, près lesdites juridictions
Le Président du Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou
Hervé K. A. ATTIRON
Ouagadougou, le 16 juin 2016

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 juin 2016 à 12:29, par gbs
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Hai.vous bavardez trop pour rien. Vous etes aux antipodes des aspirations du peuple. Vous etes payes pour rien.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 12:30, par solidaritesf
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Non aux magistrats débonnaires, d’accord, mais il faut ajouter surtout non aux petits magistrats corrompus qui infectent vos juridictions avant et particulièrement après l’insurrection populaire d’octobre 2014.
    Veuillez ouvrir bien vos yeux pour analyser froidement le comportement de certains magistrats pour ne pas occulter la vraie thérapie qui convient à votre malade agonisant.
    Puisse Dieu le juge suprême vous éclairer en ce mois béni.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 12:35, par L’Autre Africain
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Sacrés Magistrats du Burkina !
    Vous êtes devenus comme des galettes maintenant, face et pile grillées : vomis par le faible qu’ils piétinaient à gogo et vomis par les puissants à qui ils tendaient la sébile.
    Mon chapeau aux rares magistrats qui ont su resté intègres !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 13:03, par Rougbenga
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Je pense que la Justice burkinabè n’est pas assez mature pour être indépendante. Elle est en plus gangrénée par la corruption. La naissance des koglwéogos est en partie dû à cela. Les juges corrompus veulent se cacher derrière cette indépendance pour pouvoir continuer leurs "affaires". Ils estiment qu’ils n’ont pas de compte à rendre au peuple. Ils utilisent "l’indépendance de la Justice" pour pouvoir manipuler leurs collègues intègres.
    La Justice, au Burkina, doit être assujettie au Pouvoir qui, lui, a des comptes à rendre au peuple. Donc, il faut trouver une nouvelle formule dans laquelle le Pouvoir aura sa place dans notre Justice.
    Je ne suis pas un partisan du pouvoir en place. Je suis juste un Burkinabè qui ne veut que du bien pour son pays.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 13:05, par LE SAVANT
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    KEL VEILLE CITOYENNE CHACUN PORTE SA CROIX. VOUS AVIEZ DIT PAS DE LECONS A RECEVOIR DE QUI QUE CE SOIT. DONNOS UNE SEULE BONNE RAISON DE VOUS SOUTENIR. LES 77 MILLIONS, LES 16 MILLIONS, LES 23 KG D’OR, LES 10 MILLIONS DANS LA LIBERATION DU CRIMINEL DE BOBO ET J EN PASSE ; CEPENDANT SIL S AGIT DE VOL DE MOUTON DE COQ ON A LE GNAC POUR PRONONCER UNE SANCTION. CA SENT MAUVAIS DONC JE SUIS D ACCORD A KELK PART SI LE PRESIDENT ROCK DIT K SI LA JUSTICE EST SON PROPRE PATRON CA SERA UN DANGER POUR LA REPUBLIQUE. CELA VOUDRAIT DIRE K LES COUPABLES DANS VOS RANGS SERONT JAMAIS SANCTIONNER A LA HAUTEUR DU FORFAIT SI CE NEST DES SANCTIONS DE COMPLAISANCE ABAISSEMENT D ECHELONS AFFECTATION PROMOTION QUE DIRE D AUTRES.
    SORTEZ DC VOS ROBES POUR SANCTIONNER VOS PROCHES ET LAISSER DE FAIRE LA JUSTICE SPECTACLE. CONCEPT POUR CONCEPT L INDEPENDANCE DE LA JUSTICE RESIDE DANS L ESPRIT, LE COMPORTEMENTAL DU JUGE AUSSI DANS LE PASSE LE PRESENT ET MEME SON FUTUR MAIS CERTAINS PENSENT K CEST EN AYANT UNE FORTE REMUNERATION QU ON EST INDEPENDANT.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 13:22, par Indjaba
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Aya j’espère que les RSS ont pris conscience que ça va dans tous les sens et que c’est pas bon pour le pays ! Kolgweogo, terroriste, mouvements syndicaux, mandats d’arrêt , libérations provisoirement définitives des anciens camarades, ZIDA, OSC, etc etc.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 13:33
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    dire que les magistrats burkinabè sont des affairistes relève de la tautologie tellement c’est un fait,une triste réalité et pour corroborer mes propos,chacun peut aller lire sur le site du journal "Le Reporter" où des magistrats ont grugé plus de 17 millions à un pauvre type pour des faits qui n’existent pas. le cancer de ce pays se nomme la justice

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 13:59, par Dieudonné
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Merci pour votre alerte. en tout les cas, seul ceux là qui veulent promouvoir l’impunité devront soutenir l’exécutif et le législatif dans son projet funeste sur l’appareil judiciaire. Tu es président du Faso, cela ne te suffit pas ? tu es président de l’assemblée nationale, cela ne te suffit ? tu veux maintenant présider le conseil supérieur de la magistrature, un autre pouvoir ? que vaut se pouvoir s’il est dirigé par quelqu’un qui n’est pas du corps ? Nous tendons à ce rythme vers la dictature. Franchement, peuple insurgé, si l’insurrection est de faire partir le régime Blaise compaoré et faire revenir ses amis d’hier pour qu’ils nous ramènent les pratiques que nous avions reprouver en versant du sang et de la sueur, on a donc rater. Meurtri.
    Soutien total aux Magistrats pour leur courage
    A bas les magistrats acquis qui se cachent dans le mutisme, malgré leur haut rang, suivez mon regard.
    Unité dans la diversité, c’est le Faso qui y gagne !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 14:05
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne az

    vous les magistrats vous devrez avoir honte de prononcer le mot indépendance parce que sans valeur morale. vous êtes là pour votre ventre et non pas pour rechercher le vérité, la justice. j’ai suivi à plusieurs reprise des procès, mais c’est décevant : on dirait des débats dans un cabaret de dolo . c’est pour dire à quel point vous êtes nuisibles pour l’économie du pays.le développement d’une économie est en rapport direct avec la justice rendue.plus il y a d’injustice plus l’économie est faible. puisque les voleurs vont piller les honnêtes personnes qui finirons par cesser de produire. j’ai honte pour ces magistrats qui sont des voleurs, des corrompus, des parasites qui ne pensent qu’à leur ventre.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 14:09, par tino
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Haaaa ! Mais le peuple ne semble pas bien comprendre ce propos d’indépendance de la magistrature. Dans les cas, le peuple s’en prendra à la justice en cas de mécontentement. Et de là, l’exécutif sera bouffé après une autre volatilisation du législatif ! Amusez-vous seulement ! Au lieu de payer les salaires dus depuis Janvier, c’est présidence du conseil supérieur de la magistrature vous voulez ? Si tu t’es amusé tu vas pas durer ! c’est vrai

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 14:52, par Benito le champion
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Haïya ! l’heure a sonné ! Au nom de la séparation des pouvoirs voulue par BONAPARTE en 1799 avec la révolution Française qui a consacré la création du conseil d’État, juridiction administrative autonome, point d’immixtion dans les différents pouvoirs car le pouvoir doit contrôler le pouvoir. Le législatif vote les lois, le judiciaire les faits appliquer et l’exécutif exécute à travers la prise de règlement d’application. L’indépendance de la magistrature est un principe non négociable, inaliénable, intransmissible et hautement protégé par le bon sens et la bonne éducation. Si la magistrature perd son indépendance, alors bonjour aux crimes crapuleux. Rappelez vous des crimes atroces (norbert zongo, Christophe BEWINDE, Boukary DABO et suivez moi du regard). Une impunité sans précédant.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 15:02, par ACHILLE DE TAPSOBA
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015.

    Sont d’office exclus les magistrats faciles ou corrompus

    Chers magistrats intègres, je vous salue. Aujourd’hui l’indépendance de la justice est entrain d’être remise par 3 anciens apôtres de 27 ans d’impunité(RSS) dans leurs intentions de récupérer le CSM un jour. Cette indépendance, faut-il le rappeler, est le prix d’une haute lutte héroïque d’un PEUPLE insurgé (mondialement admiré en fin 2014) sur les forces du mal (compaorose). Vendre la DIGNITÉ du BURKINA avec la Cote d’Ivoire pour se relancer économiquement a été le refus catégorique du Célèbre Président Thomas SANKARA(Nous préférons la pauvreté dans la dignité que l’opulence dans la prostitution) mais il a fallu que les Mendiants des Temps Nouveaux arrivés au pouvoir nous sortent le Grand Jeu le RÈGLEMENT DIPLOMATIQUE. Nous constatons depuis 6 mois que le diable est entré dans la Grande Maison du BRAVE PEUPLE avec l’annulation de mandat d’arrêt du petit rebelle Soro et de son père Blaise Guessan contre l’argent du grand frère ADO "l’homme de paix" et des franc-maçons aussi avec les libérations massives des grands criminels au col blanc "les amis d’hier du cdp" avec la complicité de certains acteurs reconvertis spontanément en faux donneurs de leçons de bonne gouvernance. Certains veulent eux-mêmes échapper à la justice pour sauver leurs propres "têtes" notamment dans les affaires de Boukary DABO et Thomas SANKARA dont leurs noms sont régulièrement cités.

    Nous savons qu’il y a sans doute des juges faciles (dealers chevronnés) en votre sein qui ternissent naturellement l’image de la belle maison "JUSTICE". Par contre, certains sont intègres (très propres et pleins de dignité) prêts toujours à protéger les orphelins, les veuves ou les plus vénérables(MARTYRS et victimes d’abus de pouvoir) au nom de la justice équitable et respectable.

    Chers magistrats, il faut balayer les mauvaises graines de la maison en les mettant à la casse(poubelle). Protégez les orphelins, les veuves, les plus pauvres ou vénérables contre les plus forts ou les plus riches en vous départisant des comportements mercantiles(argent). N’acceptez jamais les coups tordus des politiciens véreux prêts à tout pour leurs propres intérêts. NOS CHERS MARTYRS COUCHÉS VEULENT LA VÉRITÉ.

    Chers magistrats, soyez convaincus que l’indépendance de la justice ne sera pas l’objet d’une quelconque révision aussi banale soit-elle dans la nouvelle Constitution de la Vè République quelque soient les intentions exprimées de certains parrains de l’impunité(RSS). LE BRAVE PEUPLE N’ADMETTRA JAMAIS UN INSTANT CETTE FORFAITURE. NOUS DÉFENDRONS CETTE INDÉPENDANCE A N’IMPORTE QUEL PRIX.

    NOTRE SOUHAIT ARDENT EST D’AVOIR UNE JUSTICE ÉQUITABLE ET RESPECTABLE qui dit le droit rien que le droit.

    Je vous souhaite avec tout le respect, chers magistrats intègres, beaucoup de courage et de détermination pour ne pas être trainés comme des moutons de l’abattoir de Kossodo (Ouaga) ou de Farakan (Bobo) destinés à la charcuterie(manipulables par les politiques à tout moment).

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID A OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN
    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS
    Insurgé

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 15:21, par bilaiz
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Executif, legislatif, justice vous etes tous pareils. Totalement en dephasage avec le peuple. Comment peut-on comprendre la liberation provisoir des presumés assassins en moins de 6 mois pendant que les voleurs de boeufs croupissent toujours en prison. Si c’est ça l’independance de la justice, je prefère les KOGLWEOGO ; à defaut une justice des vainqueurs.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 15:39, par laafibala
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Très propre comme analyse. Le pouvoir devra faire attention à cette question hautement sensible, comparable à l’article 37 et qui peut aussi causer les mêmes effets. Les décisions de justice qui fachent, doivent aussi bien facher le gouvernement que le peuple, mais pas un seul ! Pourquoi donc le gouvernement ne veut il pas accepter d’en souffrir et veut que ce soit seulement le peuple qui en souffre ? La solution est simple : soyons tous clean, et personne n’aura donc besoin de controler la justice !
    NB : félicitations à lefaso.net pour le courage de relayer cet article, et aussi pour le courage que vous aurez de publier les commentaires des internautes.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 15:52
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Qui comprend quelque chose dans cette affaire là..
    Au départ la réaction des OSCistes (et de beaucoup d’internautes de ce forum) laissait entendre que les libérations provisoires en cause sont du fait du nouveau régime des RSS. On sait que ces OSC et les syndicats des magistrats font front commun et roulent pour qui vous savez. Et voilà maintenant que ces magistrats sortent raconter autre chose...
    Allons seulement

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 15:54, par IK
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Je pense que chacun doit prendre ses responsabilités. Si les gens n’ont pas confiance en vous (justice), c’est parce que vous communiquez très peu. Des gens libérés sans qu’on ne sache pourquoi. Des dossiers brûlants qui ne connaissent pas de suite. Pour ma part je m’oppose à un retour du chef de l’Etat au Conseil Supérieur de la Magistrature. Si la justice veut être crédible aux yeux du peuple burkinabé, je pense qu’elle doit beaucoup communiquer. Bien sûr sur ce qui peut être communiquer, car certaines infos pouraient mettre en insécurité le pays. Alors faites bien votre travail et le peuple vous suivra.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 16:11, par bila balbone
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    que les partis d opposition qui ont organise une conference de presse pour insulter et denigrer le parti au pouvoir d avoir manigancer avec la justice pour la liberation des caciques du cdp,comprennent maintenant.C est cette haine ,suivie toujours d accusation sans fondement que Diabre Zephirin creuse a petits pas sa chute au detriment de la coalission cdp nafa.Depuis la prise du pouvoir par le mmp,je suis souvent surpris de la maniere dont le chef de fil de l opposition sans mesure ,avec une mechancete inhumaine foudroie le mpp.A cette allure.il ne sera jamais president du Faso,car les populations commencent a connaitre sa vraie physionomie:la haine la mechancete le mensonge.Que Dieu nous eloigne de ces personnes.Amen

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 16:16, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Rien ne peut contre la volonté du peuple et rien ne peut contre le peuple quand il est débout. Le peuple a pris votre palabre pour faire afin que vous ayez votre indépendance ; mais dès que vous avez eu votre gombo, le peuple est devenu votre ennemi à abattre, le pauvre souffre dans sa chère pour avoir la moindre justice. Le riche applaudit le juge car parlant le même langage. Combien de dossiers de crimes économiques et de sang trainent toujours dans vos tiroirs et pour combien de temps encore.
    Combien de dossiers dits des affaires sociales c’est-à-dire des conflits entre travailleurs et employeurs, des travailleurs qui ont été licenciés abusivement par leurs employeurs et qui trainent dans vos tiroirs sans jugements, et même s’il y a jugement ce sont des reports en report qu’on constate à longueur des audiences faisant la part belle aux employeurs. Or, on devrait normalement assister à des jugements rapides pour ces cas de figure étant donné qu’on parle du social. Normalement ces dossiers ne sauraient souffrir dans vos tiroirs afin de tirer au maximum sur la ficelle. Pour cela, nous constatons des cas de décès de ces travailleurs en quête de justice sans qu’ils n’aient pu voir l’aboutissement de leur dossier. Vivement que vous vous rapprochez rapidement du peuple insurgé car la fosse note qui reste jusqu’à présent après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 16:40, par Sbg
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Votre problème est que vous manquez d’autocritique. D’un côté, vous rejetez toute critique de votre action par le peuple en appelant à une interdiction de manifester sur la base fallacieuse d’une menace à l’ordre publique dont vous avouez justement que c’est l’exécutif qui doit en être garant. De l’autre côté vous vous cachez derrière l’intérêt du peuple pour critiquer la critique de l’exécutif et menacez d’une "détérioration du climat social" - implicitement grèves et manifestations ! On se demande quelle sera votre réaction si l’exécutif devait interdire votre "détérioration du clinat social". Vous avez bien raison que l’indépendance de la justice est une condition nécessaire pour qu’il y ait justice tout court. En revanche, vous manquez de comprendre que ce n’est pas une condition suffisante. Une justice peut être indépendante et biaisée, si ce n’est corrompue.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 17:05, par Achille De TAPSOBA
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    HOMMAGE A NOS MARTYRS du 30, 31 Octobre 2014 et 16,17 Septembre 2015.

    Sont d’office exclus les magistrats faciles ou corrompus

    Chers magistrats intègres, je vous salue. Aujourd’hui l’indépendance de la justice est entrain d’être remise par 3 anciens apôtres de 27 ans d’impunité(RSS) dans leurs intentions de récupérer le CSM un jour. Cette indépendance, faut-il le rappeler, est le prix d’une haute lutte héroïque d’un PEUPLE insurgé (mondialement admiré en fin 2014) sur les forces du mal (compaorose). Vendre la DIGNITÉ du BURKINA avec la Cote d’Ivoire pour se relancer économiquement a été le refus catégorique du Célèbre Président Thomas SANKARA(Nous préférons la pauvreté dans la dignité que l’opulence dans la prostitution) mais il a fallu que les Mendiants des Temps Nouveaux arrivés au pouvoir nous sortent le Grand Jeu le RÈGLEMENT DIPLOMATIQUE. Nous constatons depuis 6 mois que le diable est entré dans la Grande Maison du BRAVE PEUPLE avec l’annulation de mandat d’arrêt du petit rebelle Soro et de son père Blaise Guessan contre l’argent du grand frère ADO "l’homme de paix" et des franc-maçons aussi avec les libérations massives des grands criminels au col blanc "les amis d’hier du cdp" avec la complicité de certains acteurs reconvertis spontanément en faux donneurs de leçons de bonne gouvernance. Certains veulent eux-mêmes échapper à la justice pour sauver leurs propres "têtes" notamment dans les affaires de Boukary DABO et Thomas SANKARA dont leurs noms sont régulièrement cités.

    Nous savons qu’il y a sans doute des juges faciles (dealers chevronnés) en votre sein qui ternissent naturellement l’image de la belle maison "JUSTICE". Par contre, certains sont intègres (très propres et pleins de dignité) prêts toujours à protéger les orphelins, les veuves ou les plus vénérables(MARTYRS et victimes d’abus de pouvoir) au nom de la justice équitable et respectable.

    Chers magistrats, il faut balayer les mauvaises graines de la maison en les mettant à la casse(poubelle). Protégez les orphelins, les veuves, les plus pauvres ou vénérables contre les plus forts ou les plus riches en vous départant des comportements mercantiles(argent). N’acceptez jamais les coups tordus des politiciens véreux prêts à tout pour leurs propres intérêts. NOS CHERS MARTYRS COUCHÉS VEULENT LA VÉRITÉ.

    Chers magistrats, soyez convaincus que l’indépendance de la justice ne sera pas l’objet d’une quelconque révision aussi banale soit-elle dans la nouvelle Constitution de la Vè République quelque soient les intentions exprimées de certains parrains de l’impunité(RSS). LE BRAVE PEUPLE N’ADMETTRA JAMAIS UN INSTANT CETTE FORFAITURE. NOUS DÉFENDRONS CETTE INDÉPENDANCE A N’IMPORTE QUEL PRIX.

    NOTRE SOUHAIT ARDENT EST D’AVOIR UNE JUSTICE ÉQUITABLE ET RESPECTABLE qui dit le droit rien que le droit.

    Je vous souhaite avec tout le respect, chers magistrats intègres, beaucoup de courage et de détermination pour ne pas être trainés comme des moutons de l’abattoir de Kossodo (Ouaga) ou de Farakan (Bobo) destinés à la charcuterie(manipulables par les politiques à tout moment).

    A NOS MARTYRS QU’ILS SE REPOSENT EN PAIX. QUE JUSTICE LEUR SOIT RENDUE RAPIDEMENT

    JUSTICE POUR NORBERT ZONGO
    JUSTICE POUR THOMAS SANKARA
    JUSTICE POUR SALIFOU NEBIE
    JUSTICE POUR DAVID A OUEDRAOGO
    JUSTICE POUR DABO BOUKARY

    VICTOIRE TOUJOURS AU BRAVE PEUPLE
    VIVE LA DÉMOCRATIE AU FASO
    VIVE LE BRAVE PEUPLE BURKINABÉ

    QUE LE SEIGNEUR BÉNISSE LE BURKINA QUE NOUS AIMONS TOUS.AMEN
    PAIX ET SUCCÈS A TOUS LES BURKINABÉS . AMEN
    ACHILLE DE TAPSOBA LE BOBOLAIS
    Insurgé

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 17:15, par le paysan
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Merci
    C’est très propre. Nous attendions cette sortie.Cela confirme qu’il y a encore des burkimbis au Faso. Un peuple épris de justice et de paix aura toujours un regard bien veillant du Dieu créateur.
    De quoi est il question ? des gens nous ont dit qu’ils reconnaissent s’être trompé, qu’il ont fait fausse route pendant plus de 26 ans , que l’article 37 de Dr Bongnèsan n’était effectivement pas antidémocratique...etc,qu’ils ont rejoint le peuple !!!. Mais ont ils la volonté de s’identifier au peuple ( ses intérêts, son combat,son bulkildim) ou veulent-ils encore une fois se servir du peuple ? Ont ’ils compris que si le peuple éclairé les avaient suivi dans leur "toukguili" au moment ou ils étaient à table avec le diable (pour reprendre leur propres expressions) le Boss en se séparant d’eux les aurait cuisiné par son cordon bleu en une soirée de décembre 2013 sans état d’âme en d’autres termes le boss les fait et il y a rien et il n’y aura rien. Mais s’il les a mis à la retraite office c’est par crainte du peuple mobilisé. C’est donc grâce à la perspicacité des hommes bien et clairvoyant qui ont refusé la table du diable qu’ils sont aujourd’hui en vie.
    Force aujourd’hui est de constaté qu’ils ont plutôt trouvé asile chez le peuple burkinabé clément et magnanime sans changer de mentalité et ils ont même toujours sur eux les même armes et munitions. J’en preuve les faits et geste de leur stratège lors de la dernière campagne pour les municipales à Youma au Yatenga et leurs relations extrêmement complexes avec les groupes dit Koglewéogo,...ETC
    Par amour pour eux et mon pays que je ne voudrait pas qu’on ramène en arrière, le paysan ou le yirmoaga branché sur le net que je suis leur demande une introspection individuelle et collective pour revenir à la raison. Ils se sauveront ainsi et éviteront à mon cher Faso des troubles inutiles. Sans justice (bien que toujours relative) il sera difficile de gérer ce pays sans laisser sa peau.
    Que Dieu sauve mon pays. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 17:34, par vino
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    courage à vous chers magistrats. votre lutte est noble. votre péché c’est de ne pas communiquer assez. la justice burkinabé n’est pas parfaite, comme tous les autres corps et pouvoirs d’ailleurs. mais cela ne peut aucunement être un prétexte pour opérer un recul par l’ immixtion de l’ exécutif dans le judiciaire. non à la remise en cause des acquis de l’ insurrection.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 17:40, par SS 20
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Haba ! qu’entendons nous par indépendance de la justice ?
    C’est la question que beaucoup de nous se posons surtout que les questions judiciaires
    sont complexes à cerner même pour les initiés qui se livrent à des jeux de ping pong académiques !
    Pour ces raisons , je crois que pour des dossiers de justice hautement sensibles et susceptibles de perturber dangereusement la paix sociale , le Président du Faso , Chef de l’État ,Chef suprême des armées ,Premier garant de la magistrature suprême doit tout de moins être informé des décisions que nos juges indépendants viendraient à prendre avant que cela ne soit porté à la connaissance du grand public.

    On ne nourrit pas le bébé avec des aliments solides dès les premiers mois , quand le temps de sevrage va arriver point besoin de tourner au tour du pot , allons doucement et avec lucidité car c’est en temps de paix que l’on peut rendre justice selon le droit.

    Je crois que le Président du Faso et celui de l’assemblée nationale n’ont pas perdu le sens du pourquoi de l’insurrection pour vouloir guider l’instruction d’un quelconque dossier sensible sinon n’gaw !
    Quel intérêt ils ont à ce que le dossier de la tentative du coup d’état ne soit pas jugé ,puisqu’il a fallu de peu qu’ils trépassent !? à moins que ce ne soit un vrai faux coup d’état .

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 17:41, par vino
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    courage à vous chers magistrats. votre lutte est noble. votre péché c’est de ne pas communiquer assez. la justice burkinabé n’est pas parfaite, comme tous les autres corps et pouvoirs d’ailleurs. mais cela ne peut aucunement être un prétexte pour opérer un recul par l’ immixtion de l’ exécutif dans le judiciaire. non à la remise en cause des acquis de l’ insurrection.
    au contraire on a l’ impression que la justice fait peur aux autres pouvoirs. que ces derniers sachent que cela est normal dans une democratie au lieu de travailler à la faire reculer.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 17:49, par Wendmi
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Oui à l’indépendance totale de la justice mais SANS JUGES CORROMPUS JUSQU’À LA MOELLE

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 18:19, par Achille OUEDRAOGO
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Sale temps pour les magistrats burkinabé
    pourrait être le titre d’un documentaire sur la justice burkinabé.
    La justice burkinabé qui opprime le faible pour aider le fort, est présentement détestée par les faibles, les pauvres, le bas peuple et cela n’est que justice légitime. Par contre les forts et puissants se mettent aussi à détester cette même justice.

    Mais sauf hypocrisie, personne ne plaint les magistrats qui ne font que récolter ce qu’il ont semé.

    Trop de pouvoir tue le pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 18:27, par bonheur
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    je cois savoir que selon la constitution burkinabè il y a trois pouvoirs et chaque pouvoir a sa mission bien déterminé.
    cependant vue cette séparation de pouvoir ,ni l’exécutif ni le parlement n’a le droit se mêler des affaires judiciaires.
    le pouvoir judiciaire ne fait qu’appliquer les textes que le parlement et le gouvernement ont conçus.
    il est préférable de revoir notre code pénal que de vouloir la tête des juges.
    en ce qui concerne les imperfections dans cet appareil il faut travailler à assainir la boîte.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 21:12, par Le RÉEL
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Toute indépendance a des conséquences. Que les magistrats se serrent les coudes au lieu de nous prendre à témoin. Et puis vous n’avez pas honte ,vous osez parler de l’insurrection ,vous qui avez été que des spectateurs se retrouvent subitement bénéficiaires des dividendes de cette nouvelle situation. Mes freres réveiller vous.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 21:53, par TUUK-SOMDE
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    L’’indépendance de la magistrature à l’heure actuelle ressemble à un plan B du putch. Le peuple s’attendait à une indépendance qui conduise à retrouver les assassins de Norbert ZONGO et Salif NEBIE. Les juges s’en sont servi pour liberer Eddie et le peuple les soupçonne de vouloir libérer Djibril.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 22:13
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    C’est pas mieux pour vous de porter plainte contre Roko
    et Gorba pour outrage à magistrat ? Vous saviez si bien le faire dans un passé proche !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 22:57, par Le Capitaine
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Ah la, c’est devenu le cirque de la justice. Ne faites même pas appel a la veille citoyenne, car les citoyens lamdas sont les plus grandes victimes de vos agissements illégaux. J’aurais préféré que vous greviez pour l’amélioration des conditions de travail, pour des nouvelles infrastructures adaptés, un personnel plus étoffé et mieux former que pour une augmentation de salaire pour vous encourager a "être indépendant". Indépendance que vous ne pouvez assumer vu que vous ne faîtes pas grands chose dans ce sens. Quand est-ce que vous avez proposé la relecture des codes de procédures de la justice pour permettre de rendre la justice de manière plus équitable et légale ? Quand est-ce que vous avez lancé des procédures contre des membres corrompus de votre corps ?
    Continuez à manigancer avec l’Exécutif et nous servir des discours inutiles et vous verrez comment vous serez traités par "la veille citoyenne" !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin 2016 à 23:35, par Jean Gabriel YAMEOGO
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Bonjour à tous,

    L’indépendance et la probité de la justice au Burkina sont une affaire de tous les citoyens. Il est illusoire de croire qu’un beau matin, nous allons nous réveiller avec une justice sans tache alors que nous refusons de mettre la main à la pâte. Tout comme certains refusent de faire la politique en arguant que c’est un milieu sale et d’intrigues ; laissant ainsi le champ libre aux médiocres et autres apprentis-sorciers, nous aurons tort de croire aussi que la justice n’est qu’une affaire des professionnels (magistrats, avocats, greffiers, PJ, GSP ect.). C’est en cela que l’appel à la veille citoyenne lancé par les magistrats est fort pertinent. En effet, si les citoyens ne supportent pas les premiers animateurs de notre justice, ceux-ci seront bientôt réduits en juges "faciles" pour changer des juges "acquis" et la corruption tant décriée de ce corps reprendra de plus belle. Par contre, si les citoyens font bloc autour des professionnels de la justice, la gangrène qui a fait son lit au sein de l’appareil judiciaire sera extirpée pour lui permettre de faire sa mue au grand bonheur du peuple. C’est pourquoi, nous ne devons pas nous focaliser, outre mesure, sur l’éventuelle corruption de nos juges mais plutôt comment les aider à se sortir du guêpier et prévenir toute tentative nouvelle de caporalisation de la justice à des fins inavouées (règlement par voir diplomatique, juges "faciles", remise en cause au plus haut sommet de l’Exécutif de l’indépendance sacrée de la justice etc.).

    En effet,a justice burkinabé sera ce que les burkinabé voudront qu’elle soit. Tout comme nous avons les dirigeants que nous "méritons", nous aurons une justice que nous "mériterons"selon notre comportement individuel et collectif à son égard. Personne ne viendra construire une justice équitable à notre place tout comme le changement qualitatif tant recherché ne nous tombera pas du ciel. Après tout, s’il y a des corrompus c’est qu’il y a des corrupteurs. C’est trop facile de se cacher derrière son ordinateur et crier haro sur le baudet alors que dès qu’un problème apparaît nous cherchons tous à le régler par des passes-droit ; lesquels passes-droit nous conduisent à être des corrupteurs. Alors comme l’évangile le dit : "lorsque tu veux ôter la paille qui est dans l’œil de ton prochain, il faut d’abord enlever la poutre qui est dans ton œil. Alors tu verras plus clair pour extirper la paille de l’œil de ton prochain". C’est facile de jouer au censeur alors que soi-même, on est loin d’être irréprochable. Faisons chacun son examen de conscience sincèrement avant de jeter la pierre sur les hommes et femmes de justice. Après cet examen, prenons la résolution de nous mettre du côté de nos juges pour leur donner le courage d’affirmer leur indépendance en disant le droit rien que le droit. Nous aurons alors fait oeuvre utile pour nous-mêmes et les générations futures de ce beau pays. Que Dieu vienne en aide à nos juges et sauve le Burkina de la bête à sept têtes qui menace de le dévorer.

    Bonne journée à tous dans la paix du Seigneur.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 06:17, par Ghost
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    C’est génial ! Et dire que tout ce bordel est né après le départ d’un seul homme. Grand il est SEM Blaise Compaore. Analysez un peu ce qui se passe au pays depuis la soit disant insurrection et vous verrez que c’est à force de vouloir nuire à une poignet de personnes que tout ça nous arrive. Les moutons se promène ensemble mais ils n’ont pas le même prix. Blaise ou Rock ne peuvent en finir avec l’ignorance, la pauvreté, l’équité et rendre tout le monde heureux. Ceux qui pensent que c’est parce que y avait un Blaise au pouvoir qu’ils étaient pauvres ou que tout partait en couille pour eux n’ont qu’à bien s’assoire car c’est pas demain la veille. A cette allure on risque de vivre des années pires que son Blaise

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 08:15, par Thién
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Le "vrai pouvoir indépendant" est le Peuple !
    Seul lui peut dicter sa loi !
    Que le soit-disant pouvoir judiciaire gesticule sans le soutien du Peuple, n’est que du bruit !
    Le pouvoir judiciaire n’est pas en harmonie avec le Peuple et cela est connu de longue date.
    Ces présidents de juridictions et autres, sont déconnectés de la réalité et doivent d’abord chercher à combler l’énorme fossé qui existe entre le Peuple et eux ! tout le monde parle de juges pourris, corrompus, faussaires.... et bien d’autres qualificatifs, mais on ne les a jamais entendu faire des déclarations sinon engager des poursuites contre ces délinquants qui vivent et mangent avec eux. Vous avez pourri la société sans être "indépendants" !
    Alors, avec votre "indépendance" qu’allez vous devenir ?
    Vous dite le droit au nom du Peuple mais vos comportements ne réflètent pas celui du Peuple car vous semblez être tombés d’une autre planète !
    Travailler d’abord à acquérir la confiance du Peuple en faisant un grand nettoyage dans vos rangs et en remettant vos comportements quotidiens en cause.
    "Vivez avec le Peuple pour vaincre avec le Peuple" sinon votre sort sera joué une bonne fois pour toute !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 08:16
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Je partage tout à fait la position des pouvoirs exécutif et législatif. Indépendance ne veut pas dire faire ce qu’on veut et il n’y a rien. Vous avez le droit de redevabilité envers le peuple insurgé. Ne l’oubliez pas. C’est grâce à ce peuple vous devez vous situation actuelle. Où étiez vous quand le vaillant peuple se faisait tirer dessus pour une affaire de justice : le code électoral en son article 37. C’est maintenant vous parlez avec en main quelques acquis grâce au même peuple. En ce qui me concerne je ne fais plus confiance à notre justice. C’est le droit des magistrats de grever comme ils font pour leurs salaires. Je ne suis pas prêt à me sacrifier pour des "affairistes" comme l’a si bien dit le président de l’Assemblée Nationale. Et il a raison juste qu’à preuve de contraire de votre part. Vous n’êtes pas les seuls à faire le "banc des blancs".

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 08:17, par ZigriRooKooKa
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Faites amende honorable :
    - vidé les dossiers de crimes de sangs
    - videz les dossiers de crimes économique
    -videz de vos rends les magistrats corrompus notoire et avéré
    Ce avec fermeté, rigueur, probité de sévérité.
    Ainsi donc serons les sentinelle qui veillerons sur vous. Ce n’est pas difficile ce que nous demandons c’est une question de :
    - volonté
    - respect de votre sermant
    - renonciation à la cupidité morbide qui vous habite dès l’entame de vos carrière
    Ce n’est cher payé mes chers magistrats parce que dans le silence et dans l’obscurité le peuple bave de douleur de vos éconduites.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 08:21, par lemonument
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    haa que les magistrats souffrent dans ce pays ; je n’aimerais pas être à leur place ; Vous vous battez pour un peuple qui ne vous comprend pas, un peuple qui ne prend pas la peine de lire ce que vous avez écrit, un peuple qui dit que vous ne communiquez pas et quand vous osez le faire en enfreignant votre obligation de réserve, ce même peuple vous insulte ; Que de dures labeurs ; courage

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 08:22, par legran
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    En principe une justice ne doit pas se faire aimer, sinon elle a déjà choisi son camp. l’indépendance de la justice est une notion qui dépasse la compréhension de beaucoup de nos internautes locaux et ils sont mal venus à discuter de la question sur le faso.net. La platitude de certains raisonnements montre à quel point les gens manquent de réalisme. Ceux (les gouvernants) qui ne veulent pas laisser la justice travailler librement savent ce qui les attend.Pour cela, prière aux internets bornés d’arrêtés de réduire la question de l’indépendance de la justice à des questions de salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 08:35, par Thién
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Pourquoi n’avoir pas signé "intitu personae" cette déclaration au lieu de le faire par procuration !
    Tout le monde gagnerait à connaitre les noms et pénoms de ces présidents et procureurs de juridiction car "l’indépendance" et la transparence commencent par là. Ce sont ces jeux de cache-cache avec le Peuple qui vous perdront !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 08:56, par Ouedraogo Boukare dit Bouki le malin
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Ouff, sauve ! Il fallait y revenir. Mrs les magistrats, vous n’etes pas Dieu sur terre. S’il vous plait, arretez vos demagogies. Liberte ! Liberte ! Liberte ! Independance ! independance ! Independance ! Tout ce que vous connaissez. S’il s’agit de dire pourquoi des liberations falacieuses, c’est le silence. C’est nous meme le peuple qui allons decider pour le President du Faso. salaire falamiteux, grotestes, libres, independants. Finis. Travaillez honnetement et vous serez a votre place reelle. Merci mon President. Que Dieu vous benisse et benisse le Faso. Que le ministre actuel de la justice soit enleve purement et simplement. C’est lui qui cre la zizanie.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 09:00, par Le justicier
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Soutiens aux magistrats restez ferme sur votre position. les personnes suffisamment intelligentes savent que l indépendance de la justice est un combat perpétuel. Tous ces gens qui ont un passe sale ne veulent pas voir une justice indépendante.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 09:31, par Gringo
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    « les juges sont devenus des affairistes et pour que notre justice soit sociale et équitable, il faudrait qu’à la prochaine révision constitutionnelle, on mette des garde-fous afin que celle-ci réponde aux aspirations du peuple ».
    Il fallait commencer par là et dire si oui ou non cette déclaration est fondée.
    Ce que Salifou Diallo dit n’est pas une invention de sa part mais une triste réalité vécue par tous.
    Ce qui ce passe aujourd’hui au niveau de la justice fait honte et les magistrats qui veulent sauver ce qui peut encore l’être de leur corps devront d’abord combattre ce qui se passe en leur sein.
    Et puis ne vous trompez pas, ce que Safiatou Lopez a déclaré n’est ni une menace gratuite ni une vue de l’esprit mais bien ce qui pourrait arriver.
    si le pouvoir démissionne pour laisser les juges vendre leurs services au plus offrants, nous serons tous demain des koglwego contre cette institution et ce qui devrait arriver arrivera.
    Soyons honnêtes, plus aucun justiciable n’a confiance en la justice et c’est peu dire.
    les juges sont devenus des braqueurs et c’est triste !!
    Faites le ménage en votre sein et revenez nous voir ; pour l’instant, l’indépendance sur papier que vous revendiquez et une bombe qui va vous exploser à la figure.
    Pendant que nous y sommes il faudrait également décréter l’indépendance de la MACO pour que les prisonniers se gèrent !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 10:37
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    vous les magistrats vous devrez avoir honte de prononcer le mot indépendance parce que sans valeur morale. vous êtes là pour votre ventre et non pas pour rechercher le vérité, la justice. j’ai suivi à plusieurs reprise des procès, mais c’est décevant : on dirait des débats dans un cabaret de dolo . c’est pour dire à quel point vous êtes nuisibles pour l’économie du pays.le développement d’une économie est en rapport direct avec la justice rendue.plus il y a d’injustice plus l’économie est faible. puisque les voleurs vont piller les honnêtes personnes qui finirons par cesser de produire. j’ai honte pour ces magistrats qui sont des voleurs, des corrompus, des parasites qui ne pensent qu’à leur ventre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 11:01
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    commencer par rediger d’abord à temps vos décisions de justice (il y’ en a qui font trois ans, on a des preuves),
    en suite lutter entre vous contre la corruption dans les juridictions (il y a combien d’entre vous qui ont des immeubles ?)
    l’indépendance c’est quand le juge fait son travail qu’il doit le faire en toute indépendance mais ce n’est pas le cas, vous devenus des juges-avocat, vous prenez l’argent partout. Est-ce que le president du faso et de l’assemblée nationales sont avec vous que vous rendez vos décisions ou c’est eux qui vous disent de faire trois ans avant de rendre vos décisions ? ne trompez pas le peuple. le président a signé les décret d’application de vos renvendications salariales de spoliation du peuple en donnant au magistrat nouvellement sorti de l’école 732000fcfa vous avez fait quelles études pour meriter ce salaire ?
    le fait que ces deux personnalités soient à la tete du csm en quoi est-ce que cela rend la justice dépendant de l’exécutif ? le président ne participe pas aux débats ni d’ailleurs le ministre, ils veulent juste suivre pourquoi cela vous derrange.
    vos salaires nous énervent parce que vous ne les meritez pas. vous avez maitrise plus six mois de formation sans soutenance pendant que vos collègues greffiers en chef ont maitrise plus vingt deux mois de formation avec soutenance, quand ils ne sont pas là vous ne pouvez pas tenir une audience, donc en quoi est-ce que vous etes superieurs à eux ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 11:28, par Sergent-Révolutionnaire
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Si la justice est indépendante, n’ y a t-il pas risque de déification des magistrats ? Je pense à cela fortement d’autant plus qu’au temps de Blaise COMPAORE, il y a eu des magistrats (les plus orgueilleux et véreux) qui, pour un simple écart de comportement d’un simple citoyen, use de la fameuse formule abusive : ’’outrage à magistrat". Pourtant, le Président de la République, garant de l’unité nationale, reçoit à longueur de journée des injures, des critiques s’apparentant à la diffamation sans coup férir. Je pense qu’il faut recadrer la magistrature pour éviter les abus. J’espère que le Conseil supérieur de la magistrature (Je souhaite vivement) se penchera du côté des sanctions sévères à infliger aux magistrats incompétents, orgueilleux au point de banaliser la dignité humaine commune à tout être humain, affairistes, et loin de répondre aux aspirations des populations). Pour ma part, je souhaite pour notre pays des magistrats patriotes et probes, maîtrisant leur domaine d’intervention, respectant la dignité humaine ; en fait, leur indépendance de même que leur crédibilité en dépendent.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 12:06, par zouon
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    hum ! je vais me taire pour ne pas voir, une enquête judiciaire ouverte à mon encontre. sinon où sont les magistrats qui disent qu’ils n’ont pas de leçons à recevoir du peuple ? cet écrit sert à quoi ? sans les OSC, l’opposition toutes formées du peuple, vous magistrats ne peuvent rien contre la décision du PF. bonne chance. excusez moi, c’est pas Safiatou Lopez mais un de ses membres seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 12:14, par ppz
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    La Bible dit, au Livre d’Osee que << mon peuple meurt faute de connaissance>>. Tel est le cas du peuple bf aujourd’hui.
    Puisse Dieu sanctifier et proteger la magistrature bf !!!!
    Amen

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 12:27, par lejudiceux
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Les amis la justice indépendante n’est pas vraiment pour les magistrats eux-mêmes. C’est plutôt pour nous d’abord. Serez vous content de la justice si ces décisions sont ce que Rock et Salif veulent ? La justice peut elle rendre une décision où toutes les parties sont d’accord alors qu’elles sont opposées sur leurs intérêts ? Comprenez donc qu’il y aura toujours des gens qui seront insatisfaits de la justice et ce n’est pas qu’au Burkina seulement. Celui qui a eu gain de cause dira que la justice est efficace alors que celui qui a perdu dira que la justice est corrompue ? Combien vienne encore voir la justice pour demander des faveurs ? Si y a corruption c’est parce qu’il y a des corrupteurs, et les corrupteurs c’est nous même. Si la justice est au dessus de ces corrupteurs (et donc indépendant vis-à-vis d’eux) ce n’est pas les magistrats que cela arrange au premier chef mais le citoyen que nous sommes. Donc que ceux qui écrivent parce que des politiciens leur ont donné des tablettes ou de la connexion gratuitement, qu’ils se reposent maintenant parce que tôt ou tard tout va se savoir. Quand les magistrats ne communiquent pas on dit que c’est parce qu’ils se reproche quelque chose, s’ils communique encore c’est vous parlez trop ou nettoyez votre corps d’abord. Attaquez le problème par la source est le meilleur remède. Il faut combattre ceux qui veulent à coup sûr mettre les battons dans les roues de la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 13:23
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Le 1er juge d’instruction dans les affaires de l’insurrection et du coup d’état a été révoqué sans qu’on nous donne des explications. Pourquoi ? Avec l’arrivée du nouveau des libérations calamiteuses... Ceux qui ont di hier qu’on aura pas la paix s’il sont exclus sont libres ; eux qui ont menacé et les menaces réalisées. La prochaine insurrection populaire risque d’être provoquée par la justice burkinabé si vous n’y prenez garde chers frères juges... Nous ne le souhaitons mais ce sera un vrai désastre... Dieu nous garde... Amen

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 17:54, par David N Nester
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Ah Oui ! dans quel pays on se trouve, je suis tombé des nues quand j’ai lu cette déclaration. Nos tous puissants magistrats qui appellent à la veille citoyenne, ces mêmes là qui sont prompts à condamner le pauvre citoyen pour "OUTRAGE A MAGISTRATS" c’est vs qui appelez à la rescousse ce même peuple pour protéger "l’indépendance de la magistrature".
    la magistrature a toujours été indépendante, peut-être que ce sont les hommes qui doivent l’animer qui refusent de l’accepter. il vous appartient de décider d’être indépendants ou être à la solde de quelqu’un. Chaque chose a un coût, dc il faut laisser le peuple là où il est.
    Seule la lutte libère, si vous ne voulez pas lutter, alors accepter votre condition avec tout ce que cela comporte.
    vs êtes prompts pour lancer des mots d’ordre pour l’amélioration de votre rémunération, parce que vs avez estimé qu’il vous fallait de salaires faramineux pr être indépendants, alors il ne vous reste qu’à prouver au peuple que vous êtes effectivement indépendants, sinon le contribuable va se fâcher, nos martyrs vont se retourner de leurs tombes, les victimes de l’injustice de la justice vont vous maudire encore plus.
    Vous êtes fiers de dire que les magistrats ne rendent comptent à aucune institution. Sachez donc que c’est une grosse lacune de nos textes, car comme le disait un auteur " si le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument".

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2016 à 21:15, par Yandé
    En réponse à : Déclarations contre la Justice : Des Présidents de juridiction appellent à la veille citoyenne

    Chaque peuple mérite ses dirigeants ! chers magistrats, je pense qu’il ne faut plus lutter pour un peuple mouton qui ne sait pas ce qu’il veut. L’indépendance de la magistrature ne profite pas premièrement aux magistrats mais plutôt au peuple. Acceptez les propositions de Rock et Salif et vous serrez en paix au lieu de défendre des inconscients. Le jour ou les députés de l’assemblée nationale voterons des lois qui répondent aux aspirations du peuple, les décisions de justice répondraient aussi aux aspirations du peuple. Si les RSS vous demandent d’enterrer des dossiers de crimes (sang, économique, détournement de parcelles, ect) dont eux même sont impliqués, faites-le sans arrière pensée, car ce peuple est étourdi et ne sait pas ce qu’il veut. De toute façon, les RSS avaient crées les Koglwéogo pour remplacer les magistrats et les FDS donc votre lutte est inutile. Le peuple burkinabè mérite être jugé par les koglwégo. Si le peuple est incapable de se rappeler que c’est depuis que les RSS sont arrivés au pouvoir que les dossiers en justices ont serieusement réculés, c’est tampi pour lui. Tampis pour un peuple qui ne sait pas regarder plus loin que le bout de son nez. Nimporte quoi.......

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés