Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus il y a de candidatures pour une élection présidentielle, moins on préservera l’environnement.» Édith Boukeu Journaliste-fact Checker, Cameroun

Salon international de l’énergie, des mines et des carrières : C’est parti pour la 5e édition

Accueil > Actualités > Economie • • mercredi 25 mai 2016 à 00h02min
 Salon international de l’énergie, des mines et des carrières : C’est parti pour la 5e édition

“Transition énergétique et RSE dans l’exploitation minière en Afrique”, c’est sous ce thème que se tient la 5e édition du Salon international de l’énergie, des mines et des carrières (SEMICA), à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture a eu lieu ce jeudi 26 mai 2016 en présence de Innocent Belemtougri, président du SEMICA. Du 26 au 28 mai, les acteurs mondiaux des filières énergies, mines et carrières pourront promouvoir leurs produits et nouer des partenariats.

Depuis 2012, le Salon international de l’énergie, des mines et des carrières (SEMICA) fait son bonhomme de chemin. Chaque année il réunit plusieurs acteurs du domaine, constituant ainsi un cadre d’échanges et d’affaires. Pour l’année 2016, environ 3 000 participants nationaux et internationaux sont attendus à cette 5eédition. « C’est l’occasion pour nous de rassembler en un lieu l’ensemble des acteurs mondiaux des filières énergétiques, afin de discuter sur la thématique à travers des conférences, des expositions.

Le SEMICA est le lieu où l’Afrique se vend aux investisseurs. Les secteurs des mines, des énergies, sont des domaines où il y a beaucoup de technologies qui viennent d’ailleurs. Nous avons besoin de cet échange de technologies afin de développer ce secteur. Il n’en demeure pas moins qu’il y a une certaine expertise qui existe sur le continent et le SEMICA en fait la promotion », a lancé Innocent Belemtougri président du SEMICA lors de la cérémonie d’ouverture en présence de plusieurs acteurs du domaine. Apres cette étape, les organisateurs ont procédé à la coupure du ruban qui ouvre officiellement la foire avant de procéder à la visite.

Une cinquantaine de stands étaient à la disposition des exposants, chacun dans sa spécialité. Et le président du salon les a tour à tour visités.

Pour Pierre Fonkenell, Directeur de Burkina équipement, « le SEMICA est notre secteur d’activité, ce qui explique d’ailleurs notre participation. Nous avons des engins de travaux publics bien connus, des groupes électrogènes à destination des clients en construction, des clients miniers ».

Francis Kouamé lui est responsable commercial de la société DEM (Philippe Demerloge) en Côte d’Ivoire. « Nous sommes concessionnaire des machines qui sont adaptés au travail dans le secteur minier, dans l’agriculture. C’est la deuxième fois pour nous de participer au SEMICA. Pour nous, c’est un cadre d’échanges, de prospection, de connaissance. C’est bien meilleur cette année car le cadre est beau, les salles sont climatisées et l’entrée n’est pas payante, ce qui permettra à ceux qui ont appris l’activité de façon ponctuelle d’y prendre part », s’est –il exprimé.

Durant trois jours, les participants auront droit à des conférences sur la transition énergétique, sur Women in mining Africa, sur la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) dans les entreprises minières en Afrique et sur le développement des énergies renouvelables en Afrique.

Pour le président du SEMICA, le salon s’ouvre avec un vent nouveau et d’espoir de créer comme il l’a fait les années antérieures, un peu plus d’engouement et de visibilité. « Nous sommes à la phase de démarrage aujourd’hui et nous espérons que nos participants seront satisfaits », a-t-il fait comprendre.
L’accès au salon est autorisé à ceux qui ont des cartes d’invitations et des badges. Le SEMICA refermera ses portes le 28 mai 2016.

Wendkuni Diane Kagambèga (stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Sociétés commerciales : L’Agence burkinabè des investissements instruit les actionnaires minoritaires sur leurs droits
Corruption dans l’administration des douanes au Burkina : Un programme anti-corruption mis en place pour inverser la tendance
Transformation du coton burkinabè : Désormais des T-shirts made in Burkina
Investir au Burkina : La protection des actionnaires minoritaires préoccupe l’Agence burkinabè des investissements
Projets et programmes communautaires : Le Burkina Faso dans le viseur des experts nationaux et de l’UEMOA
Production de miel au Burkina : Les acteurs disposent désormais d’un référentiel technico-économique
Journée africaine de la statistique : Déclaration de Lassané Kaboré, ministre de l’Economie et des Finances
Filières économiques porteuses : La bonne moisson du Réseau des producteurs de beurre de karité
Élections 2020 au Burkina : Une mission conjointe de la CEDEAO et de l’Union africaine salue le dispositif mis en place
20e Concours d’agrégation en médecine : Le Dr Aimé Sosthène Ouédraogo sacré meilleur lauréat
Hauts-Bassins : L’ONG Action contre la faim plaide pour une amélioration des services WASH dans les centres de santé
Kagalo : Le projet qui veut renforcer la participation des femmes dans les sphères de prise de décision
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés