Loi 081 : les Gestionnaires des ressources humaines analysent les avancées en rapport avec leur fonction

samedi 7 mai 2016 à 00h30min

L’Association professionnelle des gestionnaires des ressources humaines et de l’administration publique (GRH-AP) a organisé, ce samedi 7 mai 2016 à Ouagadougou, une conférence publique sur le thème « Le nouveau statut général de la Fonction publique d’Etat : quelles avancées en matière de gestion des ressources humaines ? ». Elle fut animée par Francis Paré, Directeur général de la Fonction publique, Gustave Millogo et Jean Emmanuel Dabiré.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Loi 081 : les Gestionnaires des ressources humaines analysent les avancées en rapport avec leur fonction

Le facteur humain a longtemps été considéré comme un coût plutôt qu’une ressource dans l’administration publique. Aussi la fonction « « Gestionnaires des ressources humaines » fut remise au second car pouvait être confiée à n’importe cadre. Or, il est coutume d’entendre qu’une administration publique ou privé n’est efficace que si elle dispose de ressources humaines bien recrutées, formées et valorisées. La nouvelle loi 081 portant sur le statut général de la Fonction publique adoptée et promulguée en 2015, fait suite à la loi 013 qui a occasionné un véritable déclic de la fonction. Regroupés au sein d’une association, les GRH ont marqué un arrêt, ce samedi 7 mai autour d’une conférence publique, pour analyser les avancées du nouveau statut général en rapport avec leur domaine.

Aperçu diachronique

A travers l’histoire du statut général de la fonction publique contée à travers le temps par Francis Paré, l’on ne retiendra d’abord que la loi 22/AL a régi la Fonction publique de 1959 à 1986 avant de passer le témoin à la ZATU nº AN VI – 0008/FP/TRAV du 26 octobre 1988 portant statut général de la Fonction publique. Cette dernière précèdera la loi 013 d’avril 1998 portant régime juridique applicable aux emplois et aux agents de la Fonction publique. Pour Francis Paré, cette loi a été impulsée dans le contexte des programmes d’ajustement structurels (PAS) et ne prenait pas en compte les militaires, magistrats, les personnels parlementaires, les personnels des collectivités et des établissements publics de l’Etat. Les contractuels étaient également régis par le même statut que les fonctionnaires. Toutefois, cette loi s’est révélée inadaptée, avec le temps, au contexte social et aux nouveaux défis de gestion des ressources humaines. C’est ainsi qu’elle a été réajustée en 2005, relue pour la première fois en 2013, adoptée et promulguée sous la transition deux ans plus tard.

La loi 081, une loi porteuse d’équité

Les nouvelles dispositions de la loi 081 (213 articles repartis en neuf titres) qui sont entre autres l’harmonisation du statut et de la rémunération, la détermination d’une échelle des fautes disciplinaires, l’allongement des échelons par classe, la création d’une catégorie P de carrière, sont, selon le DG de la Fonction publique, porteuses « d’équité, de transparence, d’objectivité et surtout de motivation ». « Cependant, il serait illusoire de penser, note Francis Paré, que ce nouveau statut général de la fonction publique d’Etat incarne la perfection et viendra résoudre tous les maux et tribulations que l’administration publique connait en matière de gestion de sa composante ressources humaines ».

Travailler à soigner l’image des GRH

Pour le communicateur Gustave Millogo, le changement est inévitable et la fonction « stratégique » de GRH n’échappe pas à cet adage. Il a invité les agents s’approprier la loi 081, à travailler à valoriser la fonction, à participer à la conception, à l’élaboration, à la mise en œuvre et à l’évaluation des politiques en matière de gestion des ressources humaines dans leurs organisations respectives. En ce qui concerne Le communicateur Dabiré Emmanuel, il a tout simplement exhorté les GRH à s’imposer dans leur service à travers leur compétence et leur exemplarité. La tenue vestimentaire devrait également être soignée afin de forcer le respect autour de soi.

Selon, Ousmane David Zanné, président de l’association GRH-AP, la loi 081 est la bienvenue. Elle permettra aux GRH de bien gérer leurs agents avec « beaucoup plus de sérénité, d’objectivité et d’efficacité ». En attendant, les travaux de cette conférence seront reversés au ministère de la fonction publique afin d’implémenter la loi 081. « Il faut que les ressources humaines ne soient plus les parents pauvres de l’administration », a-t-il conclu.

Crée en janvier 2014, l’association professionnelle des gestionnaires des ressources humaines et de l’administration publique (GRH-AP) se veut être un cadre d’échanges, de partage d’expériences et de promotion la fonction de GRH. Le renouvellement de ses instances est prévu pour le 28 mai à venir.

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés