Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Mesures de gratuité des soins : Le lancement officiel prévu pour le 02 mai à Djibo

Accueil > Actualités > Société • • samedi 30 avril 2016 à 20h40min
Mesures de gratuité des soins : Le lancement officiel prévu pour le 02 mai à Djibo

Le ministère de la santé, procédera au lancement officiel des mesures de gratuité des soins au profit de la femme et de l’enfant de moins de 5 ans à Djibo dans le Sahel, le 02 mai 2016 à partir de 10 heures à la place de la préfecture.

Les mesures concernent :
• la gratuité des soins chez les enfants de moins de 5 ans ;
• la gratuité des accouchements et des césariennes ;
• la gratuité des soins chez la femme enceinte et après accouchement jusqu’à 42 jours ;
• la gratuité de la prise en charge des fistules obstétricales et
• la gratuité du dépistage des cancers du col de l’utérus et du sein chez la femme.

La cérémonie qui sera présidée par le premier ministre Paul Kaba Thiéba est placée sous le très haut patronage du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.
En rappel, la gratuité des soins a débuté depuis le 2 avril 2016 dans les CSPS, CM, et CMA des régions du Centre, du Sahel et des Hauts Bassins.

Le centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo, le centre hospitalier universitaire Pédiatrique Charles De Gaule, le centre hospitalier universitaire Sanou Sourou et le centre hospitalier régional de Dori commencent la gratuité des soins à partir de ce premier mai 2016 . Le passage à l’échelle, sur l’ensemble du territoire interviendra le premier juin 2016.

La population est invitée à faire de cet engagement historique, cher au président Roch Marc Christian Kaboré un succès à travers le respect de la pyramide sanitaire, et surtout le respect des dispositions mises en place dans les structures de soins.

Direction de la communication du ministère de la Santé

Vos commentaires

  • Le 30 avril 2016 à 21:35, par Le Gestionnaire Intègre En réponse à : Mesures de gratuité des soins : Le lancement officiel prévu pour le 02 mai à Djibo

    Gratuité, gratuité,gratuité ! Vous n’avez pas dit que ca commence 2 avril dans 3 régions ! centre, HB, Sahel. j’ai été hier à Yalgado avec mon nourrisson, j’ai payé la consultation et je suis ressorti avec une ordonnance de 11.000f. vous dites maintenant 1er mai. Arretez les annonces précipitées, et preparez vous avant de lancer les mesures.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2016 à 01:43, par medécin En réponse à : Mesures de gratuité des soins : Le lancement officiel prévu pour le 02 mai à Djibo

    Monsieur le gestionnaire intègre internaute 1 ,on vous dit que l’opération commence le 1er mai 2016.Vous vous présentez deux jours avant et vous avez quand même l’outrecuidance de vous plaindre .Mais pourquoi certains burkinabè sont devenus inutilement grognards à tout bout de champ .Soyez un peu sérieux monsieur .Par cette attitude vous mettez déjà votre intégrité en doute .

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2016 à 15:15, par Kouda En réponse à : Mesures de gratuité des soins : Le lancement officiel prévu pour le 02 mai à Djibo

    Bonjour Le Gestionnaire Intègre, la haine aveugle l’Homme et le conduit à sa perte.
    Le Gouvernement a bien dit que la gratuité des soins ne concerne pas les hôpitaux (CHU, CHR) de Ouaga et de Bobo. Elle s’applique dans la phase actuelle aux CSPS et aux CMA.
    Si vous avez accès à internet et vous ne vous donnez pas la peine de bien lire les informations, vous vous trouverez toujours dans cette situation.
    Les informations sur la gratuité des soins ont été diffusées à la radio. Mais non, vous n’avez rien à faire de cela. Quand on est dans un pays, de surcroit, lorsqu’on est instruit, on suit les informations précises au lieu de s’arrêter uniquement aux titres qui eux, peuvent être trompeurs surtout avec la presse que nous avons au Burkina Faso actuellement.
    Alors, ne soyez pas surpris d’avoir à payer pour les consultations, les soins et les médicaments de votre bébé. Pointez vous la semaine prochaine à Yalgado ou à l’hôpital pédiatrique Charles de Gaulle, et vous paierez pian les frais de consultations.
    Y en a marre des gens qui se jouent les instruits, les informés, les branchés sur internet mais qui sont incapables de rechercher la vraie information. Pour vous, c’est toujours la faute des autres.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2016 à 15:32, par Kouda En réponse à : Mesures de gratuité des soins : Le lancement officiel prévu pour le 02 mai à Djibo

    Bonjour Le Gestionnaire Intègre, la haine aveugle l’Homme et le conduit à sa perte.
    Le Gouvernement a bien dit que la gratuité des soins ne concerne pas les hôpitaux (CHU, CHR) de Ouaga et de Bobo. Elle s’applique dans la phase actuelle aux CSPS et aux CMA.
    Si vous avez accès à internet et vous ne vous donnez pas la peine de bien lire les informations, vous vous trouverez toujours dans cette situation.
    Les informations sur la gratuité des soins ont été diffusées à la radio. Mais non, vous n’avez rien à faire de cela. Quand on est dans un pays, de surcroit, lorsqu’on est instruit, on suit les informations précises au lieu de s’arrêter uniquement aux titres qui eux, peuvent être trompeurs surtout avec la presse que nous avons au Burkina Faso actuellement.
    Alors, ne soyez pas surpris d’avoir à payer pour les consultations, les soins et les médicaments de votre bébé. Pointez vous la semaine prochaine à Yalgado ou à l’hôpital pédiatrique Charles de Gaulle, et vous paierez pian les frais de consultations.
    Y en a marre des gens qui se jouent les instruits, les informés, les branchés sur internet mais qui sont incapables de rechercher la vraie information. Pour vous, c’est toujours la faute des autres.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai 2016 à 16:38, par ibrahim En réponse à : Mesures de gratuité des soins : Le lancement officiel prévu pour le 02 mai à Djibo

    Internaut num 1 Mais cest francais q tu n comprend pas oubien ya koa ? On ta di q les hopitaux de ces 3 regions commencent ce 1er mai alors q tu es parti hier.Fallait aller dans les CSPS ou les CMA pour constater l’effectivite’ de cette gratuite’

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Université de Ouagadougou : Les étudiants des années 1995-2000 ne veulent pas être en marge de l’évolution sociopolitique du Burkina
PADEL : Des promoteurs de micro-projets reçoivent du matériel et des chèques
Mariage d’enfants au Burkina : Il faut intensifier la lutte
Consommation des drogues par injection : Des journalistes outillés sur la réduction des risques
Centre hospitalier universitaire de Ouahigouya : Une journée de salubrité pour des soins de qualité
1re édition de la foire agro-sylvo-pastorale de Diabo : La commune valorise ses potentialités
Boucle du Mouhoun : Le projet PROMIRIAN dote sept communes de matériel pour la mise en place de services sociaux
Coordination nationale des associations d’enfants et de jeunes travailleurs du Burkina : Le bilan des activités de 2018 passé à la loupe
Journées Entreprises 2018 de 2iE : Faire de l’entreprenariat une stratégie d’insertion professionnelle
Province du Bam : L’ONG World Agroforesty Centre visite ses réalisations
Ecole nationale de police : Les élèves de la 48e promotion effectuent une sortie d’études dans les Hauts-Bassins
Revue annuelle du programme de coopération 2018-2020 entre le gouvernement du Burkina Faso et l’UNICEF : jauger le niveau de progrès réalisé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés