Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Kundé 2016 : Dicko Fils en Or

Accueil > Actualités > Culture • • samedi 30 avril 2016 à 10h14min
Kundé  2016 : Dicko Fils en Or

La 16e édition des Kundé, cérémonie de récompense d’artistes, a livré son verdict. C’est Dicko Fils qui a été désigné meilleur artiste burkinabè de l’année 2016. Ce vendredi 29 avril, la salle des banquets de Ouaga 2000 a vibré en musique et danse, humour, défilé de mode. La cérémonie a été présidée par l’épouse du chef de l’Etat Sika Bella Kaboré.

Ce ne fut vraiment pas une grande surprise. Comme nous le présagions dans notre édition du 28 avril 2016, l’homme du Denké Denké était en pole position pour brandir le premier Kundé D’or de sa carrière.

Même s’il a raté le Kundé du public dont les votes comptaient pour 25% dans la décision du jury, Dicko Fils a quand même remporté le plus prestigieux trophée de la soirée. En plus de l’Or, la star de la soirée s’en tire avec le Kundé de la meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle avec Wakati . Le meilleur featuring lui est également revenu avecAnani na chanté avec Floby.

Ce dernier en course également pour l’Or, a remporté le Kundé du public et se console aussi avec le Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque.

Le grand perdant, c’est Imilo Lechanceux.Le jeune poucet du trio en course pour l’Or a également manqué le Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque. Mais l’homme des chansons à succès, ‘’Mot de passe’’ et ‘’Talaba’’ a gratifié le public d’une belle prestation fort bien applaudie. A l’exception de Floby, absent les deux autres nominés au Kundé d’Or ont presté avant la proclamation. Une innovation qui selon le commissaire général des Kundé , Salfo Soré, Jah Press, visait à faire connaitre d’avantage les artistes Burkinabè. « Les médias internationaux ne connaissent pas souvent nos artistes ».

Hommage, danse, glamour

Le public a été bien servi par des prestations d’artistes nationaux et étrangers. Josey avec son titre « Diplôme » et Shado Chris avec ‘’J’S8 Jahin Pret" de la Côte d’Ivoire ont fait danser la salle des banquets de Ouaga 2000. Le grand Mopao, Koffi Olomidé a quant à lui, transformé la salle en une vaste boite de nuit. Il a toutefois rendu hommage à son ‘’grand frère’’ Papa Wemba récemment décédé, en demandant une minute de silence.

Avec Marthe Zambo du Cameroun, on a remonté le temps avec sa célèbre chanson, « avec Toi ».

Le commissariatgénéral des Kundé a décerné des trophées d’hommage aux regrettés Victor Démé, et Papa Wemba. Des Kundé d’honneuront été décernés à Koffi Olomidé et à Marthe Zambo pour saluer l’ensemble de leurs carrières.

Comme les éditions précédentes, la soirée de distinction d’artistes a été également marquée par un défilé de mode. Cette année, c’est lestyliste international burkinabè Issa Sorogo qui vit aux Etats-Unis qui a présenté sa collection « Waga doux », pour, ont dit les organisateurs, rendre hommage aux victimes des attaques du 15 janvier dernier à Ouagadougou.

La fausse note de la soirée, a été l’absence de l’artiste malien Sidiki Diabaté, pourtant très attendu du public.
Rendez-vous est pris le dernier vendredi du mois d’avril 2017 pour la 17e édition des Kundé.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Palmarès du Kundé 2016

PRIX PRINCIPAUX
Kundé du public : Floby
Kundé du meilleur artiste traditionnel : Zougnazagmda
Kundé du meilleur artiste de musique religieuse moderne : Rose Battiono
Kundé de la meilleure chanson moderne d’inspiration traditionnelle : Wakati (Dicko Fils)
Kundé de l’artiste le plus joué en discothèque : Floby

Kundé du meilleur clip vidéo : Kami maam (Frère Malkom)
Kundé du meilleur featuring de l’année : Anani na (Dicko Fils et Floby)
Kundé de la révélation : Malika la Slameuse
Kundé du meilleur espoir : David le Combattant
Kundé du meilleur artiste féminin : Wendy

PRIX SPECIAUX

Kundé du meilleur artiste de l’Afrique de l’Ouest : Josey (Côte d’Ivoire)
Kundé du meilleur artiste de l’Afrique centrale : Franko (Cameroun)
Kundé du meilleur featuring de l’intégration : Don Sharp et King Mensah (Voici l’Afrique)
Kundé du meilleur artiste étranger vivant au Burkina Faso : MTY (Côte d’ivoire)
Kundé du meilleur artiste burkinabè de la Diaspora : Béranger Ouédraogo

TCS
Lefaso.net

Portfolio

Messages

  • Félicitation à toi DICKO ! bon vent pour la suite !

  • Il ne méritait pas l’or même si il chante bien.

  • Il ne méritait pas l’or. ..sur quel critère ils sont notés les artistes ?

  • Kundé du meilleur artiste de l’Afrique centrale : Franko (Cameroun) = grande surprise ! Je me demande si les membres du jury connaissent vraiment les musiciens de l’Afrique centrale ! Ou bien se sont-ils laissés influencer par son morceau (coller la petite, Franko) pervers et vide de sens et de morale ! C’est ainsi qu’on contribue à la dépravation des mœurs, à la mauvaise éducation de nos enfants (en cautionnant et dédouanant toute sorte de déviations) et après on se plaint de leurs comportements déviants (cf. les récents comportement des élèves). Le prix de Franko, à mon humble avis est le point noir du jury de cette belle initiative qu’est le kundé 2016.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Musique : Kheops présente son 2e album aux mélomanes de Gaoua
Industries culturelles : Des journées portes ouvertes pour renforcer la visibilité du secteur
Cinéma numérique : La 4e édition du « Festival écran à ciel ouvert » aura lieu du 5 au 9 décembre 2018
Institut des peuples noirs : Le ministre de la Culture milite pour sa réhabilitation
Récréâtrales 2018 : Quand la pièce « Formidable » de Wilfrid Ouédraogo fait parler d’elle !
Cinquantenaire du FESPACO : « On sera obligé de casser certains codes pour la bonne cause » (Yacouba Traoré, président du comité d’organisation)
SIAO 2018 : Le pavillon de la créativité porte désormais le nom Thomas Sankara
Festival feu de bois de Niou : A la découverte du mystère « des choses et des êtres »
Société : Moussa Sinon décortique le monde de l’invisible chez les Mossi
Récréatrales 2018 : Quand le chef de l’Etat "tresse son courage" à Gounghin
15e édition du SIAO : « Entreprendre au féminin » valorise les produits locaux
SIAO 2018 : Les réfugiés maliens font de bonnes affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés