Tenkodogo : Zoom sur la foire de la Journée nationale du Paysan

jeudi 28 avril 2016 à 23h11min

« Agriculture et lutte contre le chômage : développer et soutenir l’entrepreneuriat agro-sylvo-pastoral, halieutique et faunique pour l’insertion socio-professionnelle des jeunes ». C’est sous ce thème que la ville de Tenkodogo abrite du 28 au 30 avril 2016 la 19e édition de la Journée nationale du Paysan. A la veille du top départ officiel de ce rendez-vous annuel des acteurs du monde rural, la foire accueille déjà des centaines de monde. Nous y avons fait un tour.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Tenkodogo : Zoom sur la foire de la  Journée nationale du Paysan

Les journées nationales du Paysan se suivent mais ne se ressemblent pas. Celle de 2016 qui a lieu à Tenkodogo est la toute première du président du Faso Roch Kaboré. Lui qui avait présenté aux acteurs du monde rural, pendant la campagne électorale, un vaste programme visant à moderniser une agriculture burkinabè créatrice d’emplois pour les jeunes et les femmes. Eh bien, les acteurs sont au rendez-vous. La foire qui est l’un des plus moments forts de la JNP accueille déjà producteurs, éleveurs et petits curieux de la ville de Tenkodogo et des localités environnantes. Pour cette 19e édition, la foire se tient près de l’aérodrome.

Zane Tilado Emile est à sa première participation à la Journée nationale du Paysan. C’est avec fierté qu’il nous a présenté ses trois taureaux d’une valeur de 600 000 F CFA chacun. Ceux-ci ne représentent qu’un dixième de son troupeau, nous a-t-il confié. Pour l’instant tout se passe bien pour lui et il espère se frotter les mains à la clôture de la JNP. Toutefois, il pense que les autorités devraient se pencher davantage sur les préoccupations des acteurs de la filière de l’élevage.

Vingt mètres plus loin, nous avons rencontré El Hadj Boukaré Kéré. Contrairement à M. Zane, le vieil homme est à sa troisième Journée. Aussi en 2010, il avait obtenu une décoration à l’édition de Ziniaré qui s’est tenue sous le thème « Mobilisation et optimisation des ressources en eau pour un développement durable ». Pour le rendez-vous de Tenkodogo, il est de nouveau présent avec du fourrage naturel pour bétail. Lui, aussi espère voir de grands visiteurs se bousculer devant son stand.

Des semences, de l’engrais, des insecticides, des herbicides, des motopompes. Voici les quelques produits exposés par Bachirou Kaboré de Top agro SARL. C’est la troisième fois également que sa structure est au rendez-vous de la JNP. « On attend une meilleure organisation de la journée parce que depuis hier soir on était là et les stands n’étaient pas prêt », a fait remarquer M. Kaboré. A part ces petits couacs, il reconnait que tout se passe bien pour le moment.

Lire la suite sur regions.lefaso.net

Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 avril 2016 à 08:10
    En réponse à : Tenkodogo : Zoom sur la foire de la Journée nationale du Paysan

    Le monde de producteurs(coton, céréales, sésame etc.) attends des actes concrets pour effectivement faire l’agriculture un vrai business qui crée de l’emploi. Hormis le coton, les difficultés vraies de l’agriculture c’est la partie financement et l’écoulement des produits au Burkina Faso.
    On attends vraiment la création d’une vraie banque agricole(avec des taux faibles) avec un bon système de remboursements. C’est simple, il suffit de mettre un bon système de suivi de proximité dans les villages pour la mise en place et la récupération de crédit. les sociétés cotonnières ont une expérience bien sur à parfaire. L’Etat doit mettre les moyens efficients pour un bon démarrage et avec le temps, la banque va s’autofinancer.
    Ensuite, mettre un bon mécanisme pour l’écoulement des produits. Il faut réfléchir à un bon système(conservation, transformation et conservation) pour permettre aux burkinabè de consommer ce que nous produisons à moindre coût avant de se tourner vers le marché de la sous région. Mais vendre à moindre coût suppose qu’on produise une fois de plus à moindre coût, d’où la nécessité pour l’État de fournir et d’organiser mieux les moyens de production mis à la disposition des producteurs. Les moyens fournis actuellement par l’Etat est insuffisant et insuffisamment organisé. L’exemple palpable est la fourniture de l’engrais qui arrive en aout et souvent représente 10% des besoins en engrais des producteurs. Il faut d’abord organiser mieux le monde des producteurs, les former d’avantage et les fournir les moyens de production adéquats et ensuite mettre un bon système de suivi. Mais de grâce, ne continuer pas à politiser le monde des producteurs. C’est la seule voie pour que l’agriculture devient business et crée de l’emploi pour tout le monde, pas uniquement aux jeunes.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2016 à 10:21, par djassikini
    En réponse à : Tenkodogo : Zoom sur la foire de la Journée nationale du Paysan

    JNP y a t il assez de paysan au Burkina ?
    SVP, Michel KAFANDO Y est ? Peut être qu’on me dira qu’il est agrobunesman et non paysan !

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2016 à 11:51, par VP
    En réponse à : Tenkodogo : Zoom sur la foire de la Journée nationale du Paysan

    Moi j’ai suivit hier à la RTB télé un reportage sur l’arrivée du Président du Faso à Tenkodogo à l’occasion des JNP. Seulement j’ai constaté avec regret que les comportements et les attitudes de certains responsables coutumiers sont à bannir. Ils ont l’air de menacer les gens.Cette manifestation n’est pas une manifestation coutumière à ce que je sache.
    Je les demande de copier le style du Moogho Naaba à Ouaga. Un homme humble et courtois.
    Apparemment ,certains veulent copier le style de l’actuel Roi du Maroc qui voyage et qui reçoit des autorités de marque avec son fils ainé de Prince. Doucement doucement les gars.

    Bonne fête aux JNP. Les paysans doivent demander ou est l’opération "SAAGA" ?Elle doit être réhabilitée pour le bonheur des agriculteurs.

    Répondre à ce message

  • Le 29 avril 2016 à 17:07, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Tenkodogo : Zoom sur la foire de la Journée nationale du Paysan

    Nous attendons de nos paysans des productions records afin de booster la faim hors de nos frontières. Les paysans doivent nourrir tous les Burkinabè, pour ce faire ils doivent produire plus en qualité et en quantité. Ils représentent 80% de la population Burkinabè. Le gouvernement doit mettre tous les moyens à la disposition de ce monde rural pour permettre au pays d’être autosuffisant.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés