Gouvernance au Nord : La Délégation Spéciale de Gourcy rend compte de sa gestion aux populations

lundi 18 avril 2016 à 10h00min

La Délégation Spéciale de la commune de Gourcy (Zondoma) a organisé le vendredi 15 avril 2016 la 3ème édition de l’Espace de Dialogue et d’Interpellation Communautaire (EDIC). A travers cet exercice, Ambroise Ouédraogo Préfet de Gourcy par ailleurs Président de la Délégation Spéciale de la commune entouré des responsables de l’administration communale et du conseil ont fait le bilan de leur action aux populations après 15 mois de gestion.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gouvernance au Nord : La Délégation Spéciale de Gourcy rend compte de sa gestion aux populations

L’Espace de Dialogue et d’Interpellation Communautaire, un concept de l’association Monde Rural/Burkina poursuit son petit bonhomme de chemin dans la région du Nord. L’un des objectifs poursuivi à travers cette approche est d’améliorer la participation et le dialogue entre acteurs de la décentralisation et favoriser la responsabilisation et l’implication du citoyen dans la gestion des affaires locales. Comme lors des éditions précédentes, c’est la rue D’olonne-Sur Mer à quelques pas du marché central de Gourcy qui a servi de cadre à la cérémonie. Avant l’exercice de redevabilité de la délégation spéciale, Amadou Wangré coordonnateur national de l’AMR, Abdoulaye Guiro le parrain, Ambroise Ouédraogo Président de la délégation spéciale (PDS) de Gourcy ont tous remercié les autorités et les populations présentes pour avoir accepté de sacrifier un peu de leur temps pour accompagner l’initiative de l’EDIC qui contribue à consolider la décentralisation et la gouvernance locale.

Des réalisations ciblées au profit des populations

Avec une population d’environ 100.000 habitants répartie dans 40 villages et 05 secteurs, Gourcy faut- il le rappeler ne dispose pas d’un Plan Communal de Développement qui devrait être le guide vers les choix optimaux de développement à entreprendre à partir d’un diagnostic de sa situation actuelle. Malgré ce handicap la délégation spéciale a entrepris à en croire le PDS, des actions avec un budget équilibré en dépenses et en recettes à 234.350.421Fcfa. C’est face à cette réalité que Ambroise Ouédraogo et le conseil de la délégation spéciale d’une cinquantaine de membres ont pendant trois heures d’horloge, sous le regard vigilant de deux modérateurs de l’espace, présenté le bilan des activités réalisées sous la période transitoire aux populations.

La synthèse du bilan de l’année civile 2015 par le PDS a fait ressortir les réalisations sur fonds propres à la délégation spéciale, à partir des fonds transférés par l’Etat et celles des partenaires au développement que sont les projets et programmes intervenant à Gourcy, le comité de jumelage d’Olonne-Sur Mer, et de celles réalisées par le truchement de la compétition pour la gouvernance locale (COPEGOL). C’est ainsi qu’au cours de son exposé chiffres à l’appui, il a rendu publiques des réalisations dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’eau potable et l’assainissement, du sport, de la culture, des infrastructures marchandes etc.

Les populations exigent l’élaboration d’un Plan communal de développement

Les intervenants à l’issue de l’exposé du PDS n’ont pas manqué de porter des critiques qui se résument à l’insuffisance du personnel à l’état civil de la commune, aux préoccupations liées à la gestion du foncier, au chômage des jeunes, au manque de concertation de tous les acteurs au développement, à l’arrêt de certains chantiers, à l’insalubrité et le manque d’eau au Centre Médical avec Antenne chirurgicale (CMA), à la gestion du domaine public, au sport, à la gestion des médicaments dans les Centres de Santé et de Promotion Sociale (CSPS). Tout en prenant acte des critiques, des réponses idoines ont été données par le conseil de la délégation spéciale aux populations séance tenante et le PDS a saisi l’opportunité pour inviter les populations au civisme fiscal. Des recommandations ont été formulées par les modérateurs de l’EDIC et qui s’articulent autour de l’élaboration d’un Plan Communal de Développement (PCD), la bonne gestion du domaine public, l’assainissement du CMA avec la participation de toute la communauté, la création d’une équipe de football pour défendre les couleurs de la commune. Pour veiller à la mise en œuvre des préoccupations des populations, un comité de cinq membres a été installé pour le suivi des recommandations de l’EDIC.

Cliquez pour lire la suite

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés