Challenge Startupper de Total Burkina : Bertrand Onadja décroche le premier prix

mardi 29 mars 2016 à 22h38min

Pour avoir su défendre son projet, « centre de valorisation énergétique des déchets papiers et cartons » avec brio, Bertrand Onadja voit son mérite récompensé. Il est le lauréat de la première édition du label « Startupper de l’année ». Ce prix décerné par Total Burkina Faso est constitué d’un certificat et d’un chèque de 10 millions de francs CFA. Ernest K. Sanou et Méda Benjamin respectivement 2e et 3e complètent la liste. La cérémonie de remise des prix a eu lieu, ce vendredi 25 mars 2016 à Ouagadougou, sous le parrainage de Karim Démé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Challenge Startupper de Total Burkina : Bertrand Onadja décroche le premier prix

Bertrand Onadja, c’est la consécration du label « Start Upper de l’année 2016 ». 131 candidats au départ, ce ne seront que 10 finalistes qui seront sélectionnés par le jury et parmi eux, les trois heureux lauréats. Cinq critères ont prévalu à la sélection des dix finalistes. Il s’agit du caractère innovant du projet, le marché du projet, la rentabilité financière du projet, le développement durable du projet et la conviction du promoteur du projet, l’équipe dirigeante. Et c’est Bertrand Onadja qui a tapé fort dans l’œil du jury en surclassant ses concurrents avec une moyenne de 18,65/20. Il est suivi de Ernest K. Sanou et Méda Benjamin. La cérémonie de remise des prix a eu lieu dans la soirée du 25 mars 2015 à Ouagadougou. Au terme de la proclamation des résultats, les lauréats ont reçu leurs prix. Benjamin Méda classé 3e pour son projet sur la pisciculture a reçu une enveloppe de 4.000.000 FCFA plus une attestation ; Ernest K. Sanou reçoit le 2e prix composé d’une enveloppe de 6.000.000 FCFA plus une attestation pour son projet Green Energy Challenge ; et le premier prix est revenu à Bertrand Onadja qui s’en tire avec une enveloppe de 10.000.000 de FCFA plus une attestation.

Selon le Président du jury, Ben Sangaré, Bertrand Onadja a mérité son prix. « Son projet était original. Et au-delà de cela, nous avons vu que c’est un jeune qui pouvait rapidement opérationnaliser le projet ». D’autres facteurs et pas des moindres ont guidé le jury. « Nous avons senti en lui qu’il maitrisait le projet, il connaissait bien son dossier. Il nous a convaincu par sa présentation. Aussi, il maitrisait les calculs en termes de valeur perte énergétique » a-t-il avoué. Le lauréat a également su « séduire  » le jury par son esprit d’entreprenariat. En effet, explique le président du jury, « il avait commencé la prospection commerciale et même qu’il nous a donné des bons de commande de certaines boulangeries qui sont prêtes à l’accompagner ». Pour ce qui est des prochaines éditions, le président du jury n’a pas hésité à prodiguer des conseils aux futurs candidats. « Il faut bien murir vos projets parce que nous avons enregistré sur les 131 dossiers, des projets qui ne sont pas bien pensés » a-t-il relevé.

Le développement socio-économique, leitmotiv de Total Burkina

Implanté dans de nombreux pays d’Afrique depuis des années, le Groupe Total et particulièrement sa direction Afrique Moyen-Orient, entend jouer sa partition dans le développement des pays dans lesquels l’entreprise est implantée. Voilà pourquoi, il a initié le challenge « Startupper de l’année » dans 34 pays d’Afrique simultanément. Ce concours, lancé en octobre dernier, de l’avis de Philippe Prudent, a pour vocation d’identifier, chaque année, trois projets ambitieux et prometteurs de jeunes entrepreneurs, que Total Burkina et ses partenaires accompagnent ensuite en leur fournissant un label, un financement, une visibilité et un transfert de compétences. « Nous sommes très heureux de pouvoir dire que nous avons contribué à cette éclosion de startup qui vont, je l’espère, confirmer tout le potentiel que nous avons vu en eux dans les années qui viennent » a déclaré le directeur général de Total Burkina. Avant de clore ses propos, M. Prudent a assuré que cette aventure qui vient de commencer ne va pas s’arrêter en si bon chemin.

Le parrain du concours, Karim Démé, de son côté, n’a pas pu contenir ses émotions. « J’ai été très marqué par la motivation de cette jeunesse. J’ai même eu un entretien particulier avec les candidats et j’ai remarqué qu’ils étaient très motivés et qu’ils avaient une grande volonté de réussir » a-t-il dit. Selon lui, c’est ce qui manque très souvent aux jeunes du Burkina.

A cette première édition la gente féminine n’était pas au rendez-vous. Et M. Démé de l’inviter à se surpasser de ce complexe d’infériorité. « Les jeunes filles, ne vous sous-estimez pas car vous avez autant de potentialité que les hommes » a-t-il lancé. Enfin, le parrain nourrit l’espoir qu’avec les conseils de Total et des partenaires, ces lauréats se fasse leur chemin dans la vie.

Présentation du projet du Premier lauréat

Le projet « centre de valorisation énergétique des déchets papiers et cartons », selon son concepteur, consiste à récupérer tous les déchets papiers et cartons de la ville de Ouagadougou. A les détruire afin de recueillir leurs déchets. Ils seront par la suite transformés en buchettes de papier et carton. Pour enfin être utilisés comme combustible en remplacement du bois de chauffe.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Le lauréat Bertrand Onadja à l’issue de la cérémonie

« C’est le premier concours officiel auquel je participe. Mais vraiment, je suis quelqu’un qui cherche à développer des projets par moi-même. J’ai eu à mener différentes petites activités et l’esprit d’entreprise s’est développé en moi. C’est de cette manière que j’ai appris pour le concours et je n’ai pas hésité à me lancer avec le projet « centre de valorisation énergétique des déchets papiers et cartons ». Je suis heureux car je ne m’attendais pas à cela. D’autant plus que les autres projets aussi étaient biens. Mes perspectives pour l’avenir c’est créer l’entreprise et faire en sorte qu’elle soit rentable et qu’elle survive. En somme, arriver à mener à bien ce projet qui me tient à cœur. »
ALGS

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés