Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

jeudi 17 mars 2016 à 00h55min

Les quatorze et quinze mars 2016, ont eu lieu à Kosyam à l’initiative de son Excellence Monsieur le Président du Faso, garant de l’indépendance de la magistrature, deux rencontres de travail entre son Excellence Monsieur le Président du Faso assisté du Président du Conseil constitutionnel ainsi que du Ministre de la Fonction Publique, et les responsables syndicaux de magistrats.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

L’objectif de ces rencontres était de parvenir à une harmonisation des points de vue sur ceux des décrets qui divisent dans le processus des réformes entreprises relativement aux textes de la magistrature.

Au regard du caractère constructif de ces échanges, le comité intersyndical des magistrats a décidé de suspendre le mot d’ordre de grève qui devait commencer à partir du 17 mars 2016. En conséquence, il invite les magistrats de toutes les juridictions et des autres administrations publiques à assumer pleinement leurs fonctions respectives durant la période initialement fixée pour la grève.

Ouagadougou le 16 mars 2016

Le Secrétaire Général du Syndicat Burkinabè des Magistrats (SBM)
Moriba TRAORE

Le Secrétaire Général du Syndicat des Magistrats du Burkina (SMB)
Christophe COMPAORE

Le Secrétaire Général du Syndicat Autonome
des Magistrats du Burkina (SAMAB)

Antoine KABORE

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 16 mars 2016 à 20:52, par biiga
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Merci pour avoir compris. On ne peut pas collecter tout l’impôt du pays pour vous. Les autres agents de l’État sont aussi importants et utiles que vous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2016 à 20:54, par DAMOCLES
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Et pourquoi donc un mois seulement ?C’est trop peu. Fallait poursuivre et lancer un arrêt de travail pour toute l’année puisque vous ne savez que faire ça. Et ainsi on saurait que vous êtes forts et puissants au point de prendre tout un pays en otage. Du reste qu’avez-vous fait du "peu" de moyens qu’on vous donne messieurs les magistreux ?sinon que la dolce vita.
    Nous mettons le nouveau pouvoir en garde contre toute tentation de céder au chantage de ces enfants gâtés. D’ailleurs j’appelle mon syndicat à se mettre en ordre de bataille. Y a longtemps que nous n’avons pas chauffé le coin. L’insurrection populaire c’est déjà loin pour certains apparemment

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2016 à 21:53, par fils de l’homme
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Pourquoi trois (03) syndicats pour un meme corps ? n’est ce pas là le signe que ces gens sont trop orgueilleux au point de ne pas pouvoir s’entendre pour former un seul syndicat ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 06:57, par le sens d’un combat
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Bravo aux magistrats si un consensus a été trouvé ; reprenez donc le travail et bien et montrez à tous que vs avez un sens élevé du devoir ; Ne soyez pas découragés par certains intervenants du forum, en réalité ils vous titillent pour que vs donnez le meilleur de vs même ;
    J’ai aimé le sens de ce combat car vs reprenez en attendant que les décrets soient adoptés vu que vs avez trouvé un consensus sur les décrets ; COURAGE
    LE SENS D’UN COMBAT

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 07:03, par Momo
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Il y a des gens qui confondent diplôme et fonction ; c’est la fonction qu’occupe un magistrat qui fait qu’on doit mieux le traiter ; ce n’est pas l’individu mais la fonction ; Remi Dandjinou a bac +3, mais il a un 1.200.000F comme salaire, il ne paye pas l’eau, courant, téléphone, loyer ; c’est sa fonction qui a rendu cela possible ; Noufou n’a pas le CEP mais sa fonction de député fait qu’il a 900.000F et autres avantages ; Donc arrêtez de confondre diplôme et fonction ; Bravo aux magistrats et maintenant au travail
    Momo

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 07:14, par mimita
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    C’est une bonne nouvelle pour la République, SVP CHERS MAGISTRATS, ne croyez pas que nous sommes jaloux pas du tout car les avantages qu’on vs donnent profiteront à toute la nation de près ou de loin, mais SVP mettez vs au travail ; j’ai déjà fait un tour au palais, j’ai été très déçue quand j’ai vu qu’il y avait 2 ou 3 magistrats dans un même bureau ; je comprends votre amertume, mais svp rendez la justice au nom du peuple avec les moyens que le Burkina vs a donnés
    Mimita

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 07:18, par Pierre
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Je ne sais pas si c’est des magistrats qu’on parle comme ça ; je crois qu’on doit s’exprimer avec assez d’objectivité sur des sujets comme l’indépendance de la magistrature ; c’est un sujet d’intérêt national dans une République ; Si Rock lui même a tenu à travailler (himself) sur les textes, cela montre à quel point c’est un sujet délicat ; moi, pour ma part, je crois que l’indépendance même si elle peut être personnelle, elle sera collective si on y met les moyens ;

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 07:23, par assetou traore
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Seule la lutte paye ; le gouvernement à travers BAGORO a amené les magistrats à briser le mythe pour aller en grève ; Néanmoins un consensus a été trouvé ; maintenant que le ministre se penche très rapidement sur leurs conditions de travail car xa risque d’être leur prochaine revendication ; oui aux meilleures conditions de vie mais aussi de travail ;

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 07:45, par pas politique
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Qu’on les laisse grévé !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 08:00, par Boussougnan
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Le nombre de syndicats des magistrats à lui seul en dit bcp : notre justice a de sérieux problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 08:09
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    sachez qu’on ne prend pas le pouvoir du peuple pour lui faire du mal.ce n’est pas parce que vous constituez un pouvoir qu’il faut agir comme des analphabètes, des gamins. sachez que sans la justice point de développement économiques donc pas d’amélioration de conditions de travail. vous devrez prendre conscience que, dans ces moments difficiles où le pays vient de loin , votre participation est sans condition pour la relance de notre économie sinon je vous traiterai des parasites,des hypocrites pour ce beau pays. Néanmoins merci pour avoir suspendu votre mot d’ordre de grève. mettez vous au travail et c’est le détenteur légitime du pouvoir suprême c-à-d le peuple qui vous accordera ce pouvoir indépendant.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 08:15, par Elpazo
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    sage décision mes chers magistrats, luttons ensemble dans le dialogue pour aboutir à un Burkina nouveau, ne nous laissons pas influencer par les forces du mal qui guettent toujours le pays des hommes intègres pour déstabiliser. Faites votre travail comme il se doit car le peuple est vigilant. Ceux qui nous gouvernent aujourd’hui savent qu’ils ne sont pas venus au pouvoir par les armes, mais par le peuple. Ca veut dire beaucoup de choses. Courage à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 08:37, par Le potriote
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    juste pour vous informer q’un magistrat qui viens de sortir à l’ENAM n a pas mois de 500 000 f cfa comme salaire.
    Je viens de cette occasion pour vs informer que les magistrats sont d’une part responsable de la crise d’insurrection je m’explique la justice était défaillante sur tts les plan et le peuple avaient perdu confiance à la justice burkinabé : ils (les magistrats) libèrent les vraie voleurs,délinquants par des faux papiers médicaux par conséquent plus de justice au Burkina et le peuples se fait la justice eux même.
    Je croit que les magistrats doivent mettre de l’eau dans leur vin.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 08:40, par VJA
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    La politique du ventre de nos chers magistrats. On vous demande seulement de dire le droit mais pas de vous sucrer sur le droit. Allons seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 09:01, par san
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Vous les magistrats vous exagérez,si un fonctionnaire tel un de votre propre ministère entre dans le SIGASPE voir ce que vous percevez en indemnité seulement,il ne vous diras plus bonjour correctement,car c’est un insulte à leur égard,donc vous avez intérêt à vous taire et vous cacher,si vous continuez je balance tout sur les réseaux sociaux là vous allez comprendre que vous n’êtes pas supérieurs aux autres fonctionnaires de l’Etat. Nous fonctionnaire allons nous lever contre et vous verrez qui va gagner................................................

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 09:23, par mimo
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    bravo, messieurs les juges, seule la lutte paie. bassolma, qu’attendez-vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 09:29, par Nongda
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Internaute N°13, Juste vous dire qu’un magistrat dans des pays comme le Mali et le Niger n’ont pas moins d’un million (1 000 000) FCFA par moi en plus d’autres avantages. Pourtant ces pays ne sont pas plus nanti que le notre. Pourquoi ca choque tant au Burkina Faso qu"un magistrat soit placé à certain niveau de considération dans la société ; S’il vous plait grandissons dans les débats.....

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 09:30
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Ces magistrats là non qu’a faire pardon et se contenter de ce qu’on les propose pour mener à bien la mission à eux confiée. Ils non qu’à se comparer aux autres fonctionnaires burkinabé qui ont le même diplôme, ils verront qu’ils sont largement bien traités. Ou bien ces autres fonctionnaires là leur mission n’est-elle pas aussi importante ?
    Je salue de passage la disponibilité du président qui malgré son temps très précieux les à écouter et essayer de parvenir à un projet d’accord. vive le dialogue

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 09:59, par L’Autre Africain
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    C’est bien ! Mais il faut que le nouveau pouvoir sache que ce qu’auront ces magistrats comme salaire, nous autres des autres corps de la fonction publique allons reclamer au moins les 3/4 pour la même catégorie. En quoi un magistrat vaut -il mieux qu’un medecin ou un inspecteur des impôts ? La fonction publique ne saurait être la vache laitière d’une catégorie de travailleurs de l’Etat. Si un magistrat veut un gros salaire, il peut aller au privé, aux mines précisement. Les ressources de l’Etat c’est pour tous les burkinabè, pas les seuls fonctionnaires, ne parlons pas des magistrats.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 10:14, par Kishki
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Bravo et courage aux Magistrats, le peuple conscient vs soutient. Il y’a ds la vie 2 Catégories d’individus :
    - ceux qui luttent pr leurs mieux être vs par exple ;
    - et ceux qui luttent pr la dégradation du mieux être des autres (ces pauvres aigris qui pillulent sur le net) pensant qu si on appauvris l’autre lui ça l’enrichi.
    C’est pathétique qu l Burkinabè soit si mauvais souhaitant tjrs l pire aux autres.
    SOUTIENT TOTAL A TOUS CEUX QUI LUTTENT POUR L’AMELIORATION DE LEUR CONDITION DE VIE !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 10:22, par salou
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Fonction ?? Si on doit renumérer avec équité les fonctions, les médecins et les agents de securité seront en 1er ligne car sauvant des vies ou risquant leur vie. Ensuite les Universitaires qui sont les plus diplomés et forment même vous les magistrats.
    On entend il faut protéger le magistrat de la corruption ??? et les autres corps ne sont ils pas exposés ???
    Quand on est honnête cela ne depend du revenu. ce qu’on demande aux magistrats. Sinon pourquoi jugé un voleur qui a vole pour manger ??
    Allons seulement,

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 10:31
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    merci les maitre du droit

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 10:48, par sidzabda
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Internaut 20 : qui vous a dit qu’un inspecteur des impôts est de la même catégorie qu’un magistrat ? Renseignez vous dèh ! Du reste, je vous informe qu’il ne s’agit pas d’une question de catégorie, mais de fonction. Est-ce que le médecin ou l’inspecteur des impôts a les mêmes obligations qu’un magistrat ? Soyez objectif, en analysant les choses sans partie pris.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 10:52
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Jalousie quand tu nous tiens au lieu de lutter pour avoir mieux,il lutte contre les magistrats.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 11:04, par OA
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Ohhhh les pros compaoré sont là. Dieu vous voit

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 11:05, par SIDYETA
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Hey yaako comme diraient les ivoiriens, les magistrats ont tellement trop soupé, mangé et bu à tel point qu’ils voulaient gréver. Pour moi ils devaient décréter une grève iIlimiter cela les regarde, c’est leur problème. On se sait, on se connait dans ce pays là. Pendant que d’autres courent pour chercher boulot là-même vous voulez se foutre de nous.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 11:09
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    C’est bien ! Mais il faut que le nouveau pouvoir sache que ce qu’auront ces magistrats comme salaire, nous autres des autres corps de la fonction publique allons reclamer au moins les 3/4 pour la même catégorie. En quoi un magistrat vaut -il mieux qu’un medecin ou un inspecteur des impôts ? La fonction publique ne saurait être la vache laitière d’une catégorie de travailleurs de l’Etat. Si un magistrat veut un gros salaire, il peut aller au privé, aux mines précisement. Les ressources de l’Etat c’est pour tous les burkinabè, pas les seuls fonctionnaires, ne parlons pas des magistrats}

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 11:23, par LECTEUR
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    sincèrement reconnaissez que votre affaire de grève là était BIDON. j’espère que vous avez tout eu. vu que vos revendications sont INDIVISIBLES. A présent,au boulot parce que selon vous le travail n’a pu se faire sans vous les INDISPENSABLES. maintenant que vous travaillez j’espère que le pays va AVANCER.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 11:25, par YIRMOAGA
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    3 syndicats, on connaissait SAMAB au temps fort des HALIDOU ? Mais SMB et SBM, ça veut dire quoi ?Si déjà que y a l’incivisme au sein des magistrats, la société ne peut que d’éternuer ? Vivement que les dossiers seront affectés pour traitement ? Les auxiliaires des magistrats vont aussi profiter, puisque ce sont eux qui sont face aux dangers ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 11:29
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Le Burkinabé trouve que sa pauvreté est normale. Il ne peut donc concevoir que des magistrats réclament. C’est triste. La misère a rendu le burkinabe trop débonnaire et trop humble. Mais trop jaloux aussi. Mes chers magistrats,jusqu’à demain on vous soutient.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 11:47, par douèssaa
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    surtout n’oubliez pas de déduire de leurs salaires les jours de grève.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 12:00, par le visionnaire
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Ces gans là sont des gloutons.S’ils ont eu gain de cause avec le Président ,il n’y a pas de raisons que nous autres de la fonction publique nous ne soyons pas satisfaits conformément à la loi 013 devenue 081. Dites - moi ,à propos ,qu’attend-on pour les décrets d’application et les lois correctives budgétaires ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 12:06, par Armel
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Si les magistrats touchent tant et que le Pays souffre tant d’injustice et de corruption au sein même de l’appareil judiciaire, je me demande ce que serait ce pays s’ils touchaient moins comme les autres fonctionnaires. Le véritable problème du Burkina ce sont les acteurs de la Justice et quand ça va péter un jour, ils ne seront pas hors du système. Nous ne les envions pas pour leur salaire mais qu’ils fassent correctement leur travail. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 12:08, par le meme
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    N 17 si vous voulez comparer mali et Burkina les réalités ne sont pas les mèmes.c’est pourquoi ils ne sont maliens.donc si on propose 1500000frs vous allez accepter surement ?.les salaires ont été proposés en fonction des réalités du Burkina..vous pensez être plus utiles que les autres fonctionnaires de l’État ?vous comparez salaire de ministre 1200000frs avec bac+3 ?c’est une nomination.si vous êtes juste pourquoi vous ne penchez pas sur les médecins qui ont un diplôme supérieur au votre ?et que fait on des magistrats corrompus ?apparemment vous êtes plus efficaces et prompts dans les gréves que les dossiers que vous traitez.n’oubliez pas que vous n’êtes pas du privé.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 12:39, par Sonré
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Momo le magistrat semble confondre les choses. Dandjinou est nommé et Nouffou est élu. Ne faites pas d’amalgame. Le magistrat se trouve là où il est de la même façon que le medecin ou le professeur se trouvent à l’hopital et au lycée. Attention !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 13:11, par le meme
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    N 17 si vous voulez comparer mali et Burkina les réalités ne sont pas les mèmes.c’est pourquoi ils ne sont maliens.donc si on propose 1500000frs vous allez accepter surement ?.les salaires ont été proposés en fonction des réalités du Burkina..vous pensez être plus utiles que les autres fonctionnaires de l’État ?vous comparez salaire de ministre 1200000frs avec bac+3 ?c’est une nomination.si vous êtes juste pourquoi vous ne penchez pas sur les médecins qui ont un diplôme supérieur au votre ?et que fait on des magistrats corrompus ?apparemment vous êtes plus efficaces et prompts dans les gréves que les dossiers que vous traitez.n’oubliez pas que vous n’êtes pas du privé.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 13:17, par Le cyclope
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Apparemment nos "amis" les magistrats ont déjà un traitement largement au dessus des autres fonctionnaires. Dans l’arbitrage, le gouvernement devrait penser aux personnels de santé et aux enseignants. Ils font du bon travail mais on les oublie souvent. D’autre part le gouvernement gagnerait à publier les salaires et émoluments des magistrats dans les journaux pour que le peuple se rende compte qu’ils exagèrent !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 15:08, par Martial HLPGD
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Des "enfants pourris" de la République. Il faut les laisser et regarder vers l’intérêt de tous les Burkinabè.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 15:09
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Internaute 17, ne grandit pas en mentant. Je ne sais pas pour le Mali, mais au Niger le magistrat n’a pas 1 000 000 F.CFA/mois
    Un petit nigérien qui vous suit.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 15:15, par Martial HLPGD
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    L’indépendance du Magistrat doit-elle être mesurée par l’importance de son salaire mensuel ? L’aveux que la corruption au palais ne finira pas de si tôt est fait.
    Les Magistrats gagneraient l’opinion en recherchant leur émancipation par les textes et la structuration. L’argument du portefeuille est dangereux et ne convainc personne

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 15:27, par HINASO
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Vous savez, je reconnais qu’il y a des magistrats intègres au Burkina Faso. Seulement il faut reconnaître que 80% des magistrats burkinabè sont trop injustes dans leurs jugement. Ce que beaucoup d’entre eux oublient c’est que tout le monde peut participer au jugement d’un présumé délinquant et lorsque le citoyen lamda aussi illettré soit-il qui a suivi les faits d’un événement de A à Z, et que la situation se déporte devant un tribunal, lui même sait qui peut avoir raison et qui ne peut pas l’être. On n’a pas besoin de faire de longues études pour savoir que l’injustice était le maître mot du régime déchu et que beaucoup de magistrats, au lieu de dire le droits rien que le droit, comme eux même aime à le répéter se la coulait douce. ce qui a provoquer le couroux des populations à la base. Donc on attend l’insurrection judiciaire après celui du peuple et de l’armée.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 15:30, par financier
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Bravo aux magistrats la lutte paie toujours. un pouvoir reste un pouvoir. d’ailleur réclamez tout ce qui reste. On ne coupe rien sur vos salaires comme le pretend l’un des internautes. Les gars avancez et laissez les peroquet continuer à péroter. Bande de jaloux vous ne voulez pas vous battre et tout celui qui se bat vous essayez de l’etouffer.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 15:33, par Davidos
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Internaute 17, haba toi aussi tu veux grandir avec 1 000 000 de FCFA sur le dos du pauvre peuple intègre et qui n’arrête pas de supporter votre mal gouvernance et injustice érigé en système ? Pardon, un peu d’eau dans votre Bissap car, j’ai un problème avec le vin. Faut pas fâcher, nous s’amuser.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 15:40, par hoom
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    ce qui est curieux c’est que je ne jamais vu les majustrats grever avec beaucoup de determination durant le regime de blaise compaore.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 15:42, par LE SAGE
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    LE CHIEN ABOIE LA CARAVANE PASSE. MERCI AU CHEF DE L ETAT QUI A COMPRIS LE SENS DE LA LUTTE DES MAGISTRATS.INTERNAUTES CONTINUEZ A COMPARER MEDECIN INSPECTEURS DES IMPOTS ET MAGISTRATS TCHRRRR MERDE.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 15:46, par DG
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Je suis fonctionnaire et Dg d’une Direction Générale. J’ai 205000 fCFA comme salaire tout réuni.
    Toutes ces injustices ont contribué à la mobilisation de tous contre le régime compaoré. Ce ne sont pas les magistrats au nombre de qqs-uns qui vont sauver le pouvoir devant la fureur des autres travailleurs, des commercants dont on pille les revenus par des surtaxes pour payer des magistrats ingrats, sans compter les paysans et autres qui droit aux bons soins de l’Etat. Allon à l’enchainement des grêves. Que chaque corps réclame 500 000. Est-ce que quelqu’un des finances peut nous balancer tous les détails des différents salaires ? Comme ça chacun saura revendiquer. La presse, aidez-ns avec les infos.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 16:00, par clé en tête
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Ne vous inquiétez pas, le droit a été appliqué. Une retenue du 1/30 du traitement salarial a été déjà et les bulletins positionnés. J’aurai aimer qu’ils partent en grève pour un mois et on allait voir comment ces bourgeois allaient se débrouiller sans salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 16:16, par Allez au Mali ou au Niger
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Les magistrats qui disent qu’au Mali et au Niger les magistrats touchent pas moins d’un million par mois font quoi au Burkina Faso ? Ils n’ont qu’à aller là-bas pour se faire des sous et c’est tout. Si le magistrat doit toucher un million, le médecin, lui va toucher combien maintenant ? Est ce que les magistrats font plus que Bac + 7 ( 4 années de maitrise + 3 ans à l’ENAM) si je ne me trompe. Est ce que les fonctionnaires du Faso se comparent aux fonctionnaires du Mali ou du Niger ? Ce fonctionnaire qui pense que son salaire au Faso ne lui convient pas, peut démissionner et aller là où le salaire peut lui convenir. Il faut que cela cesse.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 16:48, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Un deux trois les médecins, pour votre information, avoir le doctorat ne signifie pas grand travailleur, et de plus il n’y a pas que les médecins qui ont des doctorats d’état au Burkina, beaucoup d’autres personnes en possède et qui touchent de maigre salaires dans la fonction publique.
    Par ailleurs allez voir dans les formations sanitaires, vous verrez que ce sont les pauvres infirmiers qui abattent les gros boulots et qui ont de maigres revenus
    Par ailleurs il est plus facile de devenir médecin que de devenir douanier niveau cep ou magistrat niveau bac+4 ou docteur en finance comptabilité ou master II en sociologie.
    Arrêter de nous pomper les oreilles avec les médecins car chaque corps doit être valorisé.
    Sans jalousie je ne fais que dire ce que je pense car pour moi il faut valoriser tous les corps car nous sommes tous complementaires

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 16:56, par le peuple vous regarde
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    bonsoir, je voudrais juste informé ceux la qui sont contre les magistrats pourquoi n’est pas lutter de votre coté pour avoir gain de cause,si tous les travailleurs peuvent lutter et avoir une vie meilleur quel le problème,ne vous laisser pas aller jusqu’à ce point ;luttons ensemble pour gagner une vie meilleur et laisser les magistrats continuer leur lutte.soignons aussi courtoise

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 17:51, par Mom
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Monsieur SONRE Internaute 35 ; je ne fais pas d’amalgame et je ne suis pas non plus magistrat et mieux vs n’avez rien compris de mon raisonnement ; je parle de la fonction et non le mode de sélection ; la fonction crée des obligations (réserve, dignité, impartialité, pas de politique, pas d’activité privée lucrative, la femme du magistrat ne fait pas le commerce, le magistrat ne peut pas faire de la consultation...) mais le médecin et l’enseignant que vs adorez et que vs citez peuvent mener des activités privées lucratives, peuvent faire de la politique, le médecin ouvre sa clinique, l’enseignant ouvre son maquis ; ce sont autant d’exemple qui font la profession ; si vs voulez je vs donne mon identité et on continue le débat sur d’autres plates formes si vs êtes de bonne foi ; si vs avez des revendications faites les et cessez de vs leurrer

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2016 à 17:58
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    « surtout n’oubliez pas de déduire de leurs salaires les jours de grève. »
    je valide ces propos d’un internaute comme ils sont rassasiés là donc ils peuvent faire grève illimitée nous on s’en gnagne la terre continuera de tourner le soleil se lèvera toujours à l’est et blaise sera toujours ivoirien un point un trait dixit affoussiata bamba

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 09:37, par togsida
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    l’Internaut n °5 il faut savoir que Noufou OUEDRAOGO a battu campagne et il a été élu député.
    Remi F Dandjinou a été nommé Ministre. Il incarne l’Etat dans son département Ministériel. Un magistrat est formé dans une école professionnelle au même titre que tous les autres fonctionnaires. D’ailleurs les avantages que vous avez actuellement qui sont de loin supérieurs aux fonctionnaires de même niveau voire supérieur (les médecins) ne vous empêchent pas d’être corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2016 à 15:40
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    J’attendais vivement les magistrats sur le terrain de la lutte contre la corruption. L’occasion leur a été donnée de juger les crimes économiques et de récupérer les richesses spoliées au peuple. Toute chose qui aurait pu redorer leur image de marque et de renflouer au passage les caisses de l’Etat. Ensuite, ils pourront réclamer l’amélioration de leurs conditions de travail dans les propositions raisonnables.
    Si les informations contenues dans le courrier confidentiel sont avérées, je dois avouer que c’est trop demander à l’Etat. Faut-il le souligner, ils font partie déjà des privilégiés au regard de leur statut actuel. Dans la République, tout le monde est important. Attention à la démesure ! Le régime de Blaise COMPAORE est bel et bien fini. Ici l’Etat joue sa crédibilité. Accéder à de telles revendications, c’est prêter le flanc et courir le risque d’avoir sur son dos tous les travailleurs de la fonction publique. L’Etat doit beaucoup communiquer, être ferme sur les principes et appliquer le cas échéant les sanctions qui s’imposent. Comme la loi pose problème, il faut avoir le courage de la relire et de l’adapter aux réalités du Burkina car ce n’est pas tout ce que la transition a conçu qui est sans reproche. Je ne crois pas que l’indépendance de la Justice se mesure en termes d’argent. Désolé, c’est une question d’éthique ! Sondez le peuple insurgé sur la justesse de votre lutte, vous comprendrez sa profonde déception.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2016 à 10:51, par SANYIRVIEL
    En réponse à : Les magistrats ont suspendu leur mot d’ordre de grève d’un mois

    Si le pouvoir appartient au peuple et que plus rien ne sera comme avant, les magistrats ont donné ainsi l’occasion au peuple de se pencher sur ce 3ème pouvoir et de le contrôler. En effet, des millions de burkinabè ont souffert et souffrent encore des effets de la corruption de ce pouvoir. A titre d’exemple, depuis que des sociétés et des banques ont été vendues au Burkina Faso, il s’en est suivi des licenciements dont les dossiers ont été confiés à le justice, mais malgré la compétence des avocats et les preuves souvent irréfutables des licenciements abusifs qui ont été produites, aucune société n’a été condamnée à dédommager ses ex travailleurs, les guerres de clans syndicaux à peine voilées s’invitent souvent dans les prétoires, et des décisions de justice non motivées sont rendues au détriment du pauvre licencié. Pourquoi aucune société n’a jamais perdu son procès contre ses ex employés ????
    Le jour est proche où de nombreux magistrats iront rejoindre leurs victimes à la MACO, à défaut de ne pouvoir justifier leurs patrimoines. Ce genre d’audit sera facile à faire car les langues vont se délier avec preuves à l’appui. UN proverbe dit que l’orsqu’on lance une pierre sur une ruche, c’est qu’on ne craint pas la piqûre des abeilles !!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés