Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

samedi 27 février 2016 à 00h25min

Dans le cadre du lancement des activités de la commémoration de la 159ème journée internationale de la femme à Ouagadougou, la ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille, Laure Zongo/Hien, a animé ce jeudi 25 février 2016, une conférence de presse dans les locaux du ministère.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

Placée sous le thème, « Entrepreneuriat agricole des femmes : obstacles, défis et perspectives » la journée de la femme burkinabè, édition 2016, se tiendra à Ouagadougou. « Ce thème est une suite logique. Depuis 2013, le thème entrepreneuriat revient à tout moment. Il s’agit de faire l’état des lieux sur l’accès des femmes aux facteurs de production. Nous allons relever les obstacles liés à l’accès des femmes au marché et aux financements. Ce qui permettra de diagnostiquer les difficultés, de trouver des solutions adéquates, notamment en développant des stratégies pour la compétitivité des produits agricoles des femmes » a expliqué David Béyi, président de la commission thème. Et si cette année, la présente édition se tient à Ouagadougou, il est à noter que la célébration de la journée se fera dans toutes les communes, provinces et régions du Burkina.

Comme à l’accoutumée, la commémoration de la journée de la femme sera ponctuée par des activités telles que les conférences publiques, l’organisation d’une cérémonie collective de mariages, une exposition vente de produits de femmes, les activités sanitaires comme les dépistages de cancers féminins, etc.

Toutefois, certaines grandes manifestations ne font plus partie des festivités. « Il s’agit de la suppression de la célébration tournante de la journée afin de permettre à chaque région de célébrer sa journée du 8 mars. A cela , s’ajoute l’annulation du lancement de la semaine de la femme qui engendre beaucoup de dépenses pour la mobilisation des femmes (location de cars, communication, tee-shirt ) dont l’impact n’est pas forcement perceptible » a annoncé la ministre de la promotion de la femme.

Concernant la célébration tournante de la journée du 8 mars, la ministre a indiqué qu’il ne s’agit pas d’une décision définitive mais une pause pour évaluer l’impact de l’activité. En outre, au titre des innovations, la ministre de la promotion de la femme, évoque l’organisation d’une visite guidée des entreprises agricoles des femmes afin d’encourager celles-ci dans l’entrepreneuriat.

Au sujet du pagne Faso Danfani comme tenue officielle du 8 mars, la ministre de la promotion de la femme signifie que la présence de plusieurs variétés de pagnes sur le marché n’est un signe de dysfonctionnement. Et face à cette polémique née de la présence de pagnes Faso Danfani importés de la chine et de plusieurs variétés de pagnes sur le marché burkinabè, Laure Zongo/ Hien s’explique .De son avis : « Le gouvernement en prenant cette mesure (port du Faso Danfani comme tenue officielle du 8 mars) a peut-être manqué de prendre des mesures pour protéger cette décision. Ce qui fait qu’aujourd’hui, nous nous retrouvons avec des pagnes importés »

S’agissant de la diversité des thèmes sur les pagnes, la ministre de la promotion de la femme soutient que c’est dans un souci de contextualisation des thèmes que cela ce fait. « Certaines régions ont leurs spécificités. Dans le souci de la liberté d’expression, on ne pouvait pas imposer à toutes les régions une thématique. Certaines régions ont décidé de choisir des thématiques en lien avec les réalités de leurs localités » a-t-elle expliqué.
La conférence de presse a d’ailleurs servi de cadre pour lancer une invite aux femmes, au port du Faso Danfani produit par les tisseuses burkinabè.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 26 février 2016 à 08:30, par Mamie
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Pourquoi un homme comme président de Commission Thème, c’est pour ça qu’au Burkina les femmes sont toujours moins laissées dans les postes à responsabilités il faut vous montez fortes et capables. Pour la Thématique c’est bien que chaque région développe son thème, il faut émerger dans la diversité, la démocratie et la libre expression, ne vous crépez pas les chions pour ça il faut avancer.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2016 à 08:48, par Jo
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    il faillais nous expliqué, depuis que la célébration tournante est annulé cette année, chez nous on a commencé à faire les préparatifs dans la commune de Kiembara /Province du Sourou, marraine qui es de la commune de Kiembara, si on change encore, comment sera la réaction de la population de la commune de Kiembara ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2016 à 09:12, par fatoumata KAGONE
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Bonjour Jo,
    Madame la Ministre a bien dit "une pause" pour la cérémonie tournante dans les régions. Si chez vous, vous avez prévu l’activité dans une commune, ce sera mieux d concrétiser votre action au risque de décourager nos vaillantes mères, sœurs qui se sont préparées pour la fête à Kiembara ! Bonne fête du 8 Mars à toutes mes chamelles de là bas. Je suis convaincue que Cyriaque le chameau ne fera pas passer mon message, mais ce n’est pas grave

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2016 à 09:23, par Le BOSS
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Vous nous fatiguez avec votre histoire de 8 mars qui casse de plus en plus les foyers dans le vrai Burkina .Les femmes en ont profité pour faire du bordel .Ce qui est intéressant c’est de les obliger à s’organiser en associations dans toutes les communes ou tous les villages pour mener des activités tout au long d’une année.Et le 8 mars mars doit être un jour de bilan ,et de relance d’un paquet d’activités pour l’année suivante.Je pense que cela aidera tout le Burkina et maintenir et insuffler une dynamique de développement à la base.Sinon madame le ministre je ne vous apprends rien par rapport à cette journée dédiée aux femmes qui est devenue jour de fête où le peu de popote est dépensé,toutes les économies de l’année y sont injectées,où les bars maquis et maisons de passes du pays sont envahis .Donc à mon avis repensez cette façon de lutte pour avoir des résultats plausibles.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2016 à 10:29, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    - Au Burkina Faso, certaines femmes dites tros ’’éclairées’’ ont trop compris le Genre ! Quand vous discutez avec elles, c’est won won won won won ! Même quand vous êtes dans un rang derrière elles et par politesse, vous gardez une distance pour ne pas toucher leurs fesses, elles vous disent ’’On est pareil ! Pourquoi ce comportement ?’’. Et j’ai déjà dit à une dévergondée de ce genre que si elle croit que elle et moi sommes pareils, qu’elle me retrouve dans l’espace vide d’à côté pour que je lui démontre que nous sommes différents.

    Moi Yamyélé je vais vous dire ce que ces femmes pensent du Genre. Pour elles le Genre, c’est :

    1/- Une fois la nuit venue, c’est elles qui montent au-dessus de l’homme pour faire,
    2/- L’homme n’a rien à dire dans le foyer ! Il se contente de se taire et de laisser faire la femme,
    3/- Si l’homme fait le moindre mouvement, elles l’attrappent et le bastonnent copieusement quand et où elles veulent, puis vont s’en vanter devant leurs copines.

    Voilà pourquoi il y a de nombreux divorces depuis que cette histoire de Genre est venue et a envahi les têtes de certaines femmes surtout en villes. Et c’est pourquoi certains hommes en ont eut finalement marre et ont jeté ces femmes trop Genrées au dehors pour en prendre d’autres moins Genrées. Renseignez-vous ! Sous la Révolution de SANKARA, avec cette histoire d’égalité Hommes et Femmes et avec l’affaire du Salaire Vital que SANKARA voulait imposer, beaucoup de femmes ont perdu leurs foyers car divorcées avec fracas et chassées par leurs maris. Par la suite, leur travail fut aussi de chercher à détruire les foyers de leurs copines afin d’être pareilles.

    - Et parmi les femmes, il y en a qui sont très intélligentes et moi j’en connais d’ailleurs. Au dehors et dans les réunions, elles parlent Genre won won won won won sans discontinuer pour avoir à manger. Mais une fois à la maison, elles sont soumises à leurs maris et elles baissent le ton et ne toisent pas leurs maris. J’en connais des femmes de ce genre.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2016 à 12:16, par Le consultant
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Il fallait le dire depuis longtemps qu’il n’yaura pas de semaine nationale de la femme afin que les populations des regions puissent se conformer.Vous avez aussi arrêté la celebration nationale tournante alors que ça continue de tourner dans les regions les provinces les communes qu’en pensez vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2016 à 13:36
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Jo faites vos activités récréatives ou non avec votre marraine. Bonne décision de faire un pause et un bilan sur ces fêtes tournantes. C’était peut être pour permettre aux organisateurs de se faire des sous. Or ces sous pouvaient aider les femmes d’une localité. Le problème des femmes est plus un problème d’organisation et de prises d’initiative qu’autres choses. Montrer aux femmes ce que font d’autres femmes peut amener certaines à oser plus prendre des initiatives. Il faudrait également que l’on sensibilise les femmes à ne vivre au dépend d’un/ des homme(s) car c’est cela aussi une des limites des femmes.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2016 à 14:03, par charles
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Nous on pensait que la fête du 08 mars instituée par l’ancienne première dame était mauvais et qu’on allait tout simplement supprimé car au début de la transition on nous a fait croire cela. on savait pas que vous, les anti blaise Compaoré allez venir vous assoir dessus pour parler de célébration. vraiment ca fait honte. C’est vous qui tapez c’est vous qui dansez. Tout finira par s’exploser un jour et vous en pâtirez de la pire manière. Inchallah.

    Répondre à ce message

  • Le 26 février 2016 à 17:38, par KASA
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Dites au premier ministre de coudre ses veste en faso dan fani, comme c’est veste qu’il aime, au moins il n’a qu’a les coudre en faso dan fani !

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2016 à 08:58, par kwiliga
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Kôrô Yamyélé, comment peux-tu arriver à tenir des propos aussi rétrogrades (et hautement misogynes) et à utiliser un ordinateur. Tu devrais faire preuve d’un peu d’honnêteté intellectuelle vis à vis de toi même et vis à vis de tous et te décider enfin à choisir le siècle qui te convient.
    Si tu choisis le modernisme technologique, alors, tu dois nécessairement adapter tes conceptions sociales.
    Si tu choisis de préférer un mode de pensé plus archaïque, alors, fait donc comme les amish ou les quakers, achète une mule et pars aux champs.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2016 à 13:56, par Lavie
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    La question de la femme trouve sa réponse dans le concept de planning familial. Malheureusement les projets et programmes qui ont été mis en place pour la réalisation des objectifs du planning familial se sont bornés aux activités mercantilistes de moyens de contraception. La politique s’est saisi de la partie de la propagande portant sur l’égalité dans le foyer au lieu d’oeuvre sur l’épanouissement économique et social des femmes dans le respect des fondements de la famille qui est la ’’ cellule de base de la société’’. C’est ensemble que l’homme et la femme peuvent améliorer leurs conditions de vie en famille.
    Pour finir examinons deux opérations :
    a) 3 +2 = 5
    b) 4+1 = 5
    Ces deux opérations ont le même résultat (5) mais les termes sont différents.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2016 à 14:29, par Yako
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Chères soeurs,arrêtez d’imiter les petites ouvrières européennes il ya la loi coutumière et la loi naturelle si on peut améliorer la 1ere pour rendre justice et dignité à la femme,la 2ème ne saurait se négocie sous prétexte d’égalité homme/femme.En effet,Dieu a créé le monde selon certaines règles pour le maintient de l’équilibre sociétal.Exemple chez moi à la campagne j’ai un poulailler non seulement le coq annonce la levée légale !du jour,mieux lorsque les poules et les poussins se mettent à créer le désordre par leur piaillement (bruits)notre COQ intervient dans un geste magistral en ouvrant ses ailes et sur un ton martial cocorico soudain c’est le silence tombal.Comme quoi il ya un seul maître dans le poulailler c’est le Coq.cela est valable aussi pour la société humaine.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2016 à 15:29, par dibi
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Les femmes font ce que leurs maris leur disent de faire. C’est simple et bien malheureux. Elles vont payer cher pour n’avoir pas voté pour Saran Sérémé-Séré ou Françoise Toé.
    Et puis c’est quoi ces faso-danfani qui viennent de Chine ? Encore une marque de fabrique de cette Afrique au sommet pourri et incapable de protéger les créations et le savoir-faire de ses populations. Normal pour ces vaux-sous-la vache qui se promènent en costumes trois-pièces-et cravate pour singes même à 40° à l’ombre. C’est pillage à tous les étages quand la débilité et l’aliénation et le manque de courage sont au pouvoir.

    Répondre à ce message

  • Le 27 février 2016 à 16:31
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Et si on supprimait ces histoires de pagne ?C’est vrai que les Africain(e)s aiment le paraître mais à la longue,ça devient lassant,énervant.On peut célébrer le 8 mars qui est la journée internationale des droits des femmes avec des thématiques,des conférences,des actes forts sans être sapé uniformément.Est ce que sur les continents européen et américain d’où est née cette lutte féministe,est ce que les femmes américaines et européennes se soucient de la sape avec des accoutrements spéciaux ?C’est ridicule,il est temps d’arrêter cette zaîroisisation de la société burkinabè où ce qui importe,c’est le paraître,la sape

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2016 à 09:06
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Madame la ministre, je partage le point de vue de l internaute 8 Charles. Les gens ont passé leur temps à critiquer notre Chantou nationale ici pendant le 8 mars. Que n avons nous pas entendu ? Vous avez l occasion de supprimer cette fête mais pourquoi la maintenir ? . Vous voyez, l ’ ancienne première dame à travers cette journée a aidé indirectement de nombreux commerçants à prospérer . De janvier à juin combien de personnes vivaient du commerce du pagne 8 mars ? C est dire donc que tout n était pas mauvais par le passé et l attitude de votre régime qui balbutie montre même que tout était même mieux. La transition a dit" plus de fête du 8 mars, "le MPP dit maintenant que c est 8 mars avec Faso Danfani ! Quel désastre ? Et un pagne avec la couleur orange de votre parti, pathétique ! Nous disons merci au commerçant qui déjoué votre stratégie .Car le 8 mars n est pas la fête d un parti politique. Mais le mal est là , car de façon générale les pagnes sont boycottés .Et ce sont ces milliers de couturiers qui vont en pâtir . Renseignez vous certains couturiers vivaient sur le 8 mars qui est une fête presque nationale . La fonction publique seule ne peut pas faire fonctionner un pays . C est surtout le section informel qui aide les pays en développement.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février 2016 à 09:30, par caso
    En réponse à : Célébration du 8 mars 2016 : Il n’y aura pas de « semaine de la femme »

    Je suis pour le pagne Faso Dan Fani. Une invite a la creativite des couturiers ou couturieres pour un mariage de tissu. Naturellement l’hoome est different de la femme, seulement ils ont les memes DROIT

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés